Une année neuve…

images

CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

Une année neuve, est-ce possible ? N’est-elle pas la continuité de la veille, des mêmes circonstances, des mêmes attitudes, des mêmes joies, des mêmes lourdeurs qui se répètent !

Pourtant, oui, une année neuve est possible en cultivant la paix du coeur. C’est dans cet endroit que nous avons pleins pouvoirs. Et pourtant, c’est tellement exigeant qu’on préfère travailler sur les autres ou changer l’extérieur – avant de faire cette conquête intérieure qui va nécessairement attirer des solutions et opportunités que nous ne voyons que dans cette paix bénéfique. C’est dans l’espace de notre conscience que nous pouvons choisir des pensées dominantes qui s’imprimeront dans notre subconscient et apporteront une paix.

Je pensais ce matin aux cadres – patterns, carte de représentation du monde – qu’on se fabrique inconsciemment. Ces cadres nous aident à nous percevoir, à nous développer, à nous exprimer, mais il faut les changer régulièrement. En évoluant, ces cadres ne sont plus adaptés, car ils répètent les mêmes actions et réactions. La nouvelle année est une occasion de changer de cadre, de se dépoussiérer de ce qui nous limite et nous empêche d’exprimer ce qu’on sent qu’on pourrait exprimer. La vie est en perpétuelle croissance, et nous aussi.  La paix intérieure fait partie de la croissance. Mon intention est de ne pas obstruer le flux de vie par des pensées parasites et destructrices.

Dans le courant de vie, circule continuellement la Force universelle et insaisissable (un exemple de cette Force, les graines qui poussent dans un jardin). Le courant passe à travers nous, cette Force donne vie à ce que nous pensons et ressentons dans l’instant présent, que ce soit bien ou mauvais. Cette Force est impersonnelle, et ne choisit pas pour nous.

Aussi, déposons dans le courant de vie des pensées-semences que nous désirons voir se réaliser en nous et autour de nous. Que notre intention soit de ne pas obstruer le flux de vie par des pensées parasites et destructrices.

Cultiver la paix du coeur, c’est extraire du chaos de sa propre vie un peu de lumière pour éclairer un peu plus loin que soi vers plus de meilleur à rayonner.

Cette nouvelle année 2020, on peut la considérer comme une page vierge et refuser de la barbouiller des ratures du passé. On écrit sur cette nouvelle page en utilisant le pouvoir de notre intention.

Il ne faut pas attendre que le monde soit en paix pour cultiver la paix. Plus il y a des gens qui cultivent la paix du coeur et plus il y aura de gens sensibles au bien-être des autres et au partage.

Très sincèrement, je vous souhaite, chers lecteurs, la paix qui fortifie la pensée et tout le corps.

Comme le disait Platon : « la paix du coeur est le paradis des hommes ».

 

 

 

 

 

Carolle Anne Dessureault

Née au Québec, Carolle Anne Dessureault a occupé plusieurs postes en administration, dont celui de vice-présidente dans un parc technologique de la province. Elle est auteure de plusieurs ouvrages. Médaillée d'argent en art oratoire chez Toast Masters, elle a donné des centaines de conférences sur le bien-être intérieur. Elle a voyagé dans une trentaine de pays. Elle croit profondément dans l'épanouissement de la personne par la pratique de l'attention vigilante : la pleine conscience.

3 pensées sur “Une année neuve…

  • 1 janvier 2015 à 12 12 04 01041
    Permalink

    Je vous souhaite également une Bonne et Heureuse année. Eh oui, Bonne pour TOUTE L’ANNÉE et non pas seulement pour une « petite partie ».

    Cette façon parcimonieuse de souhaiter du « Bon » à quelqu’un appartient à la mentalité anglo-saxonne avec son « GOOD MORNING » qui se garde une réserve sur votre « APRÈS-MIDI ». Je vous souhaite, entre autres, que cette habitude de souhaiter un « Bon Matin » RADIN disparaisse de la bouche des Québécois et que nous gardions celle de nous souhaiter du « Bon » pour TOUTE LA JOURNÉE avec un beau « Bonjour! » au lieu d’une traduction du maigre « Good morning » anglo-saxon.

    Répondre
  • 30 décembre 2019 à 17 05 13 121312
    Permalink

    Merci pour ces mots sages et paisibles… bonne année et meilleurs vœux à vous et votre petite et grande famille, et surtout, continuez ainsi de semer ces graines de paix parmi nous, nous en avons grandement besoin par ces temps incertains…

    Répondre
    • 30 décembre 2019 à 19 07 35 123512
      Permalink

      Bonne année à vous Sam, et merci de vos mots encourageants.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *