Une victoire historique quelque peu teintée

Jean Gagnon Dossier Actualité économique

Le Congrès américain a finalement voté en faveur du plan de réforme de la santé dont Barack Obama avait fait son cheval de bataille depuis qu’il s’était lancé à l’assaut de la Maison-Blanche en 2006.

Plusieurs présidents au cours des 3 ou 4 dernières décennies avaient échoué dans ce dossier, si bien que chez les démocrates d’Obama, on qualifie l’événement d’historique.

Certains aspects me font plutôt croire qu’il s’agit d’un succès quelque peu teinté. Il fallait 216 votes pour obtenir la majorité et faire adopter la loi. Obama et ses troupes en ont obtenu 219. Pas un républicain ne s’est rallié au projet, et plusieurs représentants démocrates l’ont boudé.

En toute dernière minute, il a même fallu que les dirigeants démocratiques fassent une concession qui n’est pas tellement à leur honneur. Ils ont donné l’assurance à leur collègue du Michigan, Bart Stupack, que les fonds fédéraux ne seraient pas utilisés pour payer des avortements.

image

Il me semble que la problématique pro-vie/pro-choix en est une suffisamment importante pour ne pas faire l’objet de ce type de marchandage. Je trouve désolant que l’on accepte de faire une telle concession et que l’on qualifie ensuite l’événement d’historique.

Assurance universelle

Ce que les éléments les plus progressistes de la classe politique souhaitaient, et c’est probablement l’une des principales raisons expliquant l’échec des tentatives de réforme précédentes, c’était que l’on mette sur pied une assurance maladie publique pour tous gérée par l’état. Mais c’est loin d’être ce dont on a accouché.

La réforme adoptée dimanche soir élargira le programme venant en aide aux personnes pauvres, soit le Medicaid, et subventionnera les familles à faible revenu pour qu’elles puissent acheter une assurance maladie privée auprès d’une compagnie d’assurance.

C’est bien loin d’une assurance universelle.

Mais pour passer à l’histoire, et aussi aider à la réélection des représentants démocrates qui affronteront les électeurs en novembre prochain, on s’est contenté d’un succès teinté. Le clivage politique américain entre démocrates et républicains sur les questions sociales ne m’a jamais semblé plus présent que maintenant.

15 pensées sur “Une victoire historique quelque peu teintée

  • avatar
    24 mars 2010 à 0 12 04 03043
    Permalink

    Ce qui est vraiment étonnant, c´est que la droite républicaine accepte toujours de subventionner les riches quand cela va mal pour les riches, même si c´est leur faute que ça va mal (renflouement des banques et autre entités financières) mais n´accepte jamais de renflouer les pauvres alors que cela coûte bien moins parce que les 45 millions de pauvres aux étatsunis (15% de la population étatsunienne) demandent moins d´investissement étatal pour un systhème sanitaire que les 10.000 hyper-riches qui font chambouler l´économie mondiale en voulant gagner toujours plus et en trichant sur les opérations financières.
    Cela doit être un problème lié à la décheance du protestantisme d´origine angloise, qui croit que les mauvais sont pauvres et les bons naturellement riches en argent.Une théologie (celle des protestants anglo-amerloques) de l´argent et de la cupidité. Espérons que les scandales sexuels dans l´église catholique s´arrêtent au plus tôt parce l´église protestante et ses dérivés anglo-américains sont bien bien pires que les catholiques. Ces protestants qui haïssent les pauvres qui n´ont presque rien (la majorité de la population mondiale) et aiment démesurément les riches voleurs.

    Répondre
  • avatar
    24 mars 2010 à 8 08 00 03003
    Permalink

    Cette « victoire » serait le consolidation d’une défaite qui rendrait permanente l’incapacité des USA à creer la solidarité qui seule pourrait les sauver, si….

    Si on croyait une minute que les concessions sont faites de bonne foi. En réalité, on peut penser que l’Establishment – qui a mis Obama au pouvoir et qui veut donc des changements structurels importants -, va travailler à mettre en place, pour gerer la santé, un fonctionnariat qui va faire disparaitre peu a peu l’effet de ces concessions au palier de l’application pratique du programme… et simplement les retirer si les démocrates reprennent en novembre une majorité qui rendra ces concessions inutiles.

    Les Republicains se sont battus à mort, parce qu’ils savent que ce programme voté, il devient irreversible.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2005/01/10/a-la-sante-de-lamerique/

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    24 mars 2010 à 8 08 27 03273
    Permalink

    Une victoire pour Big Pharma et une défaite cuisante pour la majorité des Américains qui n’en voulaient pas, sous cette forme complètement travestie:

    La vérité à propos du projet de loi H.R.3200 sur la réforme de la santé aux États-Unis

    Voici une vidéo qui cite directement différents passage du projet de loi qui entend réformer la santé aux États-Unis. Toutes illusions de bénéfices pour la population sont déchirées. Ce projet de loi n’est pas en faveur du peuple, mais bien du gouvernement et des compagnies pharmaceutiques. Le gouvernement s’octroie même le droit de déterminer lorsqu’il sera temps de mourir. Dérapage total aux États-Unis.

    Know the TRUTH about the Government Health Care Bill H.R.3200 – Key Points

    [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=HcBaSP31Be8&rel=0&color1=0x234900&color2=0x4e9e00&hl=en_US&feature=player_embedded&fs=1]

    L’IRS verra ses rangs gonflés de 16 500 goons armés pour faire appliquer cette réforme où les Américains seront OBLIGÉS d’acheter une assurance ($$$) sous peine d’amendes importantes de l’ordre de plusieurs milliers de dollars. Bienvenue dans la corporocratie.

    C’est pour le bien du Peuple, la crème de la crème, disent-ils, un moment historique. C’est tellement bon que la famille d’Obama et lui-même, ainsi que certains hauts officiels seront exemptés de cette nouvelle loi/réforme, grâce à une brèche placée dans la réforme à cet effet.

    Yes we can…

    Répondre
  • avatar
    24 mars 2010 à 9 09 21 03213
    Permalink

    Jean Gagnon,

    Ton analyse est simpliste.

    Ton billet, c’est du mass média réchauffé.

    Répondre
  • avatar
    24 mars 2010 à 9 09 38 03383
    Permalink

    Personnellement, j’en ai soupé de cette adoration à peine voilée pour des faux prophètes.

    Répondre
  • avatar
    24 mars 2010 à 14 02 36 03363
    Permalink

    Jean Gagnon
    Une victoire historique pour qui au juste?

    Pour les tordeurs de bras, les sociétés pharmaceutiques et entreprises de soins de santé? Certainement pas une victoire pour les contribuables, ou les entrepreneurs, ou l’économie, ou les libertés individuelles, ou la constitution américaine, ou la santé de l’américain moyen.

    Victoire de la propagande, de la désinformation, du fascisme.

    Voici un article publié par Politico qui explique comment les principaux responsables de cette loi sont EXEMPTÉS de son application?

    http://www.politico.com/news/stories/0310/34900.html#ixzz0j7PaROEx

    Répondre
  • avatar
    25 mars 2010 à 4 04 57 03573
    Permalink

    Oui un petit pas historique dans la bonne direction mais les USA, 1ere puissance économique, ne fait pas encore parti des pays développés qui offrent les soins de santé universelle.

    A ce rythme là, les américains l’auront dans 50 ans ou 1 siecle.

    Répondre
  • avatar
    25 mars 2010 à 6 06 18 03183
    Permalink

    et ce petit pas il faudra le refaire car il y a eu vice de procedure pour le vote au Sénat. Ah les joies du droit ! 😆

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2010/03/25/002-sante_nouveau_vote.shtml

    les républicains « ont trouvé deux dispositions relativement mineures qui constituent des irrégularités dans la procédure du Sénat ».

    « Nous allons devoir renvoyer le texte devant la Chambre des représentants », a dit Jim Manley.

    Répondre
  • avatar
    25 mars 2010 à 7 07 32 03323
    Permalink

    Paul Napoli

    Un petit pas dans la bonne direction que tu dis.

    Tu n’as aucune idée de quoi tu parles!

    Répondre
  • avatar
    25 mars 2010 à 9 09 01 03013
    Permalink

    Paul

    Je me doute que tu ne sais pas, mais cette loi comporte toute sorte de nouveaux pouvoirs de taxation, d’amendes, d’emprisonnement, de confiscation de biens et créé des dizaines de milliers nouveaux fonctionnaires.

    Elle oblige les citoyens à être assurés, qu’ils le veuillent ou non, les oblige à souscrire des couvertures d’assurance types, fixe divers plafonds pour les soins, etc. etc.

    Des agents armés de l’IRS vont appliquer la loi. Si tu ne prends pas l’assurance, l’amende peut être plusieurs millers de $ par jour d’infraction, puis on te saisit ta maison, t’es dans la rue.

    Penses tu que c’est normal de recevoir un amende de 2 000 $ par jour pcque tu ne veux pas signer un contrat avec une cie. d’assurance? Pis si tu signe pas, des agents armés vont venir te voir et te prendre tes biens? Crois-tu vraiment que c’est un pas dans la bonne direction Paul?

    As-tu dèjà recherché ‘extorsion’ ou ‘extortion’ dans un dictionnaire juridique? Fais donc cet exercice, pis viens nous dire si tu penses encore que c’est un bon pas dans la bonne direction.

    Répondre
  • avatar
    25 mars 2010 à 10 10 10 03103
    Permalink

    L’idée intiale c’est pour éviter les faillites pour cause de frais de soins de santé.

    L’assurance automobile est obligatoire et c’est une bonne chose. Les faillites en cascade c’a un impact sur tout le monde avec la crise immobiliere.

    Ce qui est regretable, c’est que le projet s’arrête aux assurances, ne combat pas les exces et ne met pas en place des soins gratuits pour les plus démunis.

    Petite étude comparée des systèmes de santé (par un analyste financier)
    http://www.la-chronique-agora.com/articles/20100324-2603.html

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *