Vente de « Diffusions Raffin » : les petits éditeurs communautaires se retrouvent à la rue

Dossier Raymond Viger Dossier Culture.

Changements draconiens dans le monde de l’édition, Diffusions Raffin, un distributeur de livres au Québec, vient d’être acheté par Messageries Benjamin. Quel est l’impact d’une telle transaction sur les auteurs Québécois ?

Notre organisme communautaire, le Journal de la Rue, a réussi depuis les 16 dernières années à publier ses livres de cheminement personnel, ses guides d’intervention, des livres de poésie urbaine de jeunes auteurs par l’intermédiaire de son projet les Éditions TNT.

Pour rendre les livres disponibles aux libraires du Québec, Les Éditions TNT avaient une entente de distribution avec Diffusions Raffin, un distributeur indépendant, spécialisé dans le genre de livres que les Éditions TNT publient. Changement majeur, Messageries Benjamin, spécialisé dans la distribution de magazines, achètent Raffin. Sans parler aux éditeurs, Messageries Benjamin, intéressée que par les chiffres de vente, décident de faire du ménage et de ne conserver que les éditeurs qui peuvent produire des chiffres. Les petits éditeurs communautaires comme les Éditions TNT se retrouvent donc à la rue, sans distributeur pour offrir le service aux libraires.

Au Québec, il n’est pas facile d’éditer des livres. La concentration de plus en plus grandes des différents intermédiaires ne facilitent pas le travail d’édition et sa diversité. Parce que les grands intermédiaires veulent des chiffres. Des résultats de vente rapide. Des livres qui se vendent. Et quand les chiffres n’y sont pas, on met le tout à la poubelle. Le mot d’ordre est simple et se limite à la rentabilité court terme.

Après avoir été représenté par Diffusions Raffin pendant 16 ans, Messageries Benjamin n’a pas été très cavalière dans sa façon de mettre à la rue un éditeur communautaire. Un libraire qui veut commander un des livres des Éditions TNT et qui appelle Diffusions Raffin se fait transférer chez Messageries Benjamin pour se faire répondre qu’ils ne représentent pas les Éditions TNT. Ils auraient au moins pu laisser nos coordonnés pour que les libraires nous contactent.

Nous avons fait plusieurs publicités et représentations dans notre magazine Reflet de Société, sur l’Internet et même lors de l’émission Vie de couple à TQS pour annoncer fièrement que nos livres étaient disponibles dans toutes bonnes librairies. En espérant que celles-ci pourront nous retracer dans le méandre de la concentration des intermédiaires.

En perdant un distributeur indépendant comme Diffusions Raffin, quel en sera l’impact sur les petites maisons d’édition au Québec et sur les auteurs qu’elles représentent ? Nous verrons dans les prochaines années. Une chose est certaine, ce n’est pas un événement qui va faciliter notre travail.

Les Éditions TNT vont « s’auto-diffuser » pour rendre disponible ses livres aux libraires. Je laisse les coordonnés aux libraires qui nous cherchent. Ces coordonnés sont les mêmes pour le public qui veut commander nos livres :

Éditions TNT
4233 Ste-Catherine Est, Montréal, Qc. H1V 1X4
Tél. (514) 256-6900 Fax : (514) 256-9444 courriel : journal@journaldelarue.ca www.editionstnt.com

Merci à nos lecteurs qui nous soutiennent depuis maintenant 16 ans. Merci aux libraires qui vont continuer de nous représenter.

Autres textes sur Culture

Cendrillon sur glace à la Place des Arts

Les Jeux olympiques de Vancouver veulent-ils discréditer le graffiti?

Grégory Charles, théâtre St-Denis et les Super-Héros

Événement de break-dance Call-Out

Messageries Benjamin achète Diffusions Raffin et mettent à la rue les Éditions TNT: impact sur les auteurs Québécois


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *