VICTOIRE OUVRIÈRE, ABSTENTION RECORD AUX LÉGISLATIVES FRANCAISES

Bibeau.robert@videotron.ca         Éditeur   http://www.les7duquebec.com

 

Suite au premier tour des élections législatives, l’émoi est immense en France, surtout parmi la go-gauche et la petite-bourgeoisie de service. Cette effervescence a été causée par le laminage du Parti socialiste, la mauvaise performance de Mélenchon et ses « Insoumis » – très soumis, et du Front national, et par le raz-de-marée de la « République en Marche » macroniste, le nouveau pion du grand capital français.

 

Tout ce tapage médiatique et politique autour des résultats de cette mascarade électorale qui n’en finit plus démontre bien que ce cirque est monté par le capital pour servir le capital, qui par cette voie donne ses dernières instructions à ses agents politiques via les urnes formatées.

 

Pour la classe prolétarienne, le seul résultat qui importe est le taux d’abstention révolutionnaire, donnant un indice du niveau de rejet de ce cirque électoral et donc du niveau de maturité de la conscience de la classe prolétarienne. Ce taux est record, plus élevé que le 51 % annoncé quand on prend en compte les non-inscrits sur les listes, ceux qui même avant la présidentielle avaient déjà décider que cette mascarade ne valait pas la peine que l’on s’y intéresse. Une élection est une activité bourgeoise qui se passe entre bourgeois (incluant la petite-bourgeoisie des commis). Que la classe prolétarienne le comprenne est une avancée pour la révolution, car ce taux d’abstention indique que la go-gauche électoraliste perd son ascendant sur la classe ouvrière qu’elle ne peut plus désormais formater, puis livrer docile et soumise aux urnes – et à travers les bureaux de scrutins – aux larbins politiciens du capital.

 

Les insoumis ce sont ces plus de 51% (majoritairement ouvrier et prolétaire) qui déclare – « Je ne me soumets pas par les urnes que je méprise et que je renie » –. Par quels autres moyens l’ouvrier va-t-il résister (nous ne disons pas « protester » qui est un concept petit-bourgeois exfiltré vers le prolétariat)?  Il y a bien ce modèle établi par les ouvriers des raffineries de pétrole qui ont résisté aux assauts du capital…

 

Laissez pleurnichés les médias à la solde, les porte-paroles de la gauche électoraliste et les politiciens qui ont perdu leurs strapontins, à propos de l’effondrement du cirque électoraliste capitaliste, et camarades, préparons la rentrée automnale sur nos lieux de travail d’abord – la grève est notre seule arme efficace pour le moment – la rue et les manifestations viendront en leur temps, quand la machine de production – commercialisation aura été stoppée  et pas avant. Au deuxième tour des législatives, abstentions révolutionnaires plus élevées qu’au premier tour camarade.

 

Félicitation au prolétariat de France, fier contingent du prolétariat international. Depuis la Commune vous avez toujours montré la voie.

 

 

 

10 pensées sur “VICTOIRE OUVRIÈRE, ABSTENTION RECORD AUX LÉGISLATIVES FRANCAISES

  • avatar
    14 juin 2017 à 5 05 38 06386
    Permalink

    J’aimerais bien qu’on m’explique que les abstentions sont une victoire! La réalité est bien plus grave:
    les Insoumis ont, par la voix de Mélanchon, refusé toute alliance , qui aurait permis de mettre Macroin en échec pour les luttes à venir.
    Les fascistes du FN cotinuent à tromper la classe ouvrière, en copiant le langage des communistes…
    Les communistes sortent affaiblis de cett période de votes(présidentielles, où ils n’ont pas , hélas! présenté de candidat) et des législatives, ceux qui leur faisaient confiance s’étant pour beaucoup partagés entre abstention et vote Mélanchon.
    Où voyez-vous une quelconque victoire?

    Répondre
    • avatar
      15 juin 2017 à 14 02 23 06236
      Permalink

      Il faudra bien que tu rallies un jour l’avant-garde prolétarienne qui sait elle que Mélenchon ne dirige que des soumis des gens prêt a perdre leur temps a se colletailler inutilement avec le grand capital sur le terrain électoral le champ de prédilection du capital.

      Il faut simplement refuser de se COMPROMETTRE DANS CETTE CHINOISERIE et je l’ai écrit préparer l’affrontement le VRAI LE CONSÉQUENT – sur le terrain de la production d la plus-value et des profits ou la nous les tenons à la gorge – GRÈVE GÉN.RALE ILLIMITÉE DEVANY LE RACTIONNAIRE Macron et ses légions…

      Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

      Répondre
  • avatar
    15 juin 2017 à 0 12 53 06536
    Permalink

    J’ai toujours pensé que les gauchistes « français » sont pétris de morale chrétienne. Et ce n’est pas par hasard que le socialisme « français » soit né au lendemain de la putréfaction du christianisme. Avec leur morale misérabiliste, ils n’ont jamais rien compris au Marxisme. Ils sont tombés dans le maxime comme on tombe en amour, par accident et avec émotion. Il suffit de lire les correspondances épistolaires de Marx et d’Engles pour s’en convaincre. En effet, ils ne cessent de railler les dérailleurs socialistes français qui n’ont jamais rien compris au marxisme ( même le propre gendre de Marx, Paul Lafargue pourtant réputé pour sa rigueur n’échappe pas à leurs critiques). D’ailleurs, ce n’est pas de manière innocente que Marx a intitulé son livre « Misère de la philosophie » (il aurait pu ajouter française à son titre). Il a toujours manqué au marxisme français la force de la Raison. Qu’ils ont compensé par la raison de la Force. Ce sont des bâtisseurs de barricades. Ils adorent se battre à coups de pavés. En revanche, ils n’ont jamais su bâtir des barricades de théories marxistes solides comme du roc, comme les générations de marxistes allemands, italiens, hollandais, russes, en ont construit. Ils sont incapables d’offrir au prolétariat des pavés de théories de luttes à l’exemple des grands marxistes russes, allemands, hollandais, italiens. Comme des curés d’églises, ils se contentent de psalmodier les mêmes litanies ouvriéristes fétichées à outrance. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard s’ils sont les champions des manifestations marquées par les sempiternelles processions liturgiques, les défilés mortuaires. La mort du combat est déjà d’emblée inscrite dans leurs apolitiques marches éternelles sur du bétume et leurs sempiternelles démarches politiciennes menées dans les salons ministrielles. La défaite a toujours succédé à la fête de la lutte menée à coups de banderoles (bandes-drôles) et au son de trompette (tromperie).

    Répondre
    • avatar
      15 juin 2017 à 14 02 35 06356
      Permalink

      @ Khider

      Comme tu as raison KHIDER comme tu as raison Récemment un soi-disant marxiste francophone donnait a discuter d vieux textes de ALTHUSSER à propos de Marx et du marxisme. Peut-on imaginer pire fricassé que Althusser le capoté-suicidaire petit-bourgeois-dégobillant ses inepties sur le marxisme. Nous en sommes encore la parmi la go-gauche – gauchisante francaise…. MAIS TU as totalement tort de penser que ces trous du culs intellectuels bourgeois gauchisant représente le prolétariat Français-
      Erreur camarade Le prolétariat français vient de nous démontrer qu’il est une lieue en avant de La pseudo avant-garde des franchouillards et chaque jour les intellos a la Sarte et autres perdent de l’ascendance sur ce magnifique prolétariat d’avant-garde l’extraordinaire prolétariat Français a qui tes remarques ne vont pas

      Maudissons les intellectuels gauchisants français mais le magnifique prolétariat français victime de tant de hargne de la part des bourgeois du monde entier qui s’effraie de sa conscience montante.

      Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

      Répondre
    • avatar
      19 juin 2017 à 5 05 47 06476
      Permalink

      Voilà un discours creux, un verbiage de surenchère. Depuis quand le prolétariat en France se distinguerait-il de l’ensemble du prolétariat international ? Avant de jeter des anathèmes et des leçons pseudo-marxisme, toi qui sais mieux que la classe, toi et ta science qui donne des leçons parce que tu sais ce qui est bien et bon pour faire avancer la révolution… En fin de compte, tu n’es qu’un idéaliste petit-bourgeois (à te lire, tout serait une question de management, un vrai petit chef d’entreprise) Donneurs de leçons qui s’imaginent combler des failles ou encore compléter le testament du Saint-Père Marx et lancent des fatwas à tout-va, comme d’autres encore, après avoir abandonné la quête du saint Graal, protègent aujourd’hui la Bible originale de toutes invariances, le déplacement d’une virgule pouvant mener au chaos final ! Comme tous les donneurs de leçons, cette logorrhée verbale comble un vide abyssal d’une influence sur le mouvement réel et flatte un puits d’ego sans fond.
      Les perles :
      1° (les Français) ce sont des bâtisseurs de barricades. Ils adorent se battre à coups de pavés. En revanche, ils n’ont jamais su bâtir des barricades de théories marxistes (Marx ne s’est-il pas inspiré des apports de 1871, à Paris, le premier pouvoir aux travailleurs a montré que le prolétariat était une classe opprimée capable de bâtir une autre société.
      2° (les Français) n’ont jamais rien compris au marxisme. Ils sont tombés dans le marxisme comme on tombe en amour, par accident et avec émotion. Comble de l’idiotie (l’amour un accident émotionnel, voilà une conception originale de l’amour qui fait mal, a moins de tomber sur le cul pour amortir le choc)
      3° (les Français) n’ont jamais su bâtir des barricades de théories marxistes solides … (ben voyons c’est bien connu que la pensée précède l’action voilà une conception très originale de la lutte des classes et du marxisme)
      4° (les Français) sont incapables d’offrir au prolétariat des pavés de théories de luttes (Eurêka donnons à ces incultes le petit livre rouge du Grand timonier de la révolution.
      Exiger des gauchistes et les crapules bourgeoises de la gauche du capital de changer leur fusil d’épaule est la pire des bêtises que l’on puisse lire sous la plume d’un pédant prétentieux marxiste. J’ose reconnaître l’auteur de cette diarrhée comme une provocation qui trouve l’approbation Robert Bibeau, lui qui nous a tant habitués à plus de sérieux dans ses critiques.
      Vive la révolution sociale internationale

      Répondre
      • avatar
        19 juin 2017 à 11 11 29 06296
        Permalink

        @ Quiproqo

        1) J’admets facilement que ton analyse (ci-haut) du texte de KHIDER est infiniment plus profonde que la mienne – m’étant contenté d’un commentaire général – Ce que je ne devrais pas faire
        je l’admets.

        2) Les insultes personnelles en moins j’aime ce point particulier que tu soulignes = il est crucial = TU écris « 3° (les Français) n’ont jamais su bâtir des barricades de théories marxistes solides … (ben voyons c’est bien connu que la pensée précède l’action voilà une conception très originale de la lutte des classes et du marxisme) » NON en effet la pensée est une reflet de l’action et de notre perception de l’action à travers nos sens. D’OU ton rejet de l’intellectualisme bourgeois – tare propre à toute la gauche internationale – est totalement justifié.

        3) OUI cependant je crois NON PAS A L’EXCEPTIONALISME PROLÉTARIEN FRANCAIS – mais au fait que le prolétariat français s’est souvent trouver à l’avant-garde du mouvement ouvrier mondial (Je n’ai pas écrit le mouvement communiste mais BIEN le mouvement ouvrier français)

        4) Je maintiens sans me soucier de quiconque que le prolétariat français a marquer un coup important le dimanche 18 juin quand à plus de 70% je crois il a rejeté – je n’écris pas  » IL A BOUDER  » CE QUI SERAIT INDIGNE DE SA CONSCIENCE DE CLASSE MONTANTE – il a REJETER la fumisterie électoraliste dans laquelle la petite-bourgeoisie gauchiste l’a entrainer depuis un siècle

        Permets moi de dire que ce n’est pas une petite affaire car une fois cette impasse abandonnée = le prolétariat français comme section de l’internationale ouvrière devra bien se frayer d’autres voies – d’autres chemins de résistance – et j’espère qu’il pensera et fondera son action sur la GRÈVE GÉNÉRALE – ASPHYXIER LE CAPITAL – LE PRIVÉ DE PLUS-VALUE – IL N’YA QUE CELA DE VRAI POUR PRÉPARER L’INSURRECTION PRÉALABLE À LA RÉVOLUTION prolétarienne (je n’ai pas écrit communiste car la révolution ne sera pas communiste n’en déplaise à Marx lui-même).

        Merci de ton commentaire Quiproquo

        robert bibeau http://www.les7duquebec.com

        Répondre
  • avatar
    15 juin 2017 à 14 02 45 06456
    Permalink

    La seule solution c’est la grève générale insurrectionnelle qui adviendra avec la faute rapace de la bourgeoisie cherchant à baisser les alaires et les retraites comme en Grèce . Macron est l’homme choisi pour ce travail de sape pour gonfler les profits en berne . Alors attendons avec impatience ce moment qui ne devrait tarder compte-tenu de l’urgence patronale sur ces questions en ciblant le code du travail , la csg fortement augmentée pour les retraités et les interdictions de manifester notre colère prévisible . La petite bourgeoisie qui a voté Macron va regretter assez vite son vote d’esclave soumis et les révolutionnaires véritables vont retrouver du grain à moudre d’actions diverses et variées pour en finir avec le capitalisme . L’histoire continue sa route implacablement comme le système solaire .

    Répondre
    • avatar
      16 juin 2017 à 9 09 40 06406
      Permalink

      @ Sarton

      D’accord avec toi et c’est dans le cours de ce processus insurrectionnel quand ceux D’EN BAS NE POURRONT PLUS VIVRE COMME AVANT ET QUE CEUX D’EN HAUT NE POURRONT PLUS VIVRE COMME AVANT ET QU’ILS S’ENTREDÉCHIRERONT POUR UNE FICTION DE POUVOIR POLITIQUE – adossé à un pouvoir économique (le réel pouvoir social) chancelant – décrépit – titubant que la question de l’ORGANISATION RÉVOLUTIONNAIRE PROLÉTARIENNE SE POSERA ETSE METTRA EN PLACE – CONTRAIREMENT A LA VERSION LÉNINISTE-BOLCHÉVIQUE DU PARTI ARMÉE DE MERCENAIRES ENDOCTRINÉS

      La conscience de classe fera alors un bond prodigieux parce que la situation révolutionnaire fera elle-même des bonds prodigieux – sans que les sectes et groupuscules n’aient rien à y voir – ces mouches du coches de l’agiotage – auront fait long feu et les leaders de la classe émergeront de la classe et surtout pas des officines universitaires descendants d’Althusser et autres poncifs suicidaires et ignares des choses de la révolution.

      Encore Merci pour ton excellent commentaire Bernard

      robert bibeau http://www.les7duquebec.com

      Répondre
  • avatar
    15 juin 2017 à 16 04 58 06586
    Permalink

    Désolé, camarade Robert, mais je n’ai à aucun moment fait mention du prolétariat français ou de la classe ouvrière française. D’entrée, j’ai parlé des gauchistes. Et par gauchistes, j’entends tous les militants de l’extrême-gauche et des mouvements anarchistes, libertaires, et autres chapelles, sans oublier les clochards zadistes et les écolos d’obédience gogauche (que j’appelle les Talibans de l’Occident car ils veulent nous faire vivre comme au Moyen-âge), mais aussi les syndicalistes, ces piliers irremplaçables du capital. J’ai toujours différencié les ORGANISATIONS (partis, syndicats, groupuscules, etc) « OUVRIÈRES » du PROLÉTARIAT FRANÇAIS (ou plutôt de France, car il n’y a qu’un seul et unique prolétariat mondial, mais que le destin a fait naître ou placé dans tel ou tel pays). Et j’abomine toutes ces organisations, dirigées par des petits bourgeois assoiffés de pouvoir. Et de nos jours, les pires d’entre elles sont le NPA, LO, LE PARTI DES SOUMIS À LEUR CHEF STALINIEN MELENCHON À L’EGO SURDIMENSIONNÉ…

    Répondre
    • avatar
      16 juin 2017 à 9 09 26 06266
      Permalink

      @ khider

      Alors je t’adresse mes plus sincères excuses – je suis totalement d’accord avec ton précédent commentaire = total = chaque ligne – c’est rafraichissant de lire de tels propos

      J’ajoute toutes les sectes marxistes-léninistes, maoïstes et eurocommunistes -national-facho de l’époque de la grande débandade qui se termine enfin ces sectes ayant perdu tout ascendant sur la classe ouvrière – international – et c’est bien ainsi

      Merci pour ton commentaire

      robert bibeau http://www.les7duquebec.com

      PS sur le concept de stalinien j’ai quelque réserve – pas que je prenne Staline pour un révolutionnaire prolétarien mais le mythe anti et pro-stalinien me parait malsain de le répandre parmi la classe ouvrière – les petits-bourgeois je m’en christ qu’ils pensent ce qu’ils veulent.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *