Problèmes de confidentialité chez Télus

.

Télus se fait voler des informations personnelles de ses clients

Parce que Télus se fait voler les informations confidentielles d’un certain nombre de client, ceux-ci, en guise de dédommagement se font offrir une année gratuite pour vérifier leur dossier de crédit chez Équifax!

Raymond Viger Dossier Protection du consommateur

Une personne qui veut taire son identité s’est fait appeler par Télus. Elle se fait dire que les informations confidentielles d’un certain nombre de clients de Télus ont été volé.

Pour s’assurer que ce n’est pas une arnaque, elle demande un numéro de téléphone pour les rappeler et s’assurer ainsi que c’est belle et bien Télus qui la contacte.

Télus et le dossier de crédit Équifax

Après vérification, c’est bel et bien Télus qui l’a appelé pour lui annoncer qu’elle fait partie des victimes potentielles. Télus, en guise d’excuse, offre une année gratuite chez Équifax pour qu’elle puisse vérifier son dossier de crédit et s’assurer que personne ne se sert de ses informations personnelles pour faire des emprunts ou des fraudes sous son identité.

De ce que cette personne en comprend, ce n’est pas un vol d’informations qui s’est produit par ordinateurs, mais par un des employés d’une succursale qui aurait mis la main sur les informations personnelles des clients de Télus. La fraude pourrait toucher une possibilité de 500 clients.

Comment faire confiance à la personne qui se trouve devant nous dans une succursale de Télus? Comment s’assurer que nos informations de crédit laissées à un préposé ne seront pas ramassées par un fraudeur? Quelles sont nos recours quand une entreprise telle que Télus se rend compte que nos informations confidentielles sont maintenant disponibles à tous?

Autres textes Protection du consommateur:

Ressources protection du consommateur:

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

6 pensées sur “Problèmes de confidentialité chez Télus

  • avatar
    27 janvier 2012 à 1 01 33 01331
    Permalink

    Plus il y a d’intermédiaires, plus il y a de risques, parce que, malgré toutes les précautions prises au départ, on ne peut éliminer l’arnaque due à un employé malhonnête.

    Répondre
  • avatar
    27 janvier 2012 à 4 04 18 01181
    Permalink

    On peut s’en désoler, parler de l’infinie superficialité de notre existence, mais s’en indigner ne change rien au fait que produire et consommer sont les activités fondamentales de notre société.

    Quand la consommation devient l’occasion d’arnaques sans fin, l’individu en est profondément affecté. Il faudrait qu’on donne à ce phénomène toute l’importance prioritaire qu’il mérite.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/12/05/mon-chat-est-mort-une-culture-de-larnaque/

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    28 janvier 2012 à 14 02 15 01151
    Permalink

    Bonjour Mme Delpech.

    C’est exact. C’est pourquoi les marchands nous laissent passer nous-même notre carte de crédit dans leurs terminaux pour éviter que les employés ne manipulent nos cartes de crédit.

    Ils pourraient faire de même avec nos informations de crédit que nous pourrions entrer directement dans leurs ordinateurs sans que l’employé ne les voient ou y aient accès.

    Raymond

    Répondre
  • avatar
    9 février 2012 à 0 12 05 02052
    Permalink

    J’ai un peu de mal avec le snecod degrés. Non, franchement, c’est quoi cette maison d’édition au Paraguay ? Les éditions de la Reconquête ? ça ne s’invente pas. C’est une blague, c’est ça ? Et la lettre, c’est aussi une blague ?Eclairez-moi, je ne comprends pas trop. Ils sont en exil parce qu’ils pensent qu’ils ne peuvent pas éditer ce type d’ouvrage sur le sol français ?

    Répondre
  • avatar
    9 février 2012 à 10 10 19 02192
    Permalink

    Pouvez-vous m’aider?J’ai eu un coup de coeur pour un prairott « d’un jeune lord anglais » mais la salle de vente qui le vendait n’en savait pas grand chose. L’époque est 17e-18e et le style me rappelle celui de Van Dijk ou de Gainsborough.Aujourd’hui qu’il orne un de nos mur et qu’il semble nous regarder avec reconnaissance, je me demande si quelqu’un pouvait m’en apprendre davantage? Pourquoi pas vous ?Le tableau en question se trouve sur le blog.D’avance merci ! Daniel

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *