Les abeilles disparues… les humains pollinisent…

ob_41951c_poli1

Un oeil sur… la Chine
RECHERCHE FAITE PAR CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

Abeilles en Chine

Partout sur la planète, la menace de la disparition des abeilles s’aggrave. En Chine, dans certaines régions, c’est déjà fait.

Dans la province du Sichuan (sud-ouest), il n’y a presque plus d’abeilles. La population bénéficie quand même de fruits et de légumes parce que les cultivateurs chinois – vraiment débrouillards – politisent les fleurs à la main, à chaque année, au mois d’avril, depuis quelques années.

Les habitants de la région remplacent donc les abeilles afin de maintenir les vergers en vie.

Un journaliste français a fait état de cette situation après avoir assisté au spectacle assez étonnant, Harold Thibault, envoyé spécial du Monde.

Chaque année, les habitants en âge de travailler sont réquisitionnés pour cette tâche. Hommes et femmes doivent grimper dans les branches des pommiers afin de déposer sur les fleurs de pommiers une dose de pollen. Une tâche qui demande une grande minutie.

L’opération est complexe. On récolte d’abord le pollen sur les organes mâles des fleurs, puis on le sèche au soleil pendant deux jours avant de le moudre. Ensuite, on répartit le pollen dans des boîtes que les travailleurs portent autour de leur cou. Avec une longue tige de bambou, ils déposent le pollen sur les fleurs. On dit qu’un arbre peut être politisé en une demi-heure.

Le résultat est-il équivalent à celui des abeilles ? On est loin du même rendement. Une ruche d’abeilles peut polliniser jusqu’à trois millions de fleurs en une journée ! Les habitants du Sichuan dépassent à peine trente arbres par jour, chacun.

La disparition progressive des abeilles dans cette région de la Chine serait due à la dégradation naturel de leur habitat, la forêt, celle-ci ayant perdu une bonne partie de sa superficie au cours des dernières décennies. MAIS, le facteur le plus en cause serait l’emploi exagéré des pesticides, de produits visant à protéger les plantes des insectes, champignons et mauvaises herbes.

La pollinisation, cependant, représente un investissement important pour les cultivateurs car les travailleurs peuvent demander jusqu’à 100 yuans par jour (onze euros environ).

Il n’est pas question pour le moment de réintroduire les abeilles dans les vergers puisque les insecticides les tueraient.

Des cultivateurs affirment que la pollinisation manuelle a ses avantages car elle permet d’obtenir des arbres surchargés en fruits.

Néanmoins, un chercheur du département d’apiculture de l’Académie chinoise des sciences agricoles, An Jiandong, rien ne vaut une abeille précisant que « les abeilles comprennent mieux les végétaux que les humains ».

 

SOURCES – En savoir plus : http://www.maxisciences.com/abeille/abeille-en-chine-des-hommes-font-le-travail-des-pollinisateurs-disparus_art32446.html

Copyright © Gentside Découverte

http://www.maxisciences.com/abeille/abeille-en-chine-des-hommes-font-le-travail-des-pollinisateurs-disparus_art32446.html

 

 

Une pensée sur “Les abeilles disparues… les humains pollinisent…

  • avatar
    26 juin 2015 à 15 03 14 06146
    Permalink

    Détruire la vie pour créer des emplois est-ce bien raisonnable?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *