La justice argentine tente d’emprisonner un curé pédophile

En Argentine, quatre prêtres catholiques ont été condamnés... (Photo Dieu Nalio Chery, archives AP)

 PHOTO DIEU NALIO CHERY, ARCHIVES AP

UN OEIL SUR … L’AMÉRIQUE LATINE

Agence France-Presse

BUENOS AIRES

En Argentine, quatre prêtres catholiques ont été condamnés depuis 2002 pour des abus sexuels sur des mineurs à des peines allant de 8 à 24 ans de prison.

Un tribunal argentin a ordonné jeudi la détention d’un curé pédophile condamné à 15 ans de prison pour abus sexuels sur trois enfants mineurs.

Jusque là, Julio César Grassi, curé habitué des plateaux télévisés, bénéficiait d’une mesure de liberté surveillée, mais elle a été révoquée quand la justice s’est rendu compte qu’il avait élu domicile en face de l’établissement où il a commis les agressions, dans la localité de Hurlingham, à 25 km de Buenos Aires.

Le curé, 57 ans, «vit devant la Fondation Heureux les Enfants dans une villa avec piscine et terrain de tennis, il se moque des victimes», a dénoncé Juan Pablo Gallego, l’avocat d’une victime.

Le scandale impliquant Grassi avait éclaté en 2002, quand un jeune homme de 19 ans l’avait accusé sur un plateau de télévision.

Après avoir été condamné en 2009, le religieux n’a pas été excommunié et n’a purgé jusqu’ici qu’un mois de détention préventive.

En Argentine, quatre prêtres catholiques ont été condamnés depuis 2002 pour des abus sexuels sur des mineurs à des peines allant de 8 à 24 ans de prison.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *