L’avion chinois ARJ-21 obtient sa certification… en Chine !

000256397_5 @Patrick Déniel

Un oeil sur… la Chine
Recherche faite par Carolle Anne Dessureault :

ARTICLE DE PATRICK DÉNIEL :

Le premier avion pour passager développé en Chine obtient sa certification. La Comac, entreprise publique locale, qui a repris le projet en 2011, devra également le faire certifier au niveau international.

Un joli cadeau de fin d’année pour la Comac, principal avionneur chinois. Son ARJ-21, le premier avion pour passagers à être développé en Chine, vient de recevoir sa certification auprès des autorités nationales de l’aviation civile « après des années de reports pour raisons techniques », explique Reuters.

Notre reportage : A Zhuhai, la Comac montre ses muscles

Des défauts techniques dans les systèmes de câblage et informatiques ainsi que des fissures sur les ailes étaient apparues lors de tests. Luo Ronghuai, vice-président de l’Administration chinoise de l’aviation civile, déclare d’ailleurs que la certification n’est pas un aboutissement puisqu’il faudra encore améliorer certaines fonctions de l’appareil avant qu’il reçoive l’autorisation d’entrer sur le marché rapporte l’agence de presse.

UN CONCURRENT POUR BOMBARDIER ET EMBRAER
L’ARJ-21, avion régional bimoteur capable d’emporter quelque 70 personnes, a été un programme à fortes turbulences. Initié en 2003 par le groupe chinois Avic, le programme a longtemps patiné avant d’être transféré en 2011 chez Commercial Aircraft Corporation of China (Comac), qui l’a repris de fond en comble. L’avion ne correspondait pas, à bien des égards, aux standards internationaux. « L’ARJ-21, inspiré du MD-90 de l’américain McDonnell Douglas, doit être la première étape de ce processus en venant concurrencer les avions régionaux du brésilien Embraer et du canadien Bombardier », rappelle Reuters.
Il y a en effet un énorme marché pour les avions régionaux en Chine, qui devrait connaître dans les prochaines années un fort développement des vols intérieurs. Même si cet avion présenté comme chinois intègre beaucoup de composants et savoir-faire étrangers, la Comac franchit ici une étape importante. 278 exemplaires de l’avion, qui a fait une démonstration remarquée en ouverture du salon de Zhuhai en novembre dernier, ont déjà été commandés. Les deux premiers exemplaires seront livrés à Chengdu Airlines début 2015. L’avionneur devra également faire certifier l’ARJ21 au niveau international, ce qui ne sera peut-être pas une mince affaire.
Patrick Déniel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *