LE FOU DU JOUR. Nucléaire iranien: Netanyahu dénonce «l’axe Iran-Lausanne-Yémen»

Benyamin Netanyahou: cet homme est dangereux

Un oeil sur… les conflits
Allain Jules :

Le Premier ministre israélien a déclaré que «le dangereux accord» sur le nucléaire iranien censé être conclu mardi confirmait «toutes» ses «inquiétudes, voire même au delà». Cet homme qui gouverne avec l’extrême-droite la plus raciste au monde ose toujours la ramener et personne pour lui dire de la fermer. Après avoir déchiré les accords d’Oslo, le voici qui provoque, insulte et poursuit dans son fiel habituel…Pire, Israël, contrairement à l’Iran, ne fait même pas partie du Traité de non-prolifération (TNP). De qui se moque-t-il ?

Alors qu’il a envoyé sur place de vrais dangereux espions, dont des français, l’incorrigible Benjamin Netanyahu agresse les autres. «Le dangereux accord qui est négocié à Lausanne confirme à nouveau toutes nos inquiétudes, voire même au delà», a affirmé Benjamin Netanyahu, dont les propos tenus au conseil des ministres ont été diffusés par la radio publique.

Le Premier ministre a dénoncé «l’axe Iran-Lausanne-Yémen qui est très dangereux pour toute l’humanité et qui doit être stoppé». Il faisait allusion aux rebelles chiites Houthis soutenus par l’Iran qui ont pris le contrôle d’une partie du Yémen y compris la capitale Sanaa. Dans cette dynamique yéménite, il est en accord total avec les pays arabes de la coalition contre les Houtis. S’il en était encore besoin, il est clair que le peuple palestinien martyrisé, est bel et bien oublié, que dis-je, abandonné car, les pays arabes donnent un blanc-seing à Israël. Que reste-t-il de la paix mondiale ?

«Sur l’axe Beyrouth-Damas-Bagdad, l’Iran agit pour conquérir tout le Moyen-Orient», a ajouté le Premier ministre. Tiens donc. Ce qui prouve donc que, toutes ces guerres sont livrées au nom d’Israël. Il n’y a jamais eu de révolution, ni en Libye ni en Syrie, encore moins en Égypte ou en Tunisie. Tout a été préparé à l’avance et, seuls les nigauds y croient.

M. Netanyahu a également affirmé disposé d’un «soutien bipartite ferme et solide» des partis républicain et démocrate au Congrès américain. Une façon de cracher sur le président américain Barack Obama. En effet, de profondes divergences opposent le président américain Barack Obama et Benjamin Netanyahu, qui a prononcé le 3 mars devant le Congrès un discours contre le projet d’accord sur le nucléaire iranien à l’invitation d’élus républicains.

Pour pousser la procation plus loin, et le mépris des autres qui va avec, l’un de ses proches, le ministre de l’intérieur Gilad Erdan, a affirmé pince-sans-rire que le «Congrès américain pourrait constituer le dernier obstacle à la levée des sanctions contre l’Iran» après la conclusion d’un accord. Où va le monde ? Ca fait 20 ans qu’il a le même refrain morbide et mortifère…

Benjamin Netanyahu est dangereux, non seulement pour Israël, mais aussi pour les juifs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *