L’impérialisme russe s’étend en Afrique

Source : France-Irak Actualité.  et autre source : EODE

 

Sommet Russie-Afrique de Sotchi : Poutine affiche ses ambitions africaines.

Revue de presse : El Watan.com (27/10/19)*

Organisé mercredi et jeudi dans la station balnéaire de Sotchi, le premier sommet Russie-Afrique avait pour ambition de consacrer le retour russe sur un continent d’où Moscou s’était largement retiré après la chute de l’URSS, et où la majorité des échanges se font désormais avec la Chine ou les pays occidentaux.

Le premier sommet Russie-Afrique a «ouvert une nouvelle page» des relations entre Moscou et le continent africain, a déclaré jeudi Vladimir Poutine en clôturant l’événement, ajoutant qu’il fallait «intensifier la coopération» pour remplir les objectifs de Moscou. «On peut déjà dire que cet événement aura ouvert une nouvelle page des relations entre la Russie et l’Afrique», a-t-il indiqué lors de son discours de clôture, saluant deux jours de rencontres «professionnelles et amicales, pour ne pas dire chaleureuses».

En dehors des vœux exprimés de travailler ensemble, il n’y a cependant rien eu de concret. Aucun contrat majeur n’a d’ailleurs été annoncé au cours de ces deux journées.

Le Sommet Russie-Afrique a vu la présence de l’intégralité des 54 Etats africains, 43 d’entre eux étant représentés par leurs chefs d’Etat ou de gouvernement. «Nous avons l’intention d’intensifier la coopération économique», a poursuivi Vladimir Poutine, rappelant l’objectif russe de faire passer à «40 milliards de dollars» les échanges commerciaux entre la Russie et l’Afrique d’ici à cinq ans (ils sont actuellement de 20 milliards d’euros), confirmant que des sommets Russie-Afrique seraient désormais organisés tous les trois ans.

Effacement de la dette

Une déclaration commune entre la Russie et l’Afrique a été signée pour conclure le sommet de Sotchi. Celle-ci dénonce notamment les «diktats politiques et le chantage monétaire» et appelle à une réforme du Conseil de sécurité des Nations unies, «pour lui donner une plus grande représentativité», selon le texte de cette déclaration publié sur le site du Kremlin.

«Nos pays, sur la plupart des secteurs à l’ordre du jour sur la scène internationale, sont proches ou au moins convergents», a expliqué le président russe. Vladimir Poutine a aussi promis que la Russie continuerait à aider les pays africains en effaçant leurs dettes. Il a assuré que ce montant dépassait déjà 20 milliards de dollars.

Si le sommet de Sotchi a essentiellement tourné autour de questions économiques, Vladimir Poutine et les dirigeants africains ont également abordé les défis de la lutte contre le terrorisme en Afrique et du soutien que Moscou pourrait apporter aux acteurs du continent, notamment au Sahel ou sur la crise libyenne. Depuis 2017, la Russie a signé des accords de coopération militaire avec 20 pays d’Afrique. Et compte bien poursuivre dans cette voie.

Lutte antiterroriste

Vladimir Poutine souhaite notamment apparaître comme un possible soutien dans la lutte antiterroriste sur le continent et en rempart face aux éventuelles tentatives de renversement  des régimes africains. «Le terrorisme, la prolifération de l’idéologie extrémiste, la délinquance transfrontalière, et la piraterie empêchent le développement du continent africain. Plusieurs pays sont confrontés aux conséquences des printemps arabes. Résultat : toute l’Afrique du Nord est déstabilisée…

Dans cette région, mais aussi dans les zones du Sahara et du Sahel (…). C’est pourquoi, il nous semble important d’accroître les efforts conjoints de la Russie et de l’Afrique dans le domaine de la lutte antiterroriste», a-t-il martelé. Le président russe ne cache ainsi pas sa volonté de «renforcer les contacts entre les forces de l’ordre et les services spéciaux de la Fédération de Russie et des pays d’Afrique», en insistant sur le renseignement et la formation.

Au cours de la rencontre, plusieurs chefs d’Etat africains, dont le Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice du G5 Sahel, ont appelé à ce que la Russie rejoigne la coalition internationale de lutte contre le terrorisme au Sahel, notamment, dont elle ne fait pas partie pour le moment. Le spécialiste de la Russie, Arnaud Kalika, repris par RFI, soutient que Moscou a plusieurs fois demandé un poste d’observateur au G5 Sahel, mais s’est heurté jusqu’à présent au refus de la France, notamment. Pour la Russie, indique-t-il, ce serait le moyen de gagner du terrain en Afrique, mais aussi de renforcer sa place dans le jeu diplomatique international.

*Source : El Watan


 

Avec le géopoliticien Luc MICHEL
Et Fabrice BEAUR (adm de EODE-ROSSIYA)
Présenté par le journaliste iranien Amir FATI
Avec des images exclusives EODE-TV du Sommet de Sotchi

* AFRIQUE-MEDIA-BRUXELLES & EODE-TV/
EDITION SPECIALE DU « GRAND JEU GEOPOLITIQUE » ( SAISON III – 2 ) :
SOMMET RUSSIE-AFRIQUE DE SOTCHI (PARTIE II).
PASSE ET PRESENT D’UNE GRANDE IDEE

sur https://vimeo.com/369066216

Thématique de la Partie II :

* RETOUR EN ARRIERE.
LA CONSTRUCTION DE LA « RUSSOSPHERE » EN AFRIQUE
6) Luc Michel : Le retour de Moscou a été préparé par un intense
travail de lobbyisme, pouvez-vous nous en dire plus ?

7) Fabrice Beaur (depuis Sotchi) : Nous retrouvons Fabrice BEAUR
depuis Sotchi, ou il est l’envoyé spécial d’Afrique Média et EODE TV.
Fabrice, vous avez vous aussi joué un rôle très actif dans la
construction de cette « Russosphère » qui fait très peur aux médias
occidentaux ?

8) Luc Michel : Vous avez vous-même joué un rôle dans la construction
de cette Russosphère en Afrique. L’hebdo parisien « L’express » a dit
de vous que vous êtes « omniprésent dans la Russosphère internationale».

Son édition belge « Le Vif-L’Express » a encore dit que vous étiez
«le plus visible en Belgique dans les réseaux de Kremlin » ?

9) Luc Michel : Dans de nombreuses interviews, vous dites que ce qui
vous a conduit à être « un homme de Moscou », ce sont des raisons qui
sont à la base même de la géopolitique. Expliquez nous cela ?

* VERS LA GEOPOLITIQUE DU FUTUR.
AXE EURASIE-AFRIQUE ET AFROEURASIE

10) Luc Michel : Depuis 2014, vous avez développé la thèse
géopolitique dite de « l’Axe Eurasie-Afrique », quelle est votre thèse?

11) Luc Michel : Y a-t-il des liens entre les « nouvelles routes de la
Soie » de Xi Jinping, le Néoeurarisme (ou la « Grande-Europe de
Vladivostok à Lisbonne ») de Poutine et Lavrov, et votre « Axe
Eurasie-Afrique » ?

A PROPOS DE NOTRE SECONDE EMISSION SUR LE SOMMET RUSSIE-AFRIQUE DE SOTCHI

Bonjour à tous, bienvenue pour la seconde émission de cette saison III
du Grand Jeu, nous continuons notre interview avec Luc MICHEL, grande
figure de la « Russosphère », et consacrée à la suite de notre analyse
de fond sur le sommet Russe-Afrique de Sotchi. Nous
retrouverons aussi, sur place à Sotchi, Fabrice BEAUR, collaborateur
de Luc MICHEL en Russie, administrateur de EODE- ROSSIYA. A la
différence de notre précédente émission, nous vous livrerons, cette
fois, des images inédites du sommet de Sotchi.

Si dans la première partie de notre analyse, nous avions examiner au
fond le dossier Russie-Afrique, et l’événement qu’est ce premier
sommet à Sotchi, dans cette seconde partie, nous irons dans le passé,
vous expliquer comment s’est constituée la « Russosphère » en Afrique
et avant en Eurasie. Luc MICHEL possède à fond ce sujet, puisqu’il est
l’un des initiateurs du lobby pro-russe, mais nous irons aussi en
seconde partie, dans le futur, ou nous vous parlerons de l’axe
Eurasie-Afrique et de l’afro-Eurasie.

VOICI LA SAISON III DU « GRAND JEU »

Bienvenue pour cette nouvelle Série de notre émission LE GRAND JEU. AU
CŒUR DE LA GEOPOLITIQUE MONDIALE, produites avec Luc MICHEL,
géopoliticien et administrateur  d’AFRIQUE-MEDIA-BRUXELLES et patron
d’EODE-TV, qui apporte son expertise à l’émission. Et nous dévoile le
dessous des cartes de la géopolitique mondiale et des idéologies qui
mènent le monde. Avec sa vision transnationale ouverte sur les
dimensions continentales, Luc MICHEL nous donne les clés des
géopolitiques rivales vues de Moscou, Washington, Bruxelles ou encore
ici de Pékin …

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/

* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

Une pensée sur “L’impérialisme russe s’étend en Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *