Niqab, foulard, hijab, cache-nez et d’autres signes ostentatoires!

UN ŒIL SUR LE MONDE MUSULMAN
Adam Mira

 

Une légende du peuple nomade « Touareg »  vivant entre plusieurs pays africains (l’Algérie, la Libye et le Mali) raconte qu’un jour un ennemi attaqua une tribu Touareg, les hommes de cette dernière fuirent les tentes et  le champ de bataille. Cependant, les femmes prirent leur place et luttèrent, persistèrent jusqu’à la victoire et elles chassèrent l’ennemi de leur terre.


Après la fin de cette bataille historique, une tradition émergea parmi les Touaregs obligeant les hommes à cacher leur visage, par contre les femmes ne le firent pas!

Dans le monde arabo-musulman, où les arabes ne dépassent pas les 30 pourcent parmi les musulmans, on voit les femmes comme les hommes porter le vêtement traditionnel qui a d’ailleurs évolué avec le temps ou à cause d’un événement  particulier, tel celui qui frappa l’Algérie à l’époque de la colonisation française.

Une légende algérienne raconte que les français tuèrent le Dey Ahmed, le gouverneur de la ville de Constantine qui est située à 431 km à l’est de la capitale Alger. Il mourut pendant un combat contre l’armée française en défendant sa ville. Le Dey Ahmed était une personne adorée par son peuple, par conséquent, les femmes constantinoises changèrent la couleur de leur habit traditionnel blanc nommé el-Hayek contre un autre de couleur noir!

Depuis ce temps-là jusqu’à nos jours, toutes les femmes algériennes portent l’habit traditionnel blanc, sauf à  Constantine où depuis cette époque lointaine il est toujours noir.

A travers ces récits, il parait évident que l’habit de la femme musulmane est liée à la tradition. D’ailleurs, il est très facile de distinguer le pays d’une femme musulmane à travers son habit, car dans chaque pays arabo-musulman les femmes portent leurs vêtements selon les traditions locales.

De toute façon, dans les Écritures saintes musulmanes, le Coran et le Hadith, la parole du prophète Mahomet, il n’y a aucun texte qui oblige les femmes à couvrir leurs visages! Cependant, elles leur ordonnent de porter des vêtements convenables, ne mettant pas en valeur leurs atours.

On voit, en effet, des femmes musulmanes qui ont choisi de porter le Niqab d’autres le foulard ou le tchador etc. Chacune a favorisé son habit selon la tradition de son pays ou ses choix personnels.  Sans oublier que bien des femmes ont choisi de porter les vêtements modernes. D’ailleurs,  très souvent on croise une mère marchant avec sa fille à côté, la première vêtue  traditionnellement et la seconde de façon moderne, il s’agit-là d’un choix!

Affichage de en cours...
Dans un pays libre, nous avons la chance de choisir notre habit, notre religion, notre parti politique, notre travail etc. Par contre, dans les pays gouvernés par des tyrans, on n’a pas cette prérogative.

En Syrie, depuis 1982 jusqu’en 2000, les filles n’avait pas eu le droit d’assister aux cours dans leurs écoles, si elles portaient le foulard, je n’ai pas dit le hijab ou le Niqab!

En Tunisie aussi, la même situation,  les femmes tunisiennes étaient interdites de porter les vêtements musulmans jusqu’en 2011, car, selon le gouvernement de cette époque-là, les femmes cachées anéantissaient l’image du pays où le tourisme européen est la base de son économie.

Lorsque les deux régimes ont été renversés suite à une révolte, les vêtements musulmans ont pris de l’ampleur, une majorité des femmes ont choisi de porter le foulard, le Niqab etc.!

En  occident où les femmes possèdent toutes la liberté de faire tout ce qu’elles veulent sans souci, certaines ont préféré le port du Niqab d’autres ont choisi l’habit qui leur convient! Alors, l’interrogation qui vient à l’esprit : pour quelle raison certains pays font-ils un débat sur le choix des habits. Bien qu’il y ait des femmes qui choisissent de marcher dans la rue à peine vêtues ou l’on peut sans effort voir leurs attributs féminins. La question qui se pose dans ce cas : les femmes qui portent des vêtements en montrant tout ce qu’elles veulent, sont-elle libres? Et, les femmes cachant leurs visages ou leurs têtes ne les sont pas?

http://1.bp.blogspot.com/-fH9dlCFpzhE/Vg6mSFgVQiI/AAAAAAAACYI/oKFrrssJB44/s1600/les%2Bfemmes%2Btouaregs.jpg

Est-ce que nous avons le droit de décider à leur place! Dans un pays de droit, chacun possède son choix dans la vie : afficher son homosexualité, faire des tatouages, être Témoin de Jéhovah ou Mormon ou Raëlien etc., tout est autorisé sauf d’être dissimulé derrière un signe ostentatoire, c’est une liberté codifiée et mesurée à la guise de certains individus. Non?!      A.M

avatar

Un oeil sur le monde musulman

Je médite l’Islam parce que ce phénomène historique, intellectuel et émotionnel durable, influençant plus d’un milliard d’humains, compte. Je le fais en athée et en philosophe matérialiste mais avec toute la déférence requise. Je ne suis pas un iconoclaste. Je ne suis pas un hagiographe non plus mais je m’intéresse à cette vision du monde pour ce qu’elle dit de l’humain et de son contexte culturel. Salut, solidarité et respect, dans la différence. - Paul Laurendeau (Ysengrimus)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *