Nuit Debout ! Un acte de portée politique dans le transfert social – Réflexions de psychanalyse sociale (5e partie)

Par Hervé Hubert  Sur   Le Grand Soir. 24.12.2016. URL : https://www.legrandsoir.info/nuit-debout-un-acte-de-portee-politique-dans-le-transfert-social-reflexions-de-psychanalyse-sociale-5e-partie.html
Photo : V. I. Lénine, le 1er mai 1920, lors de l’une des deux commémorations qui se tinrent à Moscou ce jour-là : l’une en l’honneur de Karl Marx, l’autre « à la gloire du travail libéré » © Archives centrales de l’Institut du marxisme-léninisme

 

Ne pas céder sur la valeur de l’acte posé par Lénine en 1917 ou Comment penser les perspectives révolutionnaires avec l’outil du transfert social

 

J’ai souhaité écrire sur Nuit Debout ! car ce phénomène met en avant l’idée de refus du système du « Faux Sphère » capitaliste. Nuit Debout ! dans la pratique — et il convient de partir du primat de la pratique — a consisté à rompre le cycle circadien lié au rythme du travail, aux habitudes sociales, aux répétitions de la vie quotidienne, dans le but de parler collectivement. Par cette forme de rupture d’un rythme, l’acte Nuit Debout ! met ainsi en question, l’aberrant de la répétition dans la vie quotidienne. N’est-il pas aberrant de vivre comme nous le faisons, en subissant l’imposition, le diktat, le forçage d’un ordre économique et politique aux répercussions si graves et nuisibles pour une vie vivante ? Nous sommes loin de la fin de la faim qui tue, et concevoir la vie de chaque camarade humain comme une œuvre artistique ne peut faire partie du discours capitaliste.

 

Paradoxe ou contradiction ? L’événement Nuit Debout ! a pris une forme jugée aberrante pour certains qui n’ont voulu y voir qu’une excitation petite-bourgeoise, des bavardages de noctambules sans lendemain, une errance niant la lutte des classes confinée à la classe ouvrière… Peu importe. Ce qui compte est la signification de cet acte : dans l’acte de faire énonciation sur ce mode nocturne, il peut être entendu ce désir de rupture avec ce qui nous pousse à un consentement à notre insu, au su de tous, ou encore un consentement su, à l’insu de tous, à ce qui humilie et tue à petit feu…

 

Il peut être perçu ainsi un désir de briser un ordre, de faire valeur autre au dire du camarade humain, à la pratique sociale, au travail, à la vie. Tenter ainsi de partir d’une autre base que celle instituée par le capitalisme et son idéologie du discours hollywoodien du moi fort.

 

Nuit Debout ! a mis en place une critique collective possible du « Faux Sphère » au capitalisme. Une base a été attaquée, remise en question et cela concerne l’État, la hiérarchie des valeurs, leurs circulations dans le transfert social, la forme-État donc, car une forme appelle au fonctionnement d’une valeur circulante.

JPEG - 33 ko
Schéma 8 — La circulation des valeurs d’échange © L’Airétiq 2016

 

Nuit Debout ! cependant n’a pas fait révolution pour autant ni même esquisse d’une révolution. Il n’y a pas eu production d’une théorie de la Révolution ni plus simplement organisation d’un mouvement. Cela réduit évidemment la portée historique de l’événement de façon forte, et ce qui a fait subversion dans son point de départ est resté « statique-nocturne ».

 

Je pense cependant que la mise en question collective d’un état couché et celle de la fonction de l’État capitaliste doit pouvoir donner à penser avec les outils fournis par Lénine dans cet ouvrage fondamental L’État et la révolution en 1917. La Révolution de 1917 a eu la fonction de tenter et de réussir le mouvement transférentiel fondamental du retournement et de l’abolition de l’ordre capitaliste pendant un temps à un niveau extrêmement fort.

 

Je voudrais souligner quelques points pour mettre en valeur l’actualité évidente de l’acte révolutionnaire de Lénine, ce qui explique mon titre : « Ne pas céder sur la valeur de l’acte posé par Lénine en 1917 »

Le point le plus important de cette actualité est certainement la théorisation par Lénine de la fonction de la forme-État à partir de Marx, mais aussi de son analyse critique du mouvement qu’il a instauré avec son acte révolutionnaire.

 

Je commencerai par souligner sa perspicacité sur un phénomène qui échappe à beaucoup aujourd’hui qui sont enfermés dans le faux binaire démocratie / totalitarisme tel que je l’ai décrit précédemment : « La forme que revêt la domination de l’État peut différer : le capital manifeste sa puissance d’une certaine façon là où existe une certaine forme, d’une autre façon là où la forme est autre ; mais, somme toute, le pouvoir reste aux mains du capital, que le régime soit censitaire ou non, même si la république est démocratique ; mieux encore : cette domination du capitalisme est d’autant plus brutale, d’autant plus cynique que la république est plus démocratique » [1].

 

Cette phrase indique bien que c’est avec la forme politique démocratique, faussement démocratique pour reprendre un terme courant chez Pasolini, que le capitalisme assure sa domination au zénith, en oscillant entre différentes formes de dominations. il n’est que trop troublant de penser aux fausses alternances, que ce soit aux États-Unis d’Amérique ou en France. L’actualité qui concerne le binaire Hillary / Donald montre l’état de dégénérescence et de cécité politique dans lequel nous entraîne le pouvoir idéologique du « capitalisme de la séduction » [2]. Pourquoi se laisser trumper par le ton d’Hillary, pourquoi se laisser clincher par le viril du Donald qui s’est fait des couilles en or ? (Clincher, terme anglais évoquant « faire pencher la balance », « rendre décisif ».) La réponse est du côté du signifiant-mettre État : face à la provocation du canard qui bouscule de façon obscène l’ordre du poulailler démocrate, il est cancanié « Quand même Madame Clinton est une femme d’État ! » alors que pour Trump c’est« le protectionnisme d’un « État-Nation » qui devient évidence salutaire pour la vie de toute l’humanité réduite à un tas d’humains.

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *