Pour une éducation à la paix dans un monde violent

Par Obrillant Damus

 

La paix en soi, la paix avec les autres, la paix pour les autres, la paix universelle ne sont que quelques-uns des thèmes étudiés dans cet ouvrage formé de quatorze textes d’auteurs provenant de tous les coins de la planète. De la sorte, ce sont quatorze points de vue originaux qui convergent pour nous rappeler l’importance de l’éducation à la Paix dans un monde si humain rongé par diverses figures de la guerre. Tous les auteurs de cet ouvrage s’accordent pour dire que la paix est l’affaire de tous : chacun de nous peut et doit être un artisan de la paix, en adoptant des comportements et des conduites favorisant l’émergence d’un climat de paix, ou, ce qui est encore mieux, conjurant le spectre de son autre, c’est-à-dire de la violence. L’éducation à la paix peut être considérée comme une composante pluridisciplinaire des sciences de l’éducation qui étudie – dans leurs relations avec le contexte social, culturel, historique, économique et politique – les valeurs, les conduites sociales, les croyances, les idéaux et les représentations du monde qui favorisent le maintien ou le rétablissement du processus de paix sur les plans individuel (paix avec soi-même, sentiment de sécurité et de justice) et collectif (paix avec tous). À l’âge de la bombe atomique, la soumission individuelle et collective à la souveraineté de la paix dans une perspective cosmo-sotériologique est indispensable. Contre la violence, il faut intensifier le processus d’institutionnalisation de l’enseignement de la paix. Il faut faire de la paix une valeur centrale qui sous-tend les programmes et les matières scolaires.

 

http://evene.lefigaro.fr/livres/livre/obrillant-damus-pour-une-education-a-la-paix-dans-un-monde-viole-5153676.php

  • Éditeur : L’Harmattan
  • Parution : 01 décembre 2017
  • Prix editeur : 29€00
  • Pages : 276
  • Isbn : 9782343134505

https://livre.fnac.com/a11202846/Obrillant-Damus-Pour-une-education-a-la-paix-dans-un-monde-violent

 

L’équipe coordinatrice :

Obrillant DAMUS est professeur à l’Université Quisqueya (Faculté des sciences de l’éducation) et à l’Université d’État d’Haïti (Institut Supérieur d’Études et de Recherches en Sciences Sociales, IERAH/ISERSS). Il est membre de l’Institut d’Athènes pour l’éducation et la recherche (Athens Institute for Education and Research, ATINER). Il est titulaire d’un master en sciences de l’éducation (spécialité éducation tout au long de la vie. Il a obtenu en 2008 le prix de Master en sciences humaines et sociales du Cancéropôle Île-de-France, ainsi qu’un prix littéraire de l’OIF), d’un master en sciences du langage (spécialité lexicographie et discours en Francophonie) et d’un doctorat en sociologie. Obrillant Damus a réalisé un postdoctorat sous la direction de Michel Maffesoli, professeur de sociologie en Sorbonne. Ses recherches portent sur le handicap, la solidarité, l’éducation à l’amour, la vulnérabilité humaine, l’éducation à la paix, les pratiques d’orientation de la grossesse et de la naissance, les savoirs autochtones, le viol des femmes, les rapports entre le créole et le français d’Haïti, entre le cancer et la solidarité, etc. Il est l’auteur de plusieurs travaux dont « Les rites de naissance en Haïti » (2012), « Homo vulnerabilis. Repenser la condition humaine » (2016), « Las prácticas profesionales de las matronas haitianas : entre salud, biodiversidad y espiritualidad » (2017) in Knowing our Lands and Resources Indigenous and Local Knowledge of Biodiversity and Ecosystem Services in the Americas, UNESCO, Paris

 

 

Christoph WULF est professeur d’anthropologie et de philosophie de l’éducation à l’Université libre de Berlin. Il était le premier secrétaire du « Peace Education Commission of the International Peace Research Association » (1972). Il est vice-président de la commission allemande auprès de l’UNESCO. Ses livres sont traduits dans plus de 15 langues.

Joseph P. Saint-Fleur est professeur honoraire de philosophie et chercheur au Laboratoire CIREL (Centre interuniversitaire de recherche en éducation) de l’Université de Lille-Hauts-de-France. Il a consacré l’essentiel de ses travaux à l’élucidation de la pensée de Wittgenstein.

Denis JEFFREY est professeur titulaire à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval et chercheur régulier au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante. Il a publié de nombreux ouvrages sur l’adolescence, sur les rituels et sur l’éthique des enseignants.

 

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *