Présentation des tarifs douaniers américains

Par Ibrahim Habi.  Le 15.10.2018. Sur  le webmagazine http://www.les7duquebec.com

 

Dimanche 30 Septembre, à la sortie de 11 heures de négociation commerciale portant sur le NAFTA 2.0, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau affirmait “c’est une bonne journée pour le Canada”. Avec l’accord obtenu entre le Mexique et les États-Unis en août, le Canada risquait de faire cavalier seul et de s’exclure d’une alliance commerciale qui a jusqu’à lors a porté ses fruits. L’accord commercial datant de 1994 était selon les États-Unis, dépassée et injuste pour toutes les parties. Il semblerait que des concessions aient été faites par toutes les parties afin de restaurer une entente cordiale entre les pays voisins.

 

L’administration Trump : entre intimidation et négociation

C’est une technique aussi vieille que le monde : faire peur à son ennemi afin de le pousser dans ses retranchements et finalement obtenir gain de cause. Il semblerait que cette technique est la préférée de l’administration Trump. Depuis son arrivée au pouvoir, le président américain ne laisse personne indifférent: tweets, menaces, escalade et finalement résolution du conflit en faveur – bien sûr – des États-Unis. Souvenez-vous de l’épisode entre la Corée du Nord et les États-Unis, l’escalade verbale entre les deux dirigeants avait donné des sueurs froides à la terre entière.

 

L’économie américaine se porte bien

 

 

 

L’homme d’affaire milliardaire et ses décisions font couler beaucoup d’encre mais les résultats sont là : l’économie américaine se porte très bien. Les chiffres sont insolents pour une économie déjà développée, avec 4% de croissance au deuxième trimestre de 2018 et un taux de chômage à 3,9%. La réforme de la fiscalité et la baisse des impôts pour les entreprises (35% à 21%) vont coûter $1 500 Mds au budget américain sur dix ans. Ce stimulus économique est donc le résultat de réforme et d’une hausse des dépenses de défense. Il convient donc de nuancer les bons résultats de l’économie américaine, certains économistes estiment même que ces mesures pourraient donner lieu à une récession en 2020. Galvanisé par ses différents succès – politiques, économiques et commerciaux – Donald Trump s’obstine là où de nombreux économistes affirment qu’une guerre commerciale serait néfaste pour toutes les économies.

 

Attention au souffle du dragon chinois

 

Quoi qu’il en soit, Pékin ne compte pas tendre la joue et se laisser faire. La dernière mesure américaine entrée en vigueur le 24 Septembre 2018 impose 10% de droit douanier supplémentaire sur 200 milliards de dollars d’importations chinoise a été suivie de près par une mesure de riposte chinoise de 10% sur 60 milliards de dollars d’importations américaines, couvrant environ 5 000 produits.

Cliquez sur l’hyperlien :

L’infographie réalisée   par Trade Machines fait le point sur le déroulement de cette guerre commerciale.

 


 

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

Une pensée sur “Présentation des tarifs douaniers américains

  • avatar
    15 octobre 2018 à 8 08 47 104710
    Permalink

    @ M. Habi

    Merci à l’auteur M. Habi pour son texte et pour l’infographie (que je vous invite à consulter en cliquant sur INFOGRAPHIE)

    Cette lecture m’interroge à l’effet que s’il ne semble y avoir que des effets négatifs à la montée des tarifs douaniers = résultat de la guerre commerciale en cours (et ce pour les États-Unis comme pour les autres pays), alors pourquoi les gouvernements du monde entier sont-ils engagés dans une telle guerre commerciale mondiale autodestructrice ????

    Est-ce du à l’incompétence ou l’ignorance des dirigeants ?
    Est-ce du à l’orientation politique des dirigeants ?
    Est-ce du au fait que les « dirigeants » ne dirigent pas et seraient soumis aux vrais boss derrière les rideaux?
    Est-ce du au fait que l’infographie ne dit pas tout – elle néglige d’autres facteurs biens plus importants dans l’analyse?
    Est-ce du au fait que la guerre commerciale, idéologique, politique, puis diplomatique, puis militaire sont inévitables et constituent le mode opératoire du système capitaliste?
    Toutes ces réponses ?

    Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *