Proverbes chinois – 2e partie


Un oeil sur … la Chine
Carolle Anne Dessureault :

Chers lecteurs,

Les proverbes chinois se poursuivent cette semaine suivis de quelques citations de grands philosophes chinois, tels Confucius, Lao Tseu, Chou King.

Proverbes chinois

La nuages passent, mais la pluie reste.

Qui voit l’orage dans les nuées ne sera pas mouillé.

Une vie tranquille assure le maintien de soi.

Les plus jolis oiseaux sont en cage.

Il n’y a point de roses de cent jours.

Quand les cuisiniers se battent, tout se refroidit ou se brûle.

Le fruit mûr tombe de lui-même.

Avec le temps et la patience, la feuille du mûrier devient satin.

Qui a soif, rêve qu’il boit.

Qui est borgne, plaint les aveugles.

À chaque coffre sa clé, on les ouvrira tous.

Prétendre contenter ses désirs par la possession, c’est compter qu’on étouffera le feu avec de la paille.

On connaît le cheval en chemin, et le cavalier à l’auberge.

Agneau en peau de tigre craint encore le loup.

Le plus gros brin de chanvre ne saurait faire un câble.

Lorsque l’on tombe, ce n’est pas le pied qui a tort.

N’attends pas des autres ce que tu ne veux pas leur promettre.

Quand le peigne est trop fin, il arrache les cheveux.

Ce n’est pas faute de voir loin que l’on tombe.

Qui suit le villageois, ira au village.

Tout bois est gris quand il est réduit en cendres.

Arbre renversé par le vent avait plus de branches que de racines.

Les plats du premier service sont toujours les plus chauds.

Fleuve paisible, rives fleuries.

La porte la mieux fermée est celle que l’on peut laisser ouverte.

Le plus beau lendemain ne nous rend pas la veille …

Mieux vaut mécontenter par cent refus que de manquer une seule promesse

Les réflexions qui descendent dans le Coeur mènent plus loin que celles qui vont au bout du monde.

Mieux vaut essuyer la lame du paysan que d’obtenir cent sourires du ministre.

Il n’y a de tache qu’en un endroit et tout l’habit est gâté.

C’est dormir toute la vie que de croire à ses rêves

La mémoire peut contrrefaire l’esprit, mais non le suppléer; mille souvenirs ne donnent pas une pensée.

Plus le méchant est riche et honoré, plus l’extinction de sa race est assurée.

Plus les repentirs sont prompts, plus ils en épargnent d’inutiles.

Il faut être bien sage ou bien borné pour ne rien changer à ses pensées.

Qui cède le haut du pave s’élargit le chemin.

La boue cache un rubis mais ne le tache pas.

Le gouvernement doit être doux, et les ordres sévères.

On ne rit jamais si fort, si longtemps et si haut, que lorsqu’on veut cacher sa douleur.

Il faut faire vite ce qui ne presse pas, pour pouvoir faire lentement ce qui presse.

C’est s’aimer bien peu que de haïr quelqu’un; mais c’est haïr tout le monde que de n’aimer que soi.

Ce n’est pas le puits qui est trop profond, c’est la corde qui est trop courte.

C’est se rendre le complice d’une impertinence que d’en rire.

Le secret le mieux gardé est celui qu’on garde pour soi.

Ce n’est qu’avec les yeux des autres qu’on peut bien voir ses défauts.

On n’a jamais tant besoin de son esprit que lorsqu’on a affaire à un sot.

Rien n’abrège la vie comme les pas perdus, les paroles oiseuses et les pensées inutiles.

La vie la plus heureuse finit avant la mort.

La plus courte vie a des siècles de douleur.

CITATIONS DE PHILOSOPHES CHINOIS

Citations de Chou King

Ne rougissez pas d’une erreur, vous commettriez une faute.

Celui qui plante des vertus doit s’appliquer à les arroser.

Citations de Lao Tseu

La Voie du Ciel, c’est diminuer l’excédent pour augmenter l’insuffisant.

La Voie des hommes est différente : ils enlèvent à ceux qui n’ont pas pour donner à ceux qui ont tout. 

Savoir que l’on ne sait pas est d’un esprit supérieur. 

Le sage voit l’ensemble, non le détail. Le vulgaire compare et ne généralise pas. 

Citations de Confucius

Le sage attend tout de lui-même; le vulgaire attend tout des autres. 

Entre hommes polis et sincères, il n’y a pas de classes. 

Seuls les grands esprits et les sots ne changent jamais.

De nature, les hommes sont assez semblables.

Ne cherchez pas à régenter ce qui ne vous regarde pas.

Tout passe comme l’eau d’une rivière.

 

Sources : http://proverbes.pagesperso-orange.fr/chine.htm

 

39 pensées sur “Proverbes chinois – 2e partie

  • avatar
    24 janvier 2014 à 11 11 52 01521
    Permalink

    Quelle richesse!!!!

    Merci!!!

    Amicalement

    André Lefebvre

  • avatar
    24 janvier 2014 à 13 01 47 01471
    Permalink

    Qui suit le villageois, ira au village.

  • avatar
    24 janvier 2014 à 16 04 12 01121
    Permalink

    @André Lefebvre
    @Demian West

    Merci de votre présence sur les proverbes.

    J’aime bien aussi « Le plus gros brin de chanvre ne saurait faire un câble ». Ce proverbe s’applique bien aux collaborateurs des 7 du Québec, nous sommes tous interreliés.

    Carolle Anne Dessureault

  • avatar
    24 janvier 2014 à 18 06 01 01011
    Permalink

    À propos du juste milieu en toutes choses :

    Ne vous mettez pas en avant, mais ne restez pas en arrière.

    À propos de l’hôtel de police :

    Qui voit le yamen voit sa peine,
    Qui croise le mandarin voit sa fin.

      • avatar
        24 janvier 2014 à 19 07 21 01211
        Permalink

        J’aime le « Ne vous mettez pas en avant, mais ne restez pas en arrière ».

        CAD

  • avatar
    24 janvier 2014 à 19 07 37 01371
    Permalink

    Celle-ci est a revoir :
     »Arbre renversé par le vent avait plus de branches que de racines.  »

    Car sous terre chaque branches a ses racines !

    • avatar
      24 janvier 2014 à 22 10 22 01221
      Permalink

      Sans doute que la sagesse chinoise a aussi ses manques. Peut-être que le proverbe fait allusion à des branches secondaires. Ou que les racines n’avaient plus suffisamment d’espace dans le sol.

      Merci pour cette remarque.

      CAD

      • avatar
        25 janvier 2014 à 1 01 07 01071
        Permalink

        Sans doute que la botanique Chinoise n’en .tait pas encore là. 🙂

        De même que celui qui dit:  »les repas servi en premier sont toujours les plus chauds  »

        C’était vraie a cette époque, mais aujourd’hui, avec le micro-onde, le grilloir, les croque pots et cie… 🙁 ca ne tient plus.

        • avatar
          25 janvier 2014 à 20 08 30 01301
          Permalink

          Ah, là, voyez-vous, j’ai compris ce proverbe dans le sens des grands galas. Habituellement, on commence par servir les dignitaires et après, les invités. S’il y a 400 personnes, le plus haut dignitaire ne peut – ce qui serait perçu comme un manque total de savoir-vivre – commencer à manger tant que tous les invités n’ont pas été servis. Donc, il mange froid.

          Le général De Gaulle s’en était déjà plaint. Il disait manger toujours froid et qu’il aurait bien aimé qu’on oublie l’étiquette pour une fois.

          Ce n’est pas un bon proverbe …

          CAD

          • avatar
            25 janvier 2014 à 22 10 22 01221
            Permalink

            Pourquoi pas ?

            Mais bon, ces gens(chinois) qui voyagaient sur de longue distances, devaient trouver chaud même un repas servi tiède. 😉 !

  • avatar
    24 janvier 2014 à 19 07 41 01411
    Permalink

     »Plus le méchant est riche et honoré, plus l’extinction de sa race est assurée. »

    La preuve qu’il n’y as rien de nouveau sous le soleil !

  • avatar
    25 janvier 2014 à 9 09 22 01221
    Permalink

    Il y a plusieurs « corrections » et « éliminations » à faire dans la liste. Par exemple:

    « Le fruit mûr tombe de lui-même. »

    Ne tient plus puisque aujourd’hui on cueille les fruits avant qu’ils soient mûrs pour les laisser mûrir en entrepôt et pendant le transport.

    « Prétendre contenter ses désirs par la possession, c’est compter qu’on étouffera le feu avec de la paille. »

    Il y a longtemps que les pompiers ne se servent plus de paille pour éteindre un feu; s’il s’en sont déjà servi.

    « On connaît le cheval en chemin, et le cavalier à l’auberge. »

    Il est clair que depuis l’avènement généralisé des voitures, on ne voit ni cheval et donc impossible de le reconnaître, tout comme le cavalier d’ailleurs.

    « N’attends pas des autres ce que tu ne veux pas leur promettre. »

    Depuis qu’il est généralisé que les promesses sont jamais tenues, ce proverbe ne veut rien dire. C’est bien évident.

    « Qui cède le haut du pave s’élargit le chemin. »

    Depuis que les chemins sont à niveau, il n’y a plus de haut du pavé; alors…

    « Ce n’est pas le puits qui est trop profond, c’est la corde qui est trop courte. »

    Nous sommes devant le même problème qu’avec le cheval et le cavalier: Puits, sceaux et cordes sont passés date.

    « Le secret le mieux gardé est celui qu’on garde pour soi. »

    Il est bien évident que si nous sommes au courant, ce n’est plus un secret.

    « Ce n’est qu’avec les yeux des autres qu’on peut bien voir ses défauts. »

    Complètement insignifiant, puisqu’on ne peut voir qu’avec ses propres yeux.

    Il y en a beaucoup d’autres qui ne tiennent pas; mais je me demande quoi dire au sujet de :

    « On n’a jamais tant besoin de son esprit que lorsqu’on a affaire à un sot. »

    ????

    Amicalement

    André Lefebvre

    • avatar
      25 janvier 2014 à 21 09 06 01061
      Permalink

      Cher André,

      Vu de cette façon, les proverbes ne tiennent pas la route c’est sûr. Je crois pourtant qu’il faut les lire au deuxième degré et non pas les prendre à la lettre.

      « Le fruit mûr tombe de lui-même », on ne parle pas vraiment des pommes ni de fruits … c’est une façon de dire qu’il faut avoir la patience et la sagesse de ne pas forcer les événements ni les gens. Il faut attendre le moment propice.

      « On n’a jamais tant besoin de son esprit que lorsqu’on a affaire à un sot » – à mon avis ceci signifie que si on est obligé de transiger avec une personne bornée ou stéréotypée (selon notre point de vue), il faut vraiment utiliser toutes nos ressources mentales pour ne pas grimper dans les rideaux au cours de la conversation, faire preuve de diplomatie et de patience pour comprendre son point de vue, même s’il nous semble de travers. C’est un test d’éthique, si on parvient à rester respectueux même avec une personne « bouchée », on aura fait travailler nos neurones !

      D’autre part, bien d’accord pour éliminer les suivants :
      1) Les repas servis en premier sont toujours les plus chauds
      2) Le secret le mieux gardé est celui qu’on garde pour soi

      Amicalement,

      Carolle Anne Dessureault

      • avatar
        25 janvier 2014 à 22 10 48 01481
        Permalink

        Personnellement je pense qu’ils ont tous une signification importante et je n’en éliminerais aucun.

        Comme j’ai dit à votre article précédant, chacun d’eux équivaut à un article complet.

        Amicalement

        André Lefebvre

        • avatar
          26 janvier 2014 à 14 02 30 01301
          Permalink

          Bonjour André,

          C’est vrai qu’ils contiennent beaucoup de substance.

          Bonne journée,

          Carolle Anne Dessureault

      • avatar
        26 janvier 2014 à 4 04 03 01031
        Permalink

        « Le secret le mieux gardé est celui qu’on garde pour soi. »

        Ce proverbe est d’or, car il dit clairement que c’est une absurdité que de confier un secret ne serait-ce qu’à une seule autre personne.

        Puisqu’il ne serait plus un secret, effectivement…
        C’est aussi une des actions les plus difficiles à réaliser, garder un secret uniquement pour soi-même.

        Mais je rappelle qu’on peut conserver des secrets à deux, à trois voir pour tout un groupe. Il restera un secret pour les autres.

        Par ailleurs, en Normandie et même tout près de chez moi, il est des fruits qui tombent à maturité. En fait, tous ces proverbes sont parfaitement illustrés dans la nature ou dans la société, mais à une échelle moins large c’est tout.

        • avatar
          26 janvier 2014 à 14 02 25 01251
          Permalink

          @Demian West

          Vous dites au sujet du « secret le mieux gardé est celui qu’on garde pour soi » : c’’est aussi une des actions les plus difficiles à réaliser, garder un secret uniquement pour soi-même.

          Comme vous dites juste !

          Bonne journée,

  • avatar
    25 janvier 2014 à 11 11 24 01241
    Permalink

    Bonjour
    Merci Carolle pour enrichir notre collection de proverbes. Pour moi la beauté d’un proverbe est qu’il résume en une phrase, un article de plusieurs pages.
    Merci à André pour le divertissement qu’il nous procure, ont ce croirait dans un Derby de démolition.
    Si je croyais un seul instant que tu es sérieux je te dirais de relire plusieurs fois le dernier proverbe que tu mentionnes
    (On n’a jamais tant besoin de son esprit que lorsqu’on a affaire à un sot.)
    Continu ton bon travail André, nous avons grandement besoin de temps à autre d’un peu de légèreté.
    Présentement je ne peux passer autant de temps que je le voudrais sur le site mais c’est partie remise.

    • avatar
      25 janvier 2014 à 21 09 08 01081
      Permalink

      Merci Poivre de cayenne pour votre réflexion.

      Bonne chance dans votre projet.

      CAD

  • avatar
    25 janvier 2014 à 11 11 34 01341
    Permalink

    Le meilleur proverbe Chinois est quand même : (Chinois parce qu’un peu torturé et retors…)

    « La mort d’un grand homme n’a jamais empêché un train de partir ».

    Je ne laisse pas de chercher la solution à cette énigme qui va sur un grand train de vapeur… 😀

    • avatar
      25 janvier 2014 à 17 05 18 01181
      Permalink

      Que voulez vous, faut respecter l’horaire. Pensez a tous ceux qui en dépendent, alors que l’autre…plus personne n’en dépend. 🙂

    • avatar
      25 janvier 2014 à 21 09 10 01101
      Permalink

      @Demian West

      N’est-ce pas un rappel que la terre n’arrêtera pas de tourner si on disparaît, qu’on soit grand ou petit, intelligent ou sot !

      CAD

  • avatar
    25 janvier 2014 à 13 01 19 01191
    Permalink

    Le 25 janvier 2014 à 9 h 22 min, Andre lefebvre a dit :
    Il y a plusieurs « corrections » et « éliminations » à faire dans la liste. Par exemple:

    « Le fruit mûr tombe de lui-même. »

    Ne tient plus puisque aujourd’hui on cueille les fruits avant qu’ils soient mûrs pour les laisser mûrir en entrepôt et pendant le transport.

    « Prétendre contenter ses désirs par la possession, c’est compter qu’on étouffera le feu avec de la paille. »

    Il y a longtemps que les pompiers ne se servent plus de paille pour éteindre un feu; s’il s’en sont déjà servi.

    « On connaît le cheval en chemin, et le cavalier à l’auberge. »

    Il est clair que depuis l’avènement généralisé des voitures, on ne voit ni cheval et donc impossible de le reconnaître, tout comme le cavalier d’ailleurs.

    « N’attends pas des autres ce que tu ne veux pas leur promettre. »

    Depuis qu’il est généralisé que les promesses sont jamais tenues, ce proverbe ne veut rien dire. C’est bien évident.

    « Qui cède le haut du pave s’élargit le chemin. »

    Depuis que les chemins sont à niveau, il n’y a plus de haut du pavé; alors…

    « Ce n’est pas le puits qui est trop profond, c’est la corde qui est trop courte. »

    Nous sommes devant le même problème qu’avec le cheval et le cavalier: Puits, sceaux et cordes sont passés date.

    « Le secret le mieux gardé est celui qu’on garde pour soi. »

    Il est bien évident que si nous sommes au courant, ce n’est plus un secret.

    « Ce n’est qu’avec les yeux des autres qu’on peut bien voir ses défauts. »

    Complètement insignifiant, puisqu’on ne peut voir qu’avec ses propres yeux.

    Il y en a beaucoup d’autres qui ne tiennent pas; mais je me demande quoi dire au sujet de :

    « On n’a jamais tant besoin de son esprit que lorsqu’on a affaire à un sot. »

    ????

    Amicalement

    André Lefebvre

    Ho lala, gros brain storming ce matin André. 😉 ! La chaîne doit avoir débarqué du pédalier une coupe fois, mdr !

    -La nature fourmille d’arbres fruitiers dont les fruits ne sont pas ceuillies ni entreposés.

    -Il est aussi ridicule d’aspirer au bonheur via le matérialisme que de souhaiter éteindre un feu avec de la paille.

    -La fiabilitée, la performance, l’endurance d’une voiture…ce compare bien avec celle d’un cheval et la même chose s’applique en regard du cavalier ou du conducteur, a l’auberge ou au Holliday Inn.

    Etc. , etc. .

    Effectivement, la dernière a bien voyagé jusquà aujourd’hui. 😉
    bonne journée

  • avatar
    25 janvier 2014 à 17 05 23 01231
    Permalink

    @André : Celui-ci pourrait être adapté a la modernité car beaucoup de gens dépendent d’un puits.

    Suffirait de le transposer a une pompe mal adaptée au diamêtre du tuyau.

    bonne journée

    • avatar
      25 janvier 2014 à 17 05 23 01231
      Permalink

      « Ce n’est pas le puits qui est trop profond, c’est la corde qui est trop courte. »

  • avatar
    25 janvier 2014 à 17 05 28 01281
    Permalink

    « Le secret le mieux gardé est celui qu’on garde pour soi. »

    Il est bien évident que si nous sommes au courant, ce n’est plus un secret.

    Sauf si je dis a quelqun que je détient un secret et que je suis seul a le connaître !

  • avatar
    26 janvier 2014 à 11 11 18 01181
    Permalink

    Un proverbe ne se démode JAMAIS il exprime toujours la même pensée, même après mille ans
    Exemple : On connaît le cheval en chemin, et le cavalier à l’auberge.
    Écrit aujourd’hui : On connait l’auto sur la route, et le conducteur à la brasserie.
    Dans 100 ans : On connait le vaisseau spatial sur la voie lactée, et son pilot à son arrêt sur Venus
    Les mots cheval – cavalier – auto – conducteur – vaisseau spatial – pilot non aucune espèce d’importance
    Il n’affecte en rien le sens du proverbe
    Encore une fois merci Carolle pour avoir enrichi mon répertoire de proverbes car n’ayant pas le temps voulu pour me consacrer à la lecture, de relire de temps à autre ces proverbes m’évite d’avoir à lire toute une bibliothèque.
    Merci

    • avatar
      26 janvier 2014 à 14 02 29 01291
      Permalink

      Les proverbe vous vont comme un gant, cher Poivre de Cayenne et vous savez les décomposer dans une réalité qui nous parle.

      Les proverbes ressemblent à une image qui vaut mille mots !

      Bonne journée, et merci pour l’enrichissement de vos propos.

      CAD

  • avatar
    28 janvier 2014 à 12 12 00 01001
    Permalink

    Bonsoir messieurs et mesdames (j’ai bon là ?)

    au risque de contrarier le lèches-bottes attitré qu’est l’inutile damien west (même son nom est faux) , je me pose une question et sans avoir trouvé la réponse la retransmet à celle qui ne fait que rarement de fautes d’orthographes ou de grammaire puisque se contente de recopier le travail des autres:

    Malgré votre incontestable grandeur, votre parfaite maîtrise de la langue, régulièrement saluée par quelques valets bénévoles, est-ce qu’il ne serait pas honnête de citer de temps à autres les sources de votre intarissable savoir ?

    Soit vous maîtrisez parfaitement le chinois traditionnel ayant donné naissance aux proverbes que vous citez, soit vous vous contentez de les recopier, ce qui par égard à celui qui a fait le travail demanderait au minimum une citation.

    Qu’en pensez-vous votre grandeur ?

    Non west couchez, personne ne t’a sonné!

    Veuillez excuser votre honneur ce texte émaillé de fautes qui je l’espère restera malgré tout compréhensible.

    • avatar
      28 janvier 2014 à 12 12 06 01061
      Permalink

      « Bonsoir messieurs et mesdames (j’ai bon là ?) »

      Non; pas tout à fait; habituellement il faut saluer les dames avant les hommes; mais bon…

      Simple petite remarque:

      Pourriez-vous nous indiquer comment ne pas « recopier » quelque chose d’écrit par quelqu’un d’autre, lorsqu’on énumère des proverbes????

      La question m’asticote beaucoup.

      Amicalement

      André Lefebvre

      • avatar
        28 janvier 2014 à 12 12 42 01421
        Permalink

        Bonjour ALBIE,
        J’abonde dans le même sens qu’André et je suis très curieux de connaître votre réponse.
        J’aimerais que vous nous disiez comment un auteur peut-il citer un passage de la Bible, un texte de loi, etc etc sans copier-coller?
        Tout le monde sait que mon nom n’est pas Poivre de Cayenne et je vais être franc avec vous tout le monde s’en fou. Sur le site des 7 la teneur des articles est importante, bien plus que l’identité de l’auteur.
        En terminant veuillez m’excuser de copier-coller un proverbe de Conficius
        Lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ce n’est pas forcément le pot qui est vide

    • avatar
      28 janvier 2014 à 12 12 17 01171
      Permalink

      Albie,

      Vous avez tout à fait raison sur l’éthique de mentionner les sources. Vous comprendrez que je n’ai pas pondu moi-même les proverbes chinois !

      Il faut lire jusqu’au bas de la page, Albie, où j’avais indiqué la source : http://proverbes.pagesperso-orange.fr/chine.htm

      Quant à l’ironie de votre ton, laissez-vous inspirer par le proverbe qui suit :
      « Si ce que tu as à dire n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi »

      ET « L’eau renversée est difficile à rattraper ».

      Cela dit, je ne jetterai pas d’huile sur le feu, comme on dit souvent. Excusez-moi de ne pas vous signaler la source.

      Bonne fin de journée,

      Carolle Anne Dessureault

    • avatar
      28 janvier 2014 à 12 12 45 01451
      Permalink

      @ Albie Alain,

      Demian West existe, je l’ai rencontré 😀

      • avatar
        28 janvier 2014 à 12 12 50 01501
        Permalink

        Mais dites-moi Albie, comment faites-vous pour intervenir si ponctuellement dessous les articles de Carolle Anne qui traitent de la Chine, vous consultez sa page tous les jours ?

        Cette assiduité mérite quand même une grande indulgence pour votre commentaire.
        Car finalement, elle n’a pas de meilleur fan que vous.

        Bonne journée

        Demian West (mon vrai nom est Jean Gabin « acteur »).

        • avatar
          28 janvier 2014 à 13 01 08 01081
          Permalink

          Ah ben la par exemple
          J’en suis estomaqué Gens Gua Ben sur le site

  • avatar
    28 janvier 2014 à 14 02 13 01131
    Permalink

    Quoi, ces proverbes ne sont pas de vous, Carolle-Anne ? O benlà chudessus ! 🙁

    J’hésitais entre: Lino Ventura et Eddie Constantine. Jean Gabin, jamais je n’aurais cru !

    C’est comme ca quant on crois savoir. Un jour, on se rend compte qu’on ne sait pas…mais ca, on le sait ! 🙂

    bonne journée

  • avatar
    29 janvier 2014 à 15 03 17 01171
    Permalink

    Beau recueil, Madame.

    « Prenez trois hommes au hasard des rues: Ils auront nécessairement quelque chose à m’enseigner. Les qualités de l’un me serviront de modèle, les défauts de l’autre d’avertissement. » 🙂
    LES ENTRETIENS DE CONFUCIUS, chapitre 7, aphorisme 22.

Commentaires fermés.