RUSSIE – DONBASS. Kremlin: Vladimir Poutine, François Hollande et Angela Merkel

alex

 

>Par Alexandre Sivov

_______________________________________________________________________________

Un oeil sur… les conflits
Recherche faite par Allain Jules :

 

Les pourparlers de paix, vendredi 6 février 2015 à Moscou entre Vladimir Poutine, François Hollande et Angela Merkel sur le Donbass, se sont conclus par un échec cuisant pour les deux derniers, selon les médias russes. Poutine a tenu bon, malgré la tension énorme qui veut le pousser à laisser tomber Donbass, venant même du côté de ses propres oligarques. Il n’y a même pas eu une déclaration officielle commune sur ces pourparlers. Donc, l’aide russe au Donbass, massive pour le moment, va être prolongée et l’offensive des insurgés ne sera pas stoppé par la Russie, comme ce fut le cas aux premiers jours de septembre.

Edouard Limonov suppose que, le vrai but de cette visite soudaine – est de ne pas permettre aux insurgés de prendre le dessus sur l’armée ukrainienne encerclée à Debaltsevo-. Il y a jusqu’à 10 mille personnes et un tiers des armes lourdes de cette armée est stocké sur place. Il y a bien des signes confirmant cette analyse, par exemple le cessez-le-feu réclamé par l’Occident, uniquement pour la région de Debaltsevo, et rien de plus ! A Kiev, la situation est explosive. Edouard Limonov écrit dans son blog que, à Kiev, on ne va pas pardonner à Petro Porochenko, pour sa responsabilité dans l’énorme défaite et, il pourrait être renversé avec des incidents imprévisibles.

Jusqu’où pourrait aller Poutine, qui a durci le ton il y a quelques semaines ? Que fera-t-il si le pouvoir de Petro Porochenko est pulvérisé de la même façon que celui de l’ex président ukrainien Viktor Ianoukovytch ? Les discussions sur ce sujet font rage sur l’Internet russe…

Alexandre Sivov

Une pensée sur “RUSSIE – DONBASS. Kremlin: Vladimir Poutine, François Hollande et Angela Merkel

  • avatar
    9 février 2015 à 13 01 32 02322
    Permalink

    Edouard Limonov a accordé une longue interview au 1er journal italien IL CORRIERE DELLA SERA du dimanche 8 février 2015.
    Cela permet de mieux comprendre la situation en Ukraine, et Limonov, comme d’habitude ne mâche pas ses mots.
    TRADUCTION DE L’INTERVIEW à retrouver ici :
    http://www.tout-sur-limonov.fr/412678058

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *