SYRIE. Genève II & forces en présence : l’opposition sans chemise et sans pantalon

Bachar Al-Assad
Bachar Al-Assad

 

Un oeil sur … les conflits
Allain Jules  :

Les choses semblent considérablement se compliquer pour la soi disant opposition syrienne qui, à n’en pas douter, vu ses exigences qui sont en fait celle des monarchies du Golfe, est en perte de vitesse. Méthodiquement, l’armée arabe syrienne reprend les bastions dits « rebelles ». Quand, ces derniers pensent à Genève II, c’est plutôt la peur dans leurs rangs. Ira, ira pas ? Que les mois de décembre et de janvier sont loin. Diantre, les pourparlers de paix auront lieu, en principe, le 22 janvier 2014 ! D’ici là, sans être un oiseau de mauvais augure ou même Nostradamus, cette opposition-là, n’existera plus que sur le papier…

L’avancée de l’armée arabe syrienne, qui sécurise un peu plus Damas, même comme aujourd’hui encore, un obus de mortier a été tiré en direction de la mosquée des Ommeyades, est probante. La reprise de la ville de Deir Atteih, près de Damas, semble même sonner le glas de ces combattants de l’apocalypse qui, pour une poignée de dollars, dépourvus de bon sens, sans idéologie, ennemis de Dieu malgré leurs sempiternels « Allah akbar » tuent impunément des Syriens. Aujourd’hui, ils ont tué froidement 3 employé de la centrale électrique de Homs. Des innocents qui faisaient leur travail. On ne peut pas demander à une population qui vivait sa religion simplement, du jour au lendemain, de pratiquer la charia, même si ces derniers, sont des chrétiens. On comprend  donc l’enthousiasme des populations qui retrouvent leur liberté après le passage de l’armée syrienne qui élimine les terroristes.  Hélas, il n’est pas surprenant de voir ceux qui nous gouvernent et se disent pourtant intelligents, refuser de voir tout par une mauvaise foi abyssale.

Eux, à Genève ? Probablement, non. Le contraire peut être une surprise dans la mesure où, même dans les films, le méchant perd toujours à la fin. Il n’est pas concevable que des humains se mêlent avec des anthropophages, qui plus est, des égorgeurs d’enfants, et qui s’entre-tuent et détruisent la Syrie. Malgré le forcing de certains fous -qui se ressemble, s’assemble-, ces gens ont montré à la face du monde entier, tout ce qu’il y a de plus mal, de plus atroce, de plus laid et de plus immoral chez les êtres humains. Ces monstres, sorte de Frankenstein, doublé de Dracula et de Hitler, ne peuvent, au 21e siècle, gagner. Ce serait l’injustice qui surpasse la justice. L’internationale terroriste a cru trouver son sanctuaire en Syrie. Hélas, leur déconfiture semble même indiquer que c’est leur enfer.

Le sénateur américain John McCain, courroucé, accuse Barack Obama d’avoir cédé. Pour lui, qui s’exprimait hier, la conférence dite de Genève II risque plutôt de noyer définitivement l’opposition syrienne qui n’a plus rien à réellement proposer, même faire du chantage. Amer, McCain a précisé que les dernières victoires significatives de l’armée arabe syrienne et la destruction du stock des armes chimiques de la Syrie ont plutôt renforcé le président syrien Bachar al-Assad dont la délégation arrivera en suisse, très en confiance. Il est donc improbable, pour lui, que l’opposition obtienne quelque chose. La solution, dit-il encore une fois, c’est d’ »armer » ces terroristes.

Quand, dans le camp même des fervents supporters des terroristes on n’y croit plus, on peut comprendre que la messe est presque dite. Néanmoins, connaissant la persévérance dans le mal de ces gens, il n’est pas exclu qu’ils se livrent à l’aide de tous les subterfuges possibles, à un exercice morbide, une surenchère diabolique passant par un coup de poker pour arriver à leur fin. Une victoire à la Pyrrhus ne leur fait pas peur. Que des milliers d’innocents meurent encore sous les balles, les couteaux et les bombes de leurs protégés, l’essentiel est leur victoire. Ils n’ont pas réussi par les armes mais, tentent aujourd’hui de passer en force, par la ruse, sous prétexte d’oeuvrer à la paix en Syrie. Ceci ne trompe plus personne, peut-être qu’ils croient en leurs propres mensonges…

La Syrie, la vraie,  vaincra, parce que l’ »opposition » est sans chemise et sans pantalon !

WordPress:

J’aime chargement…