Tenez-vous le pour dit… !

 

UN OEIL SUR…  LA CHINE

Entre quelques doctes considérations et subtiles analyses par ceux qui en connaissent beaucoup sur la Chine, un peu ou pas du tout, Il n’et pas mauvais d’avoir une point de repère trivial… mais de totale vérité.  RIEN ne vous sera plus utile.  A Rome, on fait comme les Romains, mais en Chine…. Voici quelques  comportements culturels  différents et qui pourraient même vous choquer.  C’est le site CHINE INFORMATIONS ici qui informe. ALORS, TENEZ-VOUS LE POUR DIT….

* * * * * * * 

La Chine est un endroit très diversifié avec de grandes variations au niveau de la culture, de la langue, des coutumes et de l’économie. Le paysage économique est particulièrement varié. Les grandes villes comme Pékin, Canton et Shanghai sont modernes et relativement riches. Cependant, environ 50% des Chinois vivent encore dans les zones rurales, même si seulement 10% des terres de la Chine sont cultivables. Des centaines de millions de résidents ruraux dépendent du travail manuel ou de la ferme.

En général, les régions côtières du Sud et de l’Est sont plus riches tandis que les zones intérieures, le grand ouest, le grand nord, et le sud-ouest sont beaucoup moins développés. Le paysage culturel est sans surprise très diversifié étant donnée la taille du pays. La Chine compte 56 groupes ethniques officiellement reconnus, le plus important est de loin l’ethnie Han qui représente plus de 90% de la population. Les 55 autres jouissent d’actions positives du gouvernement pour l’accès à l’éducation et sont exemptés de la politique de l’enfant unique.

Les Han, cependant, sont loin d’être homogènes culturellement parlant et parlent une grande variété de dialectes locaux inintelligibles, ce qui fait que la plupart des linguistes les classent comme des langues à part entière même si elles utilisent plus ou moins le même jeu de caractères chinois. La plupart des groupes ethniques minoritaires ont aussi leurs propres langues. Contrairement à la croyance populaire, il n’y a pas de culture chinoise Han unifiée, et tandis qu’il existe certains éléments communs, les variations régionales dans la culture Han sont en réalité très diverses.

De nombreuses coutumes et divinités sont spécifiques à chaque région et même villages. Les célébrations du Nouvel an lunaire et d’autres festivals varient considérablement d’une région à l’autre. Les coutumes spécifiques liées à la célébration de grandes occasions comme les mariages, les funérailles et les naissances sont aussi très diversifiées. En général, la société contemporaine urbaine chinoise est plutôt laïque et la culture traditionnelle est plus un courant sous-jacent dans la vie quotidienne.

Parmi les minorités ethniques, les Zhuang, les Mandchous, les Hui et Miao sont les plus importantes en taille. Parmi les autres minorités ethniques on compte : les Coréens, les Tibétains, les Mongols, Ouïgours, les Kirghiz et même les Russes. En fait, la Chine est le foyer des plus grandes populations coréennes et russes en dehors de leur pays respectif.

Certains comportements qui sont tout à fait normaux en Chine, peuvent être considérés comme choquants et vulgaires pour les étrangers :

– Cracher : de nombreux Chinois ont l’habitude de cracher dans la rue, les magasins, les supermarchés, les halls d’hôtel, les couloirs, les restaurants, les autobus et même dans les hôpitaux. La pensée traditionnelle de la médecine chinoise considère qu’il est nécessaire d’expulser ses glaires. Le fait de cracher a considérablement diminué dans les zones urbaines les plus développées comme Pékin et Shanghai depuis l’épidémie de SRAS en 2002, alors que des campagnes de prévention ont été menées.

– Fumer : on peut fumer presque n’importe où, y compris dans les zones « non fumeurs », les clubs de santé, les espaces de loisir et même souvent les hôpitaux. Peu de restaurants ont des zones non fumeurs bien que Pékin interdise désormais la cigarette dans la plupart des restaurants. Cependant, l’application de la loi peut varier. Les établissements des classes inférieures n’ont souvent même pas de cendriers. Les restaurants occidentaux semblent être les seuls à toujours respecter l’interdiction. Il est tout à fait commun, pour un fumeur, de fumer dans un ascenseur ou même à l’hôpital alors même qu’il y a des panneaux d’interdiction.

– Toute personne n’ayant pas l’air natif chinois, se trouve abordé par un « hello » (« bonjour » en anglais) ou affublé du terme « laowai » (老外) qui signifie « étranger » ; Le terme le plus formel est waiguoren (外国人). Se faire appelé « laowai » est relativement courant en dehors des grandes villes qui n’en sont cependant pas exclues.

– Regarder fixement quelqu’un est une situation commune dans la majeure partie du pays. Il s’agit généralement de curiosité et non d’hostilité. Ne soyez donc pas surpris si quelqu’un vient jusqu’à vous et vous regarde comme s’il regardait la télévision, il n’y a aucun mal.

– Consommation : Il est assez fréquent que les personnes plus âgées portent un toast aux jeunes, en mangeant. Il est considéré comme extrêmement irrespectueux de rejeter un toast, même de bonne foi, et il est bien vu de retourner l’invitation.

– Conversations bruyantes, bruit, discussions fortes ou disputes publiques sont très communs. Beaucoup de Chinois parlent très fort en public. La forte voix n’implique généralement pas que celui qui parle est en colère ou engagé dans une dispute. De véritables combats impliquant des violences physiques ne sont pas très fréquents, mais peuvent arriver. Si vous êtes témoin d’un tel événement, il faut vous en aller et ne pas vous en mêler afin d’éviter toute implication.

Les étrangers ne sont presque jamais pris pour cibles en Chine et vous serez traité avec grand respect à condition de ne pas agir de façon imprudente. Il est à noter cependant que le racisme est grandissant dans les grandes villes où des étrangers se sont fait remarquer par des attitudes déplacées.

– Pousser, bousculer et/ou ne pas faire la queue : cela se produit souvent partout où il y a des files d’attente, en particulier dans les gares. Il s’agit d’un problème majeur en Chine. Le mieux est de choisir une file qui semble avancer ou tout simplement attendre que tout le monde soit monté à bord ou descendu du moyen de transport en commun. Gardez à l’esprit que le concept d’espace plus ou moins personnel n’existe pas en Chine. Il s’agit d’un comportement tout à fait courant et acceptable pour quelqu’un de s’approcher étroitement de vous ou de vous rentrer dedans sans s’en excuser par la suite. Ne vous fâchez pas, car ce dernier serait surpris et ne comprendrait probablement pas pourquoi vous êtes offensé.

– Mépris général des règlements et les lois : cela inclut par exemple la conduite dangereuse ou le fait de fumer dans les espaces non-fumeurs.

– Beaucoup de Chinois ne couvrent pas leur bouche quand ils éternuent et d’autres font beaucoup de bruit en buvant une boisson ou une soupe Certains résidents étrangers de longue date disent que de tels comportements s’empirent, d’autres disent le contraire. La cause est généralement attribuée à l’afflux de millions de migrants….

Repris de CHINE INFORMATIONS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *