Trump : Nous ne restons au Moyen-Orient que pour protéger Israël

Par  Rai Al-Youm.  Source : Alter-Info.net. Le 1.12.2018.

 

Nous ne sommes pas en accord avec l’interprétation de ce journaliste à propos des motifs de l’agression impérialiste américaine au Proche-Orient depuis plus de 50 ans mais nous diffusons cet article car l’auteur résume bien cette fadaise d’une secte sioniste qui contrôlerait les États-Unis d’Amérique et son économie et surtout l’auteur nous avise qu’un changement d’orientation se prépare dans l’économie-politique américaine au Proche-orient, ce que nous croyons nous aussi.  Robert Bibeau.  Éditeur http://www.les7duquebec.com


 

Jour après jour, le Président américain Donald Trump nous affirme sans détours qu’il ne défend pas le Prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed Ben Salman, par affection pour lui ou pour le Royaume, mais pour la sécurité et l’existence d’Israël, et pas seulement pour la sécurité et les intérêts des États-Unis.

En réponse aux actions de membres du Congrès visant à imposer des sanctions plus fortes à l’Arabie saoudite et au Prince héritier Mohammed Ben Salman, principal accusé dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, le Président américain a déclaré sans passer par quatre chemins dans un entretien avec le Washington Post : « Nous n’avons qu’une seule raison de rester au Moyen-Orient, c’est Israël. Le pétrole est moins important car nous en produisons davantage maintenant. Nous restons seulement pour Israël ». Il a ensuite ajouté : « L’Arabie saoudite est un allié important. Sans eux, Israël aurait beaucoup de problèmes. Ils dépensent des milliards de dollars chez nous et ils s’opposent à l’Iran».

Ces déclarations de Trump résument tout ce qui s’est passé dans notre région durant les 80 dernières années. Elles dévoilent les rôles de chacun, notamment ceux qui ont collaboré avec les États-Unis pour faire échec aux guerres arabes contre Israël et à leurs préparatifs.

Maintenant nous comprenons pourquoi le Royaume et d’autres pays arabes ont collaboré dans la guerre contre l’Irak et son occupation. Maintenant nous saisissons les raisons de la guerre qui a été menée ces sept dernières années contre la Syrie et avant cela la soi-disant révolution contre le Colonel Muammar Khadafi. Nous comprenons pourquoi la résistance palestinienne a été chassée du Liban, pourquoi le Yémen est agressé sans interruption depuis quatre ans, pourquoi l’Iran est victime d’un embargo, pourquoi les groupes de résistance sont criminalisés et mis sur la liste du terrorisme, comme le Hezbollah, le Hamas et le Jihad.

Trump met à jour le jeu de tous et les faits sans passer par quatre chemins. Il veut s’attirer les faveurs du Congrès dans l’assassinat de Khashoggi en « draguant » le lobby juif qui le contrôle (le Congrès). Y parviendra-t-il ? Les semaines à venir nous le dirons (sic).

Les masques tombent. Ils sont même déchirés et la vérité apparaît au grand jour… Merci à Trump pour cela au moins.

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

2 pensées sur “Trump : Nous ne restons au Moyen-Orient que pour protéger Israël

  • avatar
    2 décembre 2018 à 12 12 50 125012
    Permalink

    Rien de neuf. L’entité sioniste n’existe et ne perdure que par la perfusion sans faille des USA. Entre pires et incomparables états terroristes et génocidaires la fraternité est indissoluble. Les deux puissances dites démocratiques qui ne le sont en rien. Ce sont deux pseudo-états militaires.

    Répondre
  • avatar
    2 décembre 2018 à 15 03 41 124112
    Permalink

    @ tous

    En effet quand Donald Trump affirme que les USA ne maintienne des effectifs militaires important au Proche-Orient QUE pour défendre Israël = leur base militaire permanente au Levant, il ne dit que la moitié de la vérité.

    Deux autres motifs obligent les USA de maintenir une présence dans cette région Le premier motif est de s’assurer qu’aucun gouvernement hostile aux intérêts américains ne s’implantera en Arabie Saoudite – pays qui détient une quantité importante des obligations d’épargnes (de la dette) américaines. Le second motif est de maintenir la pression et l’agitation contre l’Iran ce que seule l’armée américaine a la puissance suffisante d’accomplir.

    Cette pression anti-iranienne n’a rien à voir avec le nucléaire iranien mais a tout à voir avec le prix du baril de pétrole et l’usage qui est fait des pétro-dollars US dans ce commerce fondamental pour l’économie mondiale.

    Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *