Vers une confrontation Turquie-Syrie?

Damas qualifie le gouvernement turc de « régime expansionniste », ajoutant qu’Ankara sera considéré comme un « groupe terroriste » s’il ose attaquer le sol syrien.

Selon l’agence de presse officielle syrienne SANA, un responsable du ministère syrien des Affaires étrangères a déclaré, mercredi 9 octobre, que la Syrie utiliserait tous les moyens possibles pour contrecarrer Ankara.

Robert Bibeau, éditeur du webmagazine Les 7 du Québec s’exprime sur ce sujet.

 

Sur PRESSTV- Français.

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

4 pensées sur “Vers une confrontation Turquie-Syrie?

  • avatar
    11 octobre 2019 à 19 07 05 100510
    Permalink

    Il est clair que le groupe de copains saoudiens, émiratis, Égyptiens, américains et israéliens désespérés de Erdogan, tout autant que l’est Poutine et son pantin Assad, voudraient tous mettre le feu à la Turquie, et la voir s’embraser dans et autour de ce conflit syrien et que cela se fasse sans espoir de retour, et on dirait que les kurdes suite au retrait américain de la région sont ceux à qui sera confié cette mission ! islamiste ou pas, Erdogan à surestimé son pouvoir dans le coin, et il ne fera pas le poids devant les intérêts de Poutine et de Trump ou d’israel ! Les Kurdes présents partout dans la région, couvrant une superficie immense allant d’Afghanistan en passant par l’Iran, l’Irak, la Syrie et la Turquie ont tellement tiré profit des conflits dans le coin depuis la guerre Iran Irak, et la guerre du golf, qu’on les compareraient aux Turkmènes du moyen âge qui ont fondé l’empire Ottoman, et de tribus nomades et sans domicile fixe, ont du faire la guerre à tout le monde profité des guerres entre tous le monde dans le coin, arméniens, anatoliens, ayyoubides et fatimides et autres musulmans et arabes, aux persans, aux chrétiens orthodoxes qu’aux templiers et croisés ! les Kurdes ont l’armement US leur butin de guerre d’armes russes et, les fonds irakiens et d’ailleurs, en plus de l’appuis indirect d’Assad pour que tout ceci s’embrase à nouveau, avec cette fois l,objectif de déstabiliser et mettre le feu à la Turquie ! et tout ceci pendant que la péninsule arabique brûle aussi ou s’apprête à flamber bientôt par le biais de la guerre confessionnelle chiite sunnite et le problème de la confrontation avec l’Iran.

    Répondre
    • avatar
      12 octobre 2019 à 11 11 50 105010
      Permalink

      @ SAM

      Il faut se méfier de la propagande occidentale… iranienne, turque et russe dans cette affaire très complexe.

      1) Premier principe à reconnaitre c’est que ce sont les grandes puissances impérialistes qui s’affrontent sur le terrain du Moyen-Orient où les peuples servent de chair à canon de victimes, de souffre douleur entre les mains des potentats locaux chargés de la gouvernance des intérêts d’une alliance impérialiste contre une autre.

      2)Les questions religieuses ou ethniques ou tribales ne sont que des reliquats des temps anciens – de l’époque féodale qui perdurent parce que ces pays que les puissances impérialistes tondent allègrement se développent à deux vitesse – selon deux schémas différentiés – un segment moderne – capitaliste de l’énergie et un segment quasi féodal – agricole – paysan où les relants de chauvinisme ethnique et religieux sont encore prégnants.

      3) La Turquie joue le rôle de croque mitaine sous le regard moqueur de l’alliance russo-iranienne-syrienne – qu’elle a décidé de rallier et sous le regard réprobateur de l’alliance américano-européenne qui mis à part quelques protestations de convenance laissent la Turquie détruire les prétentions nationalistes-ethniques-chauvines des Kurdes qui un temps ont servit les intérêts de l’alliance américano-européenne qui proteste pour sauver sa face d’opportuniste hypocrite.

      4) Comme nous l’avions prédit il y a une année – lors de la mascarade identitaire ethnique kurde et la création de l’État fantoche du ROJAVA la population syrienne- et turque et irakienne-kurde a eu droit à son entité bidon ethnico-nationaliste le temps d’écraser les mercenaires de DAESH que les occidentaux ne pouvaient maintenir en fonction devant la poussée de la résistance syrienne-iranienne-russe et devaient donc externaliser vers l’Afghanistan, le Yemen,le nord Pakistan et l’Afrique

      5) La Turquie a mission de faire le ménage dans tout cela – d’éteindre les illusions nationalistes kurdes qui n’ont plus raison d’être et de faire place nette avant le retrait définitif des puissances occidentales de cette région du Moyen-Orient qui ne présente plus d’intérêt stratégique comme c’était le cas dans les années 1960 – 2010.

      6) De nos jours les sources d’énergie se contrôlent vis les bourses du pétrole – les boursettes du carbone – les marchés commerciaux – et la finance internationale et non plus par des bases navales et l’occupation militaire comme l’attaque des raffineries arabes l’a démontré. Tout se tient en ce Moyen-Orient martyr.

      Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

      Répondre
  • avatar
    12 octobre 2019 à 11 11 51 105110
    Permalink

    En effet Erdogan est en train de tomber dans un piège mortel pour lui et ses adeptes . Le coup d’Etat manqué contre lui il y a deux ans a été fomenté par la CIA et autres Mossad à cause de son soutien aux frères musulmans et aux djihadistes . Prévenu par Poutine il a échappé à ce coup d’Etat en prenant des mesures répressives massives contre son armée et ses fonctionnaires , ce qui a affaibli l’Etat turque . Son économie s’est écroulée et l’opposition turque s’est renforcée avec l’échec électorale majeur d’Istanbul-Ankara . Cette guerre contre les Kurdes sera sanglante pour les troupes turques et elle aura au sein de la population turque des répercussions psychologiques et bien sûr politiques qui affaibliront encore plus le pouvoir d’Erdogan , nous voyons d’ailleurs Poutine et l’Iran le lâcher alors qu’ils l’avaient soutenu lors du coup d’Etat précédent . Cette guerre qu’il provoque , sur les conseils d’un groupe d’idiots de son entourage , sera son tombeau et va entraîner la Turquie dans une tourmente internationale économique avec un Trump qui jouera à Ponce-Pilate . Les Kurdes sont un peuple fier et habitué à se battre les armes à la main et chaque pouce de terrain sera défendu avec acharnement et courage . La motivation du soldat turque risque de fléchir face à des combattants aussi déterminés . Et déjà nous le voyons sur le terrain … le Fasciste Erdogan devra penser à la fin tragique d’un Kadhafi récemment et même d’un Mussolini lors de la seconde guerre mondiale … On ne gagne jamais une guerre injuste sur le plan historique , massacrer des gens ou un peuple il y a toujours un retour de bâtons , l’histoire est pleine d’exemples sur ce sujet … Mais les ambitions d’un homme et d’une classe les empêchent le plus souvent d’en voir les conséquences pour lui et pour sa classe de parvenus et de corrompus … La bêtise guerrière d’un mégalomane comme Erdogan démontre aussi la faiblesse politique d’un peuple turque sans vision avec une religion désuète qui cadenasse sa pensée créative dans tous les domaines de la vie … Espérons que ce peuple se réveille avant qu’il ne voit revenir des milliers de cercueils de ses fils comme les américains l’ont subi au cours de la guerre du Vietnam ….

    Répondre
  • Ping :Les turpitudes nationalistes kurdes au Rojava délinquant – les 7 du quebec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *