Vrais chiffres du chômage pour Mai 2017 en France

 

(Partout dans le monde les médias à la solde, les médias menteurs, se font l’écho des mensonges et des statistiques truquées diffuser par les agences gouvernementales. Ainsi, la France serait en plein emploi et pourtant on ne cesse de congédier et de rayer des chômeurs découragés des listes de chercheurs d’emplois. L’assistance sociale déborde de demandeurs d’assistance et le  taux de chômage dégringole (!?…)  Pareil dans tout un chacun des pays d’occident, notamment aux Etats-Unis où cette technique statistique a été mise au point.  Bonne lecture.  Robert Bibeau  http://www.les7duquebec.com)

 

**********

Vrais chiffres chômage Mai 2017, 21400 chômeurs de plus, malgré 315 200 radiations des listes de chercheurs d’emplois ce mois de mai.

 

6 612 700 privés d’emploi et travailleurs occasionnels officieux, toutes catégories confondues, + 4 800 000 environ d’invisibles qui n’entrent pas ou plus dans les statistiques officieuses ( chiffres détaillés bas de page ).

Total : toujours + de 11 MILLIONS de chômeurs en France (fourchette basse), et autant de pauvres ( + 11 millions d’individus) largement sous les seuils de pauvreté.

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, moyenne mensuelle (basée sur 1 trimestre) de Mai 2017 :

- Défauts d’Actualisation (bugs informatiques + oublis + des découragés non indémnisés) : 216 800, 41 % des sorties des listes. (- 8,6 % sur 1 an)

- Radiations Administratives (les punis) : 50 900, 9,6 % des sorties. (+ 3,9 % sur 1 an)

- Autres Cas (morts, suicidés, emprisonnés, expulsés etc) : 47 500 et 9 % des sorties. (- 9,2 % sur 1 an)

soit 310 600 radiés des listes (59,6 % des sorties) ce mois (moyenne mensuelle sur 1 trimestre) pour autres motifs que :

- Stages parking : 63 900, 12,1 % des sorties. (-0,9 % sur 1 an)

- Arrêts maladie, maternité, départs en retraite : 43 100, 8,2 % des sorties. (+ 8,3 % sur un an)

- Reprises d’emploi déclarées : 106 600, ne représentent que 20,2 % des sorties des listes de pôle emploi. ( + 4,9 % sur 1 an )

 

Demandeurs d’emploi par catégories :

A : 3 494 100 +0,6 % ( – 0,8 % sur 1 an ).

B : 721 900 -0,9 % ( + 0,2 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
C : 1 344 800 +0,7 % ( + 12,7 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.

D : 299 000 -1 % ( + 2,4 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
E : 417 500 -0,4 % ( – 2,8 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 6 277 300 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 2 % sur 1 an, 21 400 chômeurs de +, par rapport à avril.

TOTAL, dom-tom compris : 6 612 700

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : – 1,1 % sur 1 an.
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 3,3 % sur 1 an.

Chômage des 50 ans et +, + 6,3 % sur 1 an.

1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2 (48,95 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER)

 

Le + scandaleux, LE CHÔMAGE INVISIBLE, complètement en dehors des statistiques :

Ne sont pas comptés dans ces 6 612 700 demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres occasionnels :

1 000 000 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 1 840 000 environ de foyers (dernier chiffre connu), seuls 840 000 environs sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d’autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu’un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d’un demandeur d’emploi en son sein, donc si on parle en nombre d’individus c’est pire.

1 200 000 de foyers bénéficiaires de la prime d’activité (qui remplace le RSA activité qui sont donc sortis des statistiques RSA) environ, sur les 2,49 millions au total (dernier chiffre connu) de bénéficiaires (160€ en moyenne par foyer) , sont en recherche d’emploi stable et non précaire.

+ encore 1 100 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l’AAH ou d’une pension d’invalidité, qui ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d’accès à un emploi adapté.

+ encore 1 500 000 de SANS-DROITS, qui sont principalement :

- des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d’emploi, qui comme vous le savez n’ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe), favorisant délits, crimes, trafics, prostitution, esclavagisme moderne, radicalisations etc.

- des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 700€ d’allocation chomage, ou 808,46€ d’allocation adulte handicapé, vous n’aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 679,43€ par mois, si vous êtes NON SDF.

- des bénéficiaires de pensions de reversions ( veufs, veuves ) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA ( 473,50€ pour une personne seule ), et qui n’ont pas l’âge pour prendre leur propre retraite ou pour percevoir le minimum vieillesse ( 65 ans ) qui s’appelle aujourd’hui « A-S-P-A » (allocation solidarité aux personnes âgées), qui est récupérable sur le patrimoine, au décès.

- des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA (plafonds 2 fois inférieurs aux seuils de pauvreté, une véritable honte)

- des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d’emploi, en concurrence avec les autres (même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voire gratuits).

- des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d’emploi en parallèle.

– on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable.

Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 11 MILLIONS de demandeurs d’emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.

Sources : Rapport complet de la DARES de 13 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias) : http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/di-mensuel-0617_nmmpfcp.pdf

Rendez-vous le mercredi 26 juillet 2017, pour avoir les vrais chiffres du chômage de juin 2017.

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétaire depuis 40 années.

Une pensée sur “Vrais chiffres du chômage pour Mai 2017 en France

  • avatar
    1 juillet 2017 à 12 12 02 07027
    Permalink

    C’est cette info que Patdu49 répète inlassablement depuis des années, chaque mois ; 1 chômeur inscrit à pôle emploi sur 2 (48,95 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITÉ, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER). Parce que dans l’imaginaire de beaucoup de personnes, les chômeurs sont des feignasses qui préfèrent rien faire que de taffer.

    J’ai un fils qui a travaillé 18 mois dans une structure de réinsertion par le travail. Pour 120 heures de travail d’esclave car c’était très dur il percevait 8 à 900 € net… Au chômage depuis le 11/03, son allocation ARE calculé sur la période travaillé est de 25 €/J… C’est gras hein ? Et il vit pas chez nous je précise. Et après, on vient se répandre dans les Merdias prétendant que la générosité des allocations chômages incite à l’oisiveté : 21/02/2016 – EMPLOI La question de la générosité des indemnités versées aux chômeurs revient dans le débat public à l’approche des négociations sur les règles de l’assurance-chômage ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/22/les-chomeurs-oisifs/
    Alors je sais pas vous, mais moi ça me refile une furieuse envie de mordre !
    Paroles d’une femme de Sans-dents !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *