XIXe Congrès du Parti « communiste » chinois.

Pendant que les paysans sont expropriés sans être compensés, pendant que les milliardaires chinois ferment sauvagement leur ateliers sans payés leurs ouvriers, pendant que les multinationales occidentales surexploitent les travailleurs chinois  (salaire horaire moyen de 3 $ en usine, moins dans d’autres secteurs), pendant que les cadres du parti se s’en mettent plein les poches, pendant que les sweatshops pullulent dans le pays, le Grand Timonier Xi Jinping promet des lendemains radieux sous les cieux du capitalisme d’État « socialiste » dans la grande salle du XIXe congrès du PCC.  Évidemment, les soi-disant « communistes » chinois oublient simplement de spécifier qu’ils réaliseront tout cela sur le dos de la classe ouvrière chinoise et à la condition que la crise économique du capitalisme trouve une fin heureuse et sans guerre mondiale d’ici là.  Bonne lecture  Robert Bibeau  http://www.les7duquebec.com

**********

  

Source   https://chine.in/actualite/cn/pcc-congres-jinping-pcc-fera_103139.html

Xi Jinping a déclaré mercredi (18/10/2017) que le Parti communiste chinois développerait la Chine afin d’en faire un « grand pays socialiste moderne » d’ici le milieu du 21e siècle.  M. Xi s’est ainsi exprimé dans un rapport présenté au 19e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) au Grand Palais du Peuple, dans le centre-ville de Beijing.

 

La Chine a élaboré un plan de développement en deux phases pour la période allant de 2020 au milieu du siècle, a déclaré M. Xi, le qualifiant de « vision stratégique du PCC pour le développement du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère« .

Pendant la première phase allant de 2020 à 2035, grâce aux bases fournies par la mise en place de la société de moyenne aisance, le PCC poursuivra ses efforts visant à réaliser l’essentiel de la modernisation socialiste, selon le plan.

Pendant la deuxième phase, de 2035 au milieu du 21e siècle, en partant de cette modernisation réalisée pour l’essentiel, le PCC poursuivra ses efforts pendant encore 15 ans pour transformer la Chine en un grand pays socialiste moderne « prospère, puissant, démocratique, hautement civilisé, harmonieux et beau ».

Au milieu du 21e siècle, les objectifs suivants seront réalisés:

— La Chine connaîtra un renforcement général sur le plan de la civilisation matérielle, politique, spirituelle, sociale et écologique.

— La Chine achèvera la modernisation du système et de la capacité de gouvernance de l’État.

— La Chine se hissera au premier rang du monde en termes de puissance globale et de rayonnement international.

— Le peuple chinois connaîtra pour l’essentiel un enrichissement commun.

— Le peuple chinois aura une vie plus heureuse et plus aisée.

La nation chinoise prendra sa place dans le concert des nations avec une plus grande fierté, a indiqué M. Xi.

Le plan en deux phases est basé sur l’objectif stratégique de développement en trois étapes visant à réaliser la modernisation socialiste, que le PCC a fixé en adoptant la politique de réforme et d’ouverture à la fin des années 1970.

Les deux premières étapes, qui visent à mettre la population à l’abri des besoins essentiels et à lui assurer une vie de moyenne aisance dans son ensemble, ont été réalisées avant la date prévue.

Sur cette base, le Parti a proposé les objectifs suivants: au moment du centenaire de la fondation du Parti, il faudra avoir parachevé la construction de la société de moyenne aisance. Ensuite, après encore trois décennies d’efforts, au moment du centenaire de la fondation de la République populaire de Chine, il faudra avoir réalisé pour l’essentiel la modernisation du pays pour le transformer en un État socialiste moderne.

Le congrès quinquennal du PCC est la réunion politique la plus significative en Chine.

Le 19e Congrès national du PCC est une réunion revêtant une grande importance qui se tient durant la phase décisive de construction d’une société de moyenne aisance à tous égards et au moment crucial où le socialisme à la chinoise est entré dans une nouvelle ère, a indiqué M. Xi.

Sources  secondaires:

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétaire depuis 40 années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *