La liberté d’expression, la base de la démocratie

 Article #1 André - Image à la une

ANDRÉ BOYER :

Je suis heureux de me joindre aux 7 du Québec afin de traiter de la liberté d’expression. Puisque je vis présentement une situation qui touche personnellement ma propre liberté d’expression, j’ai décidé d’exposer l’affaire avec laquelle je suis en litige.

Dans cet article et les suivants, je vais utiliser le « nous » au lieu du « je » car je parle aussi au nom de Pierre Martel, le président de la compagnie que nous possédons. Je serai ouvert à recevoir vos impressions et commentaires et je vous en remercie à l’avance.

 

MISE EN SITUATION

Poker Trail Management Inc. (PTM) est une compagnie qui a été créée par M. Pierre Martel qui en est le président et moi-même je suis le vice-président. Avec l’engouement du Poker à l’échelle planétaire depuis quelques années, PTM avait comme mission d’implanter une ligue de tournoi de poker sociale et gratuite. Cette ligue qui serait aux niveaux local, régional, provincial, de chaque pays et mondialement, permettrait de remettre des prix substantiels grâce à plusieurs facettes dont les partenaires, les commanditaires et éventuellement les réseaux de télévision.

Nous sommes les deux seuls actionnaires de PTM.

25 octobre 2007 – Début des activités de la Ligue de Tournoi de Poker du Québec (LTPQ)

Après 4 ans la ligue a étendu ses activités dans 3 autres provinces, soit le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle Écosse et l’Ontario.

  • Près de 40,000 membres

Ses activités au Québec se résument à :

  • Plus de 300 établissements dans les 17 régions du Québec
  • Présent dans plus de 200 villes
  • Plus de 2,200 tournois par mois
  • 8 Tournois des Célébrités
  • Championnats de Poker du Québec
  • Plusieurs autres Championnats au Marriott Château Champlain, Palais des Congères de Montréal, Casino de Montréal, Casino du Lac Leamy réunissant plus de 10,000 joueurs
  • Attribution de plus de 700 forfaits voyages aux gagnants (Las Vegas-WSOP-Wynn Classic, Foxwoods-WPT, Atlantic City-WSOP Circuit, Floride, Montréal, Paris
  • Investissement personnel de plus de 1,250,000.00 $
  • Réinjection de plus de 3,000,000.00 $
  • Plusieurs partenaires dont Party Gaming à qui appartient la plateforme de jeu en ligne, PartyPoker, très connue mondialement. La ligue a besoin d’une telle plateforme pour tenir ses    activités sur internet en plus de rejoindre les joueurs qui n’ont pas encore accès à la Ligue dans leur patelin.

 

ENTENTE ENTRE LOTO-QUÉBEC ET PTM

Loto-Québec ayant débuté ses activités de poker sur internet via son site en ligne Espacejeux en novembre, contacte PTM pour discuter d’une possibilité d’entente et de synergie entre leurs activités sur internet et les activités dans les établissements de PTM.

Des discussions et négociations ont alors lieu sur les avantages pour les deux partis de joindre leurs activités comme dans toutes situations d’affaires. Les deux partis voyant des avantages respectifs, nous procédons le 8 mars 2011 à la signature d’une entente de Partenariat/Commandite et d’exclusivité entre PTM et Loto-Québec.

 

LITIGE

Rapidement et ce, dans les semaines suivant la signature, le non-respect de l’entente aboutira par un litige entre les deux parties, litige que la cour entendra dans un procès de 21 jours, cédulé en janvier 2016.

 

POURSUITE-BÂILLON

Dès le début du litige, plusieurs agissements de la part de Loto-Québec ont amené celle-ci à être accusée de poursuite abusive (poursuite-bâillon) par PTM et ses actionnaires.

L’audience pour cette Requête pour déclaration de poursuite abusive (poursuite-bâillon), responsabilité des dirigeants, violation de droits et demande de sanction #49 a eu lieu et a été entendue par l’Honorable Juge Chantal Lamarche, J.C.S. le 30 janvier 2015. L’honorable juge étant en délibéré à l’heure où j’écris cet article, il m’est présentement impossible de commenter. Le jugement sera rendu public dès qu’il sera disponible.

 

UNE PREMIÈRE AU QUÉBEC ET QUI FERA JURISPRUDENCE

Cette requête en poursuite abusive (poursuite-bâillon) contre l’État / Loto-Québec, est une première au Québec et fera jurisprudence. Elle est de première importance pour la liberté d’expression des citoyens, ce qui est la base de notre démocratie.

 

SILENCE DES MÉDIAS

Dû au silence des médias concernant ce dossier et voulant absolument en aviser la population à cause de son intérêt public, PTM décida de faire publier la date d’audition de cette cause dans trois médias écris, soit le Journal de Montréal, La Presse et Le Devoir.

À notre surprise, le Journal de Montréal tire en longueur dans sa réponse, par contre La Presse et Le Devoir accepte notre affiche sur le champ. En voici d’ailleurs une copie :

La réponse par courriel de Marc Gagnon, représentant du Journal de Montréal est la suivante :

« Salut Pierre,                                                                                    

En réponse à tes courriels d’hier, la direction du Journal m’avise que nous devons voir le contenu de votre placement publicitaire, avant d’en autoriser la publication.

La direction tient à s’assurer que tes placements publicitaires n’interfèreront pas dans les activités quotidiennes publicitaires d’un de nos principaux clients.

Merci de ta compréhension. »

Le dernier paragraphe étant très explicite et croyant que la parodie en était la cause, pour plaire au Journal de Montréal nous décidons donc de nous tenir seulement au contenu.

Pour être certain de rejoindre le plus de gens possible, nous proposons alors au Journal de Montréal cette version qui n’est plus qu’une annonce d’évènement pure et simple :

Annonce révisée du 30 janvier 2015

Ne recevant aucune réponse de Marc Gagnon, et les délais de parution étant atteints, nous donnons le feu vert à La Presse et Le Devoir de publier l’annonce. Preuve que La Presse n’y voyait aucun conflit, elle publie l’annonce juste à côté des résultats de Loto Québec.

Étant intrigué par le mutisme de Marc Gagnon du Journal de Montréal, Pierre Martel lui envoie ce courriel :

« Salut Marc, que ce passe-t-il?
J’aimerai au moins avoir une réponse! Pourquoi ce silence? »

Réponse de Marc Gagnon

« Bonjour Pierre,

Svp appelle-moi quand tu as 5 minutes.

Merci. »

Lien sur Youtube de l’audio de la conversation entre Pierre Martel et Marc Gagnon :

L’audio étant très explicite, je vous laisse tirer vos propres conclusions.

Notre réaction fut-elle comme la majorité d’entre vous?

Si nous rendons public ce cri du cœur qui, en fait, est peut-être un ras le bol de Marc Gagnon; que va-t-il lui arriver personnellement?

Notre réflexion fut la suivante : si nous vivons, je dis bien, si nous vivons dans un pays démocratique, pour quelle raison un citoyen comme Marc Gagnon, qui jusqu’à preuve du contraire dit la vérité, aurait-il peur de représailles? S’il ment, il sera facile pour les parties concernées de le prouver.

Si par contre les citoyens du Québec devaient apprendre qu’un des leurs est injustement puni et que son seul crime, serait d’avoir dit la vérité, et ce au nom de cette liberté d’expression que nous accorde notre démocratie, tous les citoyens du Québec, les confrères médiatiques, les organismes dont le but est de défendre la liberté d’expression vont se lever d’un seul bond et malheur à ceux qui seront responsables.

Comme annoncé dans La Presse et Le Devoir, je vous informe que la cause de Poursuite Bâillon contre Loto-Québec fut entendue tel que prévu. La juge étant en délibéré, il est impossible présentement pour les parties concernées de commenter.

Ce jugement est de première importance car il fera jurisprudence et concerne, à notre avis, TOUS LES CITOYENS DU QUÉBEC.

Soyez assurés que le jugement sera publié dès qu’il sera disponible.

D’ici là, pourquoi ne pas réécouter l’audio pour en saisir tout le sens.

 

André Boyer

Vice-président et porte-parole de PTM

 

Le titre de mon prochain article: UN SILENCE DE MORT PLANE SUR LE QUÉBEC

 

avatar

André Boyer

Homme d'affaires à la retraite. Passionné par le Poker de compétition qui pour moi est similaire à la vie - notre vie étant la plus importante partie de poker que nous avons tous à jouer. Considère la liberté aussi importante que la santé. À quoi sert d’être en santé si c’est pour vivre en prison ?

4 pensées sur “La liberté d’expression, la base de la démocratie

  • avatar
    5 mars 2015 à 10 10 08 03083
    Permalink

    Bonjour,
    Je vous encourage vivement à poursuivre vos démarches et continuer à défendre vos intérêts qui, en bout de ligne, défendent aussi les intérêts de tout citoyen honnête.
    Merci,

    Répondre
  • avatar
    5 mars 2015 à 12 12 22 03223
    Permalink

    Bonjour,
    Comme vous pouvez le constater notre saga a débuté par un litige impliquant un contrat entre deux sociétés, une publique Loto Québec et une société privé Poker Trail Management. Par certains agissements de la société d’état le conflit a rapidement dégénéré.
    Dû à l’inégalité des forces en présence, les agissements d’une des deux parties ont brimé la liberté d’expression accordée par notre système démocratique.
    Liberté d’expression qui dans un litige est essentielle, afin que les deux partis puissent exposer leur point de vue concernant le litige.
    Le procès qui aura lieu en janvier 2016 fera toute la lumière concernant le coté personnel du litige.
    En ce qui concerne la partie qui affecte tous les citoyens du Québec, soit la poursuite bâillon la juge est présentement en délibérée, soyez assuré qu’au moment où le jugement sera rendu vous serez informé.
    Dans l’attente merci de votre support
    Ça fait du bien
    André Boyer

    Répondre
  • avatar
    17 mars 2015 à 17 05 59 03593
    Permalink

    Parfaitement d’accord avec la libre expression et surtout de dénoncer toutes les magouilles au Québec , je suis entièrement avec vous et continuer à défendre vos droits ainsi que ceux des citoyens .

    Répondre
    • avatar
      17 mars 2015 à 19 07 02 03023
      Permalink

      Commençons par faire un grand ménage ici au Québec et au Canada avant de penser à faire la leçon aux autres pays.
      Après nous pourrons risquer la vie de nos jeunes soldats pour aller implanter UNE VRAIE DÉMOCRATIE
      On nous a toujours enseigné de ne pas mettre la charrue avant les bœufs
      Je crois que c’est encore valable aujourd’hui
      Merci pour votre commentaire

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *