ACHARNEMENT. Iran: comment les Etats-Unis veulent asphyxier l’ancienne Perse ?

Hassan Rohani

Hassan Rohani

WASHINGTON, Etats-Unis – Le Congrès américain envisage de mettre en place une nouvelle série dites « percutantes » de sanctions contre l’Iran, concernant toute son économie. Bien sûr, en insistant plus sur l’industrie pétrolière. Sachant que le pays est déjà pris à la gorge, c’est un nouvel acte criminel. D’ailleurs, la Maison Blanche n’est pas vraiment d’accord, craignant que ces mesures, si elles sont appliquées, elles pourraient interférer dans les négociations sur le nucléaire.

L’équipe de sécurité nationale du président Barack Obama demande de tempérer, en espérant dit-elle que, le nouveau président iranien élu, Hassan Rohani, annonce effectivement un « arrêt de certains éléments de l’activité d’enrichissement d’uranium » par Téhéran dès sa prise de fonction en août prochain…

Les Américains, avec des pressions souhaitent même que les Iraniens ne puissent plus rien vendre à travers le monde. Ainsi, les États-Unis disent qu’il faut mettre fin à toutes les ventes de pétrole iranien à travers le monde d’ici 2015. Rien que ça. Ils indiquent que c’est de cette ressource pétrolière que le régime iranien obtient son trésor de guerre, pour produire ses armes et alimenter son programme nucléaire.

Une nouvelle façon de vouloir entraîner la population dans une révolte, une révolution de la pauvreté. Quand on sait que les sanctions américaines qui sont entrés en vigueur l’an dernier ont déjà réduit les exportations de pétrole de l’Iran de moitié, on se demande bien jusqu’où peuvent aller ces monstres.

Les Américains considèrent même que, il faut amener la Turquie, la Chine et plusieurs autres pays asiatiques à ne plus acheter le pétrole iranien. Tout ça, pour leur bon vouloir.

Le sénateur Bob Menendez, président du Comité des relations étrangères au Sénat, un des principaux détracteurs de l’Iran est partisan de sanctions encore plus sévères. C’est vrai qu’avec l’échec syrien, eux qui pensaient atteindre plus rapidement l’Iran en éliminant le président Bachar al-Assad, ne savent plus quoi inventer. On l’a vu avec les ministres de l’UE inscrire la branche armée du Hezbollah dans la liste des organisations terroristes.

Dans le cas du Hezbollah, vrai défenseur du Liban, chaque future attaque contre le pays des Cèdres sera considérée comme une lutte contre le terrorisme. Tout ceci pour tenter d’affaiblir l’Iran. Ces gens sont lâches et agissent toujours en groupe…

WordPress:

J’aime chargement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *