Bombardier

BOMBARDIER

On DONNE de l’argent
À des incompétents
Qui ont mis la compagnie en danger.
Où est la logique?
Ce n’est pas la première fois
Et ce n’est pas la dernière!
Et c’était pareil pour moi
Qui suis retraité de GM.
Harper avait mit des
CONDITIONS à GM.

Ce n’était pas un don.
C’était un PRÊT
Que GM a remboursé depuis!
Une des conditions
Ici et aux États Unies
C’était que GM
Laisse tomber ses retraités.
Naturellement,
GM a dit oui tout de suite.
Il a fallu se battre pour
Regagner nos acquis.
On n’a pas tout récupéré
Même si GM a repris
Son statue de grand producteur d’autos.

Les mots clés dans tout cela c’est,
«CONDITIONS!»
Et «PRÊTS!»

John Mallette
Le Poète Prolétaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *