En souvenir de Maisie Shaw… Et de toutes les Maisie Shaw!

JBL 1960 En souvenir des ombres réduites en cendres juste parce qu’elles étaient Natives…

“C’était terrifiant de trouver ces petits crânes là-dedans. Qu’étaient-ils ces petits crânes, d’où venaient-ils ? Ils étaient là dans cette chaudière. Ils étaient petits… Deux petits crânes. Je ressens encore cette terreur ruisselant de là.”

~ Lilian Shirt, survivante du pensionnat catholique de Bluequills, Edmonton, Alberta ~

◄►

“Et ils emmenèrent le bébé dans la pièce de la chaudière. Ils y ont jeté ce petit bébé et l’ont brûlé vivant. Tout ce que vous pouviez entendre était ce petit cri étouffé…”

~ Irene Favel, survivante du pensionnat catholique de Muscoweqan dans la province du Saskatchewan, 1944-49, dans un entretien avec la chaîne de télévision canadienne CBC News le 3 juillet 2008 ~

◄►

Nous nous rappelons les enfants assassinés et ceux qui sont responsables:

Commémorez le souvenir de Maisie Shaw à Noël prochain en fermant les églises qui l’ont tué elle et 60 000 autres enfants autochtones!

“Tu es un bon chrétien Ed. Vas-y fais des enfants, je ne stérilise que les païens.”

~Dr George Darby Senior, médecin missionnaire de l’église unifiée du canada à Ed Martin de la nation Hesquait, Bella Bella, Colombie Britannique, 1952.~

ITCCS / TICEE |  13 décembre 2016 |  URL de l’article original : http://itccs.org/2016/12/13/we-remember-the-murdered-children-and-those-responsible-commemorate-maisie-shaw-remembrance-day-this-christmas-by-shutting-down-the-churches-that-killed-her-and-60000-other-children/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

La scène du crime et l’assassin (voir photo sur l’article original) : Le pensionnat pour Indiens d’Alberni et son directeur, le prêtre de l’Église Unifiée du Canada, le révérend Alfred Caldwell (photo prise en 1946)

Appel spécial du TICEE et de Radio Free Kanata

Sa vie a été soufflée en un instant par un coup de pied du prêtre de l’Église Unifiée du Canada Alfred Caldwell, qui ne fut jamais inquiété pour ce crime. Comme bien d’autres, la victime, Maisie Shaw, fut enterrée en secret et la vérité avec elle. Mais le crime demeure, et la défunte hurle toujours pour que justice soit faite.

Ce 24 décembre qui vient, ce sera le 70ème anniversaire de l’assassinat de Maisie Shaw par Caldwell : le premier de tant de crimes qui fut rendu public par notre campagne de plus de 20 ans pour mettre au grand jour et amener devant la justice le génocide perpétré par les églises et l’état au Canada.

Les criminels ont rendu un simulacre d’auto-absolution de leur culpabilité mais sous la loi coutumière toujours en vigueur, les églises catholique, anglicane et unifiée du Canada sont des organisations criminelles déclarées coupables et condamnées, des entités qui ont perdu tout droit de fonctionner dans notre société. Il est maintenant de la responsabilité de tout homme et femme honnêtes de mettre un terme à ces églises assassines et de les empêcher de nuire plus avant à tant d’autres enfants.

Vous pouvez commencer cette action le soir du réveillon et le dimanche 25 décembre, jour de Noël, en occupant et / ou en manifestant dans ces églises, spécifiquement des églises unifiées, dont les membres du clergé sont coupables de la mort de Maisie Shaw et de tant d’autres enfants comme elle. Utilisez ces slogans sur vos pancartes et pamphlets et demandez instamment à ce que les paroissiens arrêtent de financer leur église infanticide :

Les enfants morts ne reposent pas en paix alors que leurs assassins courent toujours. Vous ne pouvez pas cicatriser ni réconcilier le génocide ! Pas d’exonération d’impôts pour les églises tueuses d’enfants ! Boycottez l’United Church of Canada / l’Église Unifiée du Canada ! Rien n’a été cicatrisé ni aucune réconciliation ne s’est effectuée: Votre culpabilité demeure intacte ! Arrêtez ces criminels de l’Église Unifiée reconnus coupables et condamnés : Marion Best, Virginia Coleman, Gary Paterson, Jon Jessiman, Brian Thorpe, Art Anderson, Foster Freed, Phil Spencer, Bill Howie, Cameron Reid

“Elle pleurait pour revoir sa maman au sommet des escaliers. C’est alors que Caldwell lui a donné un coup de pied. Elle est tombée jusqu’en bas des escaliers et demeura là étendue. Elle ne respirait plus, elle ne bougeait plus. Je revois çà tout le temps.”

Témoin occulaire du meurtre Harriett Nahanee sur l’assassinat de la petite Maisie Shaw de 14 ans par Alfred Caldwell, le soir du réveillon de Noël 1946 ~

La témoin oculaire : Harriett Nahanee (voir photo sur l’article original) est morte subitement après avoir été arrêtée et incarcérée en février 2007…

URL de l’article sur R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2016/12/13/appel-a-manifester-dans-les-eglises-au-canada-a-noel-en-commemoration-des-70-ans-de-lassassinat-impuni-de-la-petite-maisie-shaw/

◄|►

L’original du Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret » ici ► http://murderbydecree.com/  fait 400 pages et Résistance71 a traduit en français les pages les plus substantielles et j’en ai réalisé un PDF là ▼ https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/10/tr71mbd0616.pdf

Si la lecture en est souvent difficile, qu’est-ce donc, au regard de ces nouveaux-nés jetés dans les chaudières, des petites filles, et petits garçons violés quotidiennement, en groupe par des hommes et des femmes d’églises ?

“Lorsque j’étais en Senior B, les filles se retrouvaient enceintes [des viols], mais elles n’avaient jamais leurs enfants vous savez. Ils faisaient venir quelqu’un pour un avortement. C’était effrayant, nous entendions la porte de l’incinérateur s’ouvrir et puis le gros clang de la fermeture et nous savions qu’ils se débarrassaient de preuve… On se demandait souvent combien d’enfants ont été jetés dans cet incinérateur.”

~ Eddy Jules, survivant du pensionnat catholique de Kamloops ~

C’est cela qui nous oblige ; Rétablir la vérité, car de tout temps et pour toujours, pour le moment, l’Église aidée de l’État s’échinent à taire la vérité ▼ https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/15/que-la-verite-soit-tue/

Par nos lectures, par nos relayages, par nos manifestations le 24 décembre devant les églises en souvenir de Maisy, en souvenir des ombres Natives pour que plus jamais aucun clang ne résonne plus jamais nulle part en ce monde.

Nous pouvons faire en sorte que la Vérité Soit!

Dans ce dossier de blog que je tiens à jour régulièrement, vous avez tous les billets en rapport avec Le Meurtre Par Décret institutionnalisé dans les Pensionnats pour Indiens au Canada ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/25/meurtre-par-decret/

Mais le même schéma fut utilisé partout sur tout le territoire de l’Île de la Grande Tortue puisque le but était de Tuer l’indien pour sauver l’homme blanc et chrétien. Et d’empêcher les femmes indigènes de procréer…

Des mots de Bea : “Penfield avait deux types de cages pour ses expériences : une cage avec des enfants blancs et une autre pour les Indiens. Ceux-ci provenaient des réserves et pensionnats pour Indiens locaux. Ils ne faisaient jamais long feu, j’ai vu de mes yeux Penfield étrangler de ses mains un des jeunes Indiens sur la table d’opération alors que celui-ci résistait toujours.

Nous pouvons tous devenir des lanceurs d’alerte, des chercheurs de vérité, Kevin D. Annet, un des fondateur de l’ITCCS a rédigé un livre « Le bouclier du lanceur d’alerte » – La théorie et la pratique pour faire prévaloir votre vérité et la vérité et Résistance71 l’a entièrement traduit et je l’ai mis en PDF  ►https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/lebouclierdulanceurdalerte.pdf  pour que la lecture ou le téléchargement soit gratuits car la vérité n’a pas de prix, elle ne se monnaye pas ; Elle libèrera les peuples, à tout jamais…

Dans ce livre ce Proverbe Perse : Le chercheur de vérité qui voyage suffisamment devient le chemin. Et la Nation Mohawk vient de nous lancer cet appel à « Rester sur le chemin » que j’ai retranscrit entièrement, et plus encore, dans ce billet ► Rester sur le chemin ; Tangent…

C’est bien le moins que je pouvais faire…

JBL1960

3 pensées sur “En souvenir de Maisie Shaw… Et de toutes les Maisie Shaw!

  • avatar
    15 décembre 2016 à 18 06 09 120912
    Permalink

    MAIS C’EST EFFRAYANT – HORRIBLE – INHUMAIN

    J’ignorais totalement ces crimes religieux et etatiques contre les peuples autochtones

    Le Canada est un pays miserable qui ne merite pas de survivre comme entite etatique

    Robert Bibeau.

    Répondre
  • avatar
    16 décembre 2016 à 3 03 27 122712
    Permalink

    Vous avez trouvez les mots justes pour décrire le sentiment que j’ai ressentie à la lecture du Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation (traduit partiellement mais de manière à comprendre par Résistance71) dont j’ai réalisé le PDF. Ce C-R publié par le Tribunal International pour les Disparus du Canada et en conjonction avec des Commission Citoyennes d’Enquête préalables a bouleversé ma vision des choses, n’ont pas que j’étais totalement ignorante, mais j’ai pris conscience de l’intention de « Tuer l’indien, pour sauver l’Homme blanc et chrétien » depuis que Christophe Colomb a planté ses crucifix et ses échafauds sur le Nouveau Monde…
    Dans ce billet, qui contient le lien vers le PDF de MPD, on ne peut plus avoir aucun doute :

    « Parce que l’objectif a toujours été que les femmes indiennes arrêtent de procréer. »

    En avant propos, pour ceux qui pensent que ce problème Indien nous est étranger, je voudrais rappeler les propos tenus par Robert Mc Namara, lors d’un entretien accordé à la presse française en 1996, et donc il y a seulement 20 ans de cela ;

    On doit prendre des mesures draconiennes pour la réduction démographique contre la volonté de certaines populations. Réduire le taux de natalité s’est avéré quasiment impossible. On doit dès lors augmenter le taux de mortalité. Comment ? Par des moyens naturels ; La famine et la maladie. »

    Henry Kissinger a récemment affirmé que contrairement à ce pauvre Mc Namara, lui ne regrettait aucune de ses décisions… Voici le lien vers le billet = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/10/la-solution-finale-du-probleme-indien/
    JBL1960

    Répondre
  • avatar
    16 décembre 2016 à 3 03 37 123712
    Permalink

    Avec ce billet, on comprend les raisons et l’utilité de ce Contre-Rapport « Meurtre Par Décret » Le crime de génocide au Canada, qui fait 400 pages en anglais, et nous nous sommes concentrés sur les plus probantes, soit les témoignages des survivants des pensionnats pour indiens.

    Ici encore, une preuve de plus du vol des terres du territoire Ahousaht mais surtout de la collusion totale entre l’État et l’Église, et n’importe quelle église pourvu qu’elle le soit…

    “Allons, allons Kevin, vous ne croyez quand même pas qu’il y ait vraiment une séparation de l’église et de l’état dans ce pays, si ?”
    – Le commissaire aux conflits d’intérêt de la Colombie Britannique ;
    H.D. Oliver le 4 juin 1997 –

    https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/29/sous-les-cedres-dahousaht/

    Aujourd’hui la Première Nation Ahousaht est toujours en lutte ; http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/748187/exploitation-forestiere-bois-environnement-premiere-nation-ahousaht-ile-vancouver
    Ce qui prouve que les Nations Primordiales sont légitimes, à lutter, comme à Sioux Standing Rock. Et en France, nous suivons de très près cette résistance, car nous savons que 4 grandes banques françaises financent la construction de l’oléoduc. Malgré les blackout total des Merdias conventionnels… On veille

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *