Gilets jaunes : le Mouvement ne s’épuise pas

Gilets jaunes : le mouvement ne s’épuise pas.

Samedi 13 juillet 2019

 

This article is available on this webmagazine in five languages:
14.07.2019-Article-English-Italian-Spanish-Portuguese

 

Gilets jaunes : le mouvement ne s’épuise pas

Gilets jaunes : le mouvement ne s’épuise pas

L’acte 34 des Gilets jaunes s’est tenu ce samedi 6 et plusieurs manifestations ont eu lieu à Paris. Semaine après semaine, le mouvement continue d’organiser des événements contre vents et marées, et les Gilets jaunes ne semblent pas près de baisser les bras.

——————————————————————————————————————————-

Acte 34 : des Gilets jaunes ont brûlé un drapeau européen

samedi 6 juillet 2019     16h28

Manifestation des Gilets jaunes à Lyon à l’occasion de l’acte 34 de leur mouvement, le 6 juillet 2019. ©Lyon Capitale

Manifestation des Gilets jaunes à Lyon à l’occasion de l’acte 34 de leur mouvement, le 6 juillet 2019. ©Lyon Capitale 

Huit mois de révolte, de répression, de censure, de black-out et ces Français qui ne capitulent toujours pas.

Le mouvement des Gilets jaunes ne semble pas s’essouffler contrairement à ce qu’annonce régulièrement la presse française. Le 6 juillet, les Gilets jaunes se sont réunis pour le 34e samedi consécutif. Si le ministère de l’Intérieur a estimé l’acte 33 à 6 000 participants, le Nombre jaune, lui, a calculé près de 10 000 manifestants. Quel sera cette fois-ci le bilan ?

Le cortège de la principale manifestation parisienne s’est élancé depuis la place de la République. La sénatrice EELV Esther Benbassa figurait parmi les premiers manifestants rassemblés sur la place de la République. Des Gilets jaunes ont brûlé un drapeau européen en entonnant la Marseillaise au niveau de la place Catalogne dans le 14e arrondissement de Paris.

 

Acte 33: ce que le régime a mutiléActe 33 : ce que le régime a mutilé

Pour le 33e samedi consécutif, les Gilets jaunes ont défilé dans les rues de Paris et d’autres grandes villes du pays.

« Une loi contre la fessée, rien contre le LBD [lanceur de balle de défense]… La Lacrymo élue parfum de l’année par la LREM » : à Paris, un manifestant brandit une banderole afin de protester contre les violences policières. D’autres réclament la libération du fondateur de WikiLeaks Julian Assange.

À Toulouse, l’un des épicentres du mouvement, les Gilets jaunes ont intitulé l’événement : « Pas de vacances pour le gouvernement. » À Montpellier et à Lyon, ils appellent directement à la démission d’Emmanuel Macron.

À Bordeaux, devant un hôtel de police, des Gilets jaunes demandent que toute la lumière soit faite sur la disparition de Steeve Caniço, disparu lors de la fête de la musique à Nantes. Ce dernier a chuté dans la Loire après une intervention des forces de l’ordre.

 

Acte 32: le feu couve sous les cendres...Acte 32 : le feu couve sous les cendres…

Les Gilets jaunes se sont mobilisés ce 22 juin pour le 32e samedi consécutif pour protester contre les politiques économiques de l’Élysée.

Plus d’une centaine de manifestants ont battu le pavé à Nancy où 100 policiers avaient été déployés pour l’acte 34.

Au niveau d’Allonzier-la-Caille, en Haute-Savoie, des Gilets jaunes ont organisé une opération péage gratuit.

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

Paru sur le site de l’Association Nationale des Communistes dimanche 7 juillet 2019

http://www.ancommunistes.fr/

siteon0-a4a62

Forum Communiste pour favoriser le débat…

Bouteille à la mer aux camarades aux gilets de toutes les couleurs

samedi 6 juillet 2019 par le billet d’Alain Chancogne (ANC)

Depuis des mois Castaner transforme la France des samedi en casbah d’Alger des années 60.
Dimanche 14 juillet n’oubliez jamais que nous célèbrons la colère populaire venu faire sa fête à une forteresse ou ne croupissait pourtant qu’un prisonnier.
Mais qui était tout un symbole de la répression et de l’injustice d’alors.
Camarades, il reste des Bastilles a prendre et à prendre très vite !

Sinon devant les saloperies du capital un jour on ne dira plus « il faut descendre dans la rue »..mais « si je vais dans la rue protester est-ce que je ne vais pas me faire descendre ? »

Alors dimanche matin quand SA Suffisance honorera de sa présence une cérémonie commémorant la lutte pour la liberté, si nous étions par centaines à ce moment-là devant le ministère de l’Intérieur place Beauvau ou le chef de la bande des Robocops, planifie jour après jour ce qui est une réelle campagne
de terrorisation des masses.

Pour que demain dans une France pétainiste on nous ramène deux siècles en arrière sans résistance populaire par crainte de perdre un œil une main voire la vie…

Camarades,

Un JT qui serait contraint d’ouvrir son édition de 13h sur des images du Paris des Gavroche, des descendants de ceux qui stupefièrent le monde un certain 18 mars 1871, de ceux dont les ancêtres récemment encore, quand on veut bien analyser l’histoire l’échelle du temps, firent se mettre à genoux les spadassins d’un certain von Choltitz parce que ceux qui dressaient des barricades dans Paris le faisaient sous les ordres du communistes Rol-Tanguy.

Camarades, camarades.

Jusqu’où allons-nous tolérer l’intolérable ?
Ohé … Roussel, Mélenchon, Besancenot et autres Arthaud, Martinez etc.
Si vous appeliez ensemble pour une fois avec des gilet jaune disposés à faire front commun, si vous appeliez a un rassemblement massif et populaire place Beauvau …face au repaire du Pucheu 2019.

Histoire de bien préparer avec d’autres actions multiformes cet été un automne de la remontada du courant révolutionnaire

… Hélas trois fois hélas

Je mesure, lucide, que ce type de papier n’intéresse sûrement pas ceux qui s’autoproclament « rassembleurs de toute la gauche ».. ou fabriquants de Big Bang….

Mais au moins, on partagera ça en forme d’apéritif entre camarades.

Vu le temps qu’on trinque pour cause de capitalisme, autant lever le coude ce qui n’empêche pas de lever le poing.

À la notre : Tchin Tchin !

Faut s’hydrater pour ne pas perdre la masse musculaire dont nous allons avoir besoin…

Voir : Le 14 juillet 2017 – 14h – Place Clichy à PARIS : MANIFESTATION contre la guerre, les ordonnances et l’état d’urgence permanent

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

3 pensées sur “Gilets jaunes : le Mouvement ne s’épuise pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *