Hydro-Québec aide General Motors à fermer nos usines

HYDRO QUÉBEC AIDE GENERAL MOTORS À FERMER NOS USINES

J’ai travaillé 31 ans à la GM. Le travail routinier d’une ligne de montage est exténuant. Cent autos à l’heure, ça veut dire, pas de répit. On en faisait des cauchemars. T’es couché dans ton lit et t’as l’impression que ça bouge !

On était toujours à la merci des subventions des gouvernements. GM était très efficace à ce jeu là. VOUS avez contribués des milliards à ces dons sans stipulations.

Et ce n’est pas fini.  GM va continuer à revenir à la charge dans le futur. Ce n’est pas vrai que l’usine d’Oshawa n’est pas apte à fabriquer des autos électriques. Ça prend juste une boîte carrée et elle est là! Et même, il y a tous ces nouveaux chômeurs prêts à continuer le beau travail comme ils et elles ont toujours fait.

Ce n’est pas vrai, comme les médias nous disent, que Boisbriand s’en est bien tiré après  la fermeture de GM en 2002, alors que quatre milles travailleurs et travailleuses gagnaient trente cinq dollars de l’heure. Maintenant, tous ces nouveaux emplois dans ces magasins qui ont remplacé l’usine (qu’on a déménagée en Ontario!) gagnent treize dollars l’heure.

Selon GM, société américaine, tout cela c’est pour entreprendre le virage électrique. Et dans un de mes articles antérieurs, je vous parlais de Hydro Québec qui cédait (notre patrimoine!) sa filiale TM4 à la société américaine DANA, spécialiste en moteurs électriques, le 23 juin 2018 (Pendant qu’on fêtait la Saint-Jean!).  Ainsi, les moteurs TM4 se retrouveront bientôt sur les lignes de montages de GM. Quel hasard ! Quel bon coup … Pour les Américains, les Chinois et les Mexicains !

Leonard Cohen nous décrivait comme les BEAUTIFUL LOOSERS ! De quoi parlait-il ?

 

John Mallette
Le Poète Prolétaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *