Islam-Europe : La population en forte augmentation à l’horizon de l’an 2030

pewresearch

 

RENÉ NABA :

Publié en partenariat avec le site madaniya.info

La proportion de Musulmans est à la hausse dans le monde. En France, elle pourrait dépasser 10 % en 2030. Tel est l’un des principaux enseignements d’une étude publiée par l’institut Pew Research Center.

Les Musulmans pourraient représenter plus de 10 % de la population française d’ici à 2030. Avec la Belgique, la France serait donc le pays d’Europe où, pour la première fois, la proportion des fidèles de l’islam dépasserait ce pourcentage symbolique. Estimés actuellement à 7,5 % de la population française (4,7 millions) les musulmans de l’Hexagone passeraient ainsi à 6,86 millions, soit 10,3 %. La communauté musulmane française confirmerait ainsi sa première place parmi les pays européens.

L’étude, intitulée « Le futur de la population musulmane globale », porte sur 232 pays et produit une multitude d’études statistiques sur de multiples sujets. Pour chaque pays, trois scénarios intégrant les évolutions de la fécondité féminine, l’espérance de vie, les migrations et moyennes d’âge dans les populations ont été retenues. Les résultats publiés sont ceux du « scénario moyen ».

Brian J. Grim, le coordonnateur de cette recherche, a indiqué que pour la France « la projection basse pour 2030 tourne autour de 9,8 % de population de religion musulmane. Et autour de 10,9 % pour la projection haute. Les variables essentielles étant le taux de fécondité et le rythme de l’immigration ».

Plus largement, l’enquête démontre que la population de religion musulmane va continuer à s’accroître dans le monde. 26,4 % de la population mondiale sera musulmane en 2030 pour 23,4 % aujourd’hui, quand bien même elle a déjà commencé à ralentir sa progression. « C’est le principal résultat de l’étude, explique Brian J. Grim. Cette population a en effet quelques décades de retard dans sa transition vers une fécondité moindre. »

Au sein des pays « à majorité musulmane », la fécondité était en moyenne à 4,3 enfants par femme dans les années 1990. Elle est aujourd’hui à 2,9 enfants par femme et devrait trouver une moyenne de 2,3 enfants par femme en 2030.

Il apparaît notamment que dans les huit pays à majorité musulmane où les filles ne bénéficient que de quelques années de scolarisation, le taux de fécondité par femme (5 enfants) est plus du double que dans les neufs pays où les femmes profitent de la scolarisation la plus longue : elles ont alors 2,3 enfants en moyenne.

La seule exception est celle des Territoires palestiniens où les jeunes filles peuvent suivre quatorze années de scolarisation, mais où le taux de fécondité se maintient à « 4,5 enfants par femme ».
L’enquête précise en outre que 47,8 % des femmes mariées en pays à majorité musulmane utilisent des moyens de contraception alors qu’elles sont 63,3 % dans des pays peu développés.

Une conséquence sur la structure générationnelle

Cette baisse du taux de fécondité va avoir, selon cette étude, une conséquence sur la structure générationnelle des sociétés à majorité musulmane. En 1990, plus des deux tiers des populations de ces pays avaient moins de 30 ans. En 2030, ces jeunes de moins de 30 ans formeront 50 % de leur population. Un « vieillissement » relatif qui n’empêchera pas, sur un plan mondial cette fois, que près d’un tiers de jeunes âgés entre 15 et 29 ans devrait être de religion musulmane en 2030 alors qu’ils sont un quart aujourd’hui.

Dernière approche, régionale, où il apparaît, par exemple, qu’un quart de la population de l’État d’Israël (23,2 %) devrait être de religion musulmane en 2030 (14,10 % en 1990). Ce qui représentera 2,1 millions de personnes. Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, la plus grande progression pourrait se produire en Irak. Ce pays deviendrait, après l’Égypte, le plus grand pays musulman de cette zone, passant devant l’Algérie et le Maroc.

Mais c’est en Asie que la population musulmane est la plus forte : 60 % des musulmans du monde entier y vivent. Seulement 20 % habitent au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. l’Indonésie est le pays musulman le plus peuplé du monde mais il pourrait être dépassé par le Pakistan.

Si l’Islam devrait confirmer sa progression démographique en Afrique subsaharienne (+ 60 % d’ici à 20 ans), l’étude indique que la proportion avec les populations non musulmanes, elles-mêmes en progression similaire, sera identique.

En Europe, les Musulmans devraient passer de 6 à 8 % en 2030, avec une forte progression en Angleterre, Autriche, Suède et Belgique.

À méditer.

Illustration

© madaniya.info

avatar

René Naba

Journaliste-écrivain, ancien responsable du Monde arabo musulman au service diplomatique de l’AFP, puis conseiller du directeur général de RMC Moyen-Orient, responsable de l’information, membre du groupe consultatif de l’Institut Scandinave des Droits de l’Homme et de l’Association d’amitié euro-arabe. Auteur de « L’Arabie saoudite, un royaume des ténèbres » (Golias), « Du Bougnoule au sauvageon, voyage dans l’imaginaire français » (Harmattan), « Hariri, de père en fils, hommes d’affaires, premiers ministres (Harmattan), « Les révolutions arabes et la malédiction de Camp David » (Bachari), « Média et Démocratie, la captation de l’imaginaire un enjeu du XXIème siècle (Golias).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *