J’accepte de —-REFUSER—-J’en ai assez de cette foutaise!!!

J’accepte de —-  refuser  —J’en ai assez de cette foutaise!!!

 

        Mais que se passe-t-il? Qu’est-ce qui ne va pas dans ma tête?

       Suis-je encore normal ou suis-je déjà atteint par la radioactivité venant du Japon?

       Est-ce que les gaz nocifs dus à la fracturation des sols aux USA ont été poussés par les vents dans ma région et affectent mon cerveau?

       Est-ce que les radiations du Soleil arrosent ma région et font frire ma cervelle parce que la couche d’ozone est disparue?

       Où est-ce simplement qu’on insiste à me faire avaler une couleuvre et à me prendre pour un imbécile?

1)      Je refuse d’accepter qu’un vote ne représente pas une voix quand je participe aux élections, parce que ce n’est pas de la DÉMOCRATIE.

 2)      Je refuse d’accepter qu’une augmentation de $80.00 par an pour chacun des individus vivant sous le niveau de pauvreté soit reconnu comme un combat contre la pauvreté, quand des députés se votent des hausses de salaire entre 25% et 40% qu’ils tirent de l’argent public.

3)      Je refuse que des dirigeants d’organismes gouvernementaux reçoivent des « Boni » de performance, doublant leur revenus, simplement parce qu’ils font leur travail. Cela est encore plus indécent que de se promener tout nu avec une crotte au cul!!!

4)      Je refuse que la vie des citoyens malades soit placée dans les mains de médecins qui ont refusé de faire le vrai serment d’Hippocrate et considèrent le soin des malades comme une entreprise commerciale.

5)      Je refuse que les autorités policières emploient des moyens hypocrites et illégaux pour empêcher que les citoyens manifestent pacifiquement dans les rues.

6)      Je refuse que la « philosophie » de Machiavel soit enseignée à l’université, à ceux qui deviendront des hommes-clefs de notre société.

7)      Je refuse la notion d’accepter un budget provincial ou Fédéral qui dépasse la totalité des revenus de la province ou du pays. Ce n’est pas de l’administration c’est de l’irresponsabilité. On reproche au citoyen de vivre au-dessus de ses moyens et les autorités sociales dépensent deux fois plus que le revenu.

8)      Je refuse de laisser l’administration de l’argent public par les gouvernements sans aucune restriction de la part d’une autre instance para gouvernementale  pour les contrôler. Fini l’absolution sans confession.

9)      Je refuse de n’avoir aucun droit de « véto » sur les décisions des autorités sauf celui d’une élection « pipée » à tous les quatre ans.

10)  Je refuse que le pouvoir soit entre les mains de « puissances occultes de la finance ».

11)  Je refuse que le système d’instruction soit un gouvernement à l’intérieur du gouvernement qui possède, lui aussi, un pouvoir de taxation sur le citoyen.

12)  Je refuse que l’instruction soit appelé « système d’éducation » quand c’est un « système d’instruction ». L’élève dans nos écoles ne reçoit aucune « éducation » de la part d’un enseignant. Ce n’est pas son rôle, et de plus le système d’alternance ne se prête pas du tout à ce rôle.

13)  Je refuse que les bulletins soient des feuilles qui ne représentent pas la « connaissance » individuelle acquise par l’élève, même si cela crée une échelle valorisante parmi eux. Le bulletin doit déterminer les « aptitudes » d’un élève et non représenter le degré de « nivellement uniforme » réussit par le système d’instruction chez les étudiants.

14)  Je refuse que le citoyen soit toujours celui qui paie pour des « services » qu’il ne reçoit pas. Il y a, on le sait, des « profiteurs » partout dans une société; mais je refuse d’accepter que des « profiteurs » parviennent à obtenir un emploi dans l’administration sociale. Le premier critère pour être employé par l’administration doit être la probité, l’honnêteté et la conscience sociale. Et ce n’est pas en devenant un spécialiste de Machiavel qu’on développe ces aptitudes.

15)  Je refuse que l’on accepte de dévaloriser un citoyen qui ne parvient pas à trouver un travail, en répandant la calomnie « qu’il ne veut pas travailler » et « qu’il profite de la société ». Recevoir un revenu de $7,000 par an pour survivre, dans une société où le niveau de pauvreté est au revenu de $22,000 par an, n’est pas de « profiter » de notre système social; c’est beaucoup plus, de le « subir ». Il est temps de cesser de se laisser influencer par des intellectuels bornés sans consistence  qui flottent sur la superficialité.

16)   Je refuse que nos autorités mettent en jeu la vie et la santé du citoyen au service du développement de revenus financiers pour l’industrie, quelle qu’elle soit.

17)   Je refuse que nos autorités acceptent inconditionnellement les propositions « évolutives » de la science objective sans contrôle de la raison en comparant et privilégiant ce qui est « naturel », que ce soit en santé ou en industrialisation. Il faut cesser de croire que l’on peut contrôler la nature. Sinon allez au Japon, on a besoin de vous là-bas, actuellement.

18)  Je refuse de continuer d’encourager le niveau « élitiste » des autorités gouvernementales en éliminant le fait qu’ils soient des « assistés sociaux » que nous avons élu. Être un « assisté social » au service du bien-être de la société n’est pas dévalorisant et doit être perçu comme « un fait » dans leur cas.

19)  Je refuse que les candidats à une élection emploient la peur et la dévalorisation individuelle des opposants pour mousser leur propre image. Une élection doit être basée sur les propositions positives de chacun en vue de l’amélioration de la situation et non sur le développement de craintes émotives sur les risques fictifs de la situation présente. Notre choix doit se faire sur des données d’actions positives et non sur des craintes fictives. Par exemple, je refuse de discuter s’il faut un nouveau pont pour remplacer celui qui risque de s’effondrer. C’est une perte de temps dangereuse pour la population si l’état  du pont est exact. Ce qui est facile à déterminer.

20)  Je refuse tout ce qui n’est pas équitable pour chacun des citoyens, non pas basé sur son rendement personnel mais uniquement parce qu’un citoyen est un être humain à part entière et possède des droits équivalents à ceux de tous les autres citoyens de la société.

21)  Je refuse que l’on continue de prôner que l’individu puisse agir à l’encontre du bien de l’ensemble à la condition qu’il paie sa dette lorsqu’il est attrapé et  reconnu coupable. Cet individu devient multi millionnaire après deux ans de séquestration. La majorité des citoyens sacrifient entre 12 et 20 ans de leur vie pour des études afin simplement de parvenir à dépasser honnêtement le niveau de pauvreté. On peut payer sa dette sociale, mais on ne paie jamais sa dette morale. Pensez-y avant de faire une bêtise!!!

22)  Je refuse que la liberté de chacun s’arrête là où commence la liberté de l’autre. Ce concept de liberté est une aberration égocentrique, narcissique et asociale. La liberté représente les droits de tous et chacun. Elle n’est pas limitée à quoi que ce soit et s’étend à toute la société. La liberté n’est pas d’aller à l’encontre des règles et des lois; la liberté est justement de vivre selon ces règles et ces lois adoptées parce que chacun de nous les avons choisi  « librement » .

23)  Je refuse que quelque chose soit « légitime » tout en étant « illégal ». Ce qui est légitime se doit d’être légal. Sinon la loi est imbécile et n’a aucune valeur sociale.

24)  Je refuse que l’on promulgue 100 lois et plus par année. Chacune de ces lois est une restriction à la liberté de chacun et ne résulte qu’à produire des hors-la-loi. Chacun des citoyens doit posséder un véto sur l’adoption d’une loi. C’est sa propre liberté qui est en jeu. 100 lois par année est une aberration imbécile et inacceptable.

25)  Je refuse que les autorités s’approprient des responsabilités individuelles. Comme citoyen, nous avons de grandes responsabilités. Plus grandes en réalité que celle des autorités parce que nous sommes la société elle-même. Chacun de nos gestes influence  notre situation sociale. C’est une responsabilité impossible à éviter. Il faut nous en rendre conscient.

26)  Je refuse que les autorités se servent de nos émotions et de nos peurs pour contraindre nos libertés et responsabilités sociales. C’est de cette façon qu’ils minimisent leurs propres responsabilités administratives. Lorsque le résultat de leur décision est positif c’est grâce à eux; lorsqu’il est négatif, c’est à cause de nous. Cette façon infantile de jauger les résultats est quasi divine et le jugement divin n’a plus sa place dans nos sociétés. Nous sommes humains et ne pouvons pas administrer et nous comporter autrement que comme des humains. Acceptons-le une fois pour toutes et prenons les décisions en conséquence.

        Et c’est pour toutes ces raisons, et plusieurs autres que vous pouvez déterminer vous-même (c’est là votre droit le plus fondamental), que je ne peux pas continuer d’endosser ce système anti démocratique avilissant pour les citoyens. Commençons par instaurer la notion démocratique de « un vote = une voix » et après on en reparlera.

       Pour l’instant, malgré l’apparence que nous soyons limités à trois ou quatre choix  de candidats et partis, il existe un choix ultime qui est le plus important choix démocratique et que les autorités nous refusent constamment.

 

C’est notre droit de « véto » en tant que citoyen

 

      Nous ne sommes pas obligés de choisir entre bouffer des défécations, de la merde ou de la réjection biologique, quelle que soit la sauce avec laquelle on nous présente le plat. Je ne veux pas bouffer ça. C’est clair????

     Ce droit de « veto » n’est jamais présent sur le bulletin de vote; mais rien ne nous empêche de l’y mettre nous-mêmes.

     Il est très simple, dans l’isoloir, d’inscrire au crayon à bille (et non « à la mine » que l’on peut effacer), notre insatisfaction envers la situation hypocritement démocratique actuelle.

     Affirmer notre « véto » envers la continuité administrative inéquitable qui prend de plus en plus d’importance dans l’administration sociale  est, non seulement un droit démocratique fondamental; c’est également notre droit humain le plus fondamental.

      Si vous êtes entièrement satisfait de la façon dont la société est administrée, ceci ne vous concerne pas.

      Mais si vous possédez une conscience sociale et que vous refusez  de nourrir l’augmentation de disparité, d’iniquité et d’injustice sociale sous prétexte de « nécessités » financières administratives, vous avez la possibilité de faire valoir votre opinion lors des prochaines élections.

     Il ne suffit que d’inscrire un seul mot,  le même pour tous, qui identifiera votre «  position de « veto » indéniable par aucune personne, sur le bulletin de vote.

     Démontrer notre opposition à la situation présente requiert que nous adoptions un mot qui nous identifiera tous avec précision.

     Si nous obtenons une participation à l’élection de 80% de la population, et que 35% d’entre eux ont volontairement annulé leur vote au moyen du même mot, cela créera un remous encore inégalé  dans une élection fédérale.  Il faut donc que tous ceux qui ne vont pas habituellement voter,  parce qu’ils ne croient pas que cela change quelque chose, le fasse cette fois-ci et annulent leur vote tous de la même manière.

     Cette option deviendra une voix difficile à taire par les autorités. Il est faux de prétendre que nous n’avons que les choix présentés sur le bulletin de vote. Il s’ajoute à ces choix le droit le plus fondamental de la démocratie : le droit de « véto » lorsqu’aucun choix n’est valable ou que la situation n’est pas acceptable.

     Il est également inacceptable que l’on nous oblige à choisir le « moindre mal » entre une série de maux. Il est facile de refuser le « mal » pour s’assurer la possibilité d’accéder au « bien ».

      Le mot qui fut proposé pour nous identifier est le mot : « FOUTAISE ».

     Il possède l’avantage de venir des tripes, de décrire parfaitement  ce que l’on nous propose comme choix, tout en décrivant précisément la nature de ce qui nous est présenté. La traduction anglaise de ce mot est « BULLSHIT » et c’est exactement ce que l’on nous fait avaler constamment entre les élections.

    Par contre, en période électorale, nous en subissons un gavage intensif qui rendrait jaloux les producteurs de foie gras.

    Vous n’êtes pas des oies!!! Mais vous êtes vraiment les dindons de la farce depuis trop longtemps et il faut que ça cesse!!! 

1) Si le système actuel ne répond pas à vos aspirations d’équilibre social.

Ou…

2) Si le système actuel bloque la possibilité de développer votre identité personnelle; c’est-à-dire : Qui vous êtes vraiment.

Ou…

3) Si le système actuel brime votre besoin de vous exprimer positivement avec précision dans notre société.

Ou…

4) Si le système actuel vous oblige de vivre dans un environnement nocif à votre qualité de vie et qu’il raille votre échelle de valeur personnelle.

Ou…

5) Si le système vous mène nulle part comme citoyen et individu,

 Faites entendre votre voix et faites valoir votre droit le plus fondamental : VOTRE DROIT DE VETO!!!

      Ne soyez plus cette majorité silencieuse de laquelle les autorités se moquent comme d’une vieille chaussette, parce que vous ne les menacez jamais.

      Inscrivez simplement, à l’encre, le mot « FOUTAISE » sur votre bulletin de vote. En blanc serait encore mieux puisque le bulletin est noir. 

      Il sera évidemment rejeté; mais il identifiera l’importance de votre  mécontentement envers le système actuel, qui est loin d’être démocratique et qui vous considère comme une cruche à déchets intellectuels.

     Si vous aimez être considérés comme des cruches à remplir, faites un petit X là où vous voudrez, je m’en contrefiche. Personnellement on m’a pris pour un « imbécile » depuis assez longtemps et ça suffit!

 Je vote

                                           ….. « FOUTAISE »…..

avec plus de conviction que jamais auparavant, lors d’aucune élection du passé!!!

      Il est temps de contrôler le « mord aux dents » de ceux qui nous entraînent on ne sait trop où!!!

 

    Je veux bien être un gros naïf, mais pas un gros naïf MANIPULÉ!!! 

    Je reprends mon droit démocratique fondamental. Je vais voter pour exprimer le fait que :

      JE REFUSE d’être une VICTIME  d’intérêts privés dans un système qui n’est pas du tout DÉMOCRATIQUE!!!

 Amicalement

                                                                                  Élie l’Artiste

62 pensées sur “J’accepte de —-REFUSER—-J’en ai assez de cette foutaise!!!

    • avatar
      9 avril 2011 à 10 10 02 04024
      Permalink

      Quand l’intelligence se mets de la partie.

      Bravo M. Gélinas, Cette façon de manifester son désaccord et supérieure à celle d’inscrire sur la partie noire.

      Merci d’y avoir pensé et de nous l’avoir communiqué.

      L’important est de manifester notre désaccord envers cette grimace à la vraie démocratie; et votre solution est vraiment la meilleure. Encore une fois bravo et merci!

      Lorsque nous aurons réglé ce problème d’installer une vraie démocratie, nous pourrons ensuite attaquer les problèmes administratifs efficacement.

      Bonne journée à tous.

      Amicalement

      Elie l’Artiste

      Répondre
  • avatar
    9 avril 2011 à 12 12 39 04394
    Permalink

    Bienvenue à Pelletier et Marginean et mettez aussi Allard a la liste. Merci à Gelinas et Lefebvre de leur apport a la technique du refus global de la FOUTAISE dans le cadre de la proposition BIbeau, en faisant le lien veto-vote.

    VETO sur le bulletin est génial… et que « vote » se transforme en « veto » sur toute la propagande et toutes les affiches est terriblement facile et donc efficace. Une simple ligne courbe fléchée aux deux extremités allant du « o » au « e ». Quelqu’un qui a le talent pourrait le dessiner ? Je le mets stat sur mes sites.

    ALLARD

    Répondre
  • avatar
    9 avril 2011 à 18 06 25 04254
    Permalink

    Je crois que le message vote-veto seul est celui qui marque au niveau subliminal; je pense que celui avec explications joue son rôle s’il apparait dans environ 10% des occurrences. Evidemment, chacun le fait comme il l’entend.

    ( Ca me rappelle le patriote américain qui, en signant le déclaration d’independance, a dit  » Now, we must hang together, or we shall hang separately »

    PJCA

    Répondre
    • avatar
      9 avril 2011 à 20 08 35 04354
      Permalink

      Benjamin Franklin à John Hancock lors de la signature de la déclaration de l’indépendance.

      When about to sign it Hancock, one of his colleagues, is reported to have said, « We must be unanimous; there must be no pulling different ways; we must all hang together. » « Yes, » replied Franklin, « we must hang together, or we will be pretty sure to hang separately. »

      « Oui, nous devons tous nous tenir ensemble, ou nous serons sûrement tous pendu séparément »

      Franklin faisait allusion au fait que, par la rédaction et l’envoi de la déclaration d’indépendance au roi George, tous les signataires ont commis un crime punissable de mort.

      DG

      Répondre
  • avatar
    9 avril 2011 à 21 09 54 04544
    Permalink

    @ DG

    J’ai dit « un patriote » parce qu’il semble qu’il y ait une controverse et que l’expression soit parfois attribuée à Payne.

    Inciter les gens à ne PAS voter n’est pas officiellement punissable de mort, mais c’est sans doute le plus impardonnable des blasphèmes dans notre système, que de dire que la Déesse Démocratie est en fait une pute qui nous donne des maladies honteuses…

    j’aimerais bien que chacun des « 7 » donne son opinion sur cette question avant que CentPapiers ne s’engage trop directement dans ce geste sacrilège… Rien ne s’oppose a ce que nous ayons des avis contraires sur cette question et l’abstention est toujours naturellement une option sur cette question de l’abstention elle-même comme sur toute autre, mais je suis sûr que François sera d’accord avec moi qu’il est important que nous le sachions….

    Pour la question pratique du code, je suis incapable de mettre le code html dans un article pour qu’on puisse le copier …. car c’est le le texte même alors qui apparait ! ( Je suis vraiment nul)

    PJCA

    Répondre
    • avatar
      9 avril 2011 à 22 10 28 04284
      Permalink

      Quel que soit la règle ou la loi, personne ne m’enlèvera mon droit de VETO. ça c’est indiscutable.

      Amicalement

      André Lefebvre

      Répondre
      • avatar
        9 avril 2011 à 22 10 39 04394
        Permalink

        D’ailleurs, il n’est pas défendu de mettre sur pied un nouveau parti politique dont le but serait de changer la structure de notre démocratie.

        Et de plus nous encourageons les gens à aller voter. Mieux vaut qu’ils annulent leur vote que de se le faire voler.

        Ce n’est pas de notre faute si la structure actuelle est une moquerie de la vraie démocratie.

        Amicalement

        Elie l’Artiste

        Répondre
    • avatar
      9 avril 2011 à 22 10 56 04564
      Permalink

      Bien possible pour Thomas payne. Par contre il était pamphlétaire en faveur de la révolution américaine et non historien.

      Émettre une opinion ou un engagement sur un journal n’oblige pas le journal.

      Pariât d’un Système qui cautionne le mensonge de la démocratie! Je veux bien en porter l’épithète et l’anathème.

      DG

      Répondre
      • avatar
        10 avril 2011 à 1 01 35 04354
        Permalink

        @ DG

        Pure question de stratégie. Tous les chemins menent a Rome, mais on traitera le dossier différemment selon qu’il y aura unanimité ou controverse

        PJCA

        Répondre
        • avatar
          10 avril 2011 à 10 10 30 04304
          Permalink

          Je crois que pour une fois, les francophones et les anglophones de ce pays s’entendent tous pour dire ces élections sont futiles, inutiles et une grande perte de temps et d’argent. Quelles sont les options véritables? Voter pour une marionnette ou une autre marionnette. Aucune solution véritable, aucune idée nouvelle, aucun politicien qui représente réellement le peuple. Ils ne font que représenter leurs intérêts particuliers et ceux de leurs maitres, les banquiers privés et les puissantes corporations.

          Un journal citoyen doit être ce qu’il est: un journal citoyen. Il représente le pouls et l’âme de ses auteurs et lecteurs. Non seulement vous avez une belle initiative, mais de plus, je ne pense pas qu’il y ait vraiment d’autre choix que dire « NON », c’est assez, à toute cette mascarade de fausse démocratie et de faux pouvoir du peuple d’élire ses représentants. Basta. Nous devons refuser d’endosser ce spectacle, ce cirque politique et médiatique insignifiant. On nous prend pour des imbéciles en pensant qu’on va continuer d’endosser tout cela. Plus rien ne représente la volonté du peuple. Le principe de taxation à la condition d’être représenté ne tient plus depuis longtemps. On nous taxe, mais il n’y a pas d’autres liens entre la classe dirigeante et le peuple qui n’est plus écouté et représenté.

          CentPapiers ne s’engagera pas politiquement en faveur d’un parti politique quelconque, mais sera fier d’être un médium à travers lequel l’esprit humain et la volonté d’un peuple peut être signifié et diffusé. Qu’il soit votre haut-parleur et vous donne la possibilité de prendre le micro et d’être entendu par tous.

          CentPapiers n’a certainement pas le but de fabriquer des entités-robots moulés dans la pensée unique, dociles et obéissants, mais bien d’informer et de former la pensée critique. L’information et l’organisation est le nerf de la résistance à l’absurdité.

          Répondre
    • avatar
      10 avril 2011 à 19 07 00 04004
      Permalink

      Pourquoi ne pas faire une « édition spéciale » dimanche le 1 mai où chacun irait d’un article sur la « réalité démocratique ».
      Un édition d’un jour d’une trentaine d’articles aurait sûrement un impact.
      Et le lendemain, ou le 3 mai, reprogrammer l’édition « normale ».
      Si les petits coups de feu n’ont pas de force, le mitraillage en aurait probablement un peu.
      Un petit rappel des 30 ou 40 dernières années en compressé, pourrait créer – du moins pour un bout de temps – une certaine pandémie.
      Comme dans la scène de « Network »…
      Je suis prêt à participer. D’autant qu’on a un peu de temps devant nous.
      Certains peuvent même aller « piger » dans leurs écrits sans avoir à se taper un travail immense.
      Même par thèmes.
      Peu importe. Quelques petites voix finissent par faire un choeur…

      Répondre
      • avatar
        10 avril 2011 à 19 07 14 04144
        Permalink

        Je travaille actuellement un article sur les régimes sociaux; mais il ne sera pas prêt avant demain soir.

        Amicalement

        Elie l’Artiste

        Répondre
      • avatar
        12 avril 2011 à 5 05 38 04384
        Permalink

        Ouin…. 1er mai = manifestation anticapitaliste, fête des travailleurs, que je ne manquerai pas. Ça nous demande une petite organisation. Ainsi que celle du 16 avril, en fin de semaine prochaine, où nous accueillerons les libertariens du RLQ à Montréal.

        Sinon, j’endosse, je signe aussi.

        Mais j’ai toutefois des questionnements, tout en sachant très bien que les alternatives fédérales n’existent pas. Il y a la possibilité de la «majorité» conservatrice. Et n’allez pas me dire que le CANADIEN apprendra à se dompter, un ami à moi résumait ainsi: «Il ne faut surtout pas sous-estimer la bêtise humaine!».

        Alors, oui, boycottez les élections si ça vous chante, et ce sera probablement pire encore. Quand je regarde les États-Uniens paumés, aux dents toutes croches, se battre contre la mise en place d’un système de santé universel, je comprends qu’il n’y a aucune limite à cette bêtise humaine et que même les sévices d’une majorité conservatrice ne risquent pas de conscientiser les prolétaires canadiens ou québécois.

        Mais par contre, je suis pleinement conscient qu’aucun des partis fédéraux ne sert mes intérêts, d’aucune façon que ce soit.

        Répondre
  • avatar
    10 avril 2011 à 15 03 57 04574
    Permalink

    Comme vous le savez, Sidney Lumet, le producteur de « Network » est mort il y a deux jours. Je crois que c’est la meilleure scène de l’histoire du cinema. Bonafi l’avait ms en ligne ici sur CP l’an dernier.

    Merci de la rappeler. il ne faudrait pas l’oublier

    PJCA.

    Répondre
  • avatar
    11 avril 2011 à 12 12 47 04474
    Permalink

    tiens, voilà que les Islandais refusent de nouveau de payer la ‘dette’ (fictive) réclamée par les Banquiers.

    Bravo les Islandais!

    (Y) (*) (I) (B) (D) 😀 😉 🙂 😛 (H)

    Répondre
  • avatar
    11 avril 2011 à 22 10 21 04214
    Permalink

    @ GP

    A Francois de se prononcer. C’est justement pour qu’une initiative collective soit possible, cependant, que je voudrais bien que les 7 qui ne se sont pas impliqués fassent connaitre leur point de vue

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    11 avril 2011 à 22 10 43 04434
    Permalink

    Combien de temps encore on va coopérer avec ces débiles? En ce qui me concerne, je n’ai pas voté depuis 1994, et je ne vois pas ce qui pourrait m’inciter à voter de nouveau. Il faudrait que ça soit un système totalement différent de cette masquarade de petits copains, gratte moi le dos je vais te licher le pêteux.

    http://www.youtube.com/watch?v=SWExPhyPeZw&feature=player_embedded#at=70

    Répondre
    • avatar
      12 avril 2011 à 1 01 37 04374
      Permalink

      Peut-être que si tu annules ton vote, comme nous nous allons le faire, cette fois-ci, on pourra changer cette situation dans quelques années.

      Un vote de Veto est loin d’être de la coopération.

      Amicalement

      Elie l’Artiste

      Répondre
      • avatar
        12 avril 2011 à 15 03 00 04004
        Permalink

        Salut L’Artiste,

        Je n’annule pas mon vote. Je refuse tout simplement de voter et de participer à leurs conneries.

        Pour ‘annuler’ mon vote, comme tu dis, il faudrait que je m’enregistre sur la liste des électeurs, et comme je ne suis pas une marchandise ou du bétail, je n’ai aucune raison de m’enregistrer sur une liste qui sera par la suite utilisée pour d’autres fins.

        Répondre
        • avatar
          12 avril 2011 à 15 03 13 04134
          Permalink

          C’est ton choix et il est respectable sans condition.

          Amicalement

          Elie l’Artiste

          Répondre
        • avatar
          12 avril 2011 à 15 03 51 04514
          Permalink

          L’Artiste,

          Ceux qui disent que si t’as pas voté, tu n’as pas le droit de te plaindre se trompent. C’est plutôt ceux qui ont voté et qui ont confié un mandat à un illusionniste qui doivent vivre avec ce qu’ils ont fait. Et ils vont faire la même chose dans 4 ans et 8 ans etc., sans jamais réaliser que c’est du grand théatre.

          Et même on peut rajouter que 90 % de ceux qui votent sont super mal informés sur les tenants et aboutissants des sujets sur lesquels ils pensent qu’ils ont une opinion. Si tu regardes ça de trop près, c’est vraiment décourageant le niveau de brainwashing collectif.

          Répondre
          • avatar
            12 avril 2011 à 16 04 01 04014
            Permalink

            J’avoue que tu as raison sur ce point. C’est d’ailleurs pourquoi je ne votais pas depuis longtemps. Ça me semblait inutile.

            Mais depuis que je prends conscience, ici sur centpapiers, que je ne suis pas le seul à trouver tout le système imbécile, je me suis dit que peut-être, il y avait encore un droit dont je ne m’étais pas servi; mon droit de VETO.

            Cette année je vais VETO pour le gouvernement en général. 😉

            Amicalement

            André Lefebvre

          • avatar
            12 avril 2011 à 16 04 05 04054
            Permalink

            Où est le bouton « J’aime » pour vos commentaires ?!? 😉

        • avatar
          13 avril 2011 à 11 11 15 04154
          Permalink

          @ AL Vous avez raison, il est simplement difficile de compter les non-enregistres, mais c’est possible et ce serait utile. Suggestion pratique ?

          PJCA

          Répondre
          • avatar
            13 avril 2011 à 11 11 32 04324
            Permalink

            Il est impossible, démocratiquement, d’obliger quelqu’un à s’enregistrer.

            Il ne reste qu’à le convaincre que c’est indispensable à la protection de la qualité de vie de l’ensemble.

            Et j’avoue que, suite à la tendance totalitariste actuelle en sourdine, cela peut être inquiétant pour certains.

            Par contre, si tout le monde refuse de s’enregistrer, ce ne sera pas très long que nous aurons à travailler sustentionné par un bol de gruau énergisant.

            Parce que, évidemment, la santé du « travailleur » est indispensable au système.

            Remarquez que la vision politique est tellement à cours terme, qu’il n’est pas assuré que les enfants du travailleur en question auront leur bol de gruau. Ils ne « performent pas encore; donc…

            Si l’individu ne perçoit pas la nécessité pressante actuelle de défendre les acquis sociaux en éliminant les abus inéquitables, on ne peut rien y faire.

            Amicalement

            André Lefebvre

  • avatar
    12 avril 2011 à 5 05 47 04474
    Permalink

    Les conservateurs majoritaires c’est possiblement;

    1- Un appui encore plus grand à Israël, bien que ce soit difficile de faire plus que ce qu’ils font déjà…

    2- Un appui militaire encore plus grand aux forces impérialistes des États-Unis d’Amérique, voire une participation dans un éventuel Coup d’État contre Hugo Chavez au Venezuela par exemple.

    3- Un plus grand je m’en foutisme quant aux effets néfastes de la pollution sur notre environnement.

    4- Une plus grande diminution des services de l’État, lesquels seront néanmoins toujours quémandés par une population, désormais forcée d’aller se les procurer au privé, où c’est plus coûteux per capita.

    5- Une plus grande participation machiavélique au pillage de l’Afrique, avec les minières canadiennes.

    6- Un glissement idéologique de la droite vers la droite-religieuse. Évangélistes droit devant.

    7- Encore moins de transparence…

    8-Totalitarisme…

    9-Pourquoi pas le fascisme, car après tout, l’électorat ne saura plus se battre, mais saura mettre son véto tout aussi imaginaire que cette démocratie.

    Car de fait, abstenons-nous, mais eux, ils ne s’abstiendront pas en guise de solidarité. Et c’est ainsi que, comme les États-Uniens, nous laisserons peu à peu, le diktat total aux forces bourgeoises.

    Il faut autre chose, il nous faut un parti révolutionnaire au fédéral. Un parti des travailleurs qui ait un minimum de couverture médiatique, ou sa propre couverture médiatique soutenue par une propagande convaincante.

    Répondre
    • avatar
      12 avril 2011 à 9 09 13 04134
      Permalink

      Couverture médiatique soutenue avec propagande convaincante…

      On jurerait que tu envies la position des autorités actuelles.

      Tu ne parviendras pas à les déloger avec des cris et même des armes.

      Annuler ton vote en mettant ton VETO, comme proposé ici, te permets d’avoir la possibilité d’aller chercher 35% de la population qui ne vote pas actuellement parce qu’elle ne croit plus à ce système.
      Et si cette réaction est importante, tu iras chercher tous ceux qui votent pour « le moindre mal ». Il y en a un joli paquet.

      La révolution style 1775 et 1789 est passée date. Il y a longtemps que les autorités sont prêtes à la contrer.

      Mais tu fais comme tu veux; c’est ça la vraie démocratie.

      Amicalement

      Elie l’Artiste

      Répondre
  • avatar
    12 avril 2011 à 5 05 58 04584
    Permalink

    Moi aussi, j’en ai ras-le-bol de cette mascarade, et certes, il nous faut faire table rase. Mais il faut remplacer un diktat par un autre, dans les faits. Le diktat, lui, ne disparaîtra pas. Alors aussi bien qu’il se retrouve dans les mains des forces laborieuses plutôt que dans celles des parasites minoritaires que sont les bourgeois.

    Répondre
    • avatar
      12 avril 2011 à 7 07 19 04194
      Permalink

      @SylvainGuillemette : Vous avez raison, il faut remplacer les paradigmes actuels hérités du 16e siècle. Toutefois, il ne faut pas commettre les mêmes erreurs que par le passé : le stalinisme doit être évité à tout prix et donc le véhicule étatique doit être abandonné. À toutes les époques de l’Humanité, l’État n’a été que l’outil de la classe dominante pour se maintenir au pouvoir. L’État doit être ‘utilisé’ pour se détruire lui-même en répartissant le pouvoir économique également entre chaque individus, par l’investissement démocratique. C’est cela la révolution populaire moderne, c’est non seulement la démocratisation de l’économie, mais également la destruction de l’État en tant que puissance d’oppression. À ce sujet, je vous propose la lecture du texte « Esquisse d’un programme libéral-égalitariste, comment surpasser les paradigmes modernes. » :
      http://unionrevolte.blogspot.com/2011/03/esquisse-dun-programme-liberal.html

      Solidairement Révolutionnaire. 😉

      Répondre
      • avatar
        12 avril 2011 à 10 10 39 04394
        Permalink

        Je viens de lire une partie de votre site (lien donné plus haut) Vous présentez un système qui comporte énormément de solutions valables très intéressantes.

        Je pense qu’il est possible de le présenter à l’étude de la population pour qu’il l’adapte à ses « attentes ».

        Je me rend compte qu’il y a énormément de propositions intéressantes et valables qui « mijotent » dans l,esprit des individus.

        Réunir toutes des solutions pour en faire un « consencus social » seraiot l’avancement politique le plus significatif opéré depuis l’avènement de la démocratie.

        Commençons pas établir le refus du système actuel. Cela ouvrira la porte à la « nécessité » du changement.

        Amicalement

        Elie l’Artiste

        Répondre
        • avatar
          12 avril 2011 à 13 01 08 04084
          Permalink

          @Elie : Merci de votre apport. Je ne sais pas si vous avez lu la partie qui explique la délégation révocable, mais cela serait fait exactement dans le but de « Réunir toutes des solutions pour en faire un « consencus social » ». Ce que nous prônons par cette délégation révocable, c’est de réunir toute la population qui ‘refuse le système actuel’ et qui est intéressée à en bâtir un nouveau. Nous invitons tous les êtres humains qui savent lire, à se regrouper librement en groupe de 25 et d’élire un délégué (qui sera à tout moment révocable) parmi eux et qui les représenteront. Ensuite, lorsque 25 délégués se rencontreront, ils pourront à leur tour élire un ‘super-délégué’ révocable, toujours parmi ce groupe de 25, et ainsi de suite… Ce sera le début de « l’unification » des révoltés, ce sera les premières pierres de l’appareil politique du futur qui nous permettra de remplacer les systèmes économiques et politiques actuels, morribonds et passéistes.

          Sur ce sujet, je vous propose la lecture (si ce n’est pas déjà fait) du texte « Comment renverser le pouvoir des corporations, des multinationales et des gouvernements corrompus? »
          http://unionrevolte.blogspot.com/2011/01/comment-renverser-le-pouvoir-des.html

          Le découragement n’est pas une option.

          Répondre
          • avatar
            12 avril 2011 à 13 01 46 04464
            Permalink

            Je vais le lire aussitôt que possible.

            Merci à vous

            Amicalement

            Elie l’Artiste

          • avatar
            13 avril 2011 à 11 11 12 04124
            Permalink

            @ Union revolte, Sylvain Guillemette, Alain Laliberté

            OUI. Il faudra des États généraux. Ils seront pyramidaux – évitons les allusions aux sovets – mais tout ca est encore prématuré. Le clou entre parce qu’il a une pointe. Je propose que nous concentrions sur l’annulation/abstention de la proposition Bibeau.

            PJCA

    • avatar
      12 avril 2011 à 17 05 16 04164
      Permalink

      Michael Ignatieff n’est pas mieux. Il raconte que son père était un immigrant Russe venu au Canada refaire sa vie, mais son grand-père était conseiller du Tsar en Russie et soupçonné d’avoir véritablement été un sympathisant communiste.

      Ayant passé la majeure partie de sa vie à l’extérieur du Canada, le beau Michael, un génie selon La Presse, se considère d’abord et avant tout un Américain comme il raconte dans cette vidéo.

      Quel estie de bullshitter!
      Fuck you Michael, you ain’t fooling me!

      http://www.youtube.com/watch?v=uvwjidYXRIU&feature=related

      Répondre
      • avatar
        12 avril 2011 à 17 05 27 04274
        Permalink

        Écoutez cette entrevue de Michael Ignatieff, ce n,est pas des esties de jokes! Écoutez ce connard expliquer toutes les écoeuranteries qu’il est disposé à faire pour gagner la guerre bidon en Iraq.

        Il parle d’arrestations ‘préventives’, de procès sans preuve, d’assassinats, de torture. Il dit qu’il croit à cette guerre etc…

        http://www.youtube.com/watch?v=Ibds01tEO3A

        C’est quasiment pas croyable.

        Voici un autre vidéo ou encore une fois, il tente de justifier l’utilisation de la torture, en cas de nécessité qu,il dit.

        http://www.youtube.com/watch?v=766fbhLyoO8&feature=related

        Une belle gang de losers les politiciens. Il devrait y aller lui-même se battre dans son estie de guerre, pis emmener sa gang de supporteurs avec lui.

        Répondre
  • avatar
    13 avril 2011 à 9 09 24 04244
    Permalink

    Je me demande comment les auditeurs du débat des chefs, hier en anglais, ont pu se faire une opinion s’ils ont visionné le débat en français. Ça m’a semblé une cacophonie totale incompréhensible lorsque j’ai vivionné des extraits.

    Ce n’est pas surprenant que ce soient les médias qui manipulent l’opinion publique.

    Personnellement,je l’ai visionné en anglais.

    Il n’y en a qu’un seul « comique » qui en sort indemne, c’est le « robot » efficace Harper. Les autres furent des clowns qui voulaient « activer » les émotions insignifiantes du public. Une vraie farce.

    Voilà ce qu’on nous propose pour diriger le pays.

    Merci beaucoup

    Amicalement

    André Lefebvre

    Répondre
    • avatar
      13 avril 2011 à 9 09 50 04504
      Permalink

      Par contre, il semble bien qu’il existe une circonscription qui a le bonheur de posséder un vrai choix électoral qui mène quelque part.

      Je parle de la circonscription de Chambly-Borduas.

      C’est un nouveau parti qui vient d’apparaître: le PLG (Le « parti pour la gloire »).

      Son chef est Jean François Mercier qui a adopté le slogan:

      « LÀ C’T’ASSEZ TABARNAK! »

      C’est exactement ce que je pense. Reste à savoir ce que ce slogan cache en réalité. Peut-être que de vrais sujets très sérieux vont y être abordé d’une façon loufoque, ce qui ne serait pas pour me déplaire; mais j’ai peur que ce soit plutôt très superficiel.

      On verra bien.

      Amicalement

      André Lefebvre

      Répondre
    • avatar
      13 avril 2011 à 11 11 15 04154
      Permalink

      L’Artiste,

      J’ai écouté le débat 5 minutes (c’était d’une platitude…) mais dans ce 5 minutes, j’Ai vu que Duceppe prétendait que le rapport Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables avaient conclu que le multiculturalisme ‘ce n’était pas pour le Québec’. C’est exactement ce qu’il a prétendu.

      Je fus très surpris de cette interprétation du rapport. Je n’avais jamais entendu quelqu’un prétendre que ce rapport avait conclu de cette façon. J’ai plutôt entendu que les Québécois devaient accepter les particularités des autres cultures et religions.

      J’ai vérifié et c’est exactement comme je pensais.

      Duceppe est un estie de menteur. Il raconte n’importe quoi pour satisfaire son objectif du moment, mais ça n’a aucune allure ce qu’il raconte. Il fait passer les Québécois pour des racistes et des xénophobes au yeux des autres Canadiens. Il nous fait passer pour des esties de cons.

      Fuck you Gilles, tu ne parles pas pour moi!

      http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2008/05/17/001-bouchard-taylor-gazette.shtml

      Répondre
      • avatar
        13 avril 2011 à 11 11 28 04284
        Permalink

        Je ne devrais pas sacrer. Restons zen. Gilles Duceppe a sa propre interprétation de la réalité, qui n’est pas conforme aux faits. Voilà!

        Répondre
          • avatar
            13 avril 2011 à 13 01 58 04584
            Permalink

            Merci pour ces liens, Aimé Laliberté; comme quoi le culot a sa place dans la politique actuelle.

            Accuisez quelqu’un de façon calomnieuse est un « plus » pour un politicien.

            Incroyable que certains puissent encore croire que ces gens-là se propose de défendre la population.

            Amicalement

            André Lefebvre

  • avatar
    13 avril 2011 à 11 11 24 04244
    Permalink

    @ L’artiste:

    « LÀ C’T’ASSEZ TABARNAK! » me semble une façon efficace et acceptable de dire Vote-Veto. Si vous aviez une minute pour le mettre au courant de notre démarche, je pense que ce serait utile car si les medias font le lien, c’est parti… Je nommerais aussi tous les anciens Rhinoceros comme des sympathisants et si j’avais la liste de leur membres je leur payerais un mailing de nos articles pertinents au sujet

    PJCA

    Répondre
    • avatar
      13 avril 2011 à 11 11 44 04444
      Permalink

      Je viens de placer cet article sur sa page facebook; on verra bien.

      Amicalement

      André Lefebvre

      Répondre
  • avatar
    28 décembre 2013 à 11 11 05 120512
    Permalink

    En fait, refuser ça suffit, pas besoin d’en dire plus.

    Je refuse.

    Tout en bloc. Parce qu’ils nous imposent le bloc et de fil en aiguille…

    C’est comme si la démocratie aujourd’hui poussait la majorité des électeurs à voter la dictature, parce qu’en fait ceux qui gouvernent la démocratie, c’est ce qu’ils cherchent et veulent. Refusons ! (d’être gouvernés)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *