J’ai quitté quelqu’un pour Personne

 

 

 

PERSONNE :

Hier encore, j’étais pour quelqu’un la bonne
La bonne à tout faire
Celle qui fait la bobonne
Parce que l’amour l’a rendue conne

Aujourd’hui je ne sers plus personne
Je suis devenue ma propre bonne
Bonne à tout faire
Bonne à ne rien faire
Et je ne me sens pas pour autant moins conne.
À croire que ce n’est pas le fait de servir quelqu’un
ou de ne servir personne qui change la donne
Non, je ne dis pas qu’il y a des connes en liberté
Je dis qu’au sujet de la liberté
Il n’est vraiment pas la peine d’en faire des tonnes
Quand on est conne
La liberté n’est pas bonne
Même si on ne sert plus personne
On sert plus que jamais quelqu’un
Rien qu’en servant sa propre personne
Et il n’est pas certain que le service soit bon, ni inspiré par le bien
sous prétexte que c’est le mien
Ce qui me fait dire que je suis peut être libre, mais libre pour rien
Mon indépendance est une autre dépendance
Mon autonomie une hétéronomie
Et ma liberté une pure vacuité
Se soumette à soi n’est pas gage d’ingéniosité, ni de sécurité, ni de liberté
Parce que je peux me tromper en toute impunité
Et même lorsque j’ai l’impression de me désobéir,
Je ne fais qu’obéir à une instance en moi que je ne contrôle pas.
Je suis peut être libre… Mais pas conne
pour que je me pardonne d’être arbitrairement soumise à ma personne
Fais-ci… je fais ci
Fais ça… je fais ça
Et un jour… je me lève … je me soulève et je dis Basta!

La liberta c’est aussi con que la muerta
Quand on y est on n’y est plus
Tout compte fait
Il ne faut jamais servir personne
Et pour ne pas passer pour une conne
Se faire passer pour personne
Et cesser d’être quelqu’un
Et c’est ce que je fais
Quand je réalise mes billets
J’atteste que nous avons tous besoin de quelqu’un pour attester qu’on n’a pas besoin d’attestation… qui atteste que le pire c’est de servir une cause puisque c’est pour votre liberté une double remise en cause :
Car vous servez toujours quelqu’un en croyant que vous ne servez personne

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d'actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d'assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L'humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n'est l'otage d'aucun parti, prisonnier d'aucune opinion, dupe d'aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l'événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com

10 pensées sur “J’ai quitté quelqu’un pour Personne

  • avatar
    14 octobre 2013 à 8 08 33 103310
    Permalink

    Je disais, Personne vous êtes quelqu’un…
    Vous seriez donc quelqu’un ou personne tout dépendant de la cause que vous défendez !
    Comme on est raciste ou pas en fonction de ses idées et non en fonction de comment on voit son voisin venu d’ailleurs avec toutes ses saveurs.
    Et ces bravos qui nous rendent quelqu’un ou ces houuu! qui nous remettent personne !

    Servir personne, se servir simplement comme si tous nous étions personnes alors que tous nous sommes quelqu’un.

    Quand je réalise mes écrits, je me dis régulièrement: à quoi bon!
    Laissons le monde comme il est même s’il semble con.
    Après tout au diable les guerres et les exploitations, ce sont ceux qui en crèvent et en souffrent qui sont les premiers responsables, dit-on !
    On voit bien que chez nous les pauvres le sont par leur faute, dit-on!

    Malgré que le monde soit bondé de philanthropes comme ce bon Paul décédé la semaine dernière, le monde reste dans sa crasse et sa misère. Ce n’est tout de même pas de la faute des philanthropes, dit-on!

    Oui, servir quelqu’un ou servir une cause ?

    Devons-nous faire attester qu’on n’a pas besoin d’attestation ?
    Une attestation qui nous place dans une cause et qui devient notre prison ?

    Nos valeurs et convictions sont-elles des barreaux de prisons ?
    Devons-nous défendre des causes et nous y enchainer ?

    Pourquoi écrit-on ?
    À quoi bon écrire et produire des billets si nous craignons les attestations et les condamnations !

    Écrire pour personne et surtout pour simplement dire le fond de son coeur pour se faire connaître à sa soeur et à son frère qui veulent être quelqu’un.

    Serge Charbonneau
    Québec

    Répondre
  • avatar
    14 octobre 2013 à 11 11 29 102910
    Permalink

    « Rien qu’en servant sa propre personne
    « Et il n’est pas certain que le service soit bon, ni inspiré par le bien
    « sous prétexte que c’est le mien

    « Mon autonomie une hétéronomie

    « Je ne fais qu’obéir à une instance en moi que je ne contrôle pas. »

    Répondre
  • avatar
    14 octobre 2013 à 12 12 46 104610
    Permalink

    @Personne

    J’aime profondément vos textes et votre expression artistique.

    Parce que vous êtes Personne, vos mots atteignent l’universel. Ils sont pour tous.
    Merci pour ce que vous êtes et faites.

    Carolle Anne Dessureault

    Répondre
  • avatar
    14 octobre 2013 à 14 02 08 100810
    Permalink

    Je vous remercie tous du fond du cœur. Chez vous je me sens bien chez moi.
    Personne

    Répondre
    • avatar
      14 octobre 2013 à 16 04 02 100210
      Permalink

      Comme vous le voyez par les commentaires, vous nous faites du bien. Vous êtes chez vous ici.

      Chaque lundi, j’ai hâte de vous lire et de vous entendre.

      CAD

      Répondre
  • avatar
    14 octobre 2013 à 15 03 27 102710
    Permalink

    J’atteste qu’il y as quand même quelqun pour Personne et que ses mots qui déraisonnes, résonnes au creu de mon oreille comme le ferais un marteau frappant l’enclume.

    Les mots parles, les maux parles, l’émau s’envole !

    L’émotif

    Je reste vigilant

    Répondre
  • avatar
    14 octobre 2013 à 17 05 26 102610
    Permalink

    Une danse intelligente autour d’un nombril !
    Si personne c’est moi !

    Cordialement FC

    Répondre
  • avatar
    14 octobre 2013 à 23 11 43 104310
    Permalink

    Bravo!

    André Lefebvre

    Répondre
  • avatar
    15 octobre 2013 à 6 06 01 100110
    Permalink

    Bon maintenant, Chère Personne, il vous faut quitter personne pour quelqu’un. Et ça c’est encore plus quelqu’untel que personnel. 😀

    Demian West

    Répondre
  • avatar
    20 octobre 2013 à 16 04 40 104010
    Permalink

    Vous n’êtes personne et je suis tous, vous êtes tellement légère que vous pouvez exister en tous lieux en tout temps, moi je suis lourd, prisonnier d’un seul lieu et le temps m’est compté. Je vous envie cher Personne.

    Je rêvais en secret de me débarrasser totalement de mon humanité mais maintenant ce n’est plus un secret.

    Humain, trop humain.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *