LA LUNE DE MIEL EST FINIE POUR TRUDEAU!

 

Quinze mois après son élection éclatante, Justin Trudeau vient de mettre fin définitivement à ce qui restait de la lune de miel. Après avoir fait rêver avec ses promesses de «voies ensoleillées», du «Canada est de retour» et de la parité hommes-femmes au Cabinet «parce qu’on est en 2015», il a récemment montré son vrai visage: approbation de la vente des 15 milliards de chars blindés à l’Arabie Saoudite, changement d’opinion sur la fin nécessaire des sables bitumineux suite à l’approbation de l’oléoduc Keystone XL par le nouveau président américain Donald Trump et, dernier clou dans le cercueil, mise au rancart d’une de ses promesses électorales phares, la réforme du système électoral avant les prochaines élections!

 

Et qui a-t-il choisi pour annoncer la nouvelle et faire face aux conséquences prévisibles? Une femme, et la plus jeune de ses ministres, sans doute «parce qu’on est en 2017»!

 

De deux choses l’une: ou c’est ce qu’on appelle un manque flagrant de leadership, ou il n’a jamais vraiment eu l’intention de faire cette réforme et c’est pour cela qu’il en a confié la réalisation à deux jeunes femmes particulièrement peu préparées!

 

Quant à la raison donnée pour justifier ce reniement d’une promesse capitale (l’absence d’un consensus à ce sujet dans la population canadienne), elle serait loufoque si elle n’était pas tragique: quelle politique importante adoptée par le gouvernement Trudeau (ou n’importe quel gouvernement d’ailleurs) faisait l’objet d’un consensus? Et avoir fait cette promesse électorale en percevant ou en espérant un consensus n’est absolument pas crédible, ni compatible avec le flair et le jugement politiques manifestés par l’équipe libérale durant la campagne de 2015.

 

Il faut donc en conclure que M. Trudeau soit a menti sciemment à la population canadienne au moins jusqu’à la fin de 2016 (où il a réitéré publiquement son intention de réaliser la réforme électorale avant les prochaines élections), soit vient de changer d’idée de manière opportuniste en trahissant honteusement ses promesses répétées.

 

Dans les deux cas, il alimente à son tour, et de manière spectaculaire, le cynisme des citoyens à l’égard de leurs gouvernants et de la démocratie!

 

Dominique Boisvert

Scotstown, Qc

1er février 2017

avatar

Dominique Boisvert

Membre du Barreau pendant 20 ans, Dominique Boisvert a choisi de travailler essentiellement en milieux populaires dans les domaines de la solidarité internationale, des droits humains, des immigrants et des réfugiés, de l'analyse sociale, de la paix et de la nonviolence et des questions spirituelles. Co-fondateur du Réseau québécois pour la simplicité volontaire (RQSV) en 2000, il a publié aux éditions Écosociété L'ABC de la simplicité volontaire (2005) et ROMPRE! ou Le cri des « indignés » ( 2012). Il a également publié aux Éditions Novalis, Québec, « tu négliges un trésor ! Foi, religion et spiritualité dans le Québec d'aujourd'hui » (2015) et La « pauvreté » vous rendra libres !, Essai sur la vie simple et son urgente actualité (2015). Il anime, depuis 2010, le blogue du RQSV (www.carnet.simplicitevolontaire.org) et il a aussi son propre site (www.dominiqueboisvert.ca) depuis le printemps 2014.

Une pensée sur “LA LUNE DE MIEL EST FINIE POUR TRUDEAU!

  • avatar
    24 avril 2017 à 10 10 05 04054
    Permalink

    Ce qui manque vraiment sur cette planète c’est de vouloir travailler ensemble. Joindre les forces au lieu de toujours vouloir conserver ses acquis. Elle viole l’un des principe de vie noble et devient de ce fait une trahison du mal.

    Le message du tout puissant est que tous les sages se mettent ensemble et décident de changer de modèle évolutif.

    Les vieilles façons de vouloir diviser pour mieux contrôler est un échec.

    L’utopie d’un monde meilleur est à porté de main.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *