La phrase de Delphine Batho

OLIVIER BONNET

« Ce que je n’accepte pas, c’est le tournant de la rigueur qui ne dit pas son nom et qui prépare la marche au pouvoir de l’extrême droite, déclare la ministre virée Delphine Batho. Le temps est venu de reprendre la main du changement, j’appelle la gauche à un sursaut en faveur de l’écologie, de l’espoir et des générations futures. Ce que je n’accepte pas, c’est l’abandon, le fatalisme, le renoncement à l’espoir du 6 mai. »

Bravo Madame, bien d’accord avec vous. Sauf que pour nous, même si nous avons voté Hollande pour chasser le nuisible, l’espoir du 6 mai est mort… le 22 avril ! 

Olivier Bonnet

Une pensée sur “La phrase de Delphine Batho

  • avatar
    1 août 2013 à 11 11 10 08108
    Permalink

    La seule solution guillotiner tous ces politiciens et tous ces financiers et banquiers, il n’y plus d’autres option que celle-là, maheureusement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *