La religion comme bâton dans les roues de l’éducation sexuelle

Par Renart Léveillé

Pour le billet que j’ai publié mardi dernier, j’ai essayé de me tenir le plus près possible des faits. Pour ceux qui ne l’ont pas lu, j’y relatais l’histoire d’un ami enseignant qui va être suspendu trois jours par le directeur de son école parce qu’il a distribué des documents traitant de la sexualité à ses élèves.

Je veux y revenir parce qu’un des soupçons que j’ai quant à la raison de cette suspension a été soulevé dans un commentaire que j’ai eu sur Facebook en lien avec cette affaire. Et ce commentaire vient d’un autre enseignant qui raconte qu’un collègue à lui a été suspendu 5 semaines. Et la cause : des parents très religieux et très organisés. Je n’en doute point, ça pourrait tout à fait être cette même raison pour ce qui est de mon ami. Et, vous vous en douterez bien, ça me fait sortir la boucane par les oreilles!

Personnellement, je n’ai aucune patience quand il s’agit de la religion qui tente d’entrer d’une façon ou d’une autre dans l’espace commun. Et c’est bien de ça qu’il est question quand des ultrareligieux tentent de mettre des bâtons dans les roues de l’éducation sexuelle des jeunes. J’en viens même à me demander si l’abandon des cours de FPS avec la Réforme ne trouve pas plus ou moins sa source dans un lobby du genre…

Parce que là ils ont tellement le beau jeu. Le gouvernement s’est lavé les mains du problème en relayant la tâche aux profs et aux parents. Et, c’est bien connu, la plupart des parents sont mal à l’aise avec la sexualité (gracieuseté de notre civilisation judéo-chrétienne), et ça doit pas mal être la même chose avec les enseignants… Il ne reste qu’à ces brebis la tâche de débusquer les exceptions comme mon ami et d’appuyer sur le bouton-pression!

Alors, vivement le retour des cours d’éducation sexuelle. Des gens compétents qui vont faire le travail de démystification, des parents normaux qui vont être contents, et pour les autres, qu’ils continuent leur vaine croisade… En espérant qu’on en entendra de moins en moins souvent parler, et qu’ils finiront par disparaître. Optimisme, quand tu nous tiens…

Certains me trouveront sans doute trop dur, mais j’assume tout à fait mon propos. Dans un monde où la science nous montre que la sexualité est une chose normale, hautement humaine et importante pour l’équilibre mental de l’individu, ceux qui voudraient qu’elle soit régie par des préceptes doctrinaires archaïques m’apparaissent réellement anormaux.

Je sais bien que de pointer la normalité est dangereux. Surtout quand la normalité est pour beaucoup synonyme d’immobilité, que le terme inspire le contraire de la créativité. Mais ce n’est pas de cette normalité dont il s’agit. Plutôt celle-là qui donne une chance à quiconque d’avoir un bon départ dans la vie. Le choix, qui vient avec la connaissance, n’est-ce pas le plus beau cadeau qu’on puisse faire à un jeune?

Parce que d’enfermer les jeunes dans le noir jusqu’à ce que leurs hormones les poussent à expérimenter (ou pire, à se replier sur eux-mêmes devant l’épouvantable de l’inconnu), cela me semble beaucoup plus nocif. Les sujets, comme la contraception, les infections transmissibles sexuellement, etc., ne manquent pas. Et on voudrait laisser toutes ces questions à la merci de la religion : ce qu’il y a de moins « mis à jour » en terme de sens sur la planète?

Les gens peuvent bien croire en Dieu, ce n’est pas tellement ça le problème. C’est l’application aux réalités terrestres qui branle dans le manche! Certains pourraient faire ressortir l’importance de la tradition qui vient avec la religion, qui vient avec Dieu, mais il s’agit d’aujourd’hui, pas d’hier! L’écho de la réalité d’il y a (soi-disant) deux-mille quelques années (en tout cas du côté chrétien) est bien insuffisante pour nous aider aujourd’hui, à moins d’y mettre une énergie folle pour en extirper quelque chose. Si je ne m’abuse, nous avons la liberté de mettre notre énergie ailleurs, et c’est bien contre cette liberté que les ultrareligieux se battent.

Pour ma part, je me bats aussi, mais avec ces quelques mots. Soyez du nombre.

(Image : formfaktor)

10 pensées sur “La religion comme bâton dans les roues de l’éducation sexuelle

  • avatar
    25 août 2011 à 5 05 37 08378
    Permalink

    J’ai appris la semaine dernière, de la bouche d’une jeune fille de 16 ans, que lors de cours dits ‘d’éducation sexuelle’ il avait été conseillé à sa classe la pose de stérilet comme moyen de contraception !
    Aux ordures les préservatifs comme protection contre les MST et le VIH !
    En effet, selon cette enseignante, le stérilet évite de ‘tomber’ enceinte… et l’Amour protége du reste !!!
    La mère de cette jeune fille a pris rendez-vous avec un gynécologue, afin qu’ensemble ils rectifient le tir quant aux âneries débitées par cette enseignante… et que la jeune fille revienne à la raison.
    Cette histoire s’est passé en l’an 2010, dans une petite ville d’Alsace, en France…
    J’en ai encore des frissons !

    Répondre
  • avatar
    25 août 2011 à 10 10 13 08138
    Permalink

    M. Léveillé
    Encore une fois, je pense que vous exagérez… manquez de sagesse dans vos propos, et que vos interprétations sont édulcolorées de vos propres démons.

    Brièvement, je démontre cela par quelques-uns de vos articles. Commençons par celui-ci:

    http://www.renartleveille.com/nouvelle-erotique-pour-federalistes/

    Vous écrivez :
    Je soupçonne Alain Dubuc d’être un pervers dans son genre. (? ? ?)

    J’ai lu le texte de Dubuc, et j’y vois rien de pervers. Juste son analyse de super bolé carré qu’il est.
    Je ne dis pas que j’aime Dubuc, je dis que son texte ne mérite pas la connotation sexuelle que vous y mettez selon l’image que vous utilisez et de le dire pervers ainsi.

    http://www.renartleveille.com/wp-content/uploads/2011/06/sexy-canada.jpg

    Et puis il y a cette image-ci que vous exploitez, qui, à mon sens, est tout à fait indigne d’une personne qui a compris le monde non fini dans lequel nous vivons :
    http://www.renartleveille.com/wp-content/uploads/2011/06/Religion-Is-Like-A-Penis.jpg

    Je l’ai montré à mes fils de 27 et 29 ans pour voir si c’est moi le con, et ils m’ont dit tous les deux leur dégoût.

    Comme je suis un homme de foi qui pense que c’est facile de critiquer la religion et d’y accoler ses propres étiquettes, alors j’ai ajouté des commentaires sur la question de la foi ici :
    http://les7duquebec.wordpress.com/2011/06/23/discrimination-racisme-xenophobie-et-autres-confusions/religion-is-like-a-penis/

    Je pense que c’est facile de tirer sur la pensée religieuse et surtout la folie humaine théocratique. Admettez que l’humain est naturellement fou, et pas seulement les religieux. Le fanatisme est partout, et peut-être que votre texte est né d’un certain fanatisme. Notez que je dis seulement peut-être… À vous de voir.

    Albert Einstein à dit : « Deux choses sont infinies: l’univers et la bêtise humaine, en ce qui concerne l’univers, je n’en ai pas acquis la certitude absolue ».

    C’est aussi mon opinion.

    Pierre Girard

    P.-S. C’est quoi votre image? Un genre de Jésus nu et imbécile? Il ressemble un peu à ce gars raélien qui se dit le fils de Satan, que son père est un extraterrestre du nom de Satan, etc. Un obsédé de la sexualité et un genre d’antéchrist dans son genre : http://www3.sympatico.ca/myriade.capucine/Mymyriade.html . En 2006 j’ai fait un époustouflant montage à partir de cette photo avec des Pierre Foglia partout et presque tous les journalistes de La Presse, après que Foglia a prononcé mon nom dans une chronique… suite à une *lettre que je lui ai écrit: Mais, ce photomontage infographique époustouflant est tellement fou que j’hésite à le montrer… J’avais fait cela pour dénoncer que sa conjointe était une directrice d’école primaire de Montréal. En voici la version montrable qui fait environ un cinquième de l’original : http://divers.horsdutemps.info/PerePierre_600px.jpg

    * ma lettre à Foglia : http://divers.horsdutemps.info/Foglia_/Foglia/conversation_avec_dieu/PasMaFaute.htm

    Répondre
  • avatar
    25 août 2011 à 13 01 18 08188
    Permalink

    Qu’est-ce qui est décourageant, M. Léveillé? Que je ne pense pas comme vous?

    Essayez dont d’être utile plutôt que de faire dans la facilité.
    Comme ici, par exemple, concernant mon travail d’hier alors que je me sert de mes talents pour appuyer une cause et ou une personne qui le mérite.
    http://horsdutemps.info/Mahdi/index.htm

    http://www.youtube.com/watch?v=c7qiwRShkR8
    Notez que c’est moi qui fut le premier a initier Mahdi à parler devant une camera vidéo en 2009, au grand plaisir de Michel Chossudovsky, qui n’y parvenait pas jusqu’à ce que je le mette en confiance et que Mahdi se lâche devant la camera.

    http://horsdutemps.info/images/Mahdi/GlobalResearchJan2009.jpg

    Mahdi Darius Nazemroaya est ressortissant canadien. Il vit à Ottawa et est actuellement correspondant à Tripoli. Journaliste indépendant, il a publié et donné des entretiens dans divers médias, dont Russia Today, Press TV, Al Jazeera, Pacifica KPFA, Global Research, China Life Magazine. Il publie aussi de nombreux articles sur le Réseau Voltaire.

    Merci

    Répondre
  • avatar
    25 août 2011 à 13 01 27 08278
    Permalink

    Pierre Girard,

    êtes-vous contre l’éducation sexuelle des jeunes dans les écoles, préférant que la religion s’en occupe?

    Si oui, mon utilité est de dénoncer votre dérive.

    Sinon, vos interventions ici sont hors sujet et je n’y prêterai pas plus amplement attention. Je me fous de votre sensiblerie.

    Répondre
  • avatar
    25 août 2011 à 15 03 17 08178
    Permalink

    M. Léveillé

    J’ai dénoncé l’astrologie dans les écoles en 1992, et cela m’a amené dans une guerre contre la médiocrité du milieu scolaire enseignants et de direction scolaire au public qui a duré 4 ans. Mes enfants ont dû fréquenter, en 3 ans, 6 écoles pour un, et 7 école pour l’autre de mes fils parce que l’humains ne vaut pas cher et qu’un système c’est une foutu machine.

    J’ai essayé de partir un organisme appelé « Promotion et protection des jeunes et ados en milieux scolaire », mais, ce milieu est comme tout ce qui se passe avec l’humain dans le monde. J,ai même présenté un imposant mémoire aux États Généraux sur l’Éducation en 1996.

    Mon opinion sur l’éducation sexuelle dans les écoles ? Ayant vu tellement de folie avec certains enseignants, car comme bien des choses, ce sont toujours les incorrects aux ego immenses qui font la loi, super protégé des syndicats. Idéalement, pour moi, je ne suis pas pour l’enseignement de la sexualité dans les écoles. Je pense que c’est au parent de s’occuper de cette question. Mais je ne dirais pas que certains enseignants seraient incapable de bien enseigner cela.

    Je me souviens aussi, au CEGEP, d’un prof de psychologie qui était un réel pervers en tant qu’homme, s’en était aberrant. Et, croyez-moi je ne suis pas prude.

    Donc, pour moi, idéalement, ni les religieux, ni les laïques, devraient toucher l’éducation sexuelle de nos enfants. Sauf que nous vivons dans un monde où il y a tellement de travail à faire que les idéaux ne sont pas souvent applicable, alors…

    Ceci, est pour vous démontrer que je ne dis pas des sottises sur les affaires d’école :
    http://affaire-ecole.horsdutemps.info/

    Merci de votre attention

    Répondre
  • avatar
    25 août 2011 à 21 09 50 08508
    Permalink

    je n’ai aucune patience quand il s’agit de la religion qui tente d’entrer d’une façon ou d’une autre dans l’espace commun

    Qui ou quelle charte affirme que c’est l’école qui doit enseigner la sexualité à nos jeunes ? Je crois que de bons parents chrétiens seront bien plus efficaces à ce niveau que le/la prof syndiqué qui donne son cours avec une intention impersonnelle.

    D’un autre côté, que fait le lobby gay dans nos écoles, alors ? Leur lavage de cerveau (qui a pour but de valoriser l’homosexualité) continue, et pourtant, pas un mot là-dessus des gens à babord.

    C’est toujours l’illogisme avec vous et votre idéologie …

    Fraddé
    P.S : «Reconnais le moment favorable» – Pittacos de Mytilène

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *