L’âne-artiste

L’âne-artiste

Qui sont-ils? Que font-ils?
Ils sont sages ou ils font les fous?
Qu’est-ce qui leur prend ? Ils sont tous à genoux.
Non, ils ne rient pas… ils prient
Sont-ils redevenus tous pieux?
De prendre ainsi l’âne pour Dieu
Je n’en crois pas mes yeux !
Ils sont tous agenouillés devant l’âne
L’âne-adoré, l’âne-vénéré, l’âne-encensé
Amen disent les hommes à l’âne étonné de voir les hommes à ses pieds.
Et l’âne se mit à braire : Ou-i-han… Ou-i-han… Ou-i-han
Pour nous rappeler qu’on a beau faire, on ne fera jamais de roi avec un valet, ni de reine, avec un palais.
Ou-i-han… Ou-i-han… Ou-i-han
Celui qui ne dit jamais Non n’est ni affirmatif, ni positif pour autant…
Il est âne tout simplement, âne religieusement. N’est-ce pas les fans ?
Ou-i-han… Ou-i-han… Ou-i-han…
Ne vous attendez surtout pas à une carotte, ici on sort le bâton, car qui aime bien, châtie bien la bête qui ne cesse de braire :
Ou-i-han… Ou-i-han… Ou-i-han
Car je vous le dis en vérité, celui qui ne se prononce pas, il est rare qu’il ait tort… il n’a jamais raison. Celui qui ne se mouille pas, il est rare qu’il ait raison… il a toujours tort.
Celui qui ne tue pas, il est rare qu’il soit vivant, il est toujours mort.
Ou-i-han… Ou-i-han… Ou-i-han
Les temps ont changé : ce n’est plus l’homme qui critique l’âne. C’est l’âne qui critique l’homme… et pour cause : seul l’âne est susceptible de détecter ce qu’il y a de plus bête dans l’homme.
Ou-i-han… Ou-i-han… Ou-i-han
Critique logique, idéologique ou mythologique de l’homme quand il fait l’âne.
Et de l’âne quand il fait l’homme avec ses longues oreilles en répétant inlassablement : Ou-i-han… Ou-i-han… Ou-i-han
L’astuce que j’ai découverte dans son dernier opus : même lorsqu’il dit non, il dit oui à sa façon. N’oublions surtout pas qu’il a crée le monde à son image, à savoir aussi bête que possible.
Ou-i-han… Ou-i-han… Ou-i-han
Car je vous le dis sans détours : l’âne est innocent… tout ce qu’il fait, il le fait par delà le bien et le mal mais vous les hommes, vous n’êtes pas innocents puisque c’est vous qui faites le bien et le mal…
Ou-i-han… Ou-i-han… Ou-i-han
Le vrai et le faux, le beau et le laid… voici venu le moment de les défaire pour refaire le monde, en mettant le remède entre les mains de celui qui sent le mal et non entre les mains de celui qui le cause.
L’âne-artiste va vous désapprendre à braire et vous apprendre à vous taire, vous, les hommes.
C’est ainsi que je parlerais dorénavant.

avatar

Personne

Le Journal de Personne pratique la scénarisation à fond, pour illustrer une question d’actualité. Son info est une info scénario, son drame: une dramatisation et sa réalité: une réalisation.Vous auriez mauvaise grâce d’assimiler Personne à ses personnages, et ses histoires à des dérapages. L’humour et la dérision y ont toujours fait bon ménage. Le Journal n’est l’otage d’aucun parti, prisonnier d’aucune opinion, dupe d’aucun soupçon. Ni à gauche, ni à droite, mais au cœur de l’événement, il aborde tous les sujets, pose tous les problèmes et relance tous les débats : https://www.lejournaldepersonne.com