L’église catholique

L’ÉGLISE CATHOLIQUE

L’Église Catholique a perdu des plumes et ses auréoles?  Les beaux shows en costumes colorés d’époque ne fonctionnent plus. Il faut délaisser les châteaux, descendre de la chaire et se promener parmi la foule comme Jésus Christ. L’éclat n’a plus la cote. Les gens cherchent une spiritualité authentique.

Les humains peuvent se dispenser de religion mais pas de spiritualité et ce n’est pas un curé arrogant qui passe son temps à pointer son index accusateur dans ta face qui va nous ramener au bercail. L’humilité a disparu de l’Église catholique.

Quand j’étais au secondaire dans une école catholique anglophone à Ville LaSalle dans les années cinquante, le curé entrait en trompe dans la classe pour nous avertir de ne pas aller voir tel film. Et devinez quoi? En sortant de l’école, on se précipitait au cinéma pour aller voir ce film interdit dans l’espoir de voir quelques nudités ou autres scandaleuses exhibitions, et on était toujours déçus. Il n’y avait rien d’alarmant?

Mais, ce qu’il y a à retenir dans cette histoire, c’est que nous, à quinze ans, on n’avait plus peur du curé. On ne le voyait plus comme le représentant de Dieu. C’était juste un vieux bonhomme parmi d’autres.

Toutes les religions ont été créées par la bourgeoisie, c’est-à-dire l’homme! Donc, c’est évident qu’elles prêchent toutes le respect de l’autorité. La manipulation prend plusieurs formes.

John Mallette
Le Poète Prolétaire

3 pensées sur “L’église catholique

  • avatar
    8 août 2019 à 8 08 08 08088
    Permalink

     » Il faut délaisser les châteaux, descendre de la chaire et se promener parmi la foule comme Jésus Christ. » C’est déjà fait avec les chrétiens évangéliques… Cette marde est pire que la catholique!

    Répondre
  • avatar
    12 août 2019 à 9 09 33 08338
    Permalink

    L’Église, qui n’a jamais été qu’une société politique, n’a pas su appliquer aux besoins moraux de l’humanité les vérités profondes des lois de la Nature. Ses prêtres sont impuissants à comprendre l’antique science et le secret des Mystères.
    Voyons, maintenant, les origines et l’histoire du Christianisme pour comprendre cette mini introduction à mon commentaire.
    Il manque à l’histoire des religions un grand chapitre : celui qui doit être consacré à l’origine réelle du Christianisme.
    Cette science n’existe pas. Les vraies origines chrétiennes sont inconnues, et les Eglises diverses qui se rallient à ce titre ne désirent pas qu’on les connaisse.
    L’histoire réelle du Christianisme n’a rien de commun avec le récit qui nous a été donné sous le nom de Nouveau Testament.
    Derrière ce Livre, caché par lui, est l’histoire d’un mouvement de rénovation sociale, grandiose, extraordinaire, d’une haute portée, qui brilla sur le monde pendant deux ou trois siècles, mais qui fut renversé, dénaturé et caché par des faussaires qui en firent une caricature grotesque et voulurent avec cela dominer le monde.
    Dans ce vaste réseau d’intrigues, que nous allons démasquer, presque toutes les personnalités ont été dénaturées. Le mensonge a triomphé et la réalité a disparu sous l’amas d’absurdités qu’on lui a substituées.
    La science religieuse des falsificateurs n’a été qu’une collection de mystères, jamais expliqués clairement, mais remplis de sous-entendus et de malentendus, de paraboles obscures, de rapprochements de termes sans signification, de jeux de mots pour les foules avides d’erreurs.
    Il y a cependant, sous ce fatras, quelque chose de grand à étudier.
    Suite : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/origines-et-histoire-du-christianisme.html

    Répondre
  • avatar
    12 août 2019 à 16 04 33 08338
    Permalink

    Dieu n’existe pas, toutes les religions sont du domaine de l’escroquerie.
    L’andouille de l’Elysée a dit : Toutes les religions sont respectables. Quel escroc, il dit ça pour se faire bien voir ou est-il bête au point de croire qu’il existe plusieurs dieux . . . uniques. Il est franc-maçon.
    Le cul béni de Matignon a dit qu’il est catholique et va à la messe tous les dimanches, il est franc-maçon.
    Moscovici est juif, il croit en Yahvé, il est franc-maçon.
    Kader Arif, c’est Allah.
    Vallaud-Belkacem, les deux peut-être.
    Valls croit en lui mais ce n’est pas un dieu, il est sympathisant juif et franc-maçon.
    Et c’est ça qui dirige la France ! Et ils disent que la République est laïque.
    Ils croient à 3 dieux différents et sont francs-maçons ! La franc-maçonnerie n’a jamais été ferme, très chrétienne à ses débuts, elle a évolué vers le déisme puis l’agnosticisme et même vers l’athéisme pour devenir une association de malfaiteurs dont le seul but est l’enrichissement et la couverture de ses membres délinquants et criminels.
    C’est bien ce qu’ils font au gouvernement.
    Où est Dieu ? Combien de dieux ? L’invention de l’existence des dieux est une escroquerie à l’ignorance et à la bêtise de l’homme.
    Où est Dieu ?
    Est-il matériel ? Est-il un esprit ? On a entendu de nombreuses niaiseries et stupidités comme le grand architecte de l’univers des francs-maçons.
    S’il existe, il doit être âgé, la terre serait déjà ancienne, certains lui donnent 3 ou 4 milliards d’années. Un évêque lui avait donné 3017 ans, pas très malin l’évêque, d’ailleurs il croit en dieu !
    Les plus sensés disent qu’il n’est pas possible de dater la terre, c’est vrai, l’absolu est inaccessible à l’homme. Puisqu’il déclare que toutes les religions sont respectables, l’andouille de l’Elysée doit nous dire où sont ces dieux qui existent au gouvernement, le chrétien, le juif et le musulman.
    Il faut qu’il dise pourquoi ces dieux se tirent la bourre gaiement en pariant sur le nombre de morts dans les guerres que se font leurs croyants depuis quelques centaines d’années.
    Certains disent que Dieu est partout ! Celui des juifs ne devait pas être en Allemagne pendant la dernière guerre ! Ou s’il est partout, il n’a rien vu.
    Celui des musulmans se désintéresse de l’Irak, de la Syrie et de tous les pays où les musulmans s’étripent entre eux.
    Celui des chrétiens n’a pas mieux fait en France où il suscita de belles sauteries campagnardes, la saint Barthélémy, les Cathares ou Albigeois, les Huguenots, les Chouans vendéens . . . organisées par le pape !
    Les moines missionnaires eux aussi, obtenaient en Afrique la conversion des noirs par les armes, croyez en Dieu ou mourrez !
    S’il existe et qu’il laisse ça se faire, Dieu n’est pas un comique. Il a fait fort avec les croisades contre les musulmans, dans toutes les religions on défend sa foi par les armes.
    Alors s’il existe, Dieu, il est un instigateur de crimes, un commanditaire d’assassinats !
    Combien de dieux ?
    La réponse est vaste ! Plusieurs milliers ! Il a été annoncé le nombre de 22 317 !
    Rien que sur une seule montagne en Grèce antique on en comptait 14 : Aphrodite, Apollon, Arès, Artémis, Athéna, Déméter, Dionysos, Hadès, Héphaïstos, Héra, Hermès, Hestia, Poséidon, Zeus. Maintenant il n’y en a plus.
    Pourquoi n’y en a-t-il plus ? L’invention de l’existence des dieux vient de l’ignorance et de la bêtise de l’homme.
    L’homme primitif ne connaissait rien, aussi il affectait à une action ou à un fait dont la nature lui était inconnue, une force étrangère : un dieu ; Il y avait un dieu pour tout, le dieu de la mer, le dieu du feu, des volcans, de la moisson, de la terre, du vent, de l’enfer . . . il y a même eu le dieu du vin !
    Petit à petit la connaissance vint, l’homme apprit et comprit les phénomènes naturels. La compréhension des manifestations volcaniques fit disparaître Vulcanus, celle de la terre fit disparaître le titan Atlas, celle du vent abolit Eole . . .
    Régulièrement le nombre des dieux diminua et maintenant les escrocs n’en gardent plus qu’un, les religions sont devenues monothéistes, les dieux ne sont plus que spirituels, immatériels, omniprésents mais toujours des attrape-nigauds. Les dieux maintenant ne sont plus qu’une douzaine et les nigauds plusieurs milliards.
    L’invention de l’existence des dieux est une escroquerie à l’ignorance et à la bêtise de l’homme.
    La croyance en l’existence des dieux a été utilisée par toutes les religions pour dominer et exploiter les peuples.
    Ni la Bible, ni l’ancien testament, aucun texte religieux n’ont condamné l’esclavage.
    Cette croyance en l’existence de Dieu ou des dieux a permis la domination des peuples, a autorisé l’esclavage et même la traite des noirs bénie par les papes. Ils ont approuvé l’esclavage des noirs pour en tirer profit. Allant jusqu’à déclarer que les noirs n’étaient pas humanoïdes. Les religions font la fortune des clergés comme le Vatican qui est une des premières fortunes au monde ou l’église orthodoxe première fortune en Grèce. Le clergé en France a conforté le pouvoir des rois et de ceux qu’on ose appeler les nobles. Les clergés ont été dans tous les pays les complices des tyrans.
    Conclusion :
    Religion et franc-maçonnerie font bon ménage, chacune participe au maintien en place des gouvernants, des possédants, quel que soit le système politique en place, démocratie ou tyrannie entre lesquelles il n’y qu’une seule différence : dans la démocratie le peuple choisit son tyran !
    L. Gaiffe

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *