L’Europe, la France, la Bolivie, Hollande, le FN, la honte et la guerre civile…

OLIVIER BONNET:

Sombre humeur. Guillaume Duval, rédacteur en chef d’Alternatives économiques, sur sa page Facebook : « Comme prévu, la majorité des parlementaires européens se sont finalement lamentablement couchés après quelques rodomontades sans suites sur la question du budget européen. Ils ont accepté un budget européen en baisse pour la première fois depuis 1957 alors qu’il est pourtant déjà ridiculement faible (1% du PIB) et que la seule chance que l’Europe rebondisse résiderait évidemment dans le fait de mutualiser plus de dépenses et notamment d’accélérer à l’échelle européenne la transition énergétique et la conversion écologique de nos économies.

Entre Barroso, Merkel alliée à Cameron mais aussi Martin Schulz le président social démocrate du PE prêt à s’écraser devant la droite européenne pour avoir une chance de devenir président de la Commission européenne l’an prochain, il n’y a vraiment quasiment plus personne pour défendre l’Europe avec un tant soit peu de conviction et de détermination… Sans parler bien sûr de François Hollande qui a laissé manœuvrer Merkel et Cameron sur ce dossier sans même tenter réellement d’élever la voix… Pour le coup ce n’est pas une raison supplémentaire d’espérer… »

lm_optEt puisqu’on parle de « rodomontades sans suite » et de honte, ce coup de gueule d’un autre excellent confrère, lui aussi sur sa page Facebook, Léon Mercadet (Canal +) : « Honte honte à la France qui a bloqué l’avion du président bolivien. Qui est responsable ? Hollande, Ayrault, le ministre des affaires étrangères ? Qui est le branque ? » Il confesse, dans le fil de discussion : « Une chose est sûre, en 2017, entre Copé et Marine Le Pen, je vote blanc. Plus jamais complice ! » ; « ça va être très très difficile de revoter socialiste au deuxième tour en 2017 ! Quand on est trahi, on réfléchit ».

Sur Mélenchon ? « Mélenchon joue une partie tragique, celle du parti communiste allemand de 1932 contre Hitler. Il a la même revendication sociale, mais s’interdit de s’en prendre aux Arabes (comme le PC allemand s’interdisait de s’en prendre aux juifs). Du coup, c’est les autres qui l’emportent, parce que le peuple épuisé de fatigue et d’humiliation cherche à frapper encore plus faible que lui : la minorité non consanguine. C’est bestial, néandertalien, mais on en est toujours au même point, et pour longtemps. » Et enfin cette phrase qui fait se pincer et froid dans le dos : « Je suis prêt à la guerre civile. Ils m’auront, mais j’en tuerai cinq avant. Je suis armé, et je m’entraîne. »

Olivier Bonnet

Une pensée sur “L’Europe, la France, la Bolivie, Hollande, le FN, la honte et la guerre civile…

  • avatar
    13 juillet 2013 à 14 02 11 07117
    Permalink

    La France comme pays et culture n’existe plus, nous devrons écrire à partir de maintenant la france, province américaine ou la culture française a été remplacer par la franglaise à l’américaine… Vous allez disparaître à moins de vous réveillez et que vous vous dé-américanisiez pour revenir à la culture française et être fier d’être redevenu français souverains. Autrement vous allez devenir american-franglis et devenir tous totalement gagas et idiots comme l’américain moyen. C’est à vous de décider.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *