L’heure est au ralliement indépendantiste

Je parcours les sites souverainistes, je m’attarde sur des forums où j’interviens avec passion et où les indépendantistes de différentes tendances déchirent leurs chemises et accusent de traîtrise tous ceux qui ne pensent pas comme eux dans leurs chapelles sectaires…et ça me désole de constater qu’encore une fois nous sommes victimes du colonialisme dans lequel on s’enlise depuis quatre cent ans.
Nos boss d’Ottawa doivent bien rire dans leur barbe de blokes impassibles car ils ont depuis des siècles compris qu’il fallait diviser pour régner. Ils y réussissent fort bien, merci. Car la plupart des interventions dont je prends connaissance comportent des attaques mesquines et vicieuses contre tous ceux qui ont le malheur de militer encore au PQ.
Je veux bien croire que la direction et l’establishment de ce parti n’ont aucune ferveur indépendantiste et ne savent pas mobiliser la population pour inciter les citoyens du Québec à lutter pour l’abolition du poste de Lieutenant Gouverneur et l’avènement de la République française d’Amérique. Et qu’ils sont toujours en retard d’un combat ( voir l’affaire des Plaines d’Abraham).
Mais comment certaines grandes gueules, complètement déconnectées de la réalité, arrivent-ils à pourfendre les militants de la base qui, eux, poursuivent les mêmes objectifs que les nôtres.
On est loin de l’esprit révolutionnaire qui doit animer et motiver les combattants de la liberté car les vrais héros savent s’effacer et faire preuve d’humilité devant la grandeur de la cause commune qu’ils disent défendre.
D’autres esprits obtus se plaisent à jeter l’anathème sur tout ceux qui, en tant qu’entrepreneurs dynamiques, font des affaires au Québec. Comme si on pouvait donner naissance à un pays en mettant de côté ces créateurs d’emploi et de richesse collective…L’indépendance devra se faire tant avec la gauche, le centre que la droite. C’est l’affaire de tout un peuple.
Et moi, je suis là avec quelques autres illuminés, à préconiser de tout mon coeur une vaste coalition arc-en-ciel de tous les indépendantistes québécois- de quelque parti politique soient-ils- pour former un Front commun et régler une fois pour toutes cette question nationale qui demeure un boulet au pied d’un Québec qui se dégrade de jour en jour sous la gouverne de Jean Charest, le conservateur-libéral fédéraliste qui joue le rôle de premier ministre et de marionnette de Paul Desmarais.
Non mes amis, nous ne sommes pas sortis du bois. Mais sachez que des fous, se moquant des sondages et de l’indifférence, poursuivent le combat avec acharnement et qu’ils le feront jusqu’à leur dernier souffle.
Depuis plus de 45 ans ans, le mouvement indépendantiste en a vu de toutes les couleurs et il a été victime d’une horde d’assoiffés de pouvoir, des carriéristes professionnels qui mangent à tous les râteliers. Mais, même si la situation ne semble pas rose à cause de la dispersion et de la dilution des forces ainsi que du manque de leadership et de charisme de nos leaders, il ne faut pas baisser les bras comme le font trop souvent les hommes et les femmes de ma génération.
Il faut se remettre en question et opposer énergiquement la défense de la République française d’Amérique à la Monarchie constitutionnelle canadienne. Plus nous préconiserons un régime québécois républicain, plus le ROC deviendra agressif à notre égard. Ça pourrait bien provoquer la crise qui nous précipitera vers la rupture.
Je suis de ceux qui croient qu’un vote majoritaire de l’Assemblée nationale en faveur du rapatriement de tous nos pouvoirs vaudrait mieux qu’un référendum-bidon où les dés sont pipés par les interventions illégales d’Ottawa et a sa puissante machine à broyer nos rêves.
D’ailleurs, y a-t-il eu référendum pour faire entrer le Québec dans cette fédération artificielle basée sur un chemin de fer est-ouest, contraire à toute tendance géopolitique voulant que les affaires se transigent du nord au sud ?
Je salue bien bas tous ceux qui ne baissent pas les bras et qui poursuivent dans l’ombre la lutte pour notre indépendance. Je salue bien bas tous ceux qui n’ont pas jeté aux orties leurs rêves de jeunesse. Et qui continuent de travailler très fort au rassemblement de tous les indépendantistes québécois sous une bannière commune.
Dès le début des années soixante, Pierre Bourgault nous avait prévenus que la route serait longue et parsemée d’embûches…et que cinquante années de lutte, qui nous semblent une éternité, ne sont qu’une poussière de seconde dans l’histoire de l’humanité.
Quand j’entends certains d’entre-nous déclarer « ça ne vaut plus la peine car je ne verrai pas l’Indépendance de mon vivant », leur attitude « d’après moi le déluge » me démontre à quel point ils ne sont pas de vrais révolutionnaires.
Le combat doit se poursuivre inlassablement, malgré toutes les avanies. Nous devons reconstruire pierre après pierre. Sinon, nous sommes irrémédiablement condamnés à la régression. De peuple, nous deviendrons peuplade. Et il n’y aura plus qu’un pas à franchir pour que nous devenions une tribu folklorique, comme l’ont été avant nous nos compatriotes de la Louisiane et des provinces de l’ouest.
Je ne verrai probablement pas la naissance officielle du pays, mais je continuerai néanmoins à y consacrer le meilleur de mes énergies, car l’abandon, c’est la mort. Et que je refuse notre extinction collective.

PIERRE SCHNEIDER

59 pensées sur “L’heure est au ralliement indépendantiste

  • avatar
    14 août 2009 à 7 07 29 08298
    Permalink

    Merci monsieur mais……la ferveur n’y est plus !

    Nous avons été trompé sans relâche, par l’insignifiant Lévesque d’abord, celui qui a mis Bourgault à la porte, puis cette longue liste de profiteurs à la Marois qui jamais au grand jamais ne réaliseront l’indépendance.
    Le PQ couche avec les syndicats. Si vous pensez que vous allez trouver des révolutionnaires dans les syndicats et au PQ vous errez.
    Ce sont des défenseurs de privilèges, pas des révolutionnaires.
    L’affaire est classée et moi je déménage au soleil.

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 7 07 36 08368
    Permalink

    @decembre : Dépêchez-vous de déménager au soleil ! on n’a pas besoin de vous pour poursuivre la lutte vers l’indépendance.
    J’ai 72 ans et je crois encore que l’indépendance du Québec se fera, un jour ou l’autre.
    Vous avez raison quand vous dites qu’un référendum sera faussé par les manœuvres illégales d’Ottawa, ils l’ont déjà fait ! Ottawa a plus à perdre que nous d’un référendum gagnant.
    Vive le Québec libre !

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 8 08 38 08388
    Permalink

    Bonjour monsieur Schneider,

    Vos mots sont comme une oasis dans notre désert politique! De nombreux indépendantistes souhaitent cette union, mais pour l’instant nous n’avons pas encore trouver la manière de procéder.

    Pour ma part, je soutiens l’élection décisionnelle portée par une coalition de partis. J’ai discuté des avantages d’une cette méthode sur mon blogue dernièrement:

    http://reflexionsquebecois.blogspot.com/2009/07/et-si-le-pq-proposait-lindependance.html

    Mais, je suis ouvert à toute approche réaliste et démocratique qui pourrait nous permettre de mettre de l’avant un discours indépendantiste et républicain au-delà de nos divergences sur les modes d’accession à l’indépendance. Ce serait un début.

    Les lecteurs de ce blogue ont sans doute leur opinion sur la question.

    Bonne journée!

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 8 08 51 08518
    Permalink

    Faudrait mettre sur pied une coalition parce-que le PQ ne peut pas être lui même cette coalition ?

    Si cette coalition était possible, elle serait déjà là, sous la bannière d’un parti.

    Ceux qui ont le pouvoir au Québec, n’ont pas besoin de parti. Ils sont au pouvoir malgré tous les partis élus, incluant le PQ.

    La monarchie qui règne sur le Québec n’est pas à Ottawa, mais à Sagard.

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 9 09 25 08258
    Permalink

    @garamond … Dépêchez-vous de déménager au soleil ! on n’a pas besoin de vous pour poursuivre la lutte vers l’indépendance. …

    Tu représentes exactement la sorte de québécois qui empêchent la séparation avec ton « crisse ton camp on n’a pas besoin d’toé ».

    Au contraire vieux cave, en moi, vous perdez un fervent supporter et je ne suis pas le seul écœuré des tartes dans ton genre.

    Oui man, Chavez, cent fois mieux que ton drapeau de misère.

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 10 10 21 08218
    Permalink

    Bien d’accord pour dire qu’Hugo Chavez est un bien meilleur politicien que tous ceux que nous avons ici, au Québec.

    Le PQ a échoué, et échouera ses référendums car « l’autre côté » triche en sale… On n’a qu’à regarder les manoeuvres entreprises par Chrétien et compagnie au dernier référendum…

    Étant moi-même un fervant souverainiste, je crois malheureusement que le Québec ne sera jamais un pays. Le Canada étant entièrement contrôlé, ils ne laisseront jamais un nouveau pays émerger alors que l’heure est à l’Union Nord-Américaine et à la création d’une monnaie nord-américaine…

    Je trouve que le débat entourant la souveraineté du Québec laisse peu de place aux Nations Autochtones qui se trouvaient ici bien avant que nous, blancs-becs, ne débarquions… D’après moi, ils devraient se voir attribuer au moins 50% du pouvoir et 50% du territoire. Minimum.

    Ceci étant dit, je me joinderais tout-de-même à une coalition pro-indépendantiste si une telle coalition efficace existait. On ne sait jamais…

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 11 11 49 08498
    Permalink

    L’indépendance du Québec, quel beau rêve. J’ai voté oui deux fois, deux fois j’ai perdu.

    Aujourd’hui, je sais que j’ai été manipulé à croire aux faux débats indépendance -vs- fédéralisme, droite -vs-gauche, PLQ et PLC vs PQ, Anglo -vs- Franco, Pur laine -vs- néoquébécois, autant d’étiquettes inutiles pour m’empĉcher de comprendre l’illusion dans laquelle je vivais, et surtout, pour nous diviser.

    Maintenant que je comprends pas mal plus, je suis constamment désolé de voir ceux qui finalement sont mes cousins et cousines, ne pas voir ce que je vois.

    Et dites-moi donc, est-ce que quelqu’un a songé au texte de la constitution de cette République Française d’Amérique… parce que la constituion doit être soumise au peuple et adoptée pour qu’un pays existe de façon légitime.

    Et vous croyez vraiment que les Québécois pourront s’entendre sur cette constituion???

    Permettez-moi d’en douter.

    Le véritable débat c’est Liberté individuelle -vs- Tyrannie pas Fédéralisme -vs- Québec indépendant.

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 11 11 59 08598
    Permalink

    La Constitution Française est bâtit justement pour la Liberté individuelle, l’individu libre.

    Mais les Constitutions, toutes démocratiques qu’elles puissent être sont des recueils de bons mots qui sont bafoués quotidiennement par ceux-là même qui devraient les défendre.

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 12 12 52 08528
    Permalink

    Décembre..

    Tu as absolument raison. La solution se trouve dans la souveraineté individuelle, pas dans un gouvernement nouveau et amélioré.

    Mais il y a ceux qui préfèrent être gouvernés, plutôt que s’auto gouverner, comme c’est le droit fondamental de chaque homme.

    Ceux qui crachent sur la Bible devrait la lire un peu (version King James). Ils verraient que Dieu a créé l’homme à son image, souverain sur la terre et tout ce qui s’y trouve, (page 1 Genesis) et qu’un homme ne doit aucun respect aux  »personnes »

    (James)

     » If you fulfill the royal law according to the scripture, Thou shall love thy neighbour as thyself, ye do well;

    But if ye have respect to persons, ye commit sin, and are convinced of the law as transgressors ».

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:UK_Royal_Coat_of_Arms.svg

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 13 01 36 08368
    Permalink

    Écoute Aimé, je suis ce que vous appelez un athée.

    Mais je sais que l’homme est un être souverain, pas de doute. Le problème c’est que pour se civiliser, il a tronqué des parties de sa souveraineté à des commerçants sans scrupule pour des bébelles inutiles fabriqués par des esclaves.

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 13 01 54 08548
    Permalink

    « Il faut se remettre en question et opposer énergiquement la défense de la République française d’Amérique à la Monarchie constitutionnelle canadienne. »

    Je vous souhaite toute la chance du monde pour la dynamisation d´un front ample indépendentiste républicain interclassiste (regroupant tant la gauche que le centre ou la droite pour l ´obtention de l´indépendance du Québec.
    Je ne connais ni le Canada ni le Québec et donc je ne puis être un expert,mais plutôt que République française d´Amérique, je dirais République Québecoise d´Amérique , parce que s´il est vrai que la langue est le Français (et surtout pas l´anglais impérial (de l´empire etatsunien) et colonisateur des autres langues du monde qui risquent de se perdre (nous sommes tous obligés même en Europe de dire software, hardware, script,…,nous n´avons même pas les mots matériel et logiciel chez nous), il n´en est pas moins vrai que le Québec est et devrait être une République (et surtout pas une dépendance de la monarchie du Royaume Uni) indépendante d´Amérique. Le mot « Française  » me fait trop penser à une dépendance de la France ce qui ne serait pas le cas puisque l´indépendance serait réelle vis à vis du Canada, du royaume Uni, et vis à vis de la France aussi. cela n´empêcherait en aucune façon d´avoir de très très bonnes relations économiques et culturelles et d´amitié avec la France, mais aussi avec le Canada qui serait , une fois l´indépendance du Québec acquise, un ami avec de très bonne relations de tout type, mais cette fois à jeu d´égal à égal et sans soumission.
    Mais je répète que vous connaissez la réalité du Québec et si les mots « république française » d´Amérique servent mieux à rallier et a dinamiser l´indépendantisme, alors choisissez- les.

    D´un point de vue international, l´indépendance du Québec serait importante non pas seulement du point de vue de la liberté des peuples, une liberté fondamentale, mais aussi pour revitaliser les cultures minoritaires partout dans le monde (la langue Française, et le Québec indépendant) , dans la zone nord Américaine absolumment dominée, écrasée ,sous le joug colonial de la domination de la langue anglaise.
    Parce que cette domination de type colonial de l´anglais est subie par le monde entier, maintenant, et qu´il est bon pour le monde entier, non pas seulement pour le Québec ,d´y résister culturellement, economiquement et politiquement et le but de cette résistance a un nom: Indépendance.
    Le pays alors ne sera jamais seul puisqu´il sera libre, et les Québecois doivent se convaincre qu´ils sont plus que capables de mener à bien cette route vers la liberté et qu´ils seront bien plus dans tous les domaines une fois indépendants que ce qu´ils sont maintenant. Aucune crainte.

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 13 01 58 08588
    Permalink

    Créer donc un parti mélanger vos idées vos croyances et vos modes de pratiques de la politique…. Vous avez quelque choses a perdre???
    je dirais que vous avez plutôt tout a gagner malgré se que nous pourrions croire.

    Nous sommes devenue paresseux peut-être pas tous mais une bonne parti du peuple aime se fair bercé par le système qu’il hais profondément , mais il continue d’aimé les hillusions qui lui sont donné.

    Je suis un homme qui vie parmi les hommes, mon seul et unique but et de devenire libre et souverrain en tant qu’humain , même si je ne suis qu’un homme vivant parmis d’autre , je détourne mon regard de sure  »nos » dirigeants et je le port vers de nouveaux horizons.

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 14 02 24 08248
    Permalink

    @Franc

    En effet, le monde n’est qu’une illusion.

    Une Fable de LaFontaine, Le loup et le chien, décrit bien la vie du civilisé d’aujourd’hui comme du temps de l’auteur aussi, assurément.

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 14 02 36 08368
    Permalink

    Simon Lefebvre a dit:
    « Étant moi-même un fervant souverainiste, je crois malheureusement que le Québec ne sera jamais un pays. Le Canada étant entièrement contrôlé, ils ne laisseront jamais un nouveau pays émerger alors que l’heure est à l’Union Nord-Américaine et à la création d’une monnaie nord-américaine… »

    S´il ya juste un peu plus de gens convaincus que vous, au Québec, alors la cause est gagnée. C´est le même problème qu´en Euskal Herria ou en Flandres. La situation est mûre en fait, mais ceux qui ont le pouvoir (et le gros du fric) se refusent à faire le pas nécessaire.En Euskal Herria, le PNV, Parti Nationaliste Basque, plus la gauche abertzale (patriote, indépendantiste) , plus quelques bribes de ci de là sont majoritaires; mais une union en vue de l´indépendance n´a pu être encore essayée (et il nous manque un vrai leader indépendantiste au PNV qui nage sans cesse entre deux eaux: collaboration avec Madrid, rébellion contre Madrid.) Un seul petit pas de plus et toup pourrait basculer du côté favorable à l´indépendance.En fait une terrible répression est en traîn d´être menée par ces fascistes salauds que sont les socialistes.Une répression bien pire que celle qu´avait fait la droite. Si le PNV se rebellait en ce moment même, s´il n´était pas plein de traîtres salauds comme Urkullu (travaillant,lui, directement pour Madrid (un vrai infiltré)); nous prendrions la coalition des chiens fascistes socialistes avec la droite espagnoliste-post franquiste à contre pied et pourrions gagner et proclamer l´indépendance en quelques années.
    Et il faut dire que nous sommes, nous, sous la menace d´une intervention de l´armée (d´un coup d´état et d´une occupation par l´armée espagnole, selon la tradition des coups d´état dans la sphère d´influence de l´Espagne , en Amerique Latine et chez nous).

    Du point de vue de L´Union Nord Américaine ou de l´Union Européenne ou des monnaies uniques comme l´Euro, qui est en place chez nous; cela ne change absolumment rien. Cela n´est en rien un frein ni aux sentiments indépendantistes ni à l´indépendance.Le Québec pourrait très facilement créer sa propre monnaie (comme la Suisse et son franc suisse, et ils sont riches en Suisse et ils sont indépendants de la France, et de l´Allemagne et du Royaume Uni, et de l´Italie, et de l´Espagne) ou pourrait utiliser pendant un temps le dollar Canadien ou le dollar etatsunien. Cela n´est pas un problème. La bien petite Suisse n´a eu aucun problème avec son Franc Suisse seule contre l´Euro….

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 15 03 01 08018
    Permalink

    @ sopadeajo

    Sauf ton respect, les 2 situations semblent en réalité assez différentes.

    De plus, quand tu dis:  » (…) Le Québec pourrait très facilement créer sa propre monnaie (…)  »

    Connais-tu l’existence de l’élite mondiale? Les illuminati? La monarchie Britannique et la connexion des riches banquiers qui ont inventé le principe de l’argent et de l’intérêt?

    Dans le contexte actuel, si les Québécois et les Québécoises désiraient réellement un pays et leur propre monnaie, nous n’auriont pas d’autres moyens que la violence pour y parvenir et même là, l’armée aurait tôt fait d’intervenir…

    Quand tu dis:  » (…) La bien petite Suisse n´a eu aucun problème avec son Franc Suisse seule contre l´Euro…. (…)  »

    Tu dois comprendre que la réponse au pourquoi la Suisse et l’Angleterre ont tous 2 pu conserver leur monnaie est tout simplement qu’il en a été décidé ainsi par l’élite mondiale. Point à la ligne.

    Il n’y a aucun pouvoir de décision accordé au citoyen, outre celui de choisir ce qu’il pense, ce qu’il dit, ce qu’il fait et ce qu’il consomme.

    Si voter donnait un quelconque pouvoir au citoyen, il y a de cela longtemps que l’on nous aurait retiré ce privilège…

    On a le droit de voter mais pas de voter les lois: on s’est fait carotter par l’état!

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 15 03 04 08048
    Permalink

    Comme j’écrivais plus tôt, les indépendantistes n’ont aucune idée de ce que serais cette constitution d’un Québec indépendant.

    Ils veulent être dirigés, mais dirigés par quelqu’un d’autre que ceux qui les dirigent présentement.

    Qui parmi vous croit que c’est mieux de se faire taxer et imposer toutes sortes de restrictions par son cousin du Québec que par l’étranger anglophone d’Ottawa?

    Allez, par ici les moutons.

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 15 03 04 08048
    Permalink

    @ Aimé Laliberté

    Quand tu dis:  » (…) Ceux qui crachent sur la Bible devrait la lire un peu (version King James). Ils verraient que Dieu a créé l’homme à son image, souverain sur la terre et tout ce qui s’y trouve, (page 1 Genesis) et qu’un homme ne doit aucun respect aux ”personnes” (…)  »

    Tu soulèves ici un sujet fort intéressant: la Bible.

    De tous les sujets, c’en est un qui est le plus délicat, et le plus captivant tout à la fois. Il soulève d’ailleurs toutes sortes de sentiments…

    À quand une discussion ouverte sur le sujet?

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 15 03 09 08098
    Permalink

    Aimé,

    je suis de ceux qui croient que ce serait mieux de donner nos impôts et taxes à Québec plutôt qu’à Ottawa seulement si nous vivions dans un pays démocratique, et donc un pays ou le peuple aurait son mot à dire et pourrait participer aux prises de décisions importantes telles: OU va notre argent?

    Je peux te dire que je suis ben content d’être sur l’aide sociale pis de pas encourager directement la guerre en Afghanistan en payant des impôts, déjà que je l’encourage déjà plus ou moins volontairement en payant des taxes.

    Si nous parlons du monde matériel, alors je préconise un système démocratique socialiste RÉEL.

    Si nous parlons du monde spirituel, alors je préconise, bien entendu, la souveraineté individuelle.

    Dans les 2 cas, la souveraineté individuelle devrait être une priorité…

    Ah non! Je parle comme Maitreya… Bordel qu’il en charmera celui-là…

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 15 03 32 08328
    Permalink

    Simon,

    Les gens ne comprennent pas que la Bible est un texte de loi.

    Tu mentionnes la Bible, et on te réponds que l’Église a fait ci ou ça ou qu’on est athée.

    L’athéisme est aussi une forme de religion, en passant.

    La Bible n’est pas une religion. Dieu n’est pas un religion.

    Il y a plusieurs niveaux de connaissance.
    La Bible est la loi royale et la suprématie de Dieu est la pierre angulaire de notre système politique et juridique.

    En refusant de considérer la Bible comme source de droit, on se condamne à l’ignorance, et à la servitude.

    Quelle est la maxime sur les armoiries de l’Ordre de la jarretière (de la Reine d’Angleterre) dans mon commentaire précédent ….

     »Honni soit qui mal y pense » et  »Dieu et mon droit ».

    Si vous ne pensez pas comme il faut, vous êtes honni (damnés) (condamnés). Si vous rejetez la Bible, vous êtes damnés, condamnés.

    Ce n’est pas moi qui le dis, c’est écris partout, mais vous ne savez pas lire, ou ne voulez pas voir.

    Quand tu lis la Bible, tu réalise qu’au bout du compte, la vie est un choix, tu peux croire en Dieu et te gouverner toi-même, car un homme créé à son image est souverain, ou tu peux rejeter Dieu et laisser d’autres te gouverner, auquel cas tu es soumis au pouvoir des dirigeants.

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 16 04 12 08128
    Permalink

    Simon,

    Le socialisme, c’est l’état qui prend arbitrairement le fruit de mon labeur pour le redonner à quelqu’un autre, sans mon consentement, comme si je n’étais pas capable de décider pour moi-même avec qui je vais partager ce qui m’appartient.

    Un jour peut-être les gens réaliseront qu’ils sont tout aussi compétent que la fiction juridique (qui n’existe que dans l’esprit) qu’est le gouvernement pour décider comment mener leur vie.

    Le gouvernement, c’est le véhicule pour opprimer les masses. Sans gouvernement, les banquiers internationaux ne pourraient contrôler les peuples comme ils le font.

    Comme je disais, le véritable débat est entre ceux qui tiennent à leur liberté individuelle et ceux qui sont en adoration face au gouvernement.

    Quant à moi, il est beaucoup plus facile de croire en Dieu que de croire aveuglément à des gouvernements qui démontrent continuellement qu’ils ne repectent pas les personnes.

    Mais ceux qui sont derrière les gouvernements ne font qu’appliquer ce qui est écrit dans la Bible.

    James:
     »But if ye have respect to persons, ye commit sin, and are convinced of the law as transgressors”.

    Traduction:
     »Si vous respectez les personnes, vous commettez un péché et violez la loi ».

    Par définition, une personne est une fiction juridique, c’est un RÖLE dans une pièce de théatre.

    Le gouvernement et l’État sont de vastes pièces de théatre dans lesquelles chaque  »personne » joue un rôle.

    Premier ministre, député, juge, maire, policier etc…. sont tous des rôles…

    Fiction et réalité sont des antonymes, l’un est le contraire de l’autre.

    La fiction ne peut interagir avec la réalité (impossibilité physique).

    Les personnages (personnes) dans le gouvernement ne peuvent interagir qu’avec d’autres fictions (des personnes).

    Les hommes sont rééels (dans la réalité) mais ayant oublié qui ils sont réellement, ils croient être des  »personnes » et se placent sous l’autorité apparente du gouvernement, lequel devient leur maître.

    1er commandement de la Bible :

     »Thou shalt have no other gods before me. »

    Traduction:
     »Tu n’aura aucun autre dieu que moi »

    Donc voyez-vous mes amis, en ignorant la Bible,vous violez ses diverses règles et ceux qui vous dirigent justifient leur domination par le fait que vous ne respectez pas la Bible, car vous n’affirmez pas votre souveraineté individuelle, demandant continuellement d’être dirigé.

    En résumé, c’est à peu près comme ça que ça marche, même si on vous l’a jamais dit.

    Répondre
  • avatar
    14 août 2009 à 18 06 52 08528
    Permalink

    Bonjour à tous,

    Pardonnez ma franchise, mais j’ai rarement lu une discussion aussi déconnectée du réel !!!

    Tous le monde évite le sujet. Mieux encore, certains se construisent des mondes imaginaires où, espèrent-t-il, le politique ne tiendrait aucune place.

    Bonne soirée…

    Répondre
  • avatar
    15 août 2009 à 2 02 34 08348
    Permalink

    @ casimir et à sopadeajo: vos remarques me font chaud au coeur et je ne reprendrai pas vos arguments pour expliquer, comme je le fais aux plus jeunes, que plusieurs des hommes et des femmes de ma génération sont devenus avec l’âge d’un égocentrisme déconcertant.
    « Après moi, le déluge » semblent-ils se dire pour expliquer qu’ils ont baissé les bras non tant point par désillusion que par lâcheté.
    Typiquement colonisé jusqu’à la moelle que de dire: La République ? Et avec quelle constitution ?
    Défaitisme et auto-flagellation sont bel et bien les marques de commerce de l’homme soumis qui ne croit plus à la démocratie, ni à ses compatriotes intoxiqués par les médias, qui se renie lui-même au nom de son individualisme forcené.
    Il y a actuellement au Québec une relève chez les jeunes que vous mésestimez dans vos refuges douillets. Je le sais car je les rencontre souvent et surveillez bien la remontée du mouvement cet automne avec Le Moulin à paroles qui aura lieu à Québec les 12 et 13 septembre…Surveillez bien les actes que poseront le RRQ (Réseau de résistance québécois), le MSQ ( Mouvement Souveraineté du Québec) et voyez le dynamisme de jeunes comme Julie-Blanche Graveline, qui organise envers et contre tous des manifestations et des marches pacifiques de plus en plus populaires.
    Messieurs les défaitistes, nombrilistes et autres qui avez perdu tout espoir, eh bien sachez que tous n’ont pas baissé les bras.
    Et qu’une Constitution pour le peuple, par le peuple, ça peut s’écrire en moins de 200 mots, c’est pas si sorcier…et ça prnd surtout pas des gens comme Claude Morin pour le faire.
    Sachez aussi que le PQ-Boisclair ou le PQ-Marois
    ont bafoué toutes les règles et qu’en remettant aux calendes grecques un congrès général qui aurait du avoir lieu, ils gardent le parti en otage de leur propres plans de carrières et de leur soif de pouvoir pour le pouvoir.
    Lors de son dernier congrès, le PQ avait adopté la résolution d’y aller de l’avant avec un projet de pays, ce qui a été rapidement mis au rancart par la clique des 300 affairistes qui ont pris le contrôle du parti.
    Alors quand je parle du PQ, moi je parle de ses 100 000 militants de la base qui, eux, croient encore en la réalisation de l’indépendance.
    Qui pourra faire cette coalition dont vous doutez de la réalisation, comme vous doutez sans doute d’à peu près tout ce qui bouge ?
    Pas les dirigeants insipides de nos divers partis et syndicats, mais bien les hommes et les femmes de bonne volonté qui vont se réveiller un bon matin et qui vont leur dire haut et fort: Assez, c’est assez !
    On reprend en main notre destin…et regardez bien passer le train.

    Répondre
  • avatar
    15 août 2009 à 7 07 26 08268
    Permalink

    @Aimé … L’athéisme est aussi une forme de religion, en passant. …

    Alors là c’est trop. Je te l’ai dit hier, CE SONT VOUS LES RELIGIEUX, avez trouvé un mot pour définir ceux qui ne sont pas comme vous, les incroyants, la roche dans l’engrenage de votre roue de logique si bien huilée.

    Je ne suis pas croyant ce qui ne fait pas de moi un athée qui est une bannière dans laquelle vous voufriez bien que nous embarquions comme celle qui mène votre troupeau.

    Il n’y a pas de troupeau d’athées mais beaucoup de troupeaux de religieux de tout acabit, des adorateurs de bannières tous insignifiants quand à moi.

    Je suis un incroyant, c’est tout et je n’en fais évidemment pas une religion. Les religions m’écœurent au max et les moutons humains qui bêlent pour leur berger encore plus.

    La Bible est une fumisterie. Libre à vous d’y voir un livre sacré ou whatever mais ce n’est pas parce que vous y croyez que c’est vrai.

    Répondre
  • avatar
    15 août 2009 à 7 07 45 08458
    Permalink

    Oui monsieur schneider1837, on surveille, on surveille.

    …Il y a actuellement au Québec une relève chez les jeunes que vous mésestimez dans vos refuges douillets….

    J’ai ben hâte de la voir cette fameuse relève !

    … Alors quand je parle du PQ, moi je parle de ses 100 000 militants de la base qui, eux, croient encore en la réalisation de l’indépendance. …

    C’est la tête qui mène chez toi et c’est la tête qui mène le PQ. Ne te fais pas d’illusion, les militants ont toujours été pour la séparation du Québec que leurs leaders ne leur ont jamais donnée.

    Et nous séparer pourquoi ? Pas pour la langue en tout cas !

    Pour l’argent ? Ok, si vous faites du Québec une banque qui imprime sa monnaie et que chaque citoyen en a une part alors oui à la séparation.

    Sinon, perdez pas vot’ temps. Vous ne serez jamais un peuple libre sans le contrôle de la monnaie et pour l’avoir vous aurez besoin d’une vraie révolution dans laquelle seule des illuminés prêts à y laisser leur vie vous suivront.

    Les américains s’y sont essayés et n’ont pas réussi et les québécois ne le réussiront pas non plus.

    La seule indépendance possible à atteindre pour la personne humaine est sa souveraineté personnelle et même celle-là notre société nous la conteste dès la naissance.

    Répondre
  • avatar
    15 août 2009 à 7 07 58 08588
    Permalink

    « Qui pourra faire cette coalition dont vous doutez de la réalisation, comme vous doutez sans doute d’à peu près tout ce qui bouge ? »(Schneider1837)

    C’est un rapport de force qu’il faut. Le peuple n’a plus de moyens. Ses moyens lui ont été retiré un à un depuis les années 80. Toutes les institutions dédiées aux « canadiens français » (Québécois) ont été étatisées. Le peuple est sans ressource et ne peut plus bâtir quoi que ce soit. Même sa caisse est étatisée (CDP).

    Le rapport de force doit donc provenir de l’extérieur du Québec. D’un état puissant qui a intérêt dans un Québec nationaliste indépendant.

    Cet état c’est la Russie.

    Pierre Karl Péladeau et Medvedev discuttent d’une alliance pour la création d’un club hockey pour Québec (Nordiques) et la Russie est en compétition avec le fédéral pour les ressources du grand nord. Un Québec indépendant, allié à la Russie couperait la route du Canada au grand nord.

    Répondre
  • avatar
    15 août 2009 à 8 08 37 08378
    Permalink

    @Schneider1837,

    Je suis d’accord avec vous sur l’existence d’une relève. Ces jeunes qui organisent les marches pour l’indépendance vont dans la bonne direction: union des forces et indépendantisme.

    @Decembre,

    «Les américains s’y sont essayés et n’ont pas réussi et les québécois ne le réussiront pas non plus.»

    Encore une voie d’évitement du réel…Maintenant l’indépendance des États-Unis ne veut rien dire!!!

    Vous pouvez atteindre vos objectifs de souveraineté individuelle dans un Québec indépendant. Pourriez-vous nous dire :

    1) en quoi faire partie d’une nation assujettie à une autre nation est intéressant pour un promoteur de la souveraineté personnelle comme vous ?

    2) en quoi l’indépendance du Québec nuirait à votre projet de souveraineté personnelle ?

    Bonne journée!

    Répondre
  • avatar
    15 août 2009 à 9 09 05 08058
    Permalink

    Décembre,

    Je n’essaye pas de convertir qui que ce soit, vous pouvez croire ce que vous voulez, c’est votre droit le plus strict.

    Vous écrivez:

     »…les militants ont toujours été pour la séparation du Québec que leurs leaders ne leur ont jamais donnée. »

    Je te dirais que c’est comme ça dans la vie quand on attends que quelqu’un d’autre nous donne ce qu’on désire. Parfois on attends longtemps et ça ne vient jamais.

    Plus loin tu écris :

     »La seule indépendance possible à atteindre pour la personne humaine est sa souveraineté personnelle et même celle-là notre société nous la conteste dès la naissance. »

    Je trouve ton raisonnement absurde, car l »idée même de souveraineté  »personnelle » ou individuelle dont tu parles provient justement du fait que l’homme est créé souverain, selon la page 1 (genèse) de la Bible. Mais tu te dis athée!

    Tu écris aussi:

     »Les américains s’y sont essayés (faire une révolution et contrôler leur propre monnaie) mais n’ont pas réussi et les québécois ne le réussiront pas non plus. »

    Ta compréhension de l’histoire américaine n’est pas tout à fait exacte.

    À l’origine (en 1776) les Américains ont déclaré leur indépendance des Britanniques. À cette époque, les 13 colonies américaines sont devenues des États souverains et indépendants en vertu de la Déclaration d’indépendance de 1776.

    Ce n’est qu’en 1862, que les USA ont été créés et que la constitution US fut adoptée. En 1913, la Réserve fédérale a été créée, et le système monétaire est devenu un système fondé sur le crédit. L’argent réel (l’or et l’argent) a été confisqué et remplacé par du papier monnaie (fiat currency).

    Les Américains ont effectivement vécu libres de 1776 à 1862. Par la suite, et surtout à partir de 1913, leurs libertés individuelles se sont graduellement effritées.

    Ceci étant dit…qu’est-ce qui fait des États-Unis un pays unique dans toute l’histoire de l’humainité?

    Quelqu’un connaît la réponse?

    À l’origine, ce qui distinguait les É-U de tous les autres pays du monde, c’est qu’on y naissait un homme libre, avec des droits innés conférés par notre Créateur, soit le droit à la vie, à la liberté et la recherche du bonheur.

    La Déclaration d’indépendance US dit ceci :

    IN CONGRESS, JULY 4, 1776
    The unanimous Declaration of the thirteen united States of America

    When in the Course of human events it becomes necessary for one people to dissolve the political bands which have connected them with another and to assume among the powers of the earth, the separate and equal station to which the Laws of Nature and of Nature’s God entitle them, a decent respect to the opinions of mankind requires that they should declare the causes which impel them to the separation.

    We hold these truths to be self-evident, that all men are created equal, that they are endowed by their Creator with certain unalienable Rights, that among these are Life, Liberty and the pursuit of Happiness. — That to secure these rights, Governments are instituted among Men, deriving their just powers from the consent of the governed, — That whenever any Form of Government becomes destructive of these ends, it is the Right of the People to alter or to abolish it, and to institute new Government, laying its foundation on such principles and organizing its powers in such form, as to them shall seem most likely to effect their Safety and Happiness.

    Quiconque a étudié un tant soit peu la question sait bien la liberté individuelle des Américains est fondée sur la souveraineté individuelle de l’homme, tel que décrite dans la page 1 de la Bible King James.

    Mais vous pouvez chercher des réponses ailleurs, c’est votre droit.

    Voilà, bon samedi.

    .

    Répondre
  • avatar
    15 août 2009 à 12 12 56 08568
    Permalink

    @ decembre:

    Tu dis:  » (…) Il n’y a pas de troupeau d’athées (…)  »

    Rien de plus faux!!! Et que sont ces tas d’apprenti-savants qui bavent en regardant Découverte à chaque dimanche soir car la science les berce dans une marre d’ignorance?

    On peut accorder de l’importance à la Bible ou non; il reste que ce livre était le recueuil de spiritualité des Africains et que les blancs sont débarqués, ont volé le livre, ont inventé la RELIGION et ont finalement réécrit le livre pour contrôler les gens avec, avec pour allié principale la PEUR.

    @ Aimé

    Tu dis:  » (…) Plus loin tu écris :

    ”La seule indépendance possible à atteindre pour la personne humaine est sa souveraineté personnelle et même celle-là notre société nous la conteste dès la naissance.”

    Je trouve ton raisonnement absurde, car l”idée même de souveraineté ”personnelle” ou individuelle dont tu parles provient justement du fait que l’homme est créé souverain, selon la page 1 (genèse) de la Bible. Mais tu te dis athée! (…)  »

    Je crois que decembre a parfaitement le droit de détenir certaines connaissances qui sont présentes dans la Bible, tout en ne les ayant pas apprises dans la Bible. Ça n’enlève en rien son droit de ne pas croire en Dieu, bien que ça me désole toujours énormément de voir que certains n’ont pas compris qu’eux-même SONT une partie de Dieu…

    Sinon, pour ce qui est du lien « Dieu – constitution US », le lien est bel et bien là, mais dans les faits, on s’entends-tu pour dire qu’il n’y a rien de divin dans ce que ce pays-là accompli internationnalement depuis sa création? Le summum de leur bêtise, c’était Bush qui finissait ses speachs avec un « God bless America »… Mais bon, maintenant que brebis Obama est là, tout va bien hein? Hahahaha!

    Répondre
  • avatar
    15 août 2009 à 13 01 08 08088
    Permalink

    Dernier mot concernant la relève:

    Je trouve que les jeunes d’aujourd’hui sont divisés en 2. Un groupe des « je-m’en-foutisme » et l’autre groupe des « on-se-laissera-pas-faire ».

    Dans le groupe des « on-se-laissera-pas-faire », il y a une minorité de gens qui agissent concrètement pour reconstruire le monde, car la majorité désire simplement détruire pour le plaisir de détruire ce qui est établit…

    Alors OUI, il y a une relève politiquement active, mais elle n’est pas ultra-nombreuse. La plupart veulent simplement être perçus comme des moutons noirs qui marchent contre le système…

    Personnelement, je réitère ma position: je suis avant tout pour la souveraineté individuelle de chacun. Mais puisque nous vivons dans un monde politisé, alors je suis également pour la souveraineté du Québec à condition de vivre dans une réelle démocratie socialiste (là ou le citoyen a son mot à dire dans les prises de décision) et dans un état qui gère et imprime lui-même son argent, pas dans un état à la Big Brother comme c’est le cas actuellement…

    @ Gébé Tremblay

    Ton idée sur la Russie est très intéressante… Il est clair qu’un allié extérieur au Québec serait nécessaire.

    Répondre
  • avatar
    15 août 2009 à 13 01 24 08248
    Permalink

    Simon…

    Décembre peut bien croire ce qu’il veut. Comme j’écrivais, c’est son droit le plus strict, ce que j’essaye de souligner, c’est que ces concepts de liberté ou de souveraineté. à l’origine viennent de la Bible.

    Quant aux USA, j’ai également en horreur leur politique étrangère et leur impérialisme militaire. Mais les USA et les Américains, c’est deux choses différentes.

    Même que les USA et les États américains sont des entités tout-à-fait distinctes.

    Quant au Québec, c’est sûr que l’indépendance est une idée séduisante.

    Par contre, la démocratie n’a rien de rassurant. On est rendu ou on est à cause de la démocratie, qui est finalement le pouvoir de la majorité.

    La supériorité su système initalement conçu par les Américains (tel que décrit dans la Déclaration d’indépendance) c’est qu’on reconnait les DROITS INNÉS ET INALIÉNABLES des Américains, ce qui signifie que même une majorité ne peut te priver de ton droit divin à la vie, la liberté et la recherche du bonheur.

    Dans une démocratie, 50% plus 1 peut décider que tous les sans abris, par exemple, devraient être mis en prison et ceux-ci n’ont aucun droit.

    Dans une république, 99 % peut te vouloir en prison, mais si tu as le droit d’être libre, personne ne peux te toucher, surtout pas l’État.

    C’est ça la différence!

    Répondre
  • avatar
    15 août 2009 à 14 02 30 08308
    Permalink

    @Simon Lefebvre,

    Vous dîtes:

    «Personnelement, je réitère ma position: je suis avant tout pour la souveraineté individuelle de chacun. Mais puisque nous vivons dans un monde politisé, alors je suis également pour la souveraineté du Québec à condition de vivre dans une réelle démocratie socialiste (là ou le citoyen a son mot à dire dans les prises de décision) et dans un état qui gère et imprime lui-même son argent, pas dans un état à la Big Brother comme c’est le cas actuellement…»

    J’ai un peu de difficulté à comprendre votre point de vue sur l’indépendance du Québec. J’ai l’impression que vous dîtes: «Si le Québec indépendant n’est pas exactement comme je le souhaite, je ne veux pas de l’indépendance». Est-ce que je suis dans l’erreur ?

    Pour ma part, je pense que les indépendantistes devraient mettre de côté leurs projets de société afin de s’unir pour le projet de pays si nous voulons une majorité pour sortir du carcan fédéral. Par la suite, nous pourrons construire le pays comme nous le voulons lors de la rédaction de la constitution et du choix des institutions. Ce Québec indépendant sera le fruit d’un consensus et il est certain que ma vision politique et votre vision politique ne se matérialiseront pas entièrement dans ce nouveau pays. Il nous faudra faire des compromis.

    Répondre
  • avatar
    15 août 2009 à 16 04 17 08178
    Permalink

    @ Casimir: Entièrement d’accord avec vous. Dire que si l’indépendance n’est pas comme-ci ou comme ça parce que MOI MOI MOI je n’aime pas, ça confirme ma lecture qui décode un égocentrisme maladif chez les désillusionnés.

    On perd notre temps avec des projets de société…et on en oublie l’essentiel: Pourquoi le PQ n’a-t-il pas contesté sur la scène internationale les résultats du référendum de 95 ?
    Pourquoi le PQ ne fait-il pas sur la scène internationale le procès du Canada et de toutes ses exactions ?
    Pourquoi le PQ n’a-t-il jamais opposé un projet républicain pour confronter la monarchie constitutionnelle, alors que plus de 85% des Québécois sont pour l’abolition du poste de Lieutenant Gouverneur ?
    Les nouvelles forces qui s’organisent et se lèveront bientôt vont demander des comptes à tous ces satisfaits béats pour qui la Souveraineté est devenue source de revenus.
    L’heure de la vérité va bientôt sonner.

    Répondre
  • avatar
    15 août 2009 à 20 08 40 08408
    Permalink

    @ Aimé

    Merci Aimé de remettre les pendules à l’heure avec le vidéo… Les gens ont tendance à croire que les partis diffèrent réellement…

    Pour ce qui est de la démocratie, je suis d’accord avec toi que 50 + 1% pour faire passer des lois est pathétique, MAIS, ce serait toujours mieux que ce dont nous disposons actuellement pour décider des lois, c’est-à-dire absolument RIEN.

    @ Casimir

    Mon message se résume beaucoup plus à: « Je ne veux pas d’une pseudo-nation dirigée par l’élite et les multinationnales, pas plus que je ne veux d’un pays qui lèche le cul des grands banquiers et donc pas d’un pays qui n’imprime pas son argent lui-même »

    Je crois que quiconque aimant réellement le Québec sera d’accord avec pareille déclaration, puisque ce n’est pas pour mon bien exclusif que je désire ces choses, mais bien pour le bien-être collectif Québécois.

    En passant, Casimir, tu parles de l’indépendance comme étant quelque chose de presque concret. Moi, je reste dans le « si » car je sais pertinement qu’ils ne permettront jamais que le Québec devienne un pays. En bout de ligne, on aura beau avoir les meilleures idées qui soient quant au Québec futur, qu’est-ce que ça change en bout de ligne?

    La souveraineté individuelle, bien que j’en sois personnelement fort éloigné, reste pour moi une optique beaucoup plus réaliste et même souhaitable, puisque si tous sont souverains, le système au grand complet n’aura plus de raison d’être…

    Répondre
  • avatar
    15 août 2009 à 22 10 13 08138
    Permalink

    @ Simon Lefebvre: Tu dis « Je sais qu’ILS ne permettront jamais que le Québec devienne un pays ».

    Plus défaitiste que ça, tu meures comme sont morts tous tes rêves.

    Là où nos zélites actuelles ont échoué, ne croyez-vous pas que d’autres, plus déterminés, vont se battre comme des hommes et des femmes épris de liberté collective ?

    Vous me faites vraiment suer avec vos propos de vaincu. Allez, cou-couche panier…

    Répondre
  • avatar
    15 août 2009 à 22 10 52 08528
    Permalink

    Je viens de voir le beau match de tennis à Montreal (à la television chez moi en Euskal Herria) entre Del Potro et Roddick, entre deux américains, donc, et en Amérique (au Québec) et je suis très content que ce soit un américain qui ait gagné: Del Potro; un argentin. Mais Del Potro n´est pas américain, il est argentin; diront les etatsuniens s´ils me lisent.

    C´est justement pour cela que je suis content qu´il ait gagné, leur répondrais-je.
    Parce qu´il faut être content que les choses changent , que les petits puissent briller, avoir eux aussi des opportunités.
    Il était impensable qu´un américain puisse battre un américain (notez l´humour, je voulais dire qu´un Latino Américain batte un etatsunien), il y a seulement quelques années de cela.
    Espérons que cela continue dans d´autres domaines et que la colonisation culturelle, économique, linguistique, etatsunienne s´estompe en faveur d´une renaissance des petits pays.

    Et c´est ausi dans ce sens qu´une indépendance du Québec est nécessaire pour un meilleur épanouissement de ses possibilités, de ses talents, de sa richesse, et pour aider à un contrepoids mondial contre la domination de type colonial étatsunienne.

    Du point de vue international, la France devrait (si ses dirigeant étaient autre chose que des pantins) promouvoir une politique visant à aider à l´indépendance du Québec puisque c´est un enclave culturellement français en Amérique du Nord (et ce n´est pas une moindere chose dans cet ocean anglophone qu´est devenu le monde où nous risquons de perdre nos langues au profit de l´anglois qui s´impose malheureuseument de plus en plus).

    Malheureusement Sarkozy est beaucoup plus bas que De Gaulle (pas seulement au sens propre).

    J´avais parlé de cela dans le blog de littérature de P Assouline. Malheureusement lorsque Sarkozy avait récemment visité le Québec, il avait fait tout le contraire de que j´avais dit: qu´il fallait donner une impulsion à l´indépendance du Québec et à l´entourage indépendantiste.

    Il avait dit qu´il fallait être dedans le Canada.
    Absolumment le contraire que ce que je veux.
    Assouline travaille avec mon frère et a sans doute fait exprès . Ou alors Sarkozy n´en a fait qu´à son affaire.
    S´il était intelligent comme De Gaulle l´était ou grand, pas minuscule comme il est; il aurait vu qu´il est dans l´intêret de la France de promouvoitr un Québec Libre, un phare de la francophonie, dans cette mer menaçante d´anglophonie et de dollars qui entoure le Québec de toutes parts.

    Comme Européen qui veut lutter contre l´ingérance continuelle etatsunienne (par leur fric en excès, par les films soaps à la télé, par les films cons de Hollywood, par la domination intolérable de l´anglais comme langue, par l´utilisation de leur armée comme moyen néocolonial de trouver des matières premières et de voler les richesses des autres), parce qu´il faut lutter contre cela pour être plus libres, je souhaite fortement l´indépendance du Québec.

    Les indépendentistes Québecois, puisqu´il faut créer un front ample, ne sont pas obligés d´avoir les mêmes points de vue que moi.

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 7 07 08 08088
    Permalink

    @casimir … en quoi l’indépendance du Québec nuirait à votre projet de souveraineté personnelle ?

    Je n’ai jamais pensé ça. J’ai été un indépendantisse devenu un indépendantriste ! Et je n’ai pas attendu, un peu, personne pour développer mes talents et le QC libre n’aurait pu rien faire de plus pour moi. Sauf que j’aurais été fier d’être canadien-français, ce qui est rare de nos jours.

    …Je te dirais que c’est comme ça dans la vie quand on attends que quelqu’un d’autre nous donne ce qu’on désire. …Aimé

    Mais alors, pourquoi se doter de « leaders » si on peut tout faire soi-même ?

    …l”idée même de souveraineté ”personnelle” ou individuelle dont tu parles provient justement du fait que l’homme est créé souverain, selon la page 1 (genèse) de la Bible….

    Encore la criss de Bible et le créationnisme. Écoute man, quand un enfant vient au monde, qu’on donne son petit corps au médecin et qu’il fait ce qu’il veut avec sans demander son consentement ni celui de sa mère, déjà on bafoue sa souveraineté. À 3 ans il a reçu peut-être 15 vaccins ton être souverain.

    La souveraineté, l’homme ne vit plus ça. Nous sommes tous des esclaves, les detaxeurs l’ont prouvé bien avant moi et rien ne changera ça, surtout pas la libération du Québec, cessez vos inepties s.v.p.

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 7 07 11 08118
    Permalink

    @ simon lefebvre … Et que sont ces tas d’apprenti-savants qui bavent en regardant Découverte à chaque dimanche soir car la science les berce dans une marre d’ignorance? …

    J’sais pas moi. T’es connais toi ?

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 7 07 16 08168
    Permalink

    @Aimé … À l’origine (en 1776) les Américains ont déclaré leur indépendance des Britanniques. À cette époque, les 13 colonies américaines sont devenues des États souverains et indépendants en vertu de la Déclaration d’indépendance de 1776….

    ET tu crois, tu es croyant ou le voit dret-là, que ce morceau de papier que tu appelles une Constitution leur a donné l’indépendance ? JAMAIS.
    Les américains ont dû se rendre à la Banque d’Angeterre, ont dû continué de payer des intérêts sur l’argent au Roi. Ce fut la guerre de sécession ET LA BANQUE D’ANGLETERRE A GAGNÉE.

    Les américains peuvent fêter leur indépendance tant qu’ils veulent, ils ne le sont pas.

    Même G. BUSH a dit de la Consitution : It’s just a damn sheet of paper !

    So, shit on it!

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 7 07 22 08228
    Permalink

    @ simon lefebvre … On peut accorder de l’importance à la Bible ou non; il reste que ce livre était le recueuil de spiritualité des Africains et que les blancs sont débarqués, ont volé le livre, ont inventé la RELIGION et ont finalement réécrit le livre pour contrôler les gens avec, avec pour allié principale la PEUR….

    Simon je serai poli devant tant d’ignorance. Premièrement, les « Africains » n’existent pas sauf dans ton esprit.
    Quand missié blanc colonisateur est arrivé sur le continent africain, il y avait des milliers de tribus avec des milliers de dialectes oraux et sûrement qu’ils n’auraient pas pu lire la Bible et tu comprends sûrement pourquoi !!! Sinon demande-le moi et je te l’expliquerai, sans rire, promis.

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 7 07 30 08308
    Permalink

    @ Aimé … À l’origine, ce qui distinguait les É-U de tous les autres pays du monde, c’est qu’on y naissait un homme libre, avec des droits innés conférés par notre Créateur, soit le droit à la vie, à la liberté et la recherche du bonheur. …

    Balivernes. À l’origine de ce que tu appelles les États-Unis, il n’y avait pas d’États-Unis il y a avait une colonie britannique entre autre et c’est elle qui a ramassé le gros lot mais les Dutch, les Hollandais etc… n’étaient pas en reste.

    Tes « hommes libres » ont massacré, violé, exterminé LES SEULS VRAIS HOMMES LIBRES qui vivaient ici, nos frères rouges. Des hommes qui priaient debout devant leur Créateur, le Grand Manitou, père de toute chose vivante.
    Ils ont volé, pillé comme c’est pas possible tes hommes libres.
    En fait, tes hommes libres étaient des salauds qui avaient peut-être lu la Bible et s’en sont servi pour asservir des gens qui ne demandaient qu’à négocier dans le respect.
    Mais on le sait, les religieux et les religions ne respectent rien, sauf leur dieu de pacotille.

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 7 07 36 08368
    Permalink

    @Simon Lefebvre … il y a une minorité de gens qui agissent concrètement pour reconstruire le monde, car la majorité désire simplement détruire pour le plaisir de détruire ce qui est établit…

    Ne blâme pas les destructeurs. Toi même, devant moi, et moi devant toit, nous nous détruisons pour nous reconstruire, paraître le mieux possible pour être aimer et vice et versa.

    Le monde est une opération de démolition et de reconstruction d’ailleurs, rien qu’à voir, on voit ben, comme disait mon père.

    Pour construire ton Qc, tu devras détruire des choses. TU ne pourras pas tout prendre d’un bloc. Et c’est là que tu te feras des ennemis car même si la logique dit qu’ils doivent disparaître pour le meilleur du projet, pour l’harmonie, personne ne veut disparaître et tous croeint qu’ils sont essentiels. Hé ben non !

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 9 09 46 08468
    Permalink

    @ schneider1837

    Je ne crois pas être défaitiste, je suis réaliste. Tes  » autres, plus déterminés, (…) des hommes et des femmes épris de liberté collective  » ne sont malheureusement pas dans des positions de pouvoir décisionnel. Regarde comment est dirigé le Québec dans les coulisses et tu comprendras pourquoi je peux t’assurer que le Québec ne sera jamais un pays. De toutes façons, quiconque a connaissance du Nouvel Ordre Mondial comprend que l’élite ne laisserait jamais un nouveau pays se créer à cette époque…

    @ decembre

    Mon dieu, tu es en feu! Tu en avais gros sur le coeur comme on dit! Ok, allons-y.

    Tu dis:  » (…) La souveraineté, l’homme ne vit plus ça. Nous sommes tous des esclaves, les detaxeurs l’ont prouvé bien avant moi et rien ne changera ça (…)  »

    Ouf! Ça c’est du défaitisme pur et dur! Parles pour toi mon vieux, perso ma souveraineté individuelle, j’y crois, je sais que je l’atteindrai de mon vivant, et mes enfants aussi. La plupart des Québécois aussi.

    Tu dis que les Africains n’existent pas… Bizarre. J’ai quelques amis Africains qui seraient bien choqués de t’entendre radoter pareille connerie…

    Pour ce qui est des Blancs qui ont corrompus la Bible… http://www.youtube.com/watch?v=09w-ZFasRvE

    Regardes-les tous et on en reparlera si tu as encore des doutes.

    Tu dis:  » (…) Ne blâme pas les destructeurs. Toi même, devant moi, et moi devant toit, nous nous détruisons pour nous reconstruire, paraître le mieux possible pour être aimer et vice et versa. (…)  »
    Euh…? Désolé, mais je ne comprend absolument rien à ça! Je ne détruis personne, hormis moi-même en fumant et en bouffant des trucs plus ou moins bons pour la santé comme de la friture. Je me fous de bien paraitre pour être aimé mec! Je n’ai pas besoin de me changer pour être apprécié, et d’ailleurs, je ne suis aucunement en recherche de valorisation.

    Je n’ai pas dis que j’étais contre la destruction: je critiquais les gens qui ne font que détruire et s’opposer systématiquement à la société, et qui n’ont pas de solution à proposer. Je n’ai pas honte de dire que j’en ai fais partie, et que je suis maintenant en évolution pour cesser de mettre mes énergies « contre » l’élite mondiale (illuminati) et plutôt les mettre « pour » moi, ma famille et l’humanité entière. Bref, il faut cesser d’être en mode « réaction » et se mettre en mode « action »…

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 9 09 51 08518
    Permalink

    @Simon Lefbevre,

    Je partage l’opinion de Schneider…c’est triste de vous lire. Un partisan de la souveraineté personnelle qui n’a pas les couilles de se battre contre le «méchant état capitaliste» qu’est le Canada:

    «En passant, Casimir, tu parles de l’indépendance comme étant quelque chose de presque concret. Moi, je reste dans le “si” car je sais pertinement qu’ils ne permettront jamais que le Québec devienne un pays. En bout de ligne, on aura beau avoir les meilleures idées qui soient quant au Québec futur, qu’est-ce que ça change en bout de ligne?

    La souveraineté individuelle, bien que j’en sois personnelement fort éloigné, reste pour moi une optique beaucoup plus réaliste et même souhaitable, puisque si tous sont souverains, le système au grand complet n’aura plus de raison d’être…»

    J’ai quelques questions pour vous:

    1) Est-ce que vous pourriez me donner des exemples concrets de souveraineté personnelle ?

    2) Est-ce vous pourriez me dire ce que cela changerait si la population du Québec était «personnellement souveraine» en ce qui concerne les relations internationales, le transport aérien, l’immigration, le caractère peu démocratique du parlementarisme britannique, etc.,

    Vous savez, il n’y a pas de honte à être contre l’indépendance. Il suffit de le dire simplement et de ne pas se réfugier sous de faux prétextes.

    Bonne journée!

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 9 09 55 08558
    Permalink

    Décembre,

    C’est vrai en partie ce que tu écris, le massacre d’un nombre incalculable d’amérindiens par les nouveaux arrivants et les politiques destructrices à leur égard sont une véritable honte. Ça s’est passé tant au Canada qu’aux É-U. C’est également vrai que les amérindiens sont des êtres paisibles dont la loi consiste d’abord à être en harmonie avec la nature. Plusieurs traités ont été conclus avec diverses tribus indiennes, mais dans l’ensemble ils n’ont pas été respectés et même encore aujourd’hui, les amérindiens sont victimes de plusiers abus de la part des  »autorités ».

    Je ne vois pas ou tu veux en venir. La liberté individuelle est une valeur fondamentale qu’il faut protéger.

    Es-tu en désaccord avec cette proposition?

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 10 10 20 08208
    Permalink

    @ Casimir

    Tu dis:  » (…) Un partisan de la souveraineté personnelle qui n’a pas les couilles de se battre contre le «méchant état capitaliste» qu’est le Canada: (…)  »

    Continue de te battre autant que tu veux: tant que tu te battras CONTRE quelque chose, tu perdras, d’autant plus que l’ennemi contre qui tu te bats est énormément mieux organisé et plus puissant que toi… C’est comme jouer à un jeu, mais le créateur du jeu, l’arbitre et les autres joueurs sont tous alliés contre toi: comment peux-tu espérer gagner sur leur terrain?

    Je réponds maintenant à tes questions:

    1) Des exemples concrets de souveraineté personnelle? Je n’en ai que 2, Yeshua de Nazareth et Gautama Buddha, bien que je saches que des milliers d’être humains ont atteint ce stade d’évolution. Je ne crois pas que les autres qui parlent de souveraineté personnelle partagent cette définition par contre!

    2) La souveraineté personnelle change TOUT puisqu’il s’agit de vaincre la matérialité purement et simplement en apprenant à la maitriser plutôt qu’à en subir les conséquences comme on nous a apprit à faire.

    Tu dis:  » (…) Vous savez, il n’y a pas de honte à être contre l’indépendance. Il suffit de le dire simplement et de ne pas se réfugier sous de faux prétextes. (…)  »

    Celle-là, c’est la meilleure! Je suis totalement POUR l’indépendance du Québec mon cher, relis mes messages précédents! Je ne veux pas d’un faux changement à la Obama…

    RESPECT aux Amérindiens et peuples autochtones…

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 10 10 37 08378
    Permalink

    @Simon Lefebvre,

    Désolé pour le malentendu, c’est que plusieurs personnes utilisent la souveraineté individuelle, le «si l’indépendance n’est pas à gauche elle ne vaut pas la peine (comme si le Canada était le gardien des valeurs de gauche!!!)» et les menaces du genre «ils ne voudront pas» pour cacher leur allégeances fédéralistes.

    Je ne tiens pas ses propos en l’air. Plusieurs personnes, après des heures de discussion évasive utilisant ces arguments, m’ont tout simplement admis être fédéralistes et heureux de l’être. Je n’ai rien contre cette position en autant qu’elle soit assumée.

    Vous disiez:

    «La souveraineté individuelle, bien que j’en sois personnelement fort éloigné, reste pour moi une optique beaucoup plus réaliste et même souhaitable, puisque si tous sont souverains, le système au grand complet n’aura plus de raison d’être…»

    Est-ce que vous pensez qu’il est plus facile de faire de nous des Yeshua de Nazareth et Gautama Buddha que de faire l’indépendance du Québec ?

    Sans malice…bonne chance.

    Bonne journée!

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 11 11 34 08348
    Permalink

     » (…) Est-ce que vous pensez qu’il est plus facile de faire de nous des Yeshua de Nazareth et Gautama Buddha que de faire l’indépendance du Québec ? (…)  »

    Sincèrement, je pense que oui, car j’ai plus espoir en l’Évolution et l’Illumination Humaine qu’au renversement du système de Babylone…

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 12 12 34 08348
    Permalink

    Casimir,

    De qui au juste vous parlez quand vous dites que la souveraineté individuelle est un prétexte pour ne pas admettre qu’on est fédéraliste.

    Je n’ai jamais rien entendu d’aussi stupide.

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 12 12 34 08348
    Permalink

    @Simon Lefebvre,

    Je vous souhaite bonne chance dans votre quête.

    J’espère que vous serez des nôtres si une majorité de Québécois se prononcent en faveur de l’indépendance même si chacun de nous devra mettre de côté une partie de son projet de société pour construire un pays basé sur le consensus.

    Bon, je crois que je vais profiter du beau temps pour le reste de la journée!!

    Au plaisir!

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 12 12 42 08428
    Permalink

    @Aimé Laliberté,

    Je ne visais personne sur ce blogue. Je parlais de mon vécu dans la vie, de discussion que j’ai eues avec des amis.

    Vous trouvez que c’est stupide d’affirmer que l’être humain cache à l’occasion ces motivations derrière d’autres motivations. C’est votre droit. Moi, je crois que c’est humain comme comportement.

    Bonne journée!

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 13 01 02 08028
    Permalink

    Casimir,

    Je me demandais justement, car j’aborde souvent la question de souveraineté individuelle, et votre commentaire ressemblait à une insunuation à l’effet que j’aurais une autre motivation, comme vous dites.

    De plus, votre commentaire me porte à croire que vous ne comprenez pas le concept de souveraineté individuelle car son fondement même est de nier l’autorité des gouvernements.

    Donc, je vois difficilement quelqu’un prétendre qu’il croit en la souveraineté individuelle, pour finalement admettre qu’il est fédéraliste.

    Ceux qui croient en la souveraineté individuelle se contrecrissent des gouvernements qui prétendent exercer une autorité qu’ils n’ont pas.

    C’est ça qui semble vous échapper, car vous semblez être de ceux qui adorent l’idée d’être gouverné.

    Répondre
  • avatar
    16 août 2009 à 16 04 22 08228
    Permalink

    En faits, je dirais plus que Casimir (sans attaque personnelle) semble penser qu’il n’y a pas d’autre issue que d’être gouverné, comme énormément de gens. Alors les gens se contentent de tirer vers le bas… Les gens pensent agir et exercer du pouvoir lorsqu’ils vont voter! Hahaha! Très drôle!

    Quand je suis allé voter pour la première fois, en 2001 je crois, on m’a même fait voter avec un CRAYON À MINE!!!

    Bon dieu qu’on se paie nos têtes en haut…

    Répondre
  • avatar
    17 août 2009 à 9 09 48 08488
    Permalink

    @Aimé … La liberté individuelle est une valeur fondamentale qu’il faut protéger. Es-tu en désaccord avec cette proposition? …

    Oui, entièrement mais il faudrait, pour la protéger, qu’elle existe bel et bien cette liberté hors, les institutions comme la famille et les milliers d’autres personnes morales sont plus fortes que la personne humaine qui a perdu cette liberté fondamentale.
    Les découvertes des « detaxeurs » sur le sort de la personne humaine, Canada ou US, qui devient ni plus ni moins un esclave dès sa naissance quand les parents remplissent le formulaire de naissance m’ont fait changé d’idée sur ce que je croyais que j’étais, un homme libre.
    Cet éveil à tout cela que je ne peux pas changer ne fait pas de moi une personne négative car j’aime vivre. J’ai juste perdu des croyances et je me sens mieux ainsi. Je n’aime pas me raconter des histoires style Disneyland pour me consoler. Bon lundi.

    Répondre
  • avatar
    17 août 2009 à 10 10 44 08448
    Permalink

    Décembre,

    Tu es l’exemple classique de celui qui ne sait pas distinguer la réalité de la fiction, qui ne comprend pas la différence entre une personne et un homme (ou une femme), entre une personne morale et un homme.

    Continue de penser comme tes maîtres t’on enseigné. Tu sembles avoir bien appris ta leçon.

    Répondre
  • avatar
    17 août 2009 à 11 11 21 08218
    Permalink

    La seule chose qu’on puisse changer, c’est soi-même. Là réside le vrai changement, la véritable révolution…

    Apprendre à s’aimer, voilà la mission des humains! (tout le monde s’auto-détruit…)

    Répondre
  • avatar
    18 août 2009 à 17 05 04 08048
    Permalink

    Je n’ai rien contre l’évolution spirituelle, la souveraineté personnelle et vos approches déistes de la réalité.
    Mais j’aimerais que vous répondiez à cette question: Que favorisez-vous le plus, la démocratie
    (la vraie) ou l’autorité et le pouvoir unilatéral des dieux ?

    Répondre
  • avatar
    18 août 2009 à 17 05 19 08198
    Permalink

    Pierre,

    Votre question me fait penser à une élection justement ou j’ai le choix entre deux options, aucune n’étant satisfaisante.

    Mais on voudrait quand même que je choisisse entre deux options dont je ne veux point, et ce, pour légitimiser le processus qui, en fait, est une arnaque.

    La démocratie…la vrai… sera toujours ce qu’elle est. Toutes les démocraties sont condamnées à l’échec, comme l’histoire l’a d’ailleurs démontré.

    La vrai démocratie ce sera toujours le règne de la majorité sur la minorité, et parfois même le règne d’une minorité sur une majorité.

    Quant au pouvoir unilatéral des dieux, je ne sais pas de quoi vous parler mais pour moi il n’y qu’un seul Dieu, le Créateur tout-puissant.

    Peut-être référez vous à la myhtologie grècque?

    À tout événement, la souveraineté personnelle, ça n’existe pas, c’est une contradiction dans l’expression elle-même.

    La souveraineté individuelle, c’est un attribut d’un homme ou d’une femme, pas d’une personne.

    Mais vous êtes un homme intelligent et ouvert d’esprit. Je crois que vous comprendriez si vous faisiez quelques recherches.

    C’est la seule solution qui peut vous protéger vous et votre famille.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *