L’OTAN prolonge sa mission sanglante en Afghanistan

Ètats-Unis et l’OTAN prolongent la mission sanglante en Afghanistan au-delà de 2016.

Par Left Radical of Afghanistan

12.07.2016

(Note: la traduction de l’anglais  au français  est de Les7duquébec.com.  Nous nous excusons des imperfections. Robert Bibeau. Éditeur. Les7duquebec.com)

**********

Les États-Unis d’Amérique et ses alliés dans l’OTAN, pendant une conférence le 8-9 juillet 2016 à Varsovie, ont réaffirmé garder leurs troupes d’envahisseurs en Afghanistan et augmentent leur opération militaire et continuent leur support financier  au régime de marionnettes de  Kaboul au moins jusqu’à 2020.

 

taliban2

Il semble qu’après 15 ans d’occupation de l’Afghanistan par EU/OTAN les responsables des gouvernements de L’OTAN sont toujours intéressés pour perdre plus de sangs d’Afghans innocents et piller les ressources naturelles et obtenir ds gains de milliards de dollars par le trafic de produits d’opium en Afghanistan. L’Afghanistan à cause d’un emplacement stratégique en Asie a été employé par les États-Unis pour satisfaire à ses intérêts stratégiques, politiques, économiques et militaires en Asie Centrale et dans la région. C’est pourquoi malgré l’échec du gouvernement Afghan quant à ses engagements avec ses « patrons étrangers » et « la communauté internationale »  pour lutter contre la corruption, réformes électorales, des droits de la femme et de l’homme, la démocratie, la liberté d’expression … encore une fois confirmé pour soutenir la corruption  et le régime répressif à Kaboul pour un temps illimité. Les EU et leurs alliés ont approuvé de financer  5 milliards de dollars US annuellement pour aider les forces de sécurité d’Afghanistan tandis que l’OTAN doit aussi prendre la responsabilité d’autres dizaines de milliards de dollars annuellement pour ses 13 000 hommes de troupes en Afghanistan.

Les imperialists américains  et de L’OTAN ne sont pas prêts à retirer leurs troupes pour finir l’occupation et finir la mission sanglante en Afghanistan. Le fait est clair, tant qu’il y aura les troupes d’envahisseurs des pays impérialistes en Afghanistan, la lutte d’anti-occupation continuera et il ne permettra pas les impérialistes de réaliser leurs rêves ignobles  dans un pays qui possède une histoire de défaire  les empires, mondialement connus.
« Les réalisations » du gouvernement Afghan:

 

1-Insécurité à travers le pays:

Le gouvernement d’Afghanistan n’a pas de contrôle sur plus de 70 % de son territoire et il n’y a pas de livraison de services au peuple. Le gouvernement a été confiné  dans les villes et étant assis dans une position de résistance. Il y a de lourds combats dans 28 des 34 provinces de l’Afghanistan. Le gouvernement afghan estime 352 mille des forces de sécurité d’Afghanistan et reçoit le budget par les pays donateurs, mais, les agences d’examen ne confirment pas ces faits  et évaluent autour de 200 milles les hommes de troupes réellement engagés. Le taux d’accident (blessures)  de forces de sécurité Afghanes et aussi du corps de police et d’armée est très élevé.

 

De plus, le niveau des victimes civiles est 7 fois plus que les rapports officiels ne le déclare. Selon le rapport récent par Amnesty International, à cause de la guerre et de l’insécurité 1000 personnes sont déplacées chaque jour en Afghanistan. Le nombre  de personnes déplacées internes pendant 3 dernières années a augmenté 3 fois plus et il est 1.2 million tandis qu’en 2012  ce nombre  était autour de 5 cents mille  (500 000).
 

2-Pauvreté et  réfugiés

Dans la lourde présence militaire et « la mission humanitaire » des gouvernements américains et européens en Afghanistan le peuple de l’Afghanistan brûlent dans les flammes de guerre, des attaques de drones  et le bombardement, des attentats suicides, des tortures et l’emprisonnement, le déplacement interne et la migration massive.

 

Plus que la moitié des forces de travail sont au chômage et le seuil de pauvreté est plus de 43 %. Le 68 % de la population n’ont aucun accès aux sources d’eau, et  95 % sont sans assainissement (eau insalubre), environ 42 % des enfants âgés pour l’école  sont hors de l’école et 15 % des gens des zones urbaines n’ont aucun accès aux  installations de base de santé. Étant donné au taux élevé de chômage les gens, particulièrement la jeunesse, n’a aucune autre option de joindre l’armée et la police ou se trouve dans les troupes  rebelles,  ces deux choix mettent leur vie en danger.

 

L’Afghanistan avec le total 28 millions de populations a 7 millions de personnes réfugiés dans le monde entier. Seulement en 2015, autour de 250 mille Afghan se sont  enfuis en Europe de la guerre et de la barbarie imposée  par « le monde civilisé » dominé par la bourgeoisie capitaliste occidentale.

 

3-Droits de l’homme et Droits de la Femme

« Le Gouvernement d’Unité National » mené par Ghani et Abdullah, avait promis, au début de leur gouvernement, de préserver et améliorer les protections des droits de l’homme et des droits de la femme en Afghanistan. Cependant, malgré la défense des intérêts en faveur « de la société civile » des organisations et des institutions de droits de l’homme internationales, le gouvernement n’a pas été déterminé à traiter cette question et à défendre les droits  dans l’Assemblée nationale gouvernementale Afghane. Donc, la mise en œuvre de la Loi d’Élimination de la Violence contre la Femme (EVAW), et de poursuites des crimes moraux, les causes premières d’emprisonnement des femmes s’enfuyant de  la violence familiale et des mariages obligatoires est  restée ignorée.
 

Tandis qu’il y a les rapports réguliers de violation de droits de l’homme dans des prisons sous EU/OTAN et le régime de Kaboul en Afghanistan, l’abus des droits des femmes et l’agression  sexuelle par des milices locales supportées par le gouvernement, en juin 2016 le Ministre d’Affaires de Femmes de gouvernement Afghan demandé  aux   Talibans pour donner la punition à ces gens qui abusent des droits de femmes!  En mars 2015, une jeune femme à été battue, lapidée et incendiée (brulée) par quelques voyous devant les yeux du police de Kaboul dans 1.5 km de distance du palais du président, les criminels d’un tel crime n’ont  pas été condamné par la cour de justice corrompue.

 

Le gouvernement à cause des aspects politiques a gardé silencieux la question de la “Justice Transitoire » où « La Commission des Droits de l’Homme Indépendante Afghane » a documenté des dossiers contre les chefs militaires et les partis de Jahadi qui jouissent  de  pouvoirs dans le gouvernement actuel mis en place  par les ÉTATS-UNIS / OTAN depuis 2001.

 

4-Médias et Liberté d’Expression

Le 29 juin 2016, Hanif Attmar,  le responsable du Conseil de Sécurité nationale d’Afghanistan dans un discours à une conférence dans la ville Jalalabad a conseillé au public de ne pas utiliser Facebook. En mai 2016 un expert politique a été retenu par le gouvernement à cause de l’utilisation du terme de Shaheed aux personnes tuées par les  Taliban. En avril 2016 un porte-parole a ouvertement menacé un autre expert politique du Ministère de l’Intérieur de l’Afghanistan dans  un débat télévisé.

 

Dans les 6 derniers mois de 2016, des dizaines de journaliste et des experts politiques directement et indirectement ont été menacé, emprisonné et tué par le gouvernement. Le régime de marionnettes de Kaboul pour couvrir ses échecs et le visage corrompu paye des millions de dollars comme imposition aux activistes de société politiques, sociaux et civils, des journalistes, des radios, des TVs et des propriétaires des  médias imprimés.

 

De plus, le gouvernement d’Afghanistan a créé des dizaines de milliers de comptes Facebook faux, des pages et essayant de cacher la vérité et offrir des informations fausses au peuple. Dans le même temps ces titulaires de compte faux menacent les gens qui s’opposent au gouvernement et exposent la corruption et les échecs du gouvernement.

« Le Gouvernement d’Unité National » qui a pris sa « légitimité » de la décision de John Kerry et l’ambassade américaine à Kaboul. Ce gouvernement confronte depuis le début avec la Constitution Nationale et viole toutes les lois existantes de l’Afghanistan Le GUN utilise quels moyens légaux et illégaux pour réchapper de lui et prolonge sa vie répressive et parasite depuis plus de trois ans. La restriction de liberté d’expression et l’imposition de plans répressifs aux mouvements médiatiques et politiques est une partie de la politique du gouvernement actuel qui ne l’aidera pas, mais, causera plus opposition et colère du peuple en Afghanistan.
 

 

5-Corruption 

Selon le rapport de 2015 de Transparence International, l’Afghanistan a été reconnu comme le deuxième pays le plus corrompu dans le monde. La culture de corruption administrative, la corruption et le détournement a  été promue sous le régime des marionnettes mis par EU/OTAN depuis 2001 et ce n’est pas comparable même avec les régimes  Taliban dans les années  1996-2001 et Mujahidin 1992-1996.

 

Les entreprises étrangères et le personnel haut classé des agences de donateur, des ambassades au président, ministres, gouverneurs et les salariés des forces de sécurité du gouvernement fantoche Afghan tous sont engagés dans la corruption et le détournement et le vol de terrains publics et des propriétés d’État.

Maintenant c’est une maxime  commune parmi le peuple Afghan que : « autant que vous êtes impliqués dans la corruption, au plus haut niveau il y aura toujours l’immunité pour vous ». La plupart des ministres gouvernementaux, les responsables de départements et des institutions publiques avec des millions de charges de corruption de dollars, ont facilement quitté le pays ou vivant à l’intérieur du pays sans aucun procès et responsabilité. Le rapport récent de SIGAR (l’Agence Général d’Inspecteur Spécial pour la Reconstruction de l’Afghanistan), a exposé qu’il y a des milliers d’écoles et des professeurs de fantôme en Afghanistan et il a accusé Farooq Wardak le ex Ministre de l’Éducation nationale, avec autour de 800 millions de US$ de corruption. Cependant, il sans traiter son affaire de corruption dans le temps de Karzai, maintenant recruté comme un Conseiller senior au Président Ashraf Ghani dans des Affaires Provinciales. De même Yusuf Nooristani le ex président de la Commission Électorale Indépendante de l’Afghanistan, qui a mené les élections corrompues et frauduleuses en 2014 en Afghanistan, a maintenant été nommée comme un ambassadeur de l’Afghanistan en Espagne.

 

Les cas de faillite de la Banque de Kaboul, Ariana Airline, Logistics et les contrats de construction des ministères d’Affaires Intérieurs et de Défense, le vol  de terre par les membres du Parlement et des officiels de haut rang et la corruption dans le Ministère des Finances  sont restés impunies.
 

Pourquoi la mission  est étendue après 2016 ?

 

1-Production d’Opium

Selon des rapports officiels, la production d’opium de l’Afghanistan dans le temps de Taliban a été réduite à presque  zéro, mais peu après que le remplacement du régime Taliban par le gouvernement soutenu par les Etats-Unis/OTAN en 2001, la production d’opium a commencé à grandir et maintenant l’Afghanistan produit 70 % de l’opium mondial. Les trafiquants et les partis impliqués dans cette affaire  produisent pour  90 milliards de dollars annuellement. Il signifie que les EU et ses alliés dans l’OTAN accorde au gouvernement d’Afghanistan annuellement 5 milliards de dollars mais reçoivent 90 milliards  d’opium de l’Afghanistan. Selon la population locale dans la province Helmand de l’Afghanistan, les centaines de mille tonnes d’opium ou héroïne transite de Helmand par des avions appartiennent aux forces américaines et britanniques en Afghanistan où il n’y a aucune autorité du gouvernement Afghan pour vérifier. La même histoire  se passe  au nord de l’Afghanistan et où les produits d’opium sont de contrebande aux pays d’Asie centrale et ensuite en Europe.  Ce sont les  hommes, les femmes, les enfants des pays d’Asie et d’Occident qui meurent de la consommation de ces drogues mortelles, commercialisées  sous la supervision des troupes alliées.
 

2- Ressources naturelles et Uranium de l’Afghanistan

 

Nasima Neyazi un membre du Parlement Afghan de la province Helmand révéla que la mine  d’uranium située dans la province  de Helmand Khanisheen (!?) est contrôlé par des forces américaines et britanniques via leur énorme base militaire. Elle a déclaré, sauf « les étrangers », personne  ne permet pas aux collectivités locales du gouvernement Afghan de visiter la mine  et d’examiner l’extraction de la mine d’uranium. Daud Schah Saba le Ministre de Mine et Pétrole de l’Afghanistan a démissionné il y a 3 mois à cause « de l’extraction illégale de minerai » et à son autorité a été limitée à cet égard.

Basé sur le rapport de « Voix Afghane » l’agence de presse: « les avions énormes des États-Unis en Helmand portent les  produits miniers particulièrement l’uranium de la province du Helmand. Oui, la raison en est que les EU et les forces britanniques ont choisi pour construire leurs bases militaires  en Helmand et déploient  plus de militaires  là,  le tout  enraciné dans leur plan de pillage basé sur l’opium et les ressources naturelles.

Selon l’enquête de la NASA sur les mines et les ressources naturelles de l’Afghanistan, il y a autour de 3 trillions de tonnes  de minéraux inexploités.
 

3-Intérêt Politique en Asie centrale et la région

Le sommet récent de l’OTAN à Varsovie, la capitale de la Pologne, est un signal rouge contre la Russie qui rappelle au temps où Varsovie était le siège du pacte de l’Union soviétique et ses alliés contre l’OTAN. Convocation d’une telle conférence particulièrement à Varsovie après l’édification « du systèmes de défense » en Europe de l’Est par les États-Unis, montrant l’hégémonie et la stratégie d’intervention des États-Unis contre l’Organisation et Coopération de la Russie et de Shanghai.

L’Asie Centrale est un marché énorme et possédant des ressources naturelles comme pétrole et gaz, est une partie de la stratégie globale américaine. La tentative récente et les liens de la Chine et de la Russie avec des états asiatiques centraux montrent leurs préoccupations à propos du  développement EU/OTAN dans la région. L’Afghanistan sera toujours  précaire et fragile  afin de  justifier la présence des États-Unis et de ses alliés en Afghanistan. Daesh (ISIS)  est un projet américain en Syrie et en Irak  et  utilisé en Afghanistan pour frayer la voie pour l’intervention américaine et de L’OTAN en Asie centrale   afin de  confiner la Russie et la Chine. Les insurgés au nord de l’Afghanistan sont surtout des citoyens d’Asie centrale et des  arabes. Ils sont bien équipés et apprécient  la logistique, le support militaire et financier, même leurs  soldats blessés sont traités à l’extérieur de l’Afghanistan.

 

Il y a quelques mois, Zahir Qadir le député du Parlement Afghan a accusé le gouvernement et quelques ambassades à Kaboul de soutien  financer à  Daesh en Afghanistan. De même, l’ex gouverneur de la province de Paktika a accusé le Conseil de Sécurité Nationale de soutien les forces de Daesh dans la province de Paktika près de la frontière du Pakistan. Mais, il a été confronté à la colère du gouvernement et s’est  excusé.

 

Le Pakistan comme puissance nucléaire et partenaire stratégique des États-Unis depuis des décennies ne sera pas remplacé en Afghanistan. L’armée et le gouvernement du Pakistan ont rendu tant de services aux EU et l’Ouest qui donne la chance au Pakistan de vendre en solde lui-même très chère et sécurisée une place à la table de négociation. Comme le territoire du Pakistan a été utilisé par les États-Unis et l’Ouest comme un front arrière de guerre d’Afghanistan pendant les années 80, le régime de marionnettes de Ghani-Abdullah avec la signature immédiate de l’Accord de Sécurité Bilatéral avec les États-Unis a essayé de convaincre les EU de remplacé le Pakistan et utilise le territoire de l’Afghanistan particulièrement le nord de l’Afghanistan comme un front arrière de guerre en Asie centrale.

 

Ceci signifie que les EU et ses alliés ont joué un double jeu en Afghanistan. Dans le même temps, la Russie, la Chine et l’Iran ne ferment pas  les yeux sur le développement américain en Afghanistan. Cette position stratégique de l’Afghanistan rend le pays vulnérable en tant que champ de bataille et  désastre futur pour le peuple Afghan.

 

Nasir Loyand

12 juillet 2016 – Afghanistan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *