Marchandiser la vie humaine

Par Maria Poumier. Le 09.01.2019.  Entre La Plume et l’Enclume

 

 

La dépopulation de la terre est en cours

Désormais chacun devra en tenir compte pour réfléchir sur avortement, dépravations diverses, ruses technologiques pour remplacer la reproduction naturelle par la reproduction payante et artificielle parfaitement inscrite dans le malthusianisme et l’ugénisme le plus cynique:

 

https://reseauinternational.net/la-depopulation-de-la-terre-est-en-cours/

 

Cet article brise une véritable loi du silence, la plupart des gens, en Occident, continuent à seriner la rengaine des années 1960, désormais parfaitement raciste : « il faut réduire la surpopulation… et dire aux Africains, surtout, de faire moins de gosses « . J’ai développé ces éléments d’information dans Marchandiser la vie humaine, éditions Le Retour aux Sources, mais je n’avais pas encore d’éléments sur les fausses couches (merci pour les commentaires). Ces réflexions sont indispensables pour soutenir le combat contre l’avortement de confort (j’allais écrire « par plaisir », on en est presque là…): le problème va bien plus loin que la question sentimentale.

 

Pourquoi les instances supranationales, qui disposent de plus d’infos que nous autres, insistent encore et toujours pour la légalisation de l’avortement tous azimuts, au point de souhaiter que ce « droit » figure en toutes lettres dans les nouvelles constitutions? C’est parce qu’il est indispensable pour valider l’industrie de la procréation artificielle. Celle-ci a besoin de pouvoir disposer d’embryons et de foetus à sa guise. Il faut entre 10 et 100 embryons pour fabriquer un gosse viable in vitro (source: Alliance Vita).

 

Les trafics de cellules sexuelles, sperme, ovules, embryons et femmes containers pour gpa, ont besoin que l’infertilité augmente, par tous les moyens, sans ça, qui paierait pour avoir un gosse?  le marché mise aussi sur une demande exponentielle de la part de l’élite, dans chaque pays: ceux qui peuvent payer, et qui exigent des gosses « haut de gamme »; d’où les tentatives israéliennes (Doron Mamet, le génie qui a lancé l’opération globalisée, avec pour étape décisive de la propagande le « mariage gay« ) pour développer le marché gay. Le résultat souhaité est la réduction au minimum des naissances naturelles, juste de quoi renouveler la force de travail prolétaire, et la production d’êtres rares, chers, artificiels et augmentés, la nouvelle caste dirigeante mondiale. N’oublions pas que ces vampires et néo-négriers se frottent les mains chaque fois qu’il y a des guerres et des têtes nucléaires quelque part: ça fait naître plein de petits monstres, autant de simples banques d’organes sur pattes, quand nous aurons « évolué » encore un peu, et que nous autoriserons l’avortement post-partum, et ou la culture de ces pauvres êtres jusqu’à l’étape de maturité souhaitée.

Quel adulte fera alors confiance à la procréation naturelle… Voilà ce qu’il faut crier sur les toits, et il faut exiger ou dérober les statistiques précises sur fausses couches et malformations congénitales. Bonne chance à nos enfants, s’il en reste…

Maria Poumier

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *