Merci Microsoft

MERCI MICROSOFT

Le pire ennemi
De l’écrivain
C’est le jeu Solitaire.

Et là, Microsoft
Vient de m’aviser
Qu’il faut payer pour jouer.

Merci Microsoft.
J’arrête!
Ça va être difficile

Mais vous ne m’aurez pas!

John Mallette
Le Poète Prolétaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *