Pantins? Oui. Mais qui est le pantin de l’autre ?

Par Roger AKL. 17.08.2016.  sur  http://www.les7duquebec.com

 

Dans l’article du Boulevard Voltaire, « Trump contre-attaque en redevenant lui-même », Trump accuse Hillary Clinton et ses appuis néoconservateurs d’être les pantins des salafistes. Mais, il a oublié que c’est le contraire, car n’est-ce pas l’Occident, résumé par l’Amérique, qui a renversé Mossadegh, élu démocratiquement, en Iran, par les Iraniens, l’Occident qui a, en Syrie, renversé tous les présidents élus démocratiquement, entre 1949 et 1956, s’est attaqué à tous les gouvernements du parti laïque Baath, plus tard, et combat aujourd’hui le Président Assad et son gouvernement laïques, avec des djihadistes payés, par ses amis et partenaires turcs, frères musulmans, et les potentats wahhabites du Golfe, dont les Saoud, d’origine inconnue, mais dont certains disent judéo-irakienne, et installés sur le trône d’Arabie saoudite par les Anglais et appuyés depuis par les Américains?

Avons-nous oublié qu’Al Qaeda fut créé par eux, ainsi que les Taliban pour faire sauter une république laïque en Afghanistan, tandis que le 11 septembre leur servit à faire sauter le dictateur laïque Saddam Hussein, agent de la CIA, qui fut utilisé auparavant à faire la guerre contre l’Iran, qu’ils fournissaient en même temps en armes par l’intermédiaire des Israéliens (scandale d’Irangate) ? Ces djihadistes ne furent-ils pas créés par eux en Irak après la destruction de ce pays par leurs forces en 2003?

Parlerons-nous de Kadhafi et de son renversement avec l’aide de la France, de l’Angleterre, par les djihadistes et des troupes venues du Qatar wahhabite, dont les émirs Al Thani seraient aussi d’origine inconnue, mais semblable, dit-on au Liban, à la Saoudienne (Judéo-turque) ? Puis, tous ces djihadistes furent envoyés en Syrie aidés par ceux venant d’Irak et de 98 pays du monde pour renverser le  régime d’Assad.

Parlerons-nous de la division de Chypre avec l’aide des alliés turcs en 1973, de la planification des guerres du Liban, par la visite de Kissinger aux pays Arabes, la même année, dont la Syrie de Hafez el Assad, qualifié par Kissinger de Bismarck du Moyen-Orient, et parlerons-nous des guerres libanaises, commencées en 1975, pour détruire une démocratie partageant le pouvoir entre 18 communautés religieuses pour, justement, créer le chaos au Moyen-Orient, et faire imploser l’Union Soviétique de l’intérieur, avec comme cerise sur le gâteau la destruction de ce pays, preuve s’il en est, de la possibilité de vivre ensemble, en démocratie et partage du pouvoir, avec les Arabes et les musulmans ?

 

Tout cela me semble être plutôt que l’Occident a semé le vent et ne récolte pas encore la tempête, mais, comparativement au vent sur le Moyen-Orient, une « brise légère ». La seule solution aux problèmes européens et pour se prémunir de la tempête plus que prévisible, il est nécessaire de changer de partenaires et de se tourner vers ceux qui se battent vraiment contre le terrorisme et, en résumé, les Russes et leurs partenaires du Moyen-Orient.

 

Roger Akl

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *