Petit journal d’un citoyen libre

En ces temps où la société (lasse des accommodements pas raisonnables) monte aux barricades virtuelles pour promouvoir un laïcisme clairement enchâssé dans notre Charte québécoise, j’aime me rappeler que, bien que républicain et entièrement d’accord avec ce principe, je pense qu’il ne faudrait pas pour autant disposer de notre patrimoine avec l’eau du bain multiculturel.
Je déplore vivement, et ce depuis de nombreuses années, la foire commerciale de la surconsommation et de l’endettement outrageux, par cartes de crédit interposées, ce qu’est devenu le Noël de mon enfance où l’on nous racontait une belle légende baignée dans une atmosphère de féérie et de partage. Noël est devenu un vaste festival de la surconsommation marchande et les échanges de cadeaux, tous plus inutiles et artificiels les uns que les autres, a été promue avec succès par un marketing agressif de petits et grand commerçants pour qui n’est sacré que l’argent qui tinte dans leurs grosses poches.
Oui, je préfère mille fois mieux qu’on en revienne à la tradition millénaire de la célébration du solstice d’hiver, du bon vieux feu de camp dans la neige et sous les étoiles. Mais, du même souffle,je n’aimerais pas que l’on bannisse, au nom de la neutralité religieuse, nos beaux sapins de Noël, qui font partie de notre patrimoine culturel (même si leur origine est allemande). Enlever le traditionnel sapin de l’hôtel de ville pour accommoder non croyants et néo québécois insensibles à nos symboles traditionnels relève de l’hérésie et du phénomène du colonialisme culturel et religieux. N’ayons donc pas peur d’être nous-mêmes et de célébrer comme bon nous l’entendons cette période de festivités et de tous les abus. Mais évitons, de grâce, les pièges mercantiles des achats à outrance qui, bien souvent, deviennent une pénible corvée. De l’amour, plutôt que des bébelles éphémères « made in China »…

On apprend aussi qu’après avoir culpabilisé automobilistes et fumeurs, nos gouvernants qui nous endettent en dilapidant nos sous, se réjouissent du retour à Montréal de la Formule Un du détestable Bernie Ecclestone que l’on va subventionner afin qu’il puisse nous rendre malades avec son grand festival clinquant de la pollution sonore et de gaz à effets de serre. Comme toujours, on culpabilise le petit et on encense les grands. Démocratie, il y a longtemps que tu nous a désertés…en douce et sans que personne ne proteste car nous sommes abrutis par les insignifiance télévisuelles qui nous empêchent de réfléchir. et dire qu’on m’a récemment défendu d’allumer une clope dans un bar de la Grande Allée où tout le monde fumait le cigare avec la bénédiction de notre gouvernement de merde…

Et puis, le clown milliardaire,au nez rouge comme un clochard céleste, est revenu sur terre après s’être payé un trip de douze jours dans l’espace. Au nom d’une fondation…et au coût de 35 millions de dollars. Je serais bien curieux de savoir si cette aventure poétique de supermarché va être payée par la Fondation, afin d’échapper aux impôts que vous et moi devons payer jusqu’à plus soif…Je n’accuse pas: Je pose la question qu’aucun journaliste n’a posée…

Et puis, un petit mot sur la contestation à l’ère internet. Je me suis inscrit, comme tout un chacun, sur facebook où se multiplient quotidiennement les groupes et mouvements revendicateurs. Qui contre la Monarchie, qui contre la pâte à dents…il y en a pour tous les goûts. On banalise ainsi les mots comme s’ils suffisaient, une fois que l’on s’est exprimé, à faire changer l’inacceptable. Comme si les mots suffisaient et qu’après les avoir écrits sur un mur virtuel, on pouvait passer à autre chose.
Pour moi, militant révolutionnaire et patriote, je crois que les mots doivent servir de détonateurs. Ils ne sont utiles que s’ils contribuent concrètement à déclencher la Révolution nationale qui devra se faire dans la rue et non dans les officines aseptisées de l’Assemblée nationale où la Reine d’Angleterre impose sa loi.

Je suis prêt à mettre un p’tit deux sur le fait que les avocats (à nos frais) de l’ex-lieutenante-gouverneuse accusée d’avoir volé les Québécois vont invoquer en défense le fait qu’en droit d’origine royal, « nul ne peut poursuivre la Reine…ou,par extension, ses représentants officiels !!!
On verra bien.

Et sur ce, je dois vous quitter: mes amis m’attendent pour aller « chauffer les oreilles » du Prince Charles, invité à nos frais par Ottawa à venir nous faire chier en réitérant la suprématie de la monarchie sur nos aspirations républicaines.

Falardeau a beau être mort, des centaines de Falardeau vont bientôt se lever avec dignité pour refuser avec éclat l’asservissement et revendiquer le droit inaliénable à l’Indépendance et à la liberté.

Enfin, l’autre « clown de la semaine », John James Charest a carrément perdu le Nord, après annoncé en grandes pompes son fameux plan pour le développement du grand nord. Or, la baloune s’est dégonflée: IL N’Y AVAIT PAS DE PLAN. C’ÉTAIT JUSTE UNE PROMESSE ÉLECTORALE. Un mensonge qui m’incite à croire que notre premier ministre aurait du se recycler en arracheur de dents. Il aurait été moins nuisible au Québec. Mais quel enculé !

PIERRE SCHNEIDER

17 pensées sur “Petit journal d’un citoyen libre

  • avatar
    16 octobre 2009 à 8 08 48 104810
    Permalink

    Bravo pour votre texte.
    Vous syntétisez la situation contemporaine dans laquelle nous vivons.
    Le peuple se rappellera de votre texte le jour ou il manquera de nourriture, de job et de maison.
    La crise commence et elle sera terrible pour les générations montantes.

    http://www.solidariteetprogres.org/article5725.html

    Répondre
  • avatar
    16 octobre 2009 à 8 08 52 105210
    Permalink

    À propos des  » 14 fabulous  » vous savez la mafia des contracteurs…je me demande pourquoi les libéraux de Charest n’y voient pas matière à enquête publique?!…Paraîtrait que comme en Sicile, les mafieux arrosent généreusement fonctionnaires et élus!

    Je crois que tout ce dont nous entendons présentement parler et qui en fait frissonner plusieurs, ne représente en réalité que la pointe du glacier…et si par bonheur la vérité devait être faite à ce sujet, il y a de gros bateaux qui couleraient. Peut-être même que des élections deviendraient inévitables…

    Je me souviens… avant que le scandale des commandites ne débouche sur la commission Gomery, le libéraux avaient tout fait pour garder le couvert sur la marmite…

    Pour le moment les fiers libéraux…demandent des preuves, et nous, allons-nous exiger une enquête publique de toute urgence, afin justement, d’établir ces preuves!

    Répondre
  • avatar
    16 octobre 2009 à 9 09 34 103410
    Permalink

    Pierre,

    Comment le gouvernement du Québec corrompu à l’os peut-il enquêter sur les pratiques commerciales douteuses de ceux qui corrompent les fonctionnaires et gouvernements municipaux de la province?

    Comme pour les pertes de 35 milliards de la caisse de dépôt, il n’y aura aucune enquête.

    La lieutenante-gouverneure ne subira aucun procès et ne seta condamnée à rien car le chef d’État du Canada est la Reine d’Angleterre, et la lieutenante-gouverneure est sa représentante.

    Donc la Reine ne peut poursuivre la Reine, même si on enseigne que l’adage  »The King can do no wrong » ne s’applique plus, et que tous sont égaux devant la loi, dans les faits, ça ne marche pas comme ça. Mais on verra bien…

    Répondre
  • avatar
    16 octobre 2009 à 9 09 46 104610
    Permalink

    Bonjour monsieur Schneider,

    Un mot sur Facebook et sur la contestation à l’ère d’Internet: déception !

    Les groupes Facebook les gens s’y inscrivent mais aucun échange d’idées, aucune discussion valable.

    En terminant monsieur Schneider, j’ai cherché en vain de l’information sur votre regroupement républicain. Avez-vous des hyperliens à me suggérer pour en savoir plus ?

    Bonne journée!

    Répondre
  • avatar
    16 octobre 2009 à 14 02 14 101410
    Permalink

    C’est partout comme ça en occident maintenant.

    Le cartel de l’économie nébuleuse finance deux partis qui « jouent » à s’opposer.

    Républicains-Démocrates aux USA, Conservateurs-Libéraux au Canada, PLQ-PQ au Québec, UMP-PS en France, etc…

    C’est pareil pour les métroploles économiques comme Montréal.

    Depuis que les banques privées contrôlent l’économie de l’occident (1975), ce système de fausse démocratie est aujourd’hui dominant.

    Répondre
  • avatar
    16 octobre 2009 à 21 09 11 101110
    Permalink

    Le problème c’est que c’est Noël toute l’année.

    Consommmez, riez et reproduisez-vous ou pas. Le reste n’a aucune importance. C’est peu-être ça le paradis. Les marchands mènent la danse infernale du profit de toute les façons. Vive nos empereurs romains décadents Harper, Ignatief, Charest,
    Labeaume et Tremblay – nos Morlocks -.
    «…les Morlocks, sortes de singes blancs aux yeux rouges ne supportant plus la lumière à force de vivre dans l’obscurité. La nuit, ils vont et viennent à la surface en remontant par les puits, pour kidnapper des Éloïs dont en fait ils se nourrissent, devenus ainsi leur bétail à leur insu. »

    Extrait de Wikipédia

    Répondre
  • avatar
    17 octobre 2009 à 0 12 30 103010
    Permalink

    Pierre,
    J’ai souvenir de Madame Sacoche qui nous promettait avec un grand sourire un «pas de déficit». Elle est partie s’occuper de ses petits enfants…
    dans une firme privée.
    Et M. Charest essaie de faire un Bourassa de lui.
    Allez donc serrer une main à un politicien après ça…

    Répondre
  • avatar
    17 octobre 2009 à 7 07 18 101810
    Permalink

    Une maudite chance qu’il y a la H1N1 pour nous distraire de touts ces scandals….plus la « pompe à marde » s’engorge, plus les scénarios pandémiques se multiplient…couverture médiatique à l’appui!

    Si Charest attend suffisamment longtemps, les citoyens seront certainement suffisamment terrorisés pour ne plus être préoccupés par ces  » spectacles » de journalistes qui font non-seulement leur travail mais aussi celui des policiers!

    Et la police sera tellement occupée à gérer l’hystérie collective médiatiquement orchestrée qu’il lui sera bien évidemment impossible de s’occuper de la mafia libérale. Tout cela en attendant le décret des mesures d’urgence fort possiblement accompagné ultérieurement de l’abolition des libertés civiles…un genre de crescendo anti-démocratique, totalitaro-capitaliste.

    Cela ressemble épouvantablement à de la science-fiction et c’est exactement ce que je me dis en écrivant ces lignes…tout en souhaitant faire complètement fausse route, vous savez…comme notre  » grand bâtisseur » avec son plan nord virtuel!

    Répondre
  • avatar
    17 octobre 2009 à 8 08 14 101410
    Permalink

    Changement d’à-propos…au sujet de cette nouvelle « entente » sur le commerce intérieur encadrant les échanges de nature agricole.

    Ils ont signé ça dans l’ouest, à Whitehorse au Yukon…à l’autre bout du continent envers et contre l’assentiment des producteurs/trices agricoles du Québec. Beaucoup de gens ont demandé à ce qui nous sert de gouvernement, de sursoir à cette signature. L’idée consistait à en discuter avant de pro-céder…mais…les deux mains sur le volant, ils sont allés vers ce qu’ils considèrent être  » de l’avant » !! Remarquez que le Titanic aussi allait de l’avant, puissance maximum…tout en « gardant le cap ».

    C’est un peu comme quand on a signé le traité de Paris…(1763) de l’autre côté de l’Atlantique, quand le malheur prend sa source de si loin, le peuple comprend que de toute façon il n’y pouvait rien. Cela devient une fatalité et qui peut s’opposer à la fatalité? Même pas les premiers « consternés/es »!

    Et puis si au lieu du Yukon, cette signature avait eu lieu ici, chez nous, au Québec…alors là!, la capitulation pour ne pas dire « trahison » serait apparue scandaleuse, dans toute sa vilenie. Le gouvernement du Québec qui trahit ses agriculteurs pour satisfaire aux appétits des fanatiques du profit à tout prix. Donc, un autre pan du Québec s’effondre, tel un pan de glacier s’effondrant dans l’onde. (gestion de l’offre)

    En contemplant cet incroyable épisode de la triste série « ventes aux enchères » libérale, je n’ai pu m’empêcher de penser à l’ineffable Nathalie Normandeau qui, au même moment, nous désinformait du fait qu’en 2009,  » nous faisons de la politique autrement » et ce serait la raison pour laquelle nous avons de la misère à les suivre… en effet, son gouvernement privilégierait la consultation, la concertation avec tous les intervenants au lieu de procéder comme d’autres…de façon arbitraire!…

    Répondre
  • avatar
    17 octobre 2009 à 12 12 32 103210
    Permalink

    Bonjour à tous,

    La prochaine attaque viendra de la conférence de
    Copenhague sur les changements climatiques qui se tiendra en décembre 2009 ( http://www.copenhague-2009.com/appel) et ou les pays indistrialisés, dont le Canada, seront appelés à signer une entente qui aura pour effet de soumettre les entreprises et citoyens du Canada et des autres pays industrialisés au contrôle d’une organisation internationale chargée d’appliquer les nouvelles règles en matière d’émission de gaz carbonique.

    La règlementation des changements climatiques a été savamment préparée grâce au film pseudo scientifique d’Al Gore  »An inconvenient truth ».

    Ce film a fait l’objet d’une poursuite judiciaire en Angleterre, de la part de ceux qui s’opposaient à ce qu’ils soient montré en classe aux enfants, pour le motif qu’il contenait plusieurs erreurs scientifiques.

    Le juge a efffectivement conclu qu’il existait au moins neuf (9) faits faussement représentés dans le documentaire d’Al Gore.

    En voici la liste ci-dessous :

    1. The claim: Melting in Greenland or West Antarctica will cause sea levels to rise up to 20 feet in the near future. The truth: The Intergovernmental Panel On Climate Change concluded that sea levels might rise 20 feet over millennia — and it waffled on that prediction. The IPCC envisions a rise of no more than 7 inches to 23 inches by 2100. Gore’s claim is « a very disturbing misstatement of the science, » John Day, who argued the British case, says in Not Evil Just Wrong. The judge said Gore’s point « is not in line with the scientific consensus.

    2. The claim: Polar bears are drowning because they have to swim farther to find ice. The truth: Justice Burton noted that the only study citing the drowning of polar bears (four of them) blamed the deaths on a storm, not ice that is melting due to manmade global warming. The Senate Environment and Public Works Committee, furthermore, found that the current bear population is 20,000-25,000, up from 5,000-10,000 in the 1950s and 1960s. Day says in Not Evil Just Wrong that the appeal to polar bears is « a very clever piece of manipulation. »

    3. The claim: Global warming spawned Hurricane Katrina in 2005. The truth: « It is common ground that there is insufficient evidence to show that, » Burton wrote in his ruling. A May 2007 piece in New Scientist refuted the Katrina argument as a « climate myth » because it’s impossible to tie any single weather event to global warming.

    4. The claim: Increases in temperature are the result of increases in carbon dioxide. The truth: Burton questioned the two graphs Gore used in An Inconvenient Truth. Gore argued that there is « an exact fit » between temperature and CO2, Burton said, but his graphs didn’t support that conclusion. Recent data also do not support it: The global temperature has been declining for about a decade, even as CO2 levels continue rising.

    5. The claim: The snow on Mount Kilimanjaro is melting because of global warming. The truth: The melting has been under way for more than a century — long before SUVs and jumbo jets — and appears to be the result of other causes. Justice Burton noted that scientists agree the melting can’t be blamed primarily on « human-induced climate change. »

    6. The claim: Lake Chad is disappearing because of global warming. The truth: Lake Chad is losing water, and humans are contributing to the losses. But the humans in the lake’s immediate vicinity, rather than mankind as a whole using fossil fuels, are to blame. Burton cited factors like population, overgrazing and regional climate variability.

    7. The claim: People are being forced to evacuate low-lying Pacific atolls, islands of coral that surround lagoons, because of encroaching ocean waters. The truth: By their very nature, atolls are susceptible to rising sea levels. But Burton said pointedly in his ruling, « There is no evidence of any such evacuation having yet happened. »

    8. The claim: Coral reefs are bleaching and putting fish in jeopardy. The truth: In his ruling, Burton emphasized the IPCC’s finding that bleaching could kill coral reefs — if they don’t adapt. A report released this year shows that reefs already are thriving in waters as hot as some people say ocean waters will be 100 years from now. Burton also said it is difficult to separate coral stresses such as over-fishing from any changes in climate.

    9. The claim: Global warming could stop the « ocean conveyor, » triggering another ice age in Western Europe. The truth: Once again, Gore’s allies at the IPCC disagree with that argument. Burton cited the panel in concluding that « it is very unlikely that the ocean conveyor … will shut down in the future. » The fact that the scientific understanding of how the conveyor belt works remains unsettled further exposes the flaw in Gore’s claim.

    Dans les prochains mois, on peut donc s’attendre à une autre campagne de peur, sur le climat cette fois, pour nous faire accepter d’être dirigée par une organisation internationale sur laquelle on n’aura aucun contrôle.

    Le temps presse, les amis….

    http://www.youtube.com/watch?v=Tbj78civS-4&feature=related

    Répondre
  • avatar
    18 octobre 2009 à 9 09 21 102110
    Permalink

    Bonjour à tous,

    Dans ce vidéo extrêmement important, Lord Christopher Monckton explique qu’un traité sur les changements climatiques doit être signé à Copenhague en Décembre 2009, en vertu duquel un gouvernement mondial sera créé avec le pouvoir d’appliquer ses règles dans les pays signataires, lesquels ne seront plus souverains.

    http://www.youtube.com/watch?v=MlTagSZPm7o&feature=player_embedded

    Répondre
  • avatar
    18 octobre 2009 à 11 11 07 100710
    Permalink

    Oui Charest est un médiocre 1er ministre mais ca toujours reste mieux que les sales mains de Pauline Marois.

    Venez vous inscrire sur Facebook pour virer la HONTE du Québec de son poste de leader du PQ.

    Les mains sales de Pauline Marois
    http://www.facebook.com/group.php?gid=35003009590

    il n’y a que 12 membres. il faudrait vous reveillez les gars.

    L’esprit civique est tres sollicité pour se déplacer pour aller voter avec ces leaders là. Avec de 7 millions de québécois, il faut pas etre trop exigeant mais quand même en cherchant bien on doit trouver … non ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *