Des anges descendus du ciel ?

 

ange-4-6bd73

 

OLIVIER CABANEL :

Elohim, c’est sous ce nom que la Bible appelle ces « anges descendus du ciel », traduction littérale de ce mot, mais ces anges ne sont pas que dans la Bible, ils sont évoqués aussi dans de nombreux textes anciens, comme dans le Coran, par exemple.

J’avais indiqué dans un article récent l’incohérence qu’il y a dans le rang des croyants à imaginer un Dieu unique, alors que dans les textes bibliques, il est fait clairement fait mention de Elohim, pluriel du mot Eloha, indiquant donc que la création de ce monde serait due à plusieurs anges, et non pas à un seul…

Si le rédacteur de la Genèse avait voulu signifier qu’il n’y avait qu’un créateur, pourquoi le nomme-t-il Elohim, alors qu’Eloha aurait été plus logique ? lien

Mais il y a mieux.

Alors que tout le monde s’accorde à ranger le monde des anges dans celui de l’invraisemblable, du mythe ou du rêve, des scientifiques, et pas des moindres, ont fouillé le sujet et on fait une découverte pour le moins étonnante.

En effet, dans Les Degrés, (sourate 70 verset 4), on peut lire : « les anges ainsi que l’Esprit montent vers Lui en un jour dont la durée est de 50 000 ans »…lien

Ce qui a intrigué le Professeur Kamel Ben Salem, pour qui le Coran introduirait un terme d’égalité entre le trajet que pourrait accomplir un terrien en 50 000 ans, et celui effectué par un ange en un jour.

En réalisant une série d’opérations mathématiques, il est arrivé à la conclusion que les Anges volaient à la vitesse de la lumière, soit 300 000 kilomètres à la seconde.

Ce qui a été confirmé par un autre professeur, Mansour Hassab-Elnaby, qui analysant un autre verset du Coran (la prosternation, sourate 32 verset 5) « du ciel à la terre, il administre l’affaire, laquelle ensuite monte vers Lui en un jour équivalent à 1000 ans de votre calcul ». lien

En estimant que « de votre calcul » suppose qu’il s’agisse d’années lunaires, les scientifiques en ont déduit l’interprétation : « l’affaire cosmique parcourt une distance en un jour égale à ce que la lune parcourt en 1000 ans lunaires, soit 12 000 mois lunaires sidéraux », ce qui a permis à Mansour Hassab-Elnaby de déduire que le résultat final était de 299 792,5 soit quasi la vitesse de la lumière. lien

On retrouve la présence des Anges dans d’autres parties du Coran, comme dans la Sourate 66 Verset 6 « ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles d’un feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu’il leur commande, et faisant strictement ce qu’on leur ordonne »…

Ils apparaissent souvent sous d’autres noms dans le livre sacré des musulmans : « messagers », « gardiens », « recueillants », « surveillants », « accompagnants », chargés de plusieurs missions comme on peut le découvrir sur ce lien.

Pas étonnant dès lors de trouver dans la Bible les mêmes missions pour les Anges.

Ainsi dans Mathieu (chapitre 18, verset 10) on peut lire : « les anges sont serviteurs et messagers de Dieu », ou dans les Psaumes, (chapitre 91, verset 10/11), « il a donné pour toi ordre à ses Anges de te garder en tous chemin ». lien

Des Anges gardiens donc…

Si on oublie l’image irréelle d’un être volant à la vitesse de la lumière, et muni de plumes quelques peu inutiles pour permettre une telle performance, il faudrait chercher du coté de l’intuition, du 3ème œil, qui personnaliserait ce que l’on pourrait appeler le « guide intérieur », cette « petite voix » qui nous aide à prendre des décisions, ou exprimer des besoins.

Cette vidéo, dans laquelle on peut apercevoir une forme humaine étrange qui serait, pour le réalisateur de la vidéo, l’ange gardien d’un jeune homme au volant d’une voiture, échappant miraculeusement à la mort, est pour le moins troublante.

Carl Gustav Jung, le célèbre psychiatre helvète, affirmait qu’il avait un guide, un ange qu’il appelait Philémon, et dont l’apparence était celle d’un vieil homme ailé, lequel lui avait permis de conceptualiser l’un de ses enseignements, l’individuation, (lien) concept qui permettrait de se débarrasser des conditionnements auxquels nous sommes soumis, sociaux, familiaux, afin de permettre l’épanouissement de notre être authentique. lien

Les Anges sont donc partout…

Mais ceux proposés par la téléréalité sont bien éloignés de celui de Jung, ou ceux des livres anciens, puisqu’il s’agissait seulement d’offrir une improbable célébrité à d’anciennes gloires, et qui a permis la découverte d’une certaine Nabilla, avec son « allô ? Non mais allo, quoi ?! ». lien

Plus sérieusement, revenons à nos « vrais » anges.

En ésotérisme, il est convenu d’attribuer à nos anges gardiens des sentiments, convenu aussi d’affirmer qu’ils nous protègent et nous aiment, qu’ils nous entendent et nous voient, et que, si nous élevions notre fréquence vibratoire, afin d’atteindre la leur, nous pourrions communiquer avec eux. lien

Ce qui étrangement n’enthousiasme pas le monde chrétien qui s’inquiète du retour du monde des Anges sur le devant de la scène, menant, affirment-ils, à de nombreux excès, prenant comme preuve parmi d’autres la prolifération d’écrits publiés aujourd’hui sur ce thème : « l’ésotérisme, le spiritisme et l’illuminisme accaparent une grande part de ce nouveau marché », concluent-ils.. lien

Pourtant il faudrait d’abord être attentif aux signes qu’ils pourraient nous envoyer, signes parfois en forme de prémonition, signes qui peuvent revenir régulièrement…

C’est là que reviens Carl Gustav Jung avec sa découverte de la « synchronicité des hasards », pour tenter de donner un sens à ces séries de coïncidences qui lui semblaient si chargées de sens que les ranger dans la catégorie « hasard » lui paraissait trop improbable.

Il proposera alors ce concept de « synchronicité » pour caractériser la simultanéité d’au moins 2 faits ne présentant aucun lien de causalité, mais dont l’association prend un sens significatif pour celui qui les perçoit. lien

Pour aller plus loin, ces « hasards chargés de sens » seraient l’une de leurs manifestations, signes que l’un d’entre eux, tente d’entrer en communication avec vous, d’attirer votre attention…lien

Sur ce site, plusieurs témoignages, souvent surprenants, de personnes ayant découvert leur ange, sans oublier l’enquête fouillée menée par le journaliste Pierre Jovanovic sur l’existence des Anges Gardiens.

Il témoigne lui aussi d’une étrange situation dans laquelle il s’est trouvé, échappant miraculeusement à une mort certaine : alors qu’il roulait sur une autoroute, en tant que passager, et soudain après que le véhicule ait doublé un camion, sans raison apparente, le journaliste se jeta sur sa gauche, échappant au tir d’un sniper, lequel tir traversa le pare brise à l’emplacement où il aurait dû se trouver.

Plus tard, racontant son histoire à d’autres journalistes, ou photographes de presse, eux aussi racontèrent des situations semblables, au cours desquelles quelque chose d’inexplicable leur avait sauvé la vie.

Jovanovic, après avoir écouté une chanson de Jean Louis Murat évoquant son ange gardien, (clip) se demandant s’il était bon pour l’asile, a fini pourtant par se convaincre que lui aussi avait un ange gardien.

C’est l’occasion d’évoquer Philippe Faure, s’exprimant au sujet du grand poète Rainer-Maria Rilke, qui a résumé ce qui se passe quand l’homme et l’ange se rencontrent : « la nostalgie de l’ange qui saisit le poète autrichien se traduit par une prise de conscience de la distance considérable qui sépare désormais l’homme de l’Ange, dont il entend restituer toute la dimension : l’être céleste est terrible, éclatant, sa rencontre avec l’homme ne peut-être que violente ».

Dans sa contribution, Jovanovic fait état de tas de témoignages tous autant étonnants les uns que les autres. lien

Il ne reste donc plus qu’à organiser la rencontre avec son propre Ange Gardien, mais est-il possible à un humain de communiquer avec lui ?

Selon certains médiums, comme Maud Kristen par exemple, pour entrer en contact avec « son Ange », il suffirait de fermer les yeux, de se concentrer et de demander mentalement son aide.

Cette ancienne étudiante en droit, aujourd’hui médium relativement célèbre grâce à son livre : « pour en finir avec Madame Irma », est dans l’actualité puisqu’elle va ouvrir à la rentrée prochaine son école, totalement dédié au développement de notre 6ème sens, et sera dans l’émission « bob dit toute la vérité », le 17 juillet prochain à 21h. lien

Dès lors, à chacun de faire sa « religion », soit d’ignorer superbement toutes ces coïncidences, de déclarer que tout ça n’est que billevesées, ou de prêter un peu plus d’attention au monde des Anges…

Comme dit mon vieil ami africain : « pour s’apercevoir qu’il fait noir, pas besoin d’être une lumière ».

L’image illustrant l’article vient de silonrecoltecequelonseme

merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

articles anciens

Mais où sont passés nos Héros

L’homme est-il une espèce domestique ?

Le monde avant l’ère

Les voyages immobiles

Immortel… pourquoi faire ?

La fin du monde remise à plus tard…

Le mauvais tour de Babel

Quand les poules avaient des dents

Même si c’était vrai, je ne le croirais pas

Avant nous le déluge

Vous avez un nouveau message

Des Hobbits aux géants

2012, Odyssée de l’Espèce

Nul ne sait ni le jour, ni l’heure…

La planète des « singes »

Taxons Lazare

Arrêtez la Terre, je veux descendre

L’homme et le dinosaure

C’est arrivé demain

La tragédie de la naissance

Qui a peur de 2012

Les pierres de la vie

Le singe descend de l’homme

J’ai découvert l’Atlantide

Galilée avait donc raison

Ils ont vu voler les assiettes

Ils font voler les assiettes

L’énigme sur l’origine du froid qui s’abattit sur la Terre, il y a 75000 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *