À Rennes

2015_03_12_war

 

Depuis quelques mois
Une grue du Japon
Se promène
À Rennes
Seule.

Elle hante les bords d’un bief de la rivière
Vilaine
Près d’un actif moulin à farine
Résidence bénie pour moineaux et pigeons
Paradis des chats, des souris et des petits mulots
Que chasse cet animal rare
En poste auprès d’une vieille bâtisse
Voisine
Dont la façade au ventre creux
Nous crie famine.

En amont il y a des hérons
En aval un martin-pêcheur
Zone de silence indolente
Que berce le ronronnement
De l’énorme machine du moulin
Avec son sale caractère
De vieille sorcière
Toujours un pet de travers
Mais qui est la mère de tant pain
De tant de pain, de tant de pain
Qu’il y en a toujours un peu de reste
Pour les canards et les fuligules
De ces bords d’un bief de la rivière
Vilaine
Où se tient fidèlement à poste
Cet emblème de la Chine
Honneur de Mandchourie
Oiseau du Hokkaidō.

Seule
À Rennes
Depuis quelques mois
Une grue du Japon
Se promène.

À protéger.

FIN

avatar

Allan Erwan Berger

Le grand point est d’avoir l’oeil sur tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *