ABSTENTION REVOLUTIONNAIRE ! PAS UNE VOIX POUR LES PARTIS DU SYSTEME DE L’EXTREME-DROITE A L’EXTREME-GAUCHE !!!

PCN* & PANAFRICOM/NOTRE POSITION POUR LA PRESIDENTIELLE FRANCAISE DE 2017.  Le 20.04.2017.

 

Une précision de départ :  Ni le PCN ou PANAFRICOM, n’avons de sympathie quelconque pour un des candidats à la présidentielle (ou leurs formations politiques).  Tous sont des candidats du Système, les pires sont ceux qui prétendent le contester (Macron, Le Pen, Mélenchon), des escroqueries politiques de masse (et dans le cas du FN, une escroquerie tout court) !   Nous ne choisissons aucun de ces partis qui jouent la grande tragicomédie du parlementarisme petit-bourgeois.

 

LE PARLEMENTARISME PETIT-BOURGEOIS EST UN ECHEC DOUBLE D’UNE ESCROQUERIE

Ce système a échoué, c’est une démocratie confisquée par l’oligarchie (à part la Iere République de 1792, celle de Robespierre, et la Seconde Commune de Paris de 1871, avec leur part de Démocratie directe).

La Justice sociale, la société sans classes, la circulation des élites sont la base d’un Etat sain et populaire. Elles impliquent la fermeture des parlements bourgeois aux mains de l’oligarchie politico-médiatico-financière, la classe prédatrice de l’exploitation, qui est aussi la bourgeoisie compradore au service de l’impérialisme américain.

L’alternative existe, c’est précisément la Démocratie directe !

 

PRÉPARER LA RÉVOLUTION DE DEMAIN

 

Pour renverser ce Système exploiteur, il faudra une révolution.  Mais les conditions historiques et politiques n’existent pas aujourd’hui et les conditions sociales sont encore insuffisantes (« 1789 » ne pouvait pas arriver un an plus tôt …).  Il manque partout un grand Parti révolutionnaire transnational. L’espace politique du mécontentement, de la contestation du Système, est précisément occupé par les escroqueries politiques mise en avant par le Système pour endiguer ce mécontentement. Le clan des millionnaires châtelains de Montretout, ces Le Pen enrichis par la politique, et la figure du hiérarque social-démocrate Mélenchon (une carrière de privilégié du parlementarisme) symbolisent cette escroquerie politique. Avec ces gens, le but du Système est aussi d’empêcher la jonction de ses adversaires, aux périphéries de droite et de gauche, celle des « ennemis du Système » (cfr. Le livre de Christophe Bourseiller, publié dans les Années ’80 et plus que jamais actuel) (c’est la dynamique dite « nationale-bolchévique » ou « nationale-communiste », la grande peur de l’oligarchie).

 

Aujourd’hui les rares organisations vraiment révolutionnaires, comme le PCN ou PANAFRICOM, mènent un combat d’idées et une action souterraine (notamment par la « diplomatie parallèle »), elles préparent le terrain pour l’avenir et soutiennent les états de la ligne de front qui résistent au Système impérialiste mondial. Notre espace politique est celui qui était ceux des internationales de Marx et Mazzini avant 1850. La révolution est affaire de cycles très longs, jusqu’à ce que les conditions historiques, politiques et sociales la permettent (Entre la Iere République de 1792, portée par la Première Commune de Paris, et la Seconde Commune de Paris de 1871 il y a 80 ans. Et entre celle-ci et la Révolution d’Octobre encore 46 ans et la première Guerre mondiale).

 

LA STRATÉGIE DE L’ABSTENTION RÉVOLUTIONNAIRE

 

En attendant, il faut mener une politique réaliste : la seule dans le cas de la Présidentielle française de 2017, c’est l’abstention révolutionnaire. Pas une voix pour les partis escrocs du Système, de l’extrême-gauche à l’extrême-droite, et surtout pas pour les fausses « alternatives » !

 

 Mais il ne s’agit pas de la politique de la chaise vide, du retrait par dégoût. Bien au contraire, il s’agit de saper la base politique du Système et de détruire sa pseudo légitimité. Déjà, un français sur deux ne va plus voter et refuse ce Système et ses faux « choix ». Lorsqu’une majorité de citoyens suivra ce refus (qui va déjà dans certains pays de l’UE à certaines élections jusqu’à 70% d’abstention), ne restera aux partis de l’oligarchie que la légalité et plus aucune légitimité …

 

À NOTER LA FAILLITE POLITIQUE GÉNÉRALISÉE DU PARLEMENTARISME PETIT-BOURGEOIS OCCIDENTAL

 

Ce que nous écrivons ici pour la France vaut pour tout l’espace politique occidental. La stratégie de l’abstention est valable partout.  Sauf exception, dans des pays où la situation politique permet d’espérer la destruction du système politique, sans révolution, mais ceci faisant avancer la déstabilisation du Bloc occidental (par exemple en Belgique, où le vote républicain flamand radical ou rattachiste francophone – le « retour à la France » – accélère l’agonie du non-état belgicain, où sont les sièges de l’OTAN  et de l’UE) (ou encore en Espagne et Grande-Bretagne, avec leurs mouvements indépendantistes).

 

ET L’AFRIQUE ET LES AFRICAINS ?

 

En Afrique la situation est toute autre et nous avons déjà décrit la stratégie du « Parti d’action panafricain » (conjuguant militantisme panafricain, diplomatie parallèle et soutien aux chefs d’état gagnés au Panafricanisme) de PANAFRICOM dans notre « ABC DU PANAFRICANISME ».

 

Mais l’Afrique c’est aussi les diasporas et ici la diaspora africaine en France.  PANAFRICOM soutenant en France la consigne d’abstention révolutionnaire et jugeant inopérante la tactique de choisir parmi les candidats celui des africains qui votent en France (comme le choix irréfléchi de Hollande lors de la précédente présidentielle).

 

LUC MICHEL / PCN / PANAFRICOM

https://www.facebook.com/pg/PCN.NCP.org/

https://www.facebook.com/panafricom/

 

*Parti Communautaire Néoeurasien, PCN   Neoeurasian Communitarian Party, PCN-NCP.   Неоевразийская Общественная Партия, PCN- НОП.   Neo Avrasyali Komunotarist Partisi, PCN-NAKP.   Partidul Comunitar Neoeurasian, PCN   * Panafrique :   PANAFRIcan action and support COMmittees, PANAFRICOM

 

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétaire depuis 40 années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *