Au top 5 des nouvelles charlataneries : le web-marketing

 

JEAN-MARIE DUTEY   Contrairement à ce que pourrait laisser penser ce qui va suivre, je n’ai rien contre la superstition. Après tout, si vous êtes persuadés que votre fiston doit son Bac au cierge que vous avez allumé devant la statue de Sainte Rita – sainte patronne des causes désespérées –  l’important, c’est qu’il l’ait eu. De la même façon, si vos petites granules de perlimpinpin 5ch vous font repousser les cheveux, quand bien même se serait une heureuse conséquence de l’effet placebo, je pense qu’il n’y a que le résultat qui compte. J’ajouterai, pour qu’il n’y ait décidément aucun doute sur les arrières pensées tapissant cet article, que je ne suis pas contre les croyances religieuses, du moins quand elles témoignent d’une quête spirituelle sincère. Si ça vous rend plus tolérant et plus ouvert à votre prochain, qui s’en plaindrait ?

Non, ce qui craint, c’est tout ce qui ressemble à un clergé, à des gourous, tous pour moi charlatans patentés. Un des problèmes du charlatanisme, c’est que son intérêt bien compris n’est pas du tout d’initier le croyant au grand tout, ni au Grand Manitou, mais de s’interposer comme interface indispensable. La position sera d’autant plus facile à tenir que le ciel et ses locataires présumés apparaîtront dans une nébulosité entretenue, que seuls leurs intermédiaires sur Terre sauront percer.

La position des gourous 2.0 me parait être la même vis à vis du dieu Google, grand dispensateur de référencement et donc de manne publicitaire. C’est du moins la conclusion à laquelle j’arrive en lisant l’article : « 10 Conseils Pour Ecrire Des Titres « Exceptionnels » Pour Vos Articles ! »  publié sur emarketinglicious.fr par Isabelle Mathieu.

On y retrouvera l’habituel mélange de bon sens et de n’importe quoi, l’un destiné à faire avaler l’autre. Pour le bon sens, je vous laisse juge, vous n’en manquez habituellement pas, mais c’est par exemple « Attirez l’attention » – quel projet original, pour un titre ! – ou, « écrivez un titre qui parlera à vos lecteurs » – Oui, tiens ? Je n’y avait pas pensé ! On semble avoir renoncé au « Si vous écrivez en français, faites le de gauche à droite » mais c’est de justesse. Pour le n’importe quoi, y’a le choix. Ça va de « Commencez votre titre par un chiffre » à « écrivez l’initiale de chacun de vos mots en majuscule » en passant par « bourrez avec des signes de ponctuation ». Il parait que si vous égorgez un poulet sur votre clavier, c’est encore mieux.

J’aime tout particulièrement la litanie des mots puissants : gratuit, secret, booster, tabou, banni, conspiration, dangereux, excellent, exceptionnel, meilleur, brillant, incroyable, gagnez etc. Ça au moins, ça promet d’être marrant : « Gratuit : perdez 2kg de cerveau en trois jours », « 12 secrets (tabous !) pour Pou»er votre chef à l’a!coo!isme », « Booster votre conspiration », « 2venir dangereux ? Excellent ! »

Bref, on aura compris que, ce qui me dérange dans ces dix conseils, c’est que quelqu’un puisse croire quelqu’un d’autre assez con pour en avoir besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *