Charlie Hebdo – Dis maman, c’est quoi, l’apologie du terrorisme ?

Par do : En France, en ce moment, la dictature sioniste profite de son coup d’État du 7 janvier 2015 pour embastiller celles et ceux qui font soit-disant l’« apologie du terrorisme ». À tel point qu’on peut parler de retour aux lettres de cachet ! Mais, QUI furent les premiers à faire l’apologie du terrorisme, et même à le commanditer ?

Extrait d’un article du journal Le Monde sur la Syrie daté du 13 décembre 2012 :

En revanche, la décision des Etats-Unis de placer Jabhat Al-Nosra, un groupe djihadiste combattant aux côtés des rebelles, sur leur liste des organisations terroristes, a été vivement critiquée par des soutiens de l’opposition. M. Fabius a ainsi estimé, mercredi, que « tous les Arabes étaient vent debout » contre la position américaine, « parce que, sur le terrain, ils font un bon boulot ». « C’était très net, et le président de la Coalition était aussi sur cette ligne », a ajouté le ministre.

Comme vous savez, le Front al-Nosra n’est autre qu’al-Qaïda en Syrie.

Fabius-apologie-du-terrorismehttp://mai68.org/spip/spip.php?article8421

Pression militaire et succès diplomatique pour les rebelles syriens

lemonde.fr/proche-orient/article/2012/12/13/syrie-pression-militaire-et-succes-diplomatique-pour-les-rebelles_1805889_3218.html

LE MONDE | 13.12.2012 à 12h51 • Mis à jour le 13.12.2012 à 13h18 | Par Isabelle Mandraud (avec Gilles Paris)

ministre-tunisien-des-affaires-etrangeresLe ministre tunisien des affaires étrangères, Rafik Abdessalem, le vice-secrétaire d’Etat américain, William Burns et le chef du Foreign Office britannique William Hague à la conférence des Amis de la Syrie, le 12 décembre 2012 à Marrakech, au Maroc. | Abderrahmane Mokhtari/REUTERS

Les opposants au régime de Bachar Al-Assad ne cessent de marquer des points. Sur le terrain, alors qu’un attentat a frappé, mercredi 12 décembre, le ministère de l’intérieur, à Damas, leur pression semble contraindre l’armée loyaliste à recourir pour la première fois depuis le début du soulèvement, en mars 2011, à des missiles balistiques.

C’est en tout cas ce qu’a déclaré, mercredi, le département d’Etat américain. « Je ne suis pas en mesure de confirmer quel type de missile, mais dis simplement que nous voyons actuellement que des missiles sont employés », a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine, interrogée à propos d’une information du New York Times, affirmant que le régime de Damas avait tiré des missiles Scud sur les forces de l’opposition syrienne.

A Bruxelles, un responsable de l’OTAN, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, a confirmé le recours à ces armes : « Les renseignements alliés, les équipements de surveillance et de reconnaissance ont détecté le tir d’un certain nombre de missiles balistiques sans guidage et de courte portée cette semaine à l’intérieur de la Syrie. » Plus précis, il a assuré que « les trajectoires et les distances parcourues indiquent qu’il s’agissait de missiles Scud ».

TOUTE UNE SÉRIE DE DÉCISIONS SUR LE PLAN HUMANITAIRE

C’est cependant sur le terrain diplomatique que l’opposition syrienne a engrangé cette semaine les résultats les plus probants. Réunis à Marrakech, mercredi, le groupe des « Amis de la Syrie », qui rassemble plus d’une centaine de pays occidentaux et arabes, organisations internationales et représentants de l’opposition syrienne, a formellement reconnu la Coalition nationale de l’opposition syrienne comme « seule représentante » des Syriens, à la suite de la France, du Royaume-Uni, et des Etats-Unis.

Présent à Marrakech, le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius, s’est félicité de cette décision : « Créée il y a un mois, la Coalition nationale syrienne, qui réunit l’opposition et que la France a été la première à reconnaître, est aujourd’hui reconnue par plus de cent pays comme la seule représentante légitime du peuple syrien. C’est très important pour le peuple syrien. » « En plus, il y a toute une série de décisions qui ont été prises sur le plan humanitaire avec des apports de fonds importants, notamment de l’Arabie saoudite, qui a offert 100 millions de dollars pour aider la population syrienne », a précisé le ministre.

« Nous avons eu le témoignage du nouveau président de la Coalition nationale syrienne, qui a beaucoup insisté sur le fait que, dans le futur gouvernement, toutes les communautés syriennes, majoritaires ou minoritaires, seront respectées, a ajouté M. Fabius. C’est un jour important. Il reste encore beaucoup de souffrance et beaucoup de travail pour que M. Bachar Al-Assad « dégage », comme on dit maintenant. Je pense que c’est un jour d’espoir pour le peuple syrien. »

« EMBARGO MILITAIRE POUR TROIS MOIS, ET NON PLUS UN AN »

En revanche, la décision des Etats-Unis de placer Jabhat Al-Nosra, un groupe djihadiste combattant aux côtés des rebelles, sur leur liste des organisations terroristes, a été vivement critiquée par des soutiens de l’opposition. M. Fabius a ainsi estimé, mercredi, que « tous les Arabes étaient vent debout » contre la position américaine, « parce que, sur le terrain, ils font un bon boulot ». « C’était très net, et le président de la Coalition était aussi sur cette ligne », a ajouté le ministre.

La reconnaissance de l’opposition va-t-elle s’accompagner d’un soutien militaire, comme cette dernière le demande depuis le basculement du régime dans une répression tous azimuts ? « La décision a été prise de l’embargo militaire pour trois mois et non plus pour un an, comme c’était le cas jusqu’à présent », a précisé M. Fabius. Une réflexion va être engagée « en concertation avec les Britanniques (…), mais nous allons regarder ça de près, car il ne s’agirait pas non plus que ces armes se retrouvent ensuite au nord du Mali. Tout cela sera discuté avec le futur ministre de la défense, qui sera notre référent », mais qui n’a pas encore été désigné.

La double pression armée et diplomatique va-t-elle précipiter la chute de Bachar Al-Assad ? « Certains disent qu’il n’a plus d’argent, mais moi je n’en sais rien », a indiqué Laurent Fabius.

 ___________________________

Syrie – Vidéos de diverses horreurs commises par les mercenaires islamistes de Fabius et Hollande :

http://mai68.org/spip/spip.php?article5877

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *