Colombie – Vu le nouvel accord de « paix », je serais les FARC, je continuerai la guérilla !

La photo ci-dessus illustrant l’article est celle du héros Raúl Reyes, mort pour la révolution prolétarienne et paysanne

http://mai68.org/spip/spip.php?article11607

Bonjour à toutes et à tous,

Lors du nouvel « accord »…

Les FARC se sont notamment engagées à livrer tous leurs biens pour contribuer aux réparations des années de guerre, et à révéler de façon complète tout ce qu’elles savent des réseaux de trafic de drogue qui les finançaient (Note de do : cela s’appelle une trahison et c’est absolument inacceptable !).

Les FARC ont aussi signé une quasi-impunité pour les salauds de capitalistes qui commanditaient les escadrons de la mort et les paramilitaires.

D’autres aménagements visent à rassurer les églises évangéliques, déterminantes dans la victoire du non au référendum sur le premier accord qui, lui, était acceptable contrairement à celui-ci !

ETC.

Note : Plus aucune pitié pour ces connards d’évangélistes, qui sont vraiment des abrutis dont les chefs sont des ordures au service du grand capital et de l’impérialisme US !

Sur le narco-trafic :

Le pouvoir a toujours prétendu que les FARC faisaient du trafic de drogue. Cela a toujours été faux. Par contre, j’ai toujours pensé que certains cartels de la drogue finançaient effectivement les FARC, comme très probablement le cartel de Medellin du fameux Pablo Escobar, mort les armes à la main le 2 décembre 1993 à Medellín.

Il faut bien savoir que dans les années 1980 les FARC contrôlaient 80% de la Colombie. Ce qui signifie tout de même qu’ils avaient un très fort soutien de la population. Mais, les armes, ça coûte cher, et c’est justement après la mort de Pablo Escobar que les choses ont commencé à aller mal pour les FARC. Pablo Escobar était adoré dans les favellas colombiennes, où il distribuait son fric comme un vrai Père Noël !

Par contre, l’ancien dictateur Uribé, lui, était très mouillé directement dans le trafic de cocaïne avec le cartel de Cali.

Que les FARC aient signé qu’ils allaient livrer les réseaux de trafic de cocaïne qui les avaient aidés est une véritable trahison.

Par contre, les réseaux du narcotrafic qui finançaient Uribe, les escadrons de la mort et les paramilitaires, eux, auront bien sûr droit à une impunité totale !

Question : vu la trahison notée ci-dessus, et sachant que dans ce genre d’accords, il y a toujours une partie publique et une partie secrète, je suis tout à fait en droit de me demander si une fraction déterminante de la nouvelle direction des FARC n’aurait pas été secrètement achetée d’une façon ou d’une autre par les capitalistes colombiens et par les impérialistes américains. Je serais les FARC, je ferais le ménage dans mes rangs et nommerais une nouvelle direction !

Bien à vous,
do
14 novembre 2016
http://mai68.org/spip

____________________________________________

Nouvel accord de paix avec la guérilla des Farc

https://www.letemps.ch/monde/2016/11/13/nouvel-accord-paix-guerilla-farc

Vincent Taillefumier
Publié dimanche 13 novembre 2016 à 22:25

juan-manuel-santos

Le texte précédent, rejeté par référendum en octobre, a été aménagé à partir des remarques des opposants et pourrait être soumis au parlement

Il n’aura fallu que six semaines aux négociateurs. Le 2 octobre dernier, les électeurs colombiens avaient rejeté d’une courte tête l’accord de paix négocié en quatre ans avec la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Samedi, un texte aménagé a été signé à Cuba, siège des discussions. « Ce nouvel accord nous appartient à tous ! » a assuré le chef d’Etat libéral Juan Manuel Santos, qui a présenté en soirée les principaux changements. Les propositions de l’opposition conservatrice, menée notamment par l’ex-président Alvaro Uribe, ont alimenté les modifications.

Contribution des FARC aux réparations de guerre

Les FARC se sont notamment engagées à livrer tous leurs biens pour contribuer aux réparations des années de guerre, et à révéler de façon complète tout ce qu’elles savent des réseaux de trafic de drogue qui les finançaient. Leurs chefs conservent la possibilité de se présenter dès les prochaines élections, mais s’interdisent de postuler dans 16 nouvelles circonscriptions créées dans les zones les plus touchées par la guerre. Les conditions de la simple « restriction de liberté » imposée aux responsables de crimes graves qui collaborent avec la justice, très floues au départ, sont précisées : ils ne pourront en aucun cas se déplacer hors des périmètres équivalents à un hameau.

Moins de sévérité pour les milieux économiques

Parallèlement, le nouveau texte a été adouci pour les milieux économiques. Les FARC espéraient faire toute la vérité sur le conflit d’un demi-siècle entre guérillas, Etat et milices ultra-conservatrices, grâce à un déballage national face à un tribunal ad hoc. Mais les entreprises, dont certaines multinationales, ont financé les escadrons de la mort, ont introduit pour leurs dirigeants la possibilité « de mettre fin aux procédures » judiciaires qui ne concernent pas de crimes graves, même devant la justice ordinaire.

Les rebelles espéraient aussi une série de réformes pour mettre fin aux inégalités rurales, parmi les plus graves du continent. Les grands propriétaires ont obtenu que les plus importantes soient limitées à l’application des lois préexistantes ; ils se voient prémunir des expropriations ou de la hausse d’un impôt foncier aujourd’hui ridicule. « Nous avons déplacé les frontières que nous nous étions tracées jusqu’aux limites de l’acceptable », juge le porte-parole guérillero Ivan Marquez. D’autres aménagements visent à rassurer les églises évangéliques, déterminantes dans la victoire du non au référendum.

L’appui de l’opposition pas encore assuré

Le nouveau texte limiterait les allusions aux droits des homosexuels, et souligne le rôle de la famille et des groupes religieux. Ces modifications n’assurent pas encore l’appui de l’opposition. « Nous avons demandé au président que les textes soient présentés aux porte-parole du non et des victimes », a rappelé Alvaro Uribe samedi soir, après une rencontre avec Juan Manuel Santos. Plutôt qu’un nouveau référendum ou la tenue d’assemblées municipales, un temps évoqués par Santos, le pouvoir pourrait maintenant choisir la voie parlementaire pour faire approuver l’accord rénové. Les FARC, toujours en cessez-le-feu, restent, en attendant, dans l’incertitude.

___________________________________________________

COLOMBIE – 5 mars 2008 – HOMMAGE À RAÚL REYES ! VOICI POURQUOI IL Y A LES FARC !

http://mai68.org/spip/spip.php?article6882

5 mars 2008

HOMMAGE À RAÚL REYES

VOICI POURQUOI IL Y A LES FARC

Hommage à Raúl Reyes, le N°2 des FARC de Colombie,
assassiné le samedi 1er mars 2008 par l’impérialisme américain.
Voici pourquoi et comment Raúl Reyes, le N°2 des FARC, a été assassiné !

http://mai68.org/ag/1324.htm
http://cronstadt.org/ag/1324.htm
http://kalachnikov.org/ag/1324.htm

camarada_raul

¡ Hasta la victoria contra el imperialismo y por la patria !

        Salut à toutes et à tous,

    Ce qui fait qu’il y a la guérilla des FARC, c’est l’oppression du peuple colombien par toute une oligarchie de profiteurs liés à l’impérialisme américain dont le dictateur Uribe n’est qu’une marionette.

    La situation faite aux Colombiens par Uribe explique fort bien pourquoi il y a une guérilla révolutionnaire dans ce pays où le moindre syndicaliste se fait assassiner sans préavis et où toute contestation est donc impossible hors la guérilla.

    Les terroristes, ce ne sont pas les FARC ; les terroristes, ce sont les membres de l’oligarchie colombienne ainsi que leur valet, le dictateur Uribe, à la tête de ses diverses bandes armées : policiers, militaires, paramilitaires et autres escadrons de la mort qui assassinent toutes celles et tous ceux qui tentent seulement d’exprimer la moindre contestation contre le sort réservés aux pauvres en Colombie.

    En Colombie, la guérilla est le seul moyen qu’ont les pauvres pour tenter de se défendre contre la plus horrible dictature qui soit sans se faire assassiner immédiatement.

    C’est pourquoi je suis outré quand je lis dans une certaine pétition :

    « Nous exigeons de la guérilla des FARC la libération immédiate et inconditionnelle de tous les civils qu’ils détiennent en otages. »

    Nous n’avons RIEN à exiger des FARC ! ils savent mieux que nous ce qui est bon pour le peuple colombien. Ils ne détiennent que quelques-uns des pires ennemis de celui-ci. Par exemple, ils ne voulaient pas de Clara Rojas : C’est elle qui a voulu y aller !

    En plus, parler d' »otages » détenus par les FARC est une prise de position contre eux : il faut parler de prisonniers. Les otages sont les contestataires détenus par le dictateur Uribe !

    Certains ne savent même pas que les dealers de cock c’est pas les FARC mais le dictateur Uribe.

    Et de toute façon, même si les FARC dealaient un peu de cock pour financer leurs armes et munitions, cela ne me dérangerait pas.

    Vu ce qui vient de leur arriver :

    Ils ont tous les droits !

    Mais, franchement, quand on voit qu’il suffit que les FARC libèrent — et de surcroît en échange de rien du tout — certains des prisonniers qu’ils détiennent, pour que l’impérialisme américain se serve de leurs communications téléphoniques (nécessaires à l’organisation desdites libérations) pour les repérer et les assassiner à coup de missile, on se demande bien comment les FARC pourraient organiser un quelconque trafic de drogue !

    Le téléphone portable

    Le pragmatisme, cela consiste à refuser de se servir d’un téléphone portable quand on est un guérillero ou quand on fait une action « illégale » !

    Car c’est en mettant au point, à l’aide d’un téléphone portable, les libérations de divers prisonniers des FARC que Raúl Reyes a été repéré par les satellites américains.

    Les Américains se sont alors empressés de se servir de ces informations pour téléguider un puissant missile jusqu’à lui, et tout ce qui vivait à côté de lui en est mort.

    Voilà à quoi ça sert de vouloir être gentil :

    On est toujours puni quand on veut être gentil avec l’ennemi de classe !

    Si les FARC n’avaient jamais libéré unilatéralement certains de leurs prisonniers, Raúl Reyes serait toujours vivant et ses ami-e-s aussi !

    Comprenez-vous pourquoi une grande zone démilitarisée est absolument nécessaire pour que les FARC puissent échanger leurs prisonniers contre les guérilleros détenus en otage par le dictateur Uribe ?

    C’est pour assurer la sécurité des membres des FARC qui effectueront l’échange.

    Comprenez-vous bien pourquoi je suis de plus en plus outré quand je vois que certains osent exiger de la guérilla des FARC la « libération immédiate et inconditionnelle de tous les civils qu’ils détiennent en otages » ?

Bien à vous,
do
http://mai68.org/spip

rauldiputados-b88ee

___________________
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
REMARQUES :

1°) QUI ?

Qui a donné aux Américains le numéro de téléphone portable de Raúl Reyes ?

QUI ?

Avec QUI téléphonait Raúl Reyes au moment où il a été repéré ? Avec la France !

Par conséquent, QUI a pu donner son numéro de téléphone à la CIA ? :

Sarkozy est un agent sioniste au service de l’impérialisme américain :

http://mai68.org/ag/1134.htm

2°) Les capitalistes ont sacrifié Ingrid !

En effet, les capitalistes ont sacrifié Ingrid. Un article l’a déjà prouvé par le raisonnement ; mais, maintenant, nous en avons une double preuve matérielle.

Ingrid Bétancourt aurait très bien pu être juste à côté de Raúl Reys au moment où le missile téléguidé américain a explosé, surtout que pendant les conversations téléphoniques qui ont permis à la CIA de repérer Raúl Reyes, il s’agissait en particulier de la libération d’Ingrid !

Donc, l’impérialisme américain n’en a tout simplement rien à foutre de la vie d’Ingrid Bétancourt !

OK, Ingrid n’était pas dans le groupe où tout le monde est mort, et à ceux qui voudront croire que les Américains le savaient, je pose la question :

« Et maintenant, les FARC ne voudront-ils pas se venger en la tuant ? »

Surtout qu’au fond, c’est un peu à cause d’elle que Raúl Reyes et ses ami-e-s sont mort.

Et visiblement, que les FARC se vengent en exécutant Ingrid Bétancourt, les capitalistes s’en foutent complètement !

C’est peut-être même ce qu’ils espèrent, car ils pensent peut-être pouvoir se servir d’une telle exécution pour salir les FARC

Bien à vous,
do
http://mai68.org

Les Betancourt ont sacrifié Ingrid sur l’autel du capitalisme :

http://mai68.org/ag/1270.htm

3°) Par conséquent les comités de soutien à Ingrid bétancourt sont totalement manipulés !

Les comités Bétancourt sont manipulés par les capitalistes-impérialistes pour faire de la propagande contre les FARC, qui ne sont pourtant rien d’autre que la fraction armée du peuple colombien en lutte contre la terrible oppression qu’il subit.

Les comités Bétancourt sont manipulés par Sarkozy qui se sert d’eux pour se faire sa propre propagande ! :

http://mai68.org/ag/1270.htm

4°) Adresse aux membres de base des comités de soutien à Ingrid Bétancourt :

Comment se fait-il que les membres des comités de soutien à Ingrid Bétancourt aient pu être aussi sensibles au sort d’Ingrid Bétancourt tout en restant, du moins jusqu’à il y a peu, totalement de marbre face au sort terrible que fait subir l’oligarchie colombienne à tout un peuple ?

Comment ces personnes si sensibles ne voient-elles pas que c’est le peuple colombien qui a besoin d’aide ?

Comment ces personnes ont-elles pu croire tous les mensonges qu’on leur a raconté sur les FARC, qui ne sont pourtant rien d’autre que la fraction armée (*) du peuple colombien en lutte contre l’oppression ?

? ? ? ? ? ? ? ? ? ?

(*) Nécessairement armée, comme démontré dans l’article.

Serait-ce parce qu’Ingrid Bétancourt fait partie de l’oligarchie colombienne et que c’est ce camp-là qu’ont choisi les membres des comités Bétancourt ?

Certainement pas ! je suppose tout de même que seuls ceux qui les manipulent au travers de ces comités sont dans le camp de l’oppression !

C’est bien pourquoi cette adresse est seulement pour les membres de base des comtés de soutien à Ingrid Bétancourt, et PAS pour leurs chefs ! :

Jusqu’à présent, vous avez été manipulés !

Vous commencez depuis peu à vous en rendre compte, mais Il vous reste encore à en prendre totalement conscience, et surtout à en tirer les conséquences.

5°) 300 000 manifestants c’est énorme !

Le 8 mars 2008 in apprenait qu’en Colombie-même au moins 300 000 personnes avaient manifesté contre la dictature :

http://mai68.org/ag/1326.htm

300 000 manifestants contre la dictature colombienne, c’est énorme dans ce pays où règne la terreur d’État et où habituellement tout contestataire se fait assassiner dès qu’il a ouvert sa gueule.

C’est énorme et pourtant ce ne sont que les chiffres officiels donnés par la municipalité et les télévisions au service de la dictature !

C’est le soutien international apporté à la juste lutte du peuple colombien qui lui permet de se manifester ainsi. Et le dictatreur Uribe aura bien du mal à assassiner 300 000 personnes devant les caméras du monde entier braquées sur ce pays.

Comme quoi le soutien international à la lutte du peuple colombien et à son bras armé (les FARC) ont déjà commencé à porter leurs fruits.

Cela nous encourage à continuer.

Vive l’internationalisation des luttes !

Prolétaires de tous les pays unissons-nous !

A+
do
http://mai68.org

Divers articles sur les FARC :

L’attentat du club Nogal : http://mai68.org/ag/616.htm#f

Les FARC parlent d’Ingrid Betancourt et de Hugo Chávez : http://mai68.org/ag/839.htm

Ingrid Betancourt n’est pas enchaînée. Vidéos-preuves : http://mai68.org/ag/1293.htm

Voici ce que devraient faire les Betancourt s’ils voulaient vraiment sauver Ingrid :
http://mai68.org/ag/1261.htm

Les Betancourt ont sacrifié Ingrid sur l’autel du capitalisme :
http://mai68.org/ag/1270.htm

Camarada Raúl Reyes, tu sacrificio no ha sido en vano : http://frenteando.iespana.es/opiniones10.html

Pour en savoir plus sur les FARC cliquez sur ces liens :

Agence de presse colombienne : http://anncol.eu

Sites internet des FARC : http://www.farc-ep.co

http://www.pazfarc-ep.org

http://farc-epeace.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *