Connaissez-vous la Sainte-Alliance ?

Sainte-Alliance

LE YETI :

En 1815, la Sainte-Alliance, c’était quoi ? Wikipedia :

« La Sainte-Alliance est formée le 26 septembre 1815 à Paris par trois monarchies européennes victorieuses de l’empire napoléonien héritier de la France révolutionnaire, dans le but de maintenir la paix dans un premier temps, puis de se protéger mutuellement d’éventuelles révolutions…

… Mais sous l’impulsion de Metternich (congrès de Troppau en 1820, congrès de Laybach en 1821) et de son affirmation d’un “droit d’intervention si la situation intérieure d’un État menace la paix de ses voisins”, elle devient une alliance contre-révolutionnaire, réprimant les insurrections et les aspirations nationales contraires au maintien de l’ordre de Vienne. »

La Sainte-Alliance version 2014

En 2014, la Sainte-Alliance, c’est quoi ?

C’est l’alliance de trois groupes politiques qui ont le pouvoir au Parlement européen :

  • les conservateurs du PPE (droite) ;
  • les socialistes du S&D (gauche) ;
  • les libéraux de l’ADLE.

Le Parlement européen issu des élections du 25 mai, qui se réunit aujourd’hui à Strasbourg pour sa session constitutive, a, en effet, mis en place un véritable « cordon sanitaire » destiné à isoler les europhobes et à les priver de tous postes de responsabilité.

Pour ce faire, les conservateurs du PPE, les socialistes du S&D (socialistes et démocrates) et les libéraux de l’ADLE, trois groupes pro-européens, ont scellé une Sainte-Alliance valable pour la durée de la législature (2014-2019).

La Sainte-Alliance version 2014 doit être détruite

En 2014, la Sainte-Alliance exerce le pouvoir au Parlement européen.

Comme en 1815, la Sainte-Alliance est contre-révolutionnaire, elle combat les aspirations nationales et démocratiques, elle combat le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Comme en 1815, les patriotes doivent faire la guerre à la Sainte-Alliance.

Elle doit être combattue, et détruite.

3 pensées sur “Connaissez-vous la Sainte-Alliance ?

  • avatar
    8 juillet 2014 à 9 09 43 07437
    Permalink

    Les europhobes doivent gouverner l’Europe? C’est pas un peu court-circuitant, ça, comme dispositif politique?

    L’analogie avec la Sainte Alliance de 1815 ne manque pas de percutant rhétorique, pour quatre ou cinq minutes. Mais est-elle autre chose qu’une analogie de surface visant encore à nous faire insidieusement passer de l’extrême-droite nationaliste pour de l’extrême-gauche révolutionnaire?

    Répondre
  • avatar
    8 juillet 2014 à 20 08 37 07377
    Permalink

    Je dirais quand à moi que l’analogie est spécieuse.

    La Sainte Alliance de 1815 regroupait trois chefs d’état – au pouvoir – gérant et défendant les intérêts de leur classe sociale hégémoniques. Les négociateurs n’étant que des perroquets.

    Celle de 2014 rassemble trois formation politiques hétéroclites – absolument pas au pouvoir – sans pouvoir – À Bruxelles ce sont les apparatchiks qui gouvernent – sous la botte directe des grands monopolistes européens – toute «nationalité» confondue. Ces trois formations font de la figuration tout au plus.
    C’est l’édifice ploutocratique – bruxellois – et le conseil d’administration de l’UE (le groupe des commissaires) qu’il faut détruire et le Parlement européen s’effondrera de lui-même après s’être disputé l’allocation d’une prime de séparation… ou d’évacuation.

    NON décidément cette analogie est par trop flatteuse en faveur des larbins de Strasbourg.

    Répondre
  • avatar
    8 juillet 2014 à 22 10 02 07027
    Permalink

    L’histoire tout comme la politique ce n’est que rigolades!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *